Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 Man is a woman like any other - Sang Mae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kim Hyun Su
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 236age : 28
MessageSujet: Man is a woman like any other - Sang Mae   Mar 27 Nov - 23:08

Cho Sang Mae
feat Oguri Shun


Tell me your secret

Annyeong Haseyo ! Je me présente, Cho Sang Mae. Je suis né(e) le 23/05/1987. De ce fait, je suis âgé(e) de 25 ans. Je suis Coréen. En ce qui concerne mon orientation sexuelle, je suis un(e) bisexuel et je suis actuellement célibataire.

Je suis actuellement Professeur de piano et Artiste de Cabaret et mon rêve dans l'avenir serait d' avoir le courage de me révéler tel que je suis réellement. En ce qui concerne mon statut social, j'ai un revenu modeste.

Ma famille est composée de une mère, un père et deux demis frères de 8 et 9 ans de plus que moi et j'ai pour signes particuliers, d'être travesti.



Tell me your story.

Lorsque Mr Cho Ki Sung, un modeste professeur rencontra Miss Chang Yi Na, une toute jeune pianiste de 20 ans et de quinze ans sa cadette, l’homme était déjà veuf et père de deux petits garçons de 6 et 5 ans. Malgré tout, il séduit la demoiselle par son regard et son humour dit elle souvent à ses enfants. Elle L’épousa et donna ainsi naissance à un dernier fils à Mr Cho qu’ils nommèrent Sang Mae. Petit dernier de la famille, les deux ainés ne le rejetèrent jamais vraiment, outre la distance de l’âge qui séparait le petit garçon. La famille était plutôt heureuse ensemble malgré la recomposition, la jeune femme traitait les trois enfants comme les siens et veillait sur eux avec bonté et sévérité.
Une femme, pour laquelle Sang Mae développa dès le plus jeune âge une réelle fascination. Ses yeux maquillées, ses talons hauts et ses long cheveux noirs attirait beaucoup l’enfant qui grandissait malgré tout dans un univers très masculin. C’est pour elle qu’il se mit au piano, elle qui lui apprit avec fierté. Cela ne signifie pas que l’enfant jouait à la dinette ou à la barbie, il aimait les petites voitures et le basket et jouer aux cowboys avec les garçons de sa classe. Il grandit toutefois avec la sensation d’être incomplet, que quelque chose lui manquait. Il fut socialiser comme un homme, apprit à être fort, ambitieux, ne pas montrer ses émotions, il apprit ce qu’était la virilité à laquelle il était destiné. Sa personnalité s’en imprégna, ses intérêts s’en imprégnèrent.

A l’âge de sept ans, l’enfant attrapa une maladie qu’il vécut comme une grande honte, la gale. Plus que les symptômes de cette maladie, c’est l’enfermement qu’il eut du mal à supporter. Mis en quarantaine à cause du caractère très contagieux de la maladie, ses vêtements et draps lavés et bouillis tous le jours ; l’enfant vécut presque nu pendant quasiment un mois dans sa chambre. N’osant pas affronter le regard de sa famille qui eux aussi subissait le traitement, ils eurent bien du mal à le faire sortir pour qu’il retourne à l’école ou toute sa classe avait reçu des consignes et médicament parce qu’un cas de gale avait été contaminé et par précaution, il fallait aussi traiter tout ceux qui avait pu être en contact avec lui. La honte de la maladie et la réclusion qu’elle imposait fut très dur pour un jeune enfant vulnérable et en quête de sa personne. Ce tête à tête avec son corps qui le dégoûtait en raison de la maladie et le démangeait parfois tant qu’il n’en dormait presque plus. Il se sentait très seul à cette époque et mal dans cette peau qui le grattait. Il n’osait plus imposer sa personne à sa famille et à l’école.

Ce sentiment allié à sa fascination pour la féminité, sa mère et autres femmes firent grandir en lui un désir, un penchant étrange. Ce fut à cette période qu’il commença à se transformer, à porter des talons et de la dentelle pour voir ce que c’était de ne pas être cet enfant enfermé dans cette peau rougies et infestées de petit pustules. Il était perdu et il lui était rassurant d’imiter cette mère qui était si belle.

Il aurait pu s’arrêter à cette expérience d’enfant malade, mais ce ne fut pas le cas. Non seulement il avait pris gout à ces choses féminines, mais la solitude et le rejet qu’il subit dans sa classe le poussèrent à s’enfermer dans cette nouvelle peau qui lui faisait oublier la honte de sa maladie. Chose qu’il ne pouvait oublier en dehors des robes et du vernis à ongles. Comment oublier quand les élèves de sa classe lui rappelait chaque jour par des paroles cruelle d’enfant. Faire pleurer une petite fille seulement parce que tu lui a rendu sa poupée tombée par terre, c’était habituelle. Les remarques qui suivaient ensuite aussi : « Touche pas à ma poupée…je veux pas avoir la gale. », ou bien « Papa a dit que tu devrais pas avoir le droit de venir à l’école ». Sang Mae était guéri et plus contagieux du tout depuis bien longtemps, mais il du subir ce genre de remarque jusqu’à ce qu’il quitte le primaire sans que jamais un professeur ne prenne la peine d’arrêter les injustices à son égard.

Son monde changea avec son entrée au collège, ses parents eurent la bonne idée de le changer d’établissement pour qu’il se retrouve seulement avec des inconnus qui ne sache rien de la maladie qu’il avait eu il y avait plus de trois ans. Ces périodes de rejets et de méchanceté à son égard laissèrent alors place aux caractères qu’il s’était forgé grâce à eux. Parce qu’il avait peu profiter des jeux d’enfant, il avait passer beaucoup de temps à lire ou avec les adultes de l’école, et chez lui aussi. Le collégien intelligent et travailleur, mature pour son âge, tout en se révélant perturbateur, curieux et critique, la langue bien pendu, il n’hésitait pas à couper les professeurs et les remettre en cause, à débattre avec eux . Il était toutefois bien aimer des professeurs car il participait beaucoup en classe, que ses réflexions était intéressantes et rarement inutile ou mal placée. Les élèves aussi l’aimait bien, parce qu’il le voyait rebelle, tout en étant sympathique et drôle. Le jeune homme qui avait souffert de la solitude, se révélait un très bon ami bien qu’un peu méfiant. Il voulait être aimer, mais n’offrait qu’une image à aimer. Son coté sensible, doux, féminin restait enfermé avec ses robes et sa trousse de maquillage au fond d’un placard qu’il ne rouvrait que lorsqu’il était seul.

C’est encore ainsi aujourd’hui, il n’arriverait pas à se balader dans la rue habillé en fille, Che Rry, comme il s’était surnommé, ne se révèle que dans le cabaret où il travaillait. La honte et la peur du rejet l’empêche de s’afficher pleinement dans cette peau qui lui correspond bien mieux à son sens.

Mais revenons à son histoire. Il vécut plutôt bien ses années adolescentes, garçon au collège, fille à la maison, c’était un bon équilibre pour lui. Au lycée, il rencontra son première amour, un jeune homme d’un an son ainé. Parce que l’ainé se faisait rejeter pour avoir révéler son homosexualité, Sang Mae, trop lâche pour risquer de se faire rejeter lui même ne vint jamais supporter l’homme dont il était secrètement amoureux. Secrètement il vint le relever après une nouvelle humiliation, secrètement il lui avoua ses sentiments et l’embrassa quand personne ne pouvait les voir. Il sortir ensemble à l’insu de tous, s’aimèrent ainsi. Bien sûr, quand le plus vieux ne supporta plus de cacher son amour pour Sang Mae, quand il voulu révéler leur relation, ils se quittèrent en secret.

Il se sut stupide à cause du chagrin qui suivit cette rupture, il noya celui-ci dans une partie assez malfamé de la ville. Il tomba dans un bar plus ou moins glauque que la musique jazzy avait attiré. Le spectacle y était étrange, même pour lui qui se travestissait en cachette chez lui. Il n’avait jamais pensé que certains se montraient sans complexe, chantait et dansait sur scène. Attiré par ce monde auquel il se savait appartenir, bien qu’il mit du temps avant de se montrer là bas en tant que Che Rry et non plus Sang Mae, il retourna souvent dans ce bar. Il avait sympathisé avec la barman, qui était elle aussi, un travesti, ils devinrent assez proche. C’est elle qui le poussa à sauter le pas, à ce qu’il vienne vétue de ses plus belles robes, et réclamant de le voir jouer du piano, la poussa sur scène.

Seule sur scène, le piano- voix de Sang Mae, rebaptisé Che Rry alors, fut très applaudit et félicité. Il se reproduit dans ce bar assez régulièrement ensuite, bien que le lieu pouvait être glauque, un repère à travesti et homosexuel, Sang Mae y gagna confiance et se révéla devenir une des chouchoute de l’ensemble de la clientèle du bar. Parmi ceux-ci, un homme le repéra et lui tendit sa carte en lui disant que si il avait besoin d’un travail, il pourrait le contacter, son frère tenait un cabaret et il pensait que Che Rry pourrait y trouver sa place. Sang Mae réflechit beaucoup avant d’accepter. Il aimait être sur la scène, mais, il ignorait si il serait capable d’en faire un métier. Mais il n’avait pas vraiment de rêve de carrière. Il aimait le piano, la musique et se transformer en femme. Ca lui semblait un bon moyen de joindre tous ça. Puis personne ne trouverais outrageant qu’il se travestisse sur scène, pas ceux qui venait dans le cabaret en tout cas.

Professeur de piano le jour, chanteuse de cabaret la nuit, le jeune homme s’assume complètement dans ses deux rôles, tant qu’il reste parfaitement séparé. Il a peur de ce qui se passerait si ceux qui ne le connaissent qu’homme découvrait ses passions de la nuit. Il sépare énormément les deux univers, sans avoir espoir d’un jour les réunir. Il ne le souhaite pas d’ailleurs, il sait que passer plus de temps sous Che Rry est impossible. il se complait dans cette dichotomie.


Behind the screen

• Pseudo ou prénom : Coo.
• Âge : 23
• Temps de connexion : Tous les jours
• Un commentaire ? : désolé Sun Hee ^^
• Comment avez vous connu le forum ? : devinez!!
• Avez vous lu le règlement ? : code validé par sukkie, il manquerait plus qu'un admin ne connaisse pas les codes *pan*
• Exemple RPG :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t415-kim-hyun-su-only-because-it-s-youhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t421-kim-hyun-su-only-because-it-s-you

Naoe Yuuki
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 252age : 29
MessageSujet: Re: Man is a woman like any other - Sang Mae   Mer 28 Nov - 7:32

BIENVEUE A TOIIIIIIIIIII. *o*
Sunhee ne manque pas à Ki Suk /paaaan/

courage à toi pour ta fiche é_è (l)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: Man is a woman like any other - Sang Mae   Mer 28 Nov - 19:39

Oguri Shun :=>: !
Bienvenue parmi nous & courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas

Kim Hyun Su
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 236age : 28
MessageSujet: Re: Man is a woman like any other - Sang Mae   Sam 1 Déc - 16:52

merci à vous deux ^^
ma fiche est terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t415-kim-hyun-su-only-because-it-s-youhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t421-kim-hyun-su-only-because-it-s-you

Wang Se Jong
sous directeur - le grand sage
avatar

identity card
parchemins envoyés : 392
MessageSujet: Re: Man is a woman like any other - Sang Mae   Dim 2 Déc - 15:04

moldu
Toute une nouvelle aventure s'offre à toi !


I'll tell you who you are ...


Te voici enfin validé, moldu ! En tant que moldu, tu peux désormais réserver une chambre ou résidence et créer ta fiche de liens, afin que tu puisses te construire ton cercle de connaissance, chose qui te sera sans aucun doute utile pour avancer dans ton jeu. Pour finir, n’oublies pas de remplir les différents éléments dans ton profil et de bien t'amuser parmi nous. Dans tous les cas, bonne aventure parmi nous !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: Man is a woman like any other - Sang Mae   

Revenir en haut Aller en bas
 

Man is a woman like any other - Sang Mae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don de sang
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers ::  :: mirror of soul :: see you next time-