Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 Me voici me voilà ! :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Me voici me voilà ! :D   Jeu 9 Jan - 18:00


Kim Shun Lee
feat Choi Min Ki [Ren, NU'EST]


Tell me your secret

Annyeong Haseyo ! Je me présente, Kim Shun Lee, mais dites plutôt Shun. Je suis né le 28/01/1996. De ce fait, je suis âgé de 17 ans. Je suis coréen et également un sorcier d'ascendance sang-mêlée. En ce qui concerne mon orientation sexuelle, je suis un bisexuel et je suis actuellement célibataire.

En tant que sorcier, je n'ai pas de don... Ma baguette est en bois de sorbier et contient un crin de licorne. Elle mesure 24 cm et elle est flexible.

Je suis donc présent à Sinseonghan Jolyu dans le but d'y étudier. Je suis actuellement étudiant en 07ème année et j'ai pour options Soins aux créatures magiques & Étude des runes. Plus tard, je souhaiterai vivre heureux, ça compte...? x).

D'ailleurs, j'ai toujours espéré intégrer la maison des Apheredis, mais par contre j'aimerai si possible que vous évitiez Rapbulus.

Pour m'accompagner dans cette aventure, j'ai pour animal de compagnie un chaton, qui se prénomme Sha (comment ça c'est pas original...?).

Tell me who you are.


1°) L’amitié est résolument quelque chose d'important dans la vie d'une personne ? Certains ont peurs de se lier à autrui, se complaisant dans une solitude nocive ou nécessaire mais qu'en est-il pour toi, jeune sorcier ? Qu'est ce que "l'amitié" représente pour toi et jusqu'au pourrais-tu aller pour ceux que tu considères comme tes "amis" ?

1) Les amis, c'est évidemment important. J'ai moi-même été très souvent et très longtemps isolé, trop timide ou même craintif, devrais-je dire, pour aller vers les autres de moi-même. Je n'osais pas parler, j'avais peur de dire mon avis, peur qu'on me juge aussi. Mais j'ai compris il n'y a pas si longtemps que l'amitié est quelque chose dont l'homme a besoin. En restant seul, on finit par se détester soi-même, par être lassé de sa propre compagnie, même lorsque l'on ne s'ennuie pas. De plus, on ne peut pas se confier, parler de ses problèmes... Tout ça parce qu'on est confronté à nous-même, à nos défauts et à la vie. Et les obstacles sont beaucoup plus faciles à franchir lorsqu'on est accompagné. Les amis, ce sont ceux qui te font du bien quand tu te sens mal. Tes amis, ce sont ceux qui te donnent de la confiance en toi en te prouvant que tu as de l'importance pour quelqu'un. Tes amis, ce sont ceux qui te sourient quand tu pleures, qui t'écoutent quand tu leur parle de tes problèmes, qui te font des câlins sans rien dire quand tu leur expliqué que tu a perdu une fille qui comptait beaucoup pour toi, et que tu te sens seul. Tes amis, ce sont aussi ceux qui te font connaître des choses, ceux qui parfois t'obligent à sortir dehors pour en voir plus et te divertir quand ils savent que tu vas mal. Tes amis sont ceux qui ne te quittent jamais, même quand tu ne leur parles plus. Ceux qui s'éloignent après une dispute ne sont que des imitateurs. Les vrais amis, tu peux les garder toute ta vie, même si votre rencontre s'est faite dans votre plus tendre enfance, contrairement à l'amour. Ceux qui ne croient pas en l'amitié sont décidément des gens bien malheureux, non ?

2°) Le miroir de Rised est connu pour être en mesure de montrer à celui qui se reflète dans ce dernier, son rêve le plus secret, intime. Supposons que ta route croise un jour ce dernier, que pourrais-tu y découvrir à ton avis ? Sois honnête car de toute façon ce dernier ne te mentira jamais, qu'importe tes doutes et tes peurs.

2) Mon reflet dans le miroir... Mon reflet qui ne serait qu'une illusion, une vision de moi plus parfaite et arrangée comme le voudraient mes pensées. Quand on y pense, ce n'est qu'une manipulation. Ou une sorte de folie, qui ressort de l'homme lorsqu'il se voit dans ce miroir. Voir ses rêves les plus fous dans un reflet ne peut être qu'une mascarade de la magie. Je ne sais pas ce que je voudrais y voir. Ou ce que j'y verrais, tout simplement. Il y a une chose dont je suis certain, une seule. Elle. Celle que j'avais tant aimé, celle pour laquelle j'avais grandi. Je la verrai, tout près de moi, me berçant dans ses bras, me faisant un bisou sur le nez comme elle le faisait autrefois, comme si je n'étais encore qu'un bébé. Je la verrais jouer avec une mèche de ses cheveux, rire aux éclats et sourire comme un ange dès que je ferais ma moue boudeuse habituelle, que j'avais tant l'habitude d'afficher avec elle, lorsqu'elle me parlait comme si j'étais irresponsable, en me grondant comme elle le faisait si souvent en riant néanmoins. Je l'entendrais, avec un peu de chance, prononcer mon nom comme si rien n'avait changé. Je sentirais son odeur, peut-être. Cannelle et menthe. Une odeur particulière, sucrée et rafraîchissante à la fois, que je ne sentais que sur elle. Et que, par malheur, je commence à oublier. Elle s'estompe dans mon esprit, malgré le souvenir vif que je garde en moi. Je me demande, si, bientôt, je ne me rappellerai plus de son visage. Ou de sa voix. Rien que d'y penser... Le miroir, lui, ce miroir qui me terrifie, malgré ses visions usurpatrices, il pourrait m'empêcher d'oublier. Mais jamais je ne verrai mon reflet dedans. Je n'oserais pas. J'aurais peur de devenir fou. De ne pas me résigner à le quitter. À la quitter.

3°) L'amour, est résolument un sentiment qui occupe depuis des siècles l'esprit faible des pauvres êtres humains. Élément déclencheur de catastrophe toute aussi déchirante et horrifiante les unes que les autres, l'amour déchire les passions. Mais dis moi, petit sorcier, quel est ton sentiment vis à vis de ce dernier ?

• L'amour ? Ce sentiment est celui qui anime les êtres et font d'eux ce qu'ils sont. Lorsqu'on aime profondément quelqu'un, on lui reste loyal, dévoué et surtout on est en mesure de mettre son orgueil de côté afin de la rendre heureuse et par conséquent être soi même heureux. N'y a-t-il après tout pas meilleur bonheur que cela ?

4°) Les sorciers né moldus ? C'est résolument le sujet tabou au sein de cet établissement, je pense que toi même tu ne dois pas être insensible à ce sujet... n'est ce pas ? Mais dis moi, petit, quel est ton réel avis là dessus ? Es-tu contre leur cause ou au contraire considères-tu qu'ils ne méritent pas cette haine viscérale dont ils sont victimes depuis toujours ?

4) Pourquoi mériteraient-ils qu'on leur apporte de la haine ? Ils sont comme nous non ? J'ai déjà parlé à un sorcier né moldu, il ne me semble pas qu'ils viennent d'une autre planète et qu'ils ont trois yeux et cinq pattes... On ne peut même pas les différencier des sang-purs au premier coup d'œil. Alors où est la réelle différence ? Les enfants de moldus n'ont juste pas grandi dans le même univers que les enfants sorciers. Et encore, la plupart des sang-mêlés grandissent dans le monde des moldus également. Donc finalement, même en faisant tous les efforts intellectuels du monde, je ne vois pas l'intérêt à traiter quelqu'un de sang de bourbe. Pour moi, un né moldu et un sang-pur, ça ne fait aucune différence. Alors je ne peux que ressentir de la sympathie pour les nés moldus qui se font brimer sans cesse comme s'ils n'avaient pas le droit d'être là. Après tout, qu'est-ce que ça change d'être né de deux parents sorciers ou de deux parents dénués de pouvoir ? Rien, n'est-ce-pas, puisque le résultat est le même.
Si j'étais un fils de moldus, j'aurais sûrement vécu ancré dans leur monde, jusqu'à mes onze ans, où je me serais rendu compte que le monde des sorciers existe, et que ni mes parents ni mon entourage n'était au courant. Je me serais rendu compte de mes pouvoirs, de ma capacité à pouvoir lancer des sorts armé d'une baguette. J'aurais sûrement été émerveillé par le monde des sorciers. Tout ça pour finir persécuté dans l'école qui formait justement les futurs sorciers de ce monde fascinant.
Ne trouvez-pas cela idiot ?

5°) D'ailleurs si tu me le permets, j'aimerai vraiment savoir... Si jamais tu devais faire face à une action de brimade sur un né moldu... oui imaginons qu'un né moldu est prit en grippe par des camarades qui souhaitent le passer à tabac... que ferais-tu ? Sois franc, n'aie aucune crainte cela restera un secret entre toi et ta conscience...

5) Si je voyais plusieurs élèves s'en prendre à un fils de moldu ? Enfin voyons... Il n'y a rien de plus absurde que cela. Moi, j'appelle ça du racisme. De la discrimination. Cet adolescent qui se fait persécuter a été invité à rejoindre Sinseoghan Jolyu. C'est donc la preuve même qu'il est apte à manipuler une baguette et à lancer des sorts comme n'importe quel sang-mêlé ou sang-pur. Le problème, c'est que même si j'ai vraiment envie de l'aider, ce garçon, et bien, je ne pense pas pouvoir me battre contre une bande d'idiots qui frappent tout ce qui ne leur plaît pas. Mais bon, je sais que de toute façon je ne risque pas grand-chose, et que je n'aimerais franchement pas être à la place de celui qui se fait martyriser par plusieurs gars en même temps. Je pense donc que j'irais les voir, m'interposant entre eux et leur victime, avant de m'exclamer un truc du style :
_ Vous vous croyez intelligents à frapper ceux qui sont différents ? Il a quoi de moins que vous ?
Oh, et puis, je suis quasiment certain que ces paroles n'auront servi à rien, puisqu'ils se mettront à ricaner et à me pousser pour continuer tranquillement leurs activités sympathiques et amicales. De toute façon, tout seul, je n'aurais aucune chance de pouvoir les faire réagir. Evidemment, comme c'est un phénomène que je vois souvent, les sorciers fils de moldus rejetés et traités de sang-de-bourbe... Alors dèss que je suis témoin de ce genre de scène, avec ou sans amis, je vais tout de suite m'y opposer. Je pense avoir réussi à répondre, non ?


Tell me your story.

La vie est un cadeau, profites-en.

Combien de fois le lui-a-t-on répété ? Sa mère, elle lui murmurait souvent ces paroles, avant de lui faire un bisou sur le front, et de lui attacher les cheveux, ces cheveux qu’il refusait de se couper. Elle lui souriait sans cesse, en lui répétant ces paroles, comme si elle-même semblait comblée de ce cadeau, la vie. Et elle l’était. Elle était heureuse, avec ses enfants, son mari… Mais elle est vite partie. Après tout, la vie est-elle vraiment faite pour ceux qui la méritent ? Pas tout le temps. Elle est partie, tout simplement. Disparue. Elle ne rentrait plus à la maison, chaque soir, comme l’aurait fait une mère normale, qui n’était pas débordée par le travail. Elle ne répondait plus au téléphone. Elle n’était plus là. Tout simplement. Disparue. Jamais son père n’a prit la peine d’expliquer ce qui s’était passé, où elle était passée. Ou bien l’ignorait-il, tout simplement. Après tout, Shun ne lui avait même pas demandé. Il s’était juste tu, il avait compris seul, et en silence, qu’elle ne reviendrait plus. Et ça, le petit garçon de seulement huit ans ne pouvait se résoudre à l’accepter, comme si c’était une fatalité, comme si le monde si beau pouvait lui enlever ce qu’il y avait de plus important pour lui, sur la Terre. Elle était peut-être morte. Quelle ironie. La mort fait partie de la vie. Ou bien était-elle juste partie. Mais pourquoi sans lui ? Pourquoi sans eux, son mari, ses enfants ? Elle en avait deux, elle ne pouvait pas leur faire ça, elle ne pouvait pas les laisser seuls, seuls contre tout le monde. Seuls contre le fait de grandir, seuls contre les enfants de leur âge, seuls contre les problèmes que tous les enfants rencontrent, seuls contre tout ça, juste avec un père. Un père qui se mit à boire. Un père qui se prétendait sorcier, mais qui semblait plus fou qu’autre chose. Oui, il savait faire des choses avec ses mains, il savait changer l’obscurité en lumière, créer ce qui semblait avoir disparu. Il pouvait figer des choses dans leur déplacement, faire voler les objets. Mais il s’enfermait dans ses délires, marmonnait des choses effrayantes que le petit garçon préférait ne pas comprendre. Il parlait de meurtres, de sang, de ténèbres, de prisons, de folie. La folie. Elle semblait l’habiter pour de vrai.

Donc… Je suis censé aimer la vie ?

Combien de fois se l’est-il posée, cette question ? Des dizaines de fois. Elle lui trottait dans la tête sans vouloir s’affirmer, comme une forme, une émotion abstraite qui insiste pourtant. Comme une peur, une crainte, une angoisse sourde, sans réel fondement, mais sans manière d’être raisonnée non plus. Shun ne savait plus quoi penser. Il continuait à vivre normalement, ou plus ou moins. Sa sœur, petite sœur, ne semblait pas se souvenir vraiment de leur mère. Elle avait seulement trois ans… Au départ, elle lui avait demandé, comme tout enfant l’aurait fait : « Dis, Shunshun, pourquoi maman elle est partie ? ». Il lui avait seulement souri tristement, murmurant qu’elle avait sûrement beaucoup de travail. Mensonge. Il savait que ce n’était pas le cas. Mais tant pis. Il n’allait pas lui répondre qu’il n’en savait rien, après tout. Comme deux enfants ordinaires, ils allaient à l’école. Ils apprenaient leurs leçons, récitaient leurs poésies, mettaient leur uniforme, se faisaient des amis… Enfin, c’est vite dit. Il n’avait pas vraiment d’amis. Elle, oui. Lui, non. Les autres garçons s’amusaient plutôt à l’embêter, le frapper. Ils disaient qu’il était bizarre, trop silencieux, trop plongé dans des romans qu’eux n’auraient jamais pensé à lire. Ils disaient qu’il se passait des choses étranges, et que c’était de la faute de Shun. Le petit coréen n’essayait pas de se justifier et de démêler le vrai du faux, ça ne servait sûrement à rien avec eux. Ils avaient peur de ce qui était différent, voilà tout.

Une lettre pour moi ? Sinseonghan Jolyu ?

Quel nom étrange. C’était pourtant bien ce qui était marqué sur l’enveloppe. Le destinataire de cette lettre était inconnu, pour le jeune garçon. Et pourtant, elle affirmait l’inévitable, l’incontestable, cette chose si intime et étrange à la fois que seul lui et sa famille pouvaient savoir. Les pouvoirs. Un sorcier. C’était écrit noir sur blanc, sur cette feuille. Shun était un sorcier. Etait-ce normal ? Il se souvenait de tout, de son père délirant, allumant et éteignant la lumière du salon en un mouvement de poignet. Dire qu’il l’avait pensé fou. Bon, il l’était peut-être réellement. Il se souvenait de ces pensées, qu’il avait eu, tout petit : « Papa est magicien, je vais pouvoir le dire à tout le monde, je serai connu. » Mais là, il avait l’intuition que cela devait rester secret. Il était sorcier. Il était différent. Sa mère était-elle au courant ? Etait-elle une sorcière, aussi ? Et sa petite sœur ? En serait-elle une ? En était-elle déjà une ? Il se souvenait des vitres qui s’étaient brisées le jour où il s’était énervé, après avoir passé la matinée à se faire racketter par des collégiens plus âgés. Ce n’était peut-être pas normal. Peut-être qu’il allait se retrouver dans un laboratoire, à se faire découper en morceaux pour pouvoir permettre aux humains ordinaires de trouver le secret de sa magie ? Peut-être était-ce une blague… ? Malgré tout cela, malgré le fait que cela paraisse impossible, il ne pouvait pas s’empêcher d’y croire. L’espoir de pouvoir quitter ce qu’il avait connu, de pouvoir partir de cet appartement qui semblait vide, de pouvoir cesser d’entendre les marmonnements incessants de son père qui l’empêchaient de dormir… Il allait s’en aller. Autre-part. Cette perspective l’emplit d’espoir, étrangement. L’espoir de découvrir de nouvelles choses, mieux que celles qu’il avait déjà pu découvrir.

L’amitié, c’est très important tu sais ?

Shun avait haussé les épaules, lorsqu’un garçon de sa maison lui avait annoncé cela comme s’il parlait à un associable. Ce qui était légèrement le cas. Au départ, le jeune homme n’avait pas compris. Depuis la disparition de sa mère, il avait toujours apprit à rester seul, à se faire à manger seul, à s’occuper de sa petite sœur seul, à pleurer et à souffrir seul et en silence. Mais c’était simplement parce que c’était les autres qui ne l’acceptaient pas vraiment. Ils le trouvaient trop bizarre, trop peu bavard. Il était juste timide, voilà tout. Mais pourquoi avait-il fallu qu’il attende son entrée à l’école des sorciers pour en apprendre plus sur lui-même et sa propre personnalité ? Très vite, il s’était fait des amis. Des vrais amis, des gens comme lui. Il était de nature sociable et souriante, mignonne et affectueuse, simplement il était juste un peu timide. Il ne s’en était jamais rendu compte, de tout cela. Ce n’était pas lui qui avait passé son temps à éviter les gens, c’était les gens qui avaient passé leur temps à l’éviter. En apprenant qu’il était inscrit à Sinseonghan Jolyu, la première chose que Shun avait faite, était de s’être décoloré les cheveux. Il avait voulu se montrer différent. Différent du commun des coréens, du commun des gens qu’il avait connu avant le monde des sorciers, puisqu’après tout, il était bien différent d’eux. Il avait aussi voulu se montrer différent de son ancien lui, l’enfant seul et toujours traumatisé par la mort de sa mère, sans amis ni famille à laquelle se confier. D’ailleurs, il fallait avouer que cette teinture lui allait bien. Il commençait à faire attention à son apparence, à sentir la blessure cicatriser, pour laisser enfin place à son caractère enjoué et sans soucis. Petit-à-petit, la blessure se refermait. Ses études de sorcier le passionnaient, ses amis lui apportaient du bonheur, et lui avaient fait comprendre à quel point il est important d’être bien entouré. Alors, enfin, le petit Shun qui devait s’occuper de lui tout seul avait laissé place à un autre Shun, plus véritablement lui-même, plus heureux. Il trouvait ses propres goûts, son propre style assez féminin qui allait en réalité parfaitement avec son caractère. Tout commençait à aller pour le mieux. Et cela allait durer longtemps, il n’y eu plus aucun problème. Et à présent, Shun est toujours à Sinseonghan Jolyu, depuis sept ans déjà. Il s’y sent bien d’ailleurs. Il pense souvent à sa petite sœur, qui vient d’avoir l’âge pour entrer à l’école des sorciers. Il pense aussi à sa mère, celle qui lui avait tant manqué, mais à laquelle il souriait à présent, en se souvenant de ces mots : La vie est un cadeau, profites-en.

Behind the screen

• Pseudo ou prénom : Panda.
• Âge : Mille ans.
• Temps de connexion : 7/7
• Un commentaire ? : J'aime ! *pouce vert*
• Comment avez vous connu le forum ? : En cherchant un bon forum rpg asiatique, j'ai trouvé ce bijou **
• Avez vous lu le règlement ? : Code validé par Coo
• Exemple RPG :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Jeu 9 Jan - 18:43

Bienvenue sur le forum petit homme *porte*
Bonne chance pour ta fiche & surtout amuses-toi bien parmi nous *-*




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Jeu 9 Jan - 18:49


    Merci ♥ Je ferai de mon mieux ^^ PS : J'aime trop le principe du petit questionnaire dans cette fiche *ç*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Naoe Yuuki
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 252age : 29
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Jeu 9 Jan - 20:05

Bienvenue à toi sur le forum petit Shun   
Amuse-toi bien ici et si tu as la moindre question, nous sommes là   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Jeu 9 Jan - 20:15

Bienvenue parmi nous Shun.

Bon courage pour ta fiche!
J'espère que tu te plairas ici avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Jeu 9 Jan - 20:33


    Merci beaucoup ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Im Yoon Guk
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 26
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Ven 10 Jan - 23:12

il te manque le code du reglement pour pouvoir etre validé ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t373-im-yoon-guk-finishedhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t376-im-yoon-guk

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Sam 11 Jan - 9:32


    Le voilà rajouté ! (enfin je crois °°)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Bartolomew Grayson
directeur - le sombre sage
avatar

identity card
parchemins envoyés : 92
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Sam 11 Jan - 11:06

Désolé, il manque encore un bout du code ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Sam 11 Jan - 12:53


    Code rajoutey ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Go Nam Do
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 48age : 29
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Sam 11 Jan - 18:29

Bienvenue ami de CB ♥
Amuse toi biiiiiiiien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t579-go-nam-do-le-prof-maltraite#7088http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Bartolomew Grayson
directeur - le sombre sage
avatar

identity card
parchemins envoyés : 92
MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   Sam 11 Jan - 18:58


Amynprolis
L'aigle impérial veillera à jamais sur toi,
descendant d'Amyntor !


I'll tell you who you are ...

Inquiet,  sans aucun doute que tu ne puisses que l’être. Après tout, tu es entouré(e) par des centaines d’élèves qui tout comme toi, sont incertains de leur avenir au sein de cette institution. Une académie qui est emplie de mystères et qui semble cacher bon nombres de secrets. Te voici donc au fond de la pièce où repose un nid d’oiseau avec en son sein, un œuf. Un œuf à l’apparence normale, quelconque, tel un stupide œuf de poule et pourtant plus tu t’approches de ce dernier, plus ce dernier semble être animé. Un peu comme s’il s’agissait en réalité d’un objet magique, modifié par un puissant sorcier. Des battements d’ailes t’alertent sur ton chemin vers ce dernier, au point que si tu lèves les yeux vers le plafond, tu y découvre les quatre emblèmes nichées sur des perchoirs qui te fixent dans un regard de lynx, transperçant.  Peut être encore plus angoissé(e) auparavant, tu cherches un regard dans l’assistance, un professeur t’intime alors à t’approcher un peu plus près, t’obligeant à raccourcir la distance qui te sépare de ce nid, qui semble quelque peu s’animer un peu plus à chaque instant. Sa coquille commence alors doucement à changer de couleur, passant du bronze à l’or, de l’or au rouge, rouge au bleu-gris, dans un roulement incohérent. C’est alors que tes doigts se posent sur cet œuf, un simple effleurement suffit pour qu’un chant s’échappe de ce dernier auquel l'aigle impérial répond, comme s’il était enchanté alors dans un geste majestueux, tu l’entends quitter son perchoir pour venir se poser sur ton épaule, enveloppant ton être dans une sphère de magie inconnue qui modifie l’écusson de ta robe de sorcier. La voix alors grave du directeur t’interpelle et te lance simplement dans un sourire.

« Félicitations, tu fais désormais parti de la famille Amynprolis. L'aigle impérial est le gardien de ses derniers alors sois digne de porter les couleurs de cet oiseau magnifique. Tu peux aller rejoindre la table de ta maison. »

Te voici enfin validé, petit(e) sorcier(e) ! En tant qu’élève de Sinseonghan Jolyu, tu peux désormais postuler pour devenir préfet, ou simplement devenir membre de l’équipe de Quiddich de ta maison. Afin de ne pas dormir dans une ruelle paumée de l’école, tu peux enfin réserver une chambre. Pour finir, n’oublies pas de remplir les différents éléments dans ton profil ainsi que ton clan officiel pour que ce dernier te soit assigné en secret. Ah et avant d’oublier tu te dois de venir référencer ton patronus et découvrir comment aider ta maison dans la coupe des 4 maisons. Dans tous les cas, bonne aventure parmi nous !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: Me voici me voilà ! :D   

Revenir en haut Aller en bas
 

Me voici me voilà ! :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Me voici , me voilà ...
» La voici, la voilà. Mais qui est-ce? [Accepté(e)]
» Me voici, me voilà, sans tour de magie, j'appararais devant vous :)
» Oh ! Les voilà ...
» louis chedid voilà pourquoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers ::  :: mirror of soul :: welcome to the Sinseonghan Jolyu Academy :: Amynprolis-