Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 16:38


Sawada Shin
feat Kang Jun [C-CLOWN]


Tell me your secret

Annyeong Haseyo ! Je me présente, Sawada Shin. Je suis né le 19/08/1995. De ce fait, je suis âgé de 17 ans. Je suis nippo-coréen (japonais par mon père, et coréen par ma mère) et également un sorcier d'ascendance moldu. En ce qui concerne mon orientation sexuelle, je suis un hétérosexuel pur et pas dur du tout et je suis actuellement célibataire, et pour longtemps j'en ai bien l'impression.

En tant que sorcier, je n’ai aucun don, autre celui que de m’attirer des ennuis. Ma baguette est en bois d’if et contient une plume de phénix. Elle mesure 32 cm et elle est peu flexible.

Je suis donc présent à Sinseonghan Jolyu dans le but d'y étudier. Je suis actuellement étudiant en 7ème année et j'ai pour options arithmancie & études des runes. Plus tard, je souhaiterai trouver quelque chose à faire de ma vie, et oublier mon enfance.

D'ailleurs, j'ai toujours espéré intégrer la maison des Dogsuli, mais par contre j'aimerai si possible que vous évitiez Bidulgi.

Pour m'accompagner dans cette aventure, j'ai pour animal de compagnie un husky sibérien, qui se prénomme Figaro.

Tell me who you are.


1°) L’amitié est résolument quelque chose d'important dans la vie d'une personne ? Certains ont peurs de se lier à autrui, se complaisant dans une solitude nocive ou nécessaire mais qu'en est-il pour toi, jeune sorcier ? Qu'est ce que "l'amitié" représente pour toi et jusqu'au pourrais-tu aller pour ceux que tu considères comme tes "amis" ?

Tu l’as dit toi-même, la réponse. Je me repris sur moi-même dans une solitude nécessaire pour ma survie. Pour les moldus, je suis un surdoué, un garçon au Q.I plus développé que la normal, un garçon au cerveau que ne s’arrête jamais de bourdonner. Pour les sorciers, je suis un né-moldu. Les deux types me font du mal, à leurs façons. Par les coups ou par les mots. Parfois même les deux. Alors, qu’est-ce que je fais pour me protéger ? Je reste seul. J’évite les autres. Des amis ? Comment ça ils pourraient m’aider et me soutenir ? Tu vis dans un monde de bisounours ? Les amis m’abandonneront un jour, pour éviter d’avoir des problèmes, ou par peur de voir ce qui va se passer s’ils m’aident. D’autres par jalousie –pas des coups, de mon intelligence- comme beaucoup d’autres avant. Quel est le meilleur moyen de ne pas être abandonné ? Ne pas avoir de personne qui pourrait m’abandonner. Donc pas d’amis est égal à pas de sentiment d’abandon.
Et, quand bien même j’ai des amis, si ils me protègent, je devrais à mon tour leur rendre la pareille, parce que je suis fait comme ça. Hors, je n’ai pas envie de m’attirer encore plus de problème que ça. Aider quelqu’un au dépend d’un autre, c’est forcément avoir des problèmes sur sa propre personne.

2°) Le miroir de Rised est connu pour être en mesure de montrer à celui qui se reflète dans ce dernier, son rêve le plus secret, intime. Supposons que ta route croise un jour ce dernier, que pourrais-tu y découvrir à ton avis ? Sois honnête car de toute façon ce dernier ne te mentira jamais, qu'importe tes doutes et tes peurs.

Je ne verrais ni plus ni moins que moi, sans œil au beurre noir, sans hématome sur tout mon corps. Une peau blanche, claire et belle. Une peau qui ne connait pas la douleur, une peau qui n’a aucune cicatrice. Une peau intacte. Voilà ce que je verrais. J’aurais pu dire aussi que j’aurais voulu voir des parents aimants qui s’occupent de leurs enfants, qui s’occupent de moi. Peut-être que je le verrais aussi ? Peut-être que je verrais ma mère qui me soigne après qu’on m’est battus. Mais de toute façon, je ne veux pas le voir, ce miroir de Rised. Il ne ferait que refléter la personne que je voudrais être, mais qui ne le sera jamais. Il ne ferait que me montrer un rêve inaccessible, ce serait de l’idiotie de ma part d’imaginer un jour que cela puisse vraiment arriver.

3°) L'amour, est résolument un sentiment qui occupe depuis des siècles l'esprit faible des pauvres êtres humains. Élément déclencheur de catastrophe toute aussi déchirante et horrifiante les unes que les autres, l'amour déchire les passions. Mais dis moi, petit sorcier, quel est ton sentiment vis à vis de ce dernier ?

• L'amour ? Je me refuse à le connaitre. Certains appelleraient cela de la lâcheté ou de la faiblesse mais il ne s'agit que de bon sens. L'amour détruit les gens depuis des siècles. Pourquoi devrait-on accorder sa pleine confiance à autrui. Cet autrui qui n'hésitera pas une seule seconde à vous planter le couteau dans le dos, une fois retourné. Oui ce sentiment n'a aucun sens, tout simplement.

4°) Les sorciers né moldus ? C'est résolument le sujet tabou au sein de cet établissement, je pense que toi même tu ne dois pas être insensible à ce sujet... n'est ce pas ? Mais dis moi, petit, quel est ton réel avis là dessus ? Es-tu contre leur cause ou au contraire considères-tu qu'ils ne méritent pas cette haine viscérale dont ils sont victimes depuis toujours ?

Quand je dis que les sorciers sont tous des imposteurs et des idiots, ce n’est pas pour rien. Tu m’as vu ? Ça se voit comme le nez au milieu de la figure que je suis un né moldu. Alors par pitié, pas ces questions ! Non, on ne mérite pas cette haine viscérale comme tu le dis si bien, sorcier. Mais est-ce que j’ai mérité les coups que j’ai pris ? Est-ce que j’ai mérité la haine qu’on m’a accordée quand j’étais enfant, par pur prétexte que j’étais différent ? Est-ce que j’ai mérité de ne réussir aucune de mes tentatives de suicide ? C’est bien gentil de poser cette question à tous ceux qui vont et qui viennent, mais parler n’y changera rien. Et quand bien même certains auraient envie d’intervenir dans toutes ces injustices, ça ne changera jamais rien. On ne peut rien y faire.

5°) D'ailleurs si tu me le permets, j'aimerai vraiment savoir... Si jamais tu devais faire face à une action de brimade sur un né moldu... oui imaginons qu'un né moldu est prit en grippe par des camarades qui souhaitent le passer à tabac... que ferais-tu ? Sois franc, n'aie aucune crainte cela restera un secret entre toi et ta conscience...

Je… je ne sais pas. Je suis moi-même né moldu, et question passage en tabac, je m’y connais plutôt bien pour en avoir subis et en subir encore beaucoup. Je n’ai pas envie de m’attirer plus de problème que j’en ai déjà, et intervenir dans ce genre de chose, disons que ce n’est pas conseil pour qu’on me laisse tranquille. D’un autre côté, je sais ce qu’on ressent quand quelqu’un vous fait du mal, tant psychologiquement que physiquement. Et je sais encore mieux ce que c’est de voir des gens observer sans rien dire, sans rien faire ou même sans avertir qui que ce soit. Je sais parfaitement ce qu’on ressent à ce moment, et si je n’y prête plus attention quand je suis victime de l’idiotie des gens, je ne veux pas voir ça dans les yeux d’une personne. Ce mélange de haine, de tristesse, d’impuissance, et puis aussi d’abandon. Non, jamais je ne veux voir sans dans les yeux de quelqu’un d’autre. Alors, peut-être que je ferais tout pour intervenir ? Avec le fil des années, j’ai appris à me battre. Je sais donner des coups de poings, me défendre –chose que je ne fais jamais…- je pourrais aider quelqu’un, ou du moins tenter de le faire. Alors, peut-être que je l’aiderais. Je l’espère. J’espère ne pas me rabaisser au niveau de ceux qui prennent en grippe quelqu’un pour son sang, ou pour ses différences physique ou psychologique.


Tell me your story.

La lumière de la Lune traversait les rares ouvertures du hangar et laissait une trainée blanche et lumineuse au sol. Cette trainée était néanmoins coupée par une dizaine de personne qui formait un cercle autour d’une mince silhouette tenant debout avec beaucoup de peine. Des battes en métal reflétait la lumière produite par la lune et laissait entrevoir des gouttes de sang sur le visage de la silhouette au centre du cercle. Ses yeux -qui ne parvenaient pas à apercevoir les visages des autres personnes- exprimaient un mélange de haine et de peur. Un éclat de rire surgit du noir, résonnant dans le hangar, martelant les oreilles du jeune homme. Il n’entendit donc pas une voix annoncer un autre assaut sur lui, pas plus qu’il n’entendit une batte en métal raclait le sol, avant de le frapper aux côtes. Les coups de pieds étaient certainement ceux qui passaient le plus inaperçu dans ce déluge de batte. Puis, des années lumières plus tard, les coups cessèrent et deux personnes saisirent ce qui semblait n’être guère plus qu’un cadavre couvert de sang. Mais le cadavre respirait encore. Son souffle hésitant soulevait sa cage thoracique de manière lente et régulière. Trop lente… Mais ce détail futile n’intéressait pas les porteurs de batte. Un coup de poing réveilla le cadavre de sa torpeur, vidant entièrement ses poumons. Il avait l’impression de vomir ses tripes. Ce n’était pourtant que du sang qu’il cracha… Il lui en restait au moins.

Après plusieurs autres coups identiques, toujours plus intenses les uns que les autres, on le lâcha. Son corps dégringola au sol, le bruit mat de la collision avec le bitume résonna dans le hangar étouffant le gémissement qu’il ne put retenir. A côté de sa main, si près de lui, une batte… Il pouvait la prendre. Il pouvait frapper lui aussi. Il en avait la possibilité… Ses doigts la frôlèrent. Encore quelques centimètres… encore un peu… Un cri de douleur réveilla les morts. Quelqu’un avait marché sur ses doigts, les coinçant entre une chaussure doté d’une petite talonnette qui faisait si mal et la batte. La chaussure bougea… comme animé par une entité mystique –un pied- écrasant encore un peu plus ses pauvres doigts. La chaussure, elle était parfaite. Magnifiquement propre, on aurait cru que quelqu’un avait passé des années à la lustrer tellement elle brillait. On pouvait presque voir le visage roué de coup de Sawada Shin. Seules quelques gouttes de sang gâchaient la propreté de cette chaussure. Le propriétaire du pied habitant la chaussure donna lui donna un dernier coup. Un coup qui fut pivotait son corps sur le dos, son crâne percutant une énième fois le sol.

Des bruits de pas martelant le sol, des battes raclant ce même sol, des discussions animés et mêmes des rires. Puis le silence total. Il était mort. C’est bon ? Etait-il enfin libéré ? Non, ses maltraiteurs étaient juste partit, le laissant seul au sol, dans un hangar abandonné de la capitale du soleil levant. L’air était froid. Jusque-là, il ne s’en était pas rendu compte, mais maintenant il le sentait. L’hiver s’installait. Il tremblait de froid, de peur et de rage. Un filet de sang coulant le long de sa joue, se mêlant a de la sueur. Son t-shirt à manche courte était humide. Il lui collait à la peau, c’était désagréable. Comme tant de chose ce soir, comme tant de chose dans cette vie. La veste de son uniforme formait une ombre de l’autre côté du hangar. Quelqu’un lui avait arraché juste avant. Pourquoi ne lui avait-on pas laissé pour se réchauffer… Il éclata en sanglot. La douleur lui transperçait les côtes, il avait mal à chaque endroit de son corps. Même ses orteils n’étaient pas épargnés. Ses doigts gémissaient. Lui il pleurait, et la pluie battait dehors. Il resta ainsi, à pleurer toutes les larmes de son corps. C’était la seule chose qu’il avait le droit de faire : pleurer. Et subir.

______________________


La pluie martelait les fenêtres de la résidence Sawada. Depuis la veille au soir, il ne cessait de pleuvoir. Une pluie incessante qui ne parvenait pas à couvrir la dispute qui régnait dans le salon. Shin tentait de l’oublier, de ne pas l’entendre. D’oublier tout ceci. Mais c’était trop dur. Aussi dur que d’oublier la douleur de ses hématomes. Les larmes coulaient sur ses joues, rivalisant presque avec le déluge de pluie. Il en avait marre. Marre de vivre. A l’extérieur, on le maltraitait, et quand il rentrait, c’était pour se voir tout bonnement ignorer par son père. La seule personne qui ne l’avait jamais fait de mal et qui avait toujours été gentille avec lui, c’était sa mère. Sa vraie mère. Pas la femme avait laquelle il vivait. Sa vraie mère, celle qu’il n’avait pas le droit de voir. Celle dont on lui avait caché l’existence pendant de longues années. Celle qui aujourd’hui était venu chercher son fils, et pour une énième fois, ce voir arrêté par la police, appelé par son père pour lui empêcher d’approcher Shin.

Avant, sa mère venait devant l’école pour le voir, mais quand son père s’en est rendu compte, il envoya ses gardes du corps auprès de son fils pour veiller à ce qu’il ne voit pas sa mère. Elle avait alors tentait de venir dans la résidence du ministre, mais là encore, elle se retrouvait face à la sécurité, qui l’empêchait de passer. D’où ces cris.

Marre. Marre de vivre. Il se leva et le déluge de pluie s’abattit dans la chambre qui lui servait de prison. Il passa par la fenêtre, et sauta sur la terrasse de l’étage d’en dessous. La douleur parcourra tout son corps, il l’ignora une fois de plus et partit en courant, traversant le domaine familial. La pluie alourdissait atrocement ses vêtements, et lui-même grelottait de froid. Il ne savait pas où il allait. Il errait sous la pluie, sans savoir depuis combien de temps il était partit. Il ne voulait tout simplement pas revenir. Pas maintenant. Peut-être même jamais. Il ne voulait plus voir tous ceux qui lui faisaient du mal. Il en avait marre…

______________________


La foule s’agglutinait devant l’établissement scolaire pour observer ce qui se passait. Sortant des toilettes de l’établissement, les secours portaient sur une civière un garçon. Son uniforme était plein de sang, sa peau était plus pale que la pâleur elle-même, quelqu’un tenait une poche de sang en hauteur. Derrière, on apercevait un groupe d’étudiant plus âgé, en uniforme de collégien qui souriait, amusé. Pour une fois, ils n’avaient rien fait sur Shin, il s’était lui-même amoché. Sage gamin… Tout le monde savait pourquoi il s’était planté : il en avait marre. Le petit surdoué n’en pouvait plus de se faire martyriser par les collégiens de l’établissement, il n’en pouvait plus de sa famille qui s’évertuait à l’ignorer, il n’en pouvait plus de voir tous ces gens le regarder se faire tabasser. Il n’en pouvait plus. Il voulait mourir. Et il avait essayé. Malheureusement pour lui, il avait perdu beaucoup de sang, mais les secours avaient été plus rapides. Il survivrait.

______________________


C’était trop… trop parfait. Trop beau. Quatre tentatives de suicide, aucune n’avaient porté leurs fruits. Il avait été frappé de nombreuses fois, ignoré par les observateurs. Il avait abandonné l’idée de se défendre, et il subissait, sans broncher. Et maintenant, on lui offrait une échappatoire. Sinseonghan Jolyu. Le rêve : quitter cette vie qu’il détestait tant. Il quittait son père, il quittait le Japon, il partait. Il ne reviendrait jamais cette fois-ci. Personne ne viendra le chercher. La police ne le retrouvera pas, puisqu’il ne fuguait pas. Il ne reverrait jamais ceux qui l’avaient martyrisé. Et mieux encore, il allait dans le pays d’origine de sa mère. Son père c’était bien fait avoir sur ce coup-là. Il avait beau être ministre, il ne l’avait pas vu venir celle-là. Pourquoi aller dans une école de magie Japonaise quand on peut se rapprocher de la seule personne que l’on aime, en allant en Corée ? Ses origines Coréennes lui donnaient une parfaite excuse. Il n’avait pas été facile d’expliquer pourquoi Sinseonghan Jolyu et non l’école de magie Japonaise. Quand on est surdoué, autant en profiter non ?. Et pourquoi on lui aurait refusé ? Il avait appris seul à parler Coréen, projetant de fuguer dans ce pays et de rejoindre sa mère là où son père ne pourrait rien. Mais il n’avait pas besoin de fuguer. Shin avait toujours été différent. Par son intelligence, mais aussi, parce qu’il n’est pas un moldu, comme on les appelle. Il est un sorcier…

______________________


Les sang de bourbes n’ont rien à faire ici. Même ici, à Sinseonghan on lui faisait du mal. On s’amusait à lui lancer des sorts et à le frapper, l’humilier devant les autres. Chez les sorciers aussi on utilisait les poings. Serais-je un jour à ma place quelque part ? Visiblement non. Pour les moldus, Shin était différent. Trop pour être conforme et avoir une vie tranquille et calme. Chez les sorciers, il était un sang de bourbe. La seule différence, c’est qu’ici, il n’était pas le seul. Et certains lui souriaient. Certains ne le voyaient pas comme un sang de bourbe. Certains le voyaient comme un être humain. Toute son enfance, on lui avait fait payer son intelligence supérieur à la moyenne, on lui avait fait payer ses manières différentes. On lui avait fait payer, par jalousie, par plaisir de voir une personne incapable de se défendre ou simplement pour suivre le mouvement. Ici, une partie le faisait payer pour ses origines et sa faiblesse, et d’autres lui souriaient de manière bienveillante… Mais quand il s’agissait d’agir, plus personne. Ils regardaient tous, et ne faisaient rien. Même en voyant Shin au sol, un filet de sang coulant de sa bouche, des hématomes sur son visage, et être victime de coup et de sort. Il abandonna. Une fois de plus, il arrêta de lutter. Le destin s’évertuait à le faire du mal, alors il abandonnait.

Puis il sentit deux mains l’agripper. On allait continuer à lui faire du mal. Il ne se débattit pas, il ferma les yeux et attendit l’attaque. Sort ou coup ? Les deux ? Ni l’un ni l’autre. On le releva, une main essuya le sang qui coulait sur son visage et épousseta ses vêtements. Un sourire bienveillant. On lui tendait une main. On l’aidait à se défendre, on le soutenait… C’était la première fois… Le sang se mêla aux larmes. Il ne cessait de murmure des « merci ».

En bref...:
 


Behind the screen

• Pseudo ou prénom : Spag'
• Âge : 16 ans.
• Temps de connexion : Difficile d'être précise. En général je me connecte plusieurs fois par jour, quand aux RPs, j'y réponds le plus tôt possible.
• Un commentaire ? : Euh... pouet ?
• Comment avez vous connu le forum ? : J'ai claqué des doigts et il est apparu à l'écran comme par magie. Oui, ça s'appelle aussi aller sur un TOP ^^
• Avez vous lu le règlement ? : Validé par Coo
• Exemple RPG : Je vous l'accorde, il est extrêmement vieux...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Wada Yano
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 572age : 26
MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 16:49

Bienvenue sur le forum jeune homme *O*
Bonne chance pour ta fiche et surtout amuses-toi bien parmi nous **.
Si tu as la moindre question, n'hésites pas à nous contacter é.è !




I'm just prisoner of my love for him.
« Tu vois les choses telles qu'elles sont et ta question est "Pourquoi?"
Mais moi je rêve des choses qui n’existent pas et ma question est
"Pourquoi pas" ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t31-wada-yano-be-or-not-to-be-someone-else-finiehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t43-wada-yano-be-or-not-to-be-someone-elsehttp://light-goes-on-again.keuf.net/

Naoe Yuuki
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 252age : 29
MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 16:52

Bienvenue à toi sur le forum *o*
Amuse toi bien iciii ! Bonne chance pour ta fiche et si tu as la moindre question nous sommes là.
Il faut être dogsuli oh ouii, faut remplir nos rangs ** /paaan/ Des japonais, il en faut.

Fightiiiiiiing **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 19:15

@yano Merci ^^

@yuuki Semi-japonais en fait (une idée m'est subitement venu au resto sur ses origines -tout le monde s'en fou je sais-) Merci
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 19:26

Bienvenuuuuue ici ! :DD Omoo C-Clown, j'en vois pas souvent sur les rpgs /BUS/ en tout cas bon choix d'avatar /o/ ♥

Bref, fighting pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 19:31

Pour tous te dire, j'en vois pas souvent moi non plus, à vrai dire, c'est la première fois que j'en vois un en RP /sbaf/
Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 21:03

Welcome ~ o/ bon courage pour ta fiche ! (:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Sam 11 Mai - 21:23

Merci ^^ (oh Jong Hyun !! Je t'aime !!!!!)

Edit: J'ai terminé ma fiche. J'espère que ça ira. Comme j'avais l'impression d'avoir mal expliqué certaines choses, j'ai rajouté une petite partie récapitulative dans l'histoire afin de mieux expliquer certains points, et de résumer un peu tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 24
MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Dim 12 Mai - 8:25

Bienvenue à toi
Très bon choix d'avatar *o* Kang Jun est trop chou *o*
J'espère que tu te plairas parmi nous ♥

Ta fiche est très bien, j'aime beaucoup ta façon d'écrire et le personnage,même si t'as failli me faire pleurer TT
et je vais pinailler sur un détail avant de te valider, désolé.
J'ai compris que ton personnage est japonais et vis au Japonc'est bien ca?... Comment se fait il qu'il soit inscrit à Sinseonghan Jolyu et non à l'école japonaise de magie? Normalement, vu que c'est un né moldu, il aurait du être détecté par le ministère magique Japonais et inscrit d'office dans l'école japonaise. Il faudrait donc préciser comment il se retrouve inscrit en Corée.

Ah, il manque un exemple d'rp aussi ♥

Je te validerais par la suite sans soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Dim 12 Mai - 11:11

Merci pour le compliment. A vrai dire, j'expérimente cette manière d'écrire qui est plutôt nouvelle pour moi si j'ose dire, donc je suis contente de voir qu'il plait ^^

Je rajoute une fois revenu chez moi ce détail. Et l'exemple de RP par la même occasion :=):

EDIT: voilà, j'ai fais les modifications. J'espère que ça ira ^^
Revenir en haut Aller en bas

Wang Se Jong
sous directeur - le grand sage
avatar

identity card
parchemins envoyés : 392
MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Dim 12 Mai - 16:51


seunijes
Le petit vivet doré veillera à jamais sur toi,
petit(e) sorcier(e) !


I'll tell you who you are ...

Inquiet, sans aucun doute que tu ne puisses que l’être. Après tout, tu es entouré(e) par des centaines d’élèves qui tout comme toi, sont incertains de leur avenir au sein de cette institution. Une académie qui est emplie de mystères et qui semble cacher bon nombres de secrets. Te voici donc au fond de la pièce où repose un nid d’oiseau avec en son sein, un œuf. Un œuf à l’apparence normale, quelconque, tel un stupide œuf de poule et pourtant plus tu t’approches de ce dernier, plus ce dernier semble être animé. Un peu comme s’il s’agissait en réalité d’un objet magique, modifié par un puissant sorcier. Des battements d’ailes t’alertent sur ton chemin vers ce dernier, au point que si tu lèves les yeux vers le plafond, tu y découvre les quatre emblèmes nichées sur des perchoirs qui te fixent dans un regard de lynx, transperçant. Peut être encore plus angoissé(e) auparavant, tu cherches un regard dans l’assistance, un professeur t’intime alors à t’approcher un peu plus près, t’obligeant à raccourcir la distance qui te sépare de ce nid, qui semble quelque peu s’animer un peu plus à chaque instant. Sa coquille commence alors doucement à changer de couleur, passant du bronze à l’or, de l’or au rouge, rouge au bleu-gris, dans un roulement incohérent. C’est alors que tes doigts se posent sur cet œuf, un simple effleurement suffit pour qu’un chant s’échappe de ce dernier auquel le frêle vivet dorél répond, comme s’il était enchanté alors dans un geste doux, tu l’entends quitter son perchoir pour venir se poser sur ton épaule, enveloppant ton être dans une sphère de magie inconnue qui modifie l’écusson de ta robe de sorcier. La voix alors grave du directeur t’interpelle et te lance simplement dans un sourire.

« Félicitations, tu fais désormais parti de la famille Seunijes. Le vivet doré est le gardien de ses derniers alors sois digne de porter les couleurs de cet oiseau magnifique. Tu peux aller rejoindre la table de ta maison. »

Te voici enfin validé, petit(e) sorcier(e) ! En tant qu’élève de Sinseonghan Jolyu, tu peux désormais postuler pour devenir préfet, ou simplement devenir membre de l’équipe de Quiddich de ta maison. Afin de ne pas dormir dans une ruelle paumée de l’école, tu peux enfin réserver une chambre. Pour finir, n’oublies pas de remplir les différents éléments dans ton profil ainsi que ton clan officiel pour que ce dernier te soit assigné en secret. Ah et avant d’oublier tu te dois de venir référencer ton patronus et découvrir comment aider ta maison dans la coupe des 4 maisons. Dans tous les cas, bonne aventure parmi nous !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net

Park Soyou
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 131age : 26
MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Dim 12 Mai - 17:28

Bienvenue sur le forum :D


Δ If it's wrong to love you, Then my heart just won't let me be right. I'd give my all to have Just one more night with you, I'd risk my life to feel Your body next to mine 'Cause I can't go on.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t197-soyou-look-pretty-play-dirtyhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t216-soyou-look-pretty-play-dirty-uc

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   Dim 12 Mai - 17:41

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: [FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FINIS] Sawada Shin ~ Ferme les yeux et attends que le déluge s'arrête... s'il s'arrête un jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Melvin ▬ ferme les yeux et imagine que je suis là près de toi
» Euphrasie ► ferme les yeux... les plus beaux rêves sont en toi. [Terminée]
» (sïleas) même quand je ferme les yeux, je ressens ta mocheté.
» Ferme les yeux, tout ira bien [PV Aarne]
» [Flashback] Ferme les yeux, et le monde devient celui que tu veux – Lilwenn & Târa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers ::  :: mirror of soul :: see you next time-