Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 [NC-18] Event 6 - St Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dae Mon
fantôme - les âmes volages
avatar

identity card
parchemins envoyés : 29
MessageSujet: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 12:19

Event 6 - St Valentin
Un petit jeu dangereux et addictif


En ce jour de 14 février, fête des amoureux, sans aucun doute que vous arpentez les ruelles de l’école le cœur léger tant ce dernier est empli de pensées délicieuses de votre tendre aimé. Vous sentez votre cœur palpiter dans votre poitrine, impatient de retrouver l’être tant aimé pour pouvoir échanger avec lui un regard, une caresse, un baiser, un simple contact que saura exalter votre âme pour prendre ô combien conscience que cet amour est partagé. Du moins, cette belle éventualité n’est valable que pour les couples amoureux, ceux qui s’aiment et n’hésitent pas à le montrer, le proclamer haut et fort ?

Dans ce cas, peut être faites-vous parti des amoureux discrets, ceux qui n’osent pas avouer leurs sentiments par crainte d’être déçu, blessé par la réponse de l’être qui vous rend si vivant en dépit de cette apparence stoïque que vous vous forcez à adopter face à lui. Pourtant, vous êtes fébrile face à son regard, rêvant que cette personne finisse par venir d’elle-même vous embrasser, vous caresser, vous dire qu’elle vous aime. Un fantasme irréalisable ? Peut être pas.

A moins bien entendu que vous faisiez parti de ses êtres qui ne ressentent rien à l’évocation de cette fête, la trouvant d’un ennui total alors qu’on n’a de cesse de vous rappeler que c’est la fête des amoureux ? Sans doute que vous n’attendiez rien de cette journée mais, malheureusement pour vous, il faut croire que le destin est contre vous.

Quoi qu’il advienne, pour une raison inconnue, vous venez de pénétrer dans cette pièce alors qu’une autre personne s’y trouve. Coup monté ou mystère inexplicable, vous vous retrouvez piégés, seuls tous les deux dans cette pièce résolument impénétrable. Que se passa-t-il ? Bonne question ! Serait-ce un coup monté de Dae Mon, l’esprit frappeur de l’école ? Sans aucun doute. Vous l’entendez ricanez en fond, traversant le mur de la pièce pour rire encore plus fort. Il vous offre une opportunité pour sortir du piège mais, à condition de bien vouloir jouer son jeu.

« Que veux-tu, cher ami ! Je m’ennuie terriblement aujourd’hui et les amoureux transis tout mignons à se bécoter me donnent envie de vomir. J’ai alors pensé à un jeu et je concéderai seulement à vous laissez sortir que si vous y jouer ! »

Il rit de nouveau, le regard pétillant d’amusement alors qu’il vous donne une liste de mots. Vous devez choisir un terme et ce choix permet d’obtenir une liste personnalisée à vos noms d’un petit jeu coquin avec un nombre d’actions avec deux fins au choix.

« Vous devez scrupuleusement suivre cette liste sinon vous ne pourrez pas sortir d’ici avant demain matin. J’ai piégé le concierge pour la soirée. Donc à vous de voir. Vous pouvez choisir la fin soft ou hot, à votre convenance ! Si vous prenez la version hot, petits coquins, il vous faudra l’ajouter à la liste soft, sinon ça ne serait pas amusant, ni pour vous, ni pour moi ! Amusez-vous bien ! » Lâche alors cet esprit frappeur en disparaissant d’un claquement de doigts.

A vous de jouer ! Alors qu’allez vous choisir ?


HRPG


Scénario de Jane & Noah
J'aime le hasard.


Scénario de base


1. Jane doit parcourir sensuellement son corps de ses mains sous le regard de son amant en insistant bien sur ses parties sensibles avant de glisser l’une de ses mains sous sa robe sous le tissu de sa culotte. Durant une minute, elle doit se caresser avec l’index sans quitter Noah du regard avant de venir le sucer délicatement en l'observant.
2. Noah doit venir jusqu’à Jane pour parcourir le cou de sa partenaire, de la clavicule en remontant, l’effleurant du bout des lèvres tout respirant sensuellement et doucement à son oreille. Jane quant à elle doit venir caresser le sexe de Noah au dessus de ses sous vêtement, tout en l’embrassant de la façon la plus torride qui soit en lui retirant rapidement ses vêtements. Une action que Noah doit également s’empresser de faire sur elle. Il ne doit rester que leurs sous vêtements.  
3. Noah, désormais en simple boxer, doit se placer dans le dos de Jane afin de la serrer contre lui fermement en lui embrassant la nuque. Elle doit sentir son aine se former délicatement contre ses fesses alors qu’ils se louvent délicatement l’un contre l’autre. Jane quant à elle doit se retourner face à lui et descendre très doucement depuis les lèvres jusqu’au sous vêtement de Noah en le couvrant de baisers sensuels. Pour finir sa descente, elle doit mordiller l’aine formée de son amant au travers du tissu dans la seule ambition de l’entendre soupirer d’aise. Noah à le droit de glisser ses mains dans ses cheveux durant cette action.
4. Jane doit enlever grâce à ses dents le sous-vêtement de son amant pour venir lui offrir un début de gâterie très lente durant trois minutes. Noah peut s’il le désire glisser son aine contre la peau du visage de son amante, s’il est pervers avant de venir se mettre à genou face à elle et s’allonger auprès d’elle.
5. Tout en contraignant Noah à s’allonger, Jane doit venir se placer à califourchon au niveau du torse de ce dernier. D’une de ses mains, elle doit venir écarter sa culotte afin de mettre à jour son intimité. De son autre main, Jane doit se caresser doucement pendant 2 minutes sans atteindre le plaisir terrestre sous le regard aguerri de Noah qui doit seulement profiter de la vue.



Fin Soft


6.  Noah, impatient et résolument attiré par l’action de son amante doit pousser son bassin jusqu’à sa bouche. Toujours grâce au sous vêtement écarté par la main de Jane, elle doit permettre à noah de venir dévorer son fruit de la passion avec délectation durant 2 minutes. Tout est permis durant ce moment mais interdiction de conduire la demoiselle au septième ciel.
7. Jane, résolument émoustillée doit se retourner pour venir dévorer à son tour l’aine de son amant dans la position 69. Durant ce temps, Noah doit introduire une phalange dans son intimité afin de la titiller encore plus, puis un autre afin de stimuler son point G tandis qu’elle le dévore avec passion durant 3 minutes.



Fin Soft + Hot


6.  Noah, impatient et résolument attiré par l’action de son amante doit pousser son bassin jusqu’à sa bouche. Toujours grâce au sous vêtement écarté par la main de Jane, elle doit permettre à noah de venir dévorer son fruit de la passion avec délectation durant 2 minutes. Tout est permis durant ce moment mais interdiction de conduire la demoiselle au septième ciel.
7. Jane, résolument émoustillée doit se retourner pour venir dévorer à son tour l’aine de son amant dans la position 69. Durant ce temps, Noah doit introduire une phalange dans son intimité afin de la titiller encore plus, puis un autre afin de stimuler son point G tandis qu’elle le dévore avec passion durant 3 minutes.
8. Noah doit reprendre le dessus de leur ébat, la renversant sur le côté pour l’allonger sur le dos en lui retirant doucement sa culotte. Il doit alors lui écarter délicatement les jambes pour venir titiller de sa bouche, de sa langue l’intimité humide de Jane. Jane peut durant ce moment là caresser le cuir chevelu de son amant en le guidant pour le rendre folle. Il ne doit cependant pas la faire atteindre le septième ciel.
9. Noah doit alors se rapprocher de l’oreille de Jane pour lui murmurer la sensation que lui procure son intimité sur sa bouche, lui expliquant en détail le plaisir et l’excitation que cela lui fait vivre. Durant ce temps, Jane doit continuer de lui caresser l’aine doucement, le détaillant avec fébrilité pour venir le renverser à son tour afin de se placer de nouveau au dessus de lui. Elle doit immiscer très très très doucement l’aine de son amant au creux de ses reins, exerçant des mouvements très lent durant deux minutes pour accroitre la sensation de bien être.
10. Noah doit renverser de nouveau Jane sur le dos. Jambes serrées, les genoux aux épaules, il doit placer les pieds de Jane contre sa poitrine afin de la pénétrer et adopter le rythme qu’il désire. Il est possible à Jane de le commander, de lui faire adopter un rythme plus lent, plus rapide. Noah doit s’exécuter mais peut également se jouer d’elle pour atteindre son propre plaisir mais, pas tout de suite.






Comme vous pouvez le constater deux fins s'offrent à vous : un fin soft et une fin hot. Si vous n'avez qu'une fin soft, il s'agit d'un choix judicieux de notre part car vos personnages ne sont pas très proches et nous avons pensé qu'une fin hot n'aurait servi à rien.

De ce fait les couples concernées par cette particularité sont obligés de suivre le scénario jusqu'au bout en prenant en compte les réticences ou autre de son personnage et de son partenaire.

Pour les autres, il vous est possible de sauter une seule action mais si vous avez opté pour la fin soft, il faudra rajouter une action de la fin hot.

Ex : Votre personnage ne veut pas faire l'action 4., le couple devra donc effectué l'action 8. du scénario hot à la suite de la 7ème en contrepartie.

Pour ceux qui optent pour la fin hot dès le début, vous pouvez sauter également qu'une action.

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à contacter le staff ;).

Bon jeu à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 14:48

Cette journée n’était résolument pas une journée comme les autres. En effet, en cette belle journée des amoureux, la jeune femme avait eu l’occasion à de nombreuses reprises d’observer des couples batifoler sur leur petit nuage, tout mielleux et résolument dans leur monde. Un fait qui n’avait pu que l’amuser, la faisant sourire du coin des lèvres même si inconsciemment, elle participait à l’euphorie générale. Elle n’avait rien prévu de particulier à ce jour mais, il était fort à parier qu’elle ferait en sorte que Noah, son cher et doux professeur, lui demande de passer la soirée en sa compagnie. Elle n’attendait pas de mots doux de sa part, ni même un quelconque présent mais, si seulement en cette nuit, elle pouvait la passer dans ses bras, sans doute qu’elle ne pourrait qu’être comblée. Ainsi, elle pouvait s’assurer qu’il ne la passerait pas avec une autre, qui aurait été en mesure d’accéder à ses faveurs. Jalousie ? Sans aucun doute, elle ne désirait Noah rien que pour elle et n’avait de cesse de lui prouver en s’efforçant d’obtenir toutes ses attentions. Il était celui qui avait forgé la femme si fatale et sensuelle qu’elle était aujourd’hui.

Il est donc évident qu’elle avait pris particulièrement soin de son apparence en cette journée, quand bien même le faisait-elle tous les jours. Sachant pertinemment que son ami était amateur des robes moulantes au décolleté plongeant, elle avait opté pour cette belle robe moulante turquoise. Afin de ne point montrer sa poitrine à l’ensemble de ses camarades, résolument sensible à cette féminité qu’elle affichait, elle avait choisit de la porter avec un blazer centré qu’elle avait boutonné pour camoufler sa poitrine des regards indiscrets. Elle avait agrémenté l’ensemble avec accessoires en tout genre et une belle paire d’escarpins noirs qui soulignaient d’autant plus ses formes féminines. Une tenue qui saurait obtenir l’attention et peut être même les faveurs de son amant qui ne pouvait résolument plus résister à la femme qu’elle était. Une idée qui ne pouvait que la ravir alors qu’elle patientait obligeamment devant la salle de classe de ce dernier. Elle attendait que le cours se termine afin de pouvoir le rejoindre en utilisant une excuse parfaite en tant que préfète de sa  maison.

Ce qu’elle ne manqua nullement de faire dès lorsque le dernier élève venait de quitter la pièce, laissant seul le professeur qui plongeait dans le rangement de ses copies, ne vint nullement remarquer sa présence. Un fait qui ne pu que la faire légèrement bouder silencieusement alors qu’elle s’avançait vers lui. Seulement, un fait soudain vint obliger le jeune homme tout comme elle de porter son attention sur la porte. En effet, cette dernière venait de se fermer brutalement et en vu de la réaction de Noah, il n’en était nullement l’investigateur. Une énigme qui vint vite se résoudre grâce à l’apparition de l’esprit frappeur de l’école. Ce dernier semblait s’ennuyer et en vu de son regard, il était fort à parier qu’il n’était pas dupe face à la relation particulière qu’elle entretenait avec son professeur. Il désirait donc s’amuser en leur proposant un marché, il les laisserait partir mais à une seule condition : qu’ils jouent à son petit jeu. Elle opta donc pour « j’aime le hasard » alors qu’il lui jetait la liste, le sourire mesquin avant de partir, les laissant seuls.

C’est donc tout naturellement qu’elle vint prendre connaissance du jeu de ce fantôme, souriant en lisant le contenu de ce morceau de parchemin. Il était fort à parier qu’elle aurait ce qu’elle avait désiré en ce jour mais, cela se révélait plus intéressant que prévu.

« Eh bien, je pense que vous allez vous amuser, cher professeur. Dae Mon a l’air de vouloir vous faire plaisir ! J’espère que ma beauté suffira à éveiller vos sens. » Lança-t-elle dans un regard résolument amusé et coquin alors qu’elle lui offrait la liste, ajoutant simplement.

« Vous préférez quelle fin, M. Worthington ? la soft ou la hot ? Je me plie à votre bon vouloir, vous avez de la chance. »

A ces mots, elle vint simplement déboutonner son blazer pour dégager la vue pour son professeur afin qu’il détermine par lui-même si elle était un présent à sa convenance et s'il voulait jouer à ce jeu en sa compagnie. Elle se tenait donc prête pour s'exécuter, le regard résolument pénétrant et amusé.

TENUE : 01. 02.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 15:58

Faire cours le jour de la Saint valentin se trouvait plus éprouvant que n’importe qu’elle autre temps, pourquoi les élèves trouvait il cela romantique d’interrompre son cours de Défense contre les force du mal pour déclarer leur flamme à leur voisine, faire tomber des pétale de rose magiques sur elles, ou de transformer la statue ensorcelé pour les attaquer en poète récitant des vers à leur bien aimé, ou pire encore, les faire chanter ou les transformer en chocolat. Ce n’était pas un cours de métamorphose ici. Noah exaspéré avait fini par interdire tout message ou chocolat amoureux pendant son cours sous peine d’un retrait de 30 points pour leur maison pour le plus grand regret des jeunes filles mais qui n’osèrent se plaindre quand il leur offrit un sourire charmant en disant que c’était juste pour se concentrer sur cette activité. Comment travailler sérieusement sans être un minimum sérieux.

C’est ainsi qu’il se trouva relativement exténué à la fin de ce cours particulièrement éprouvant comme il rangeait ses copies et saluait tous ses élèves en leur souhaitant une bonne soirée, un belle saint valentin en recevant plein de chocolat qu’il posa sur son bureau. Il n’entendit pas Jane rentrer, occupé à ranger ses affaires après son cours et il ne releva la tête que lorsque la porte se referma dans un claquement. Il leva la tête pour voir qui était rentré et sourit à Jane avant de voir Dae Mon tournoyer joyeusement au dessus de leur tête. Il leur donna les régles de son petit jeu en leur précisant qu’il ne pourrait pas sortir avant de l’avoir compléter. Jane choisit un scénario dans la liste. Comme le fantôme disparaissait, Noah la rejoignit pour déposer un baiser sur son cou tandis qu’elle lisait. Elle lui tandis le parchemin en disant qu’elle pensait qu’il allait s’amuser, Dae Mon avait l’air de vouloir lui faire plaisir. Elle espérait que sa beauté saurait éveillé ses sens. Il eut un sourire avant de lire à son tour le papier sous le regard coquin et amusé de la jeune femme. C’était en effet très interessant. Elle le questionna que la fin qu’il préférait, disant qu’elle se plierait à son bon vouloir.

A ses mots, elle ouvrit son blazer qui couvrait sa superbe poitrine que le décoleté de cette robe turquoise laissait apercevoir. Il lui sourit et attrapa sa main pour l’entrainer vers le bureau en la fixant tout aussi amoureux et résolument heureux de l’avoir pour lui en cette Saint-Valentin.

« Est-ce une question ? Si tu te plie à mes désirs, alors je crains que je ne puisse que choisir la fin hot. Tu serais bien ennuyé si je m’arrentais à lasoft. » Il souriait de façon coquine jouant doucement avec sa main en la regardant avec une lueur joyeuse et d’envie pour la jeune femme.

« - Je serais un mauvais amant de frustrer ma compagne le jour de la Saint Valentin. Alors doit-on commencer ? »

tenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 18:56

Le petit jeu coquin qui s’annonçait en cette sainte journée la St Valentin était résolument loin de lui déplaire. En effet, difficile de résister à une telle éventualité de pouvoir succomber au plaisir charnel en compagnie de celui qui lui avait tout appris au point de devenir la femme sensuelle qu’elle était aujourd’hui. Elle ne pouvait nier que le scénario que cet esprit frappeur avait concocté se trouvait particulièrement intéressant et coquin et il était fort à parier qu’il serait tout aussi plaisant pour son amant que pour elle. Elle avait hâte de montrer à son amant, la femme à la fois fatale, coquine et soumise que ce scénario laissait entrevoir et c’est pour cela qu’elle jouait à la perfection son rôle d’élève qui se soumettait à son beau professeur.

Elle n’avait pu que sourire délicatement lorsqu’elle avait senti Noah s’approcher d’elle pour se glisser derrière elle. Le petit baiser qu’il avait soigneusement déposé sur la chair de sa nuque n’avait pu que la ravir alors qu’elle avait fini de prendre connaissance pour lui tendre le bout de parchemin. Elle n’avait pu s’empêcher de faire une remarque coquine qui vint faire sourire son amant alors qu’elle entreprenait d’enlever son blazer. En effet, d’après le plan prévu, elle finirait en sous-vêtements au bout d’une action alors autant que le jeune homme profite de la vue de son corps durant toute cette action. Un fait qui ne semblait résolument point déplaire à son professeur qui vint prendre sa main dans un sourire, l’entrainant vers son bureau délicatement. Le regard qu’il lui portait était résolument plaisant. Ses prunelles la fixaient avec envie, exprimant pleinement le bonheur et l’amour qu’il lui portait. Sans doute se trouvait-il ravi de l’avoir avec lui en cet instant et en toute sincérité, elle aurait été résolument vexée d’apprendre qu’il aurait été piégé avec une autre élève.

Elle se trouvait donc près du bureau du jeune homme alors qu’il lui demandait si c’était bien une question. En effet, si elle se pliait à ses désirs, il craignait de ne pouvoir qu’opter pour la fin hot. Elle serait bien ennuyée s’il s’arrêtait avant. Une remarque qui ne pu que la faire sourire avec ravissement alors qu’elle le fixait avec le même regard qu’il lui offrait, ravi de le voir si enthousiaste, désireux de jouer à ce petit jeu. Après tout, comme il venait de l’annoncer, il serait un bien mauvais amant s’il frustrait sa compagne le jour de la Saint Valentin. Une supposition à laquelle elle ne pouvait qu’adhérer alors qu’elle venait prendre place sur le bureau de son amant, déplaçant naturellement ses outils de travail pour obtenir plus de place.

« Que d’impatience, M. Worthington… Je ne vous imaginais pas ainsi… » Lâcha-t-elle dans un sourire coquin lorsqu’il vint lui demander s’ils devaient commencer. Croisant les jambes, elle vint délicatement replacer une de ses mèches derrière son oreille alors qu’elle poursuivait dans la voix sensuelle.

« Mais puisque vous semblez si enthousiaste, je suppose que mon corps est à votre convenance. Commençons donc » Ajouta-t-elle alors qu’elle venait se souvenir de l’action pour continuer doucement. « Si mes souvenirs sont bons, c’est à moi de commencer à me caresser sous votre regard, c’est bien ça ? Profitez donc bien de la vue, Professeur. »

Sur ces mots, son regard s’était trouvé plus pétillant alors qu’elle venait délicatement glisser ses phalanges sur sa nuque pour descendre sur sa  poitrine avec sensualité. Elle ne quittait pas du regard, celui de son compagnon alors qu’elle s’attardait lentement et langoureusement sur sa poitrine avec satisfaction, venant délicatement se mordre la lèvre tant elle appréciait la lueur de son regard sur sa chair. Des phalanges qui vinrent s’échouer sur ses hanches, ses cuisses avec sensualité durant une période assez longue avant de disparaitre sous le tissu de sa robe et rejoindre sa culotte, la décalant pour pouvoir se caresser délicatement. Une action qui ne pu qu’intensifier son regard alors qu’elle venait délicatement titiller la partie sensible de son anatomie pour y plonger une de ses phalanges. Sous le regard perçant et désireux de son amant, elle vint délicatement souffler de façon moins naturelle en venant retirer ses doigts de sa partie intime. Des phalanges qu’elle vint porter à ses lèvres pour venir les suçoter avec sensualité alors qu’elle venait simplement murmurer dans une voix résolument coquine.

« Cette vision décadente vous convient-elle, professeur ? Il me semble que c’est à vous désormais si mes souvenirs sont bons ? »




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Lun 27 Jan - 0:09

Le programme s’annonçait vraiment intéressant pour cette fin d’après midi avec Jane. Il aimait beaucoup les actions qu’on leur avait prévu et pouvait largement remercier le fantôme de leur offrir cette opportunité de se retrouver seul tous les deux dans sa salle de cours. A vrai dire, il n’aurait pu tomber pus juste dans les rêves du professeur et s’en était même inquiétant, comme si le fantôme les avait épié. Mais il avait bien mieux à faire qu’à réfléchir à cela comme il avait mené sa belle Jane vers son bureau, très naturellement pour commencer le jeu qu’il était sans nul doute impatient d’exécuter. Elle le taquina sur son empressement, pourtant il la savait tout aussi impatiente tandis qu’elle s’était installé sur le bureau. Elle croisa la jambe avant de concéder à satisfaire sa demande de débuter l’activité supposant que son corps était à sa convenance dans une voix sensuelle. Elle était en effet sublime dans cette robe bleu. Elle dit que d’après ses souvenirs elle devait commencer à se caresser sous son regard et lui ordonna malicieusement de profiter de la vue.

Ce qu’il fit, il la devora du regard, suivant de ses yeux avec un intérêt certain cette main qui glissait le long de sa nuque, de sa poitrine en se caressant avec sensualité en s’y attardant, il voyait sur son visage qu’elle profitait elle aussi de cet instant comme elle se mordait la lèvre. Elle fit glisser ses mains plus bas encore, vers ses hanches, ses cuisses que Noah scrutait passionné par ces geste qu’il ne pouvait qu’observer. Elle glissa une main dans sa culotte et il l’imagina sous le tissu de sa robe et de son sous vetement titiller cette partie si tentatrice de son anatomie. Il ne le devinait seulement mais c’est les yeux luisant de joie qu’il l’observait prendre plaisir de ces gestes coquins qu’elle s’infligea pendant une minute. Puis elle ressorti délicatement sa main et lécha sensuellement le bout de ses doigts sous l’œil pétillant de l’homme. Une fois sa action terminée, elle le questionna comme une enfant si cela lui avait plu.

« - C’était une vision très agréable en effet, plus que satisfaisante. Très bien, est ce à moi maintenant ? »

Il se rapprocha d’elle pour venir déposer très délicatement en récitant ce qu’avait écrit le fantôme avant de l’exécuter au pied de la lettre. Il laissa ses lèvres effleurer la peau de son col, de son épaule, en remontant très lentement et délicatement le long de sa nuque s’enivrant de son parfum si sensuel qui se dégageait de son cou. Il soufflait doucement contre sa peau, laissant son souffle chaud s’échouer sur sa peau et la faire frissonner.Lui frissonna aussi quand la main de sa belle vint se poser sur son intimité au travers du vêtement pendant qu’il prodiguait avec soin de cajolerie à son cou. Il remonta jusqu’à son oreille et souffla délicatement contre celle-ci, dépassant un peu l’action pour venir la mordiller un peu en douceur avant d’y murmurer.

« - Et c’est à cet instant que tu dois venir m’embraser de façon torride il me semble bien. Ma belle Jane .»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Lun 27 Jan - 12:58

Elle n’avait pu que sentir son être s’enflammer délicatement au travers de cette action coquine dont elle était l’investigatrice. Il était si nouveau pour elle de se caresser de la sorte sous le regard animé et intéressé de cet amant, qu’elle n’avait pu que ressentir ces actions comme s’il s’était agit de celle de son amant sur sa chair. Il était si agréable de sentir son regard ô transperçant suivre ses agissements alors qu’il semblait prendre tout autant de plaisir qu’elle de l’observer dans cette posture si nouvelle au sein de leur relation. Elle se montrait donc particulièrement friponne en venant suçoter cette phalange qui avait si soigneusement titillé son intimité, enclenchant ce petit bouton de plaisir qui n’allait résolument jamais cesser de s’accroitre au fil de ce petit jeu coquin.

Une action qui semblait résolument plaire à cet homme qui ne pu que répondre positivement à sa remarque coquine, lui annonçant qu’il avait eu une vision très agréable, plus que satisfaisante. Une annonce qui ne pu que la faire sourire de ravissement alors qu’elle le sentait se reprocher très délicatement d’elle tout en récitant ce que la prochaine action stipuler. C’est tout en sensualité qu’elle sentit les lèvres de son partenaire venir effleurer la peau de son col, de son épaule pour remonter très lentement et délicatement le long de sa nuque. Une action résolument voluptueuse qui ne pouvait que la faire frémir délicatement, sensible à cette présence et ce souffle brulant qui avait toujours raison d’elle.

Une chaleur qui commençait délicatement à s’initiait dans sa chair alors qu’elle venait déposer sa main contre son intimité au travers du tissu de son amant, le sentant frissonner à son tour face à ce contact qui ne devait résolument pas lui déplaire. Une menotte qu’elle vint dépasser sur cette partie de son corps, approuvant avec satisfaction le contact de ces lèvres merveilleuses sur sa chair qui vinrent remonter jusqu’à son oreille pour y souffler sensuellement contre cette dernière, la mordillant même. Une action qui ne pouvait qu’accélérer sensiblement son rythme cardiaque alors qu’il lui murmurait que c’était à présent à elle de venir l’embrasser de façon torride. Une remarque à laquelle elle ne pu que sourire alors que l’une de ses mains remontaient le long de son bras pour rejoindre sa nuque alors qu’elle venait susurrer contre ses lèvres en intimant son visage à rejoindre le sien.

« Et il me semble que je ne dois pas faire que cela, M. Worthington. » Vint-elle prononcer dans un ton résolument coquin alors qu’elle le fixait de son regard brillant et cupide alors qu’elle venait délicatement l’embrasser.

Un baiser délicieux dans lequel elle vint peu à peu prendre de l’assurance, sa main se glissant contre la nuque de son professeur pour venir l’approfondir, le rendre beaucoup moins innocent. Sa langue vint d’ailleurs se mouvoir avec ambition contre celle de sa victime, se mêlant dans une danse ô sensuelle et fougueuse qui ne pouvait que lui plaire alors qu’elle le sentait plus réceptif à ses actions. Son autre menotte poursuivait ses desseins sur l’intimité de son amant alors qu’elle laissait l’autre se mouvoir contre le tissu de ce gênant gilet pour le lui retirer dans un geste résolument expert, palpant ce corps si plaisant qui se cachait encore derrière le tissu de cette chemise.

Une chemise sur laquelle elle s’attardait délicatement alors qu’elle venait soupirer le prénom de son amant entre deux baiser, venant l’embrasser avec le même engouement à l’instant même où elle sentit ses mains se mouvoir sur le boutons de cette chemise, les retirant avec empressement comme le voulait cette action alors qu’elle murmurait faiblement contre ses lèvres qu’elle avait tant de mal à quitter.

« Il serait bien dommage que je garde mes vêtements, ne pensez-vous pas, professeur ? Il me semble que l’action stipule que vous devez me retirer cette robe, non ? »

Ces derniers mots se voulaient être plus une question qu’une affirmation même si elle avait pleinement connaissance de la réponse à cette dernière. Elle ne lui laissant d’ailleurs nullement le temps de répondre avant de venir voler de nouveau ses lèvres avec la même passion, ses doigts découvrant enfin la chair nu du torse de son amant dont elle entreprenait enfin de lui dessaisir de sa chemise, la faisant glisser au sol pour laisser les doigts de sa main savourer la douceur de sa peau qui savait tant la rendre folle depuis tant d’années.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mer 29 Jan - 21:14

Noah avait particulièrement savouré cette façon d’apprécier un spectacle si agréable sans pouvoir le toucher lui-même, quand bien même était ce quelque peu frustrant de ne pouvoir rejoindre ce corps si magnifique stimulé sous les doigts de la jeune femme. Bientôt il fut autorisé à la rejoindre pour l’embrasser, remonter le long de son cou et profiter de a chaleur et de la douceur de celui-ci tout en se serrant à elle avec grand plaisir. Il profitait de cet instant avec plaisir, se sentant fébrile sous les gestes de la demoiselle qui avait effleuré son intimité avant qu’elle ne vienne s’emparer de ses lèvres.

Ses mains remontèrent le long de son bras, le faisant frissonner légèrement à ce contact si plaisant au travers de ses vêtements. Elle vint lui dire qu’elle ne devait pas faire que cela. Elle l’embrassa de manière douce comme le demandait la petite notice. Un baiser auquel il vint répondre avec passion, ne pouvant nullement résister à ses lèvres. Cet échange se fit de plus en plus passionné, torride, leur langue dansant langoureusement l’une avec l’autre. Ses bras l’entourèrent pour la serrer et caresser sa nuque en douceur. Il sentit ses mains se glisser sur son gilet pour le retirer avant de venir délicatement glisser sur ses boutons sa chemise lentement tout en profitant de ces mains qui palpaient sa chaire. Elle revint l’embrasser avec passion, et defit ses bouton de chemise avec empressement pour le lui retirer avant de murmurer qu’il serait dommage qu’il garde ses vêtements, ne le pensait-il pas. L’action stipulait bien qu’elle devait retirer cette robe. Il sourit contre les lèvres de la jeune femme ravi qu’elle le lui rappelle, quand bien même n’aurait il pu oublier cette action si plaisante. Il glissa sa main le long de la fermeture éclair de la robe en murmurant avec intérêt.

« - Huuum, oui en effet. Je crois bien…qu’il y avait quelque chose comme ça à cette étape. »

Il redescendit donc sa main en ouvrant la robe de sa magnifique Jane. Ses mains glissèrent sur ses épaules, profitant de la chaleur de sa peau , la caressant en douceur, amoureusement, pour faire tomber le tissu par terre.

« - Cette robe est magnifique, elle te met résolument en valeur, » murmura t’il contre ses lèvres en l’embrassant avec passion, imprimant le gout de ses si douces lèvres sucrée et féminine contre les sienne « Mais ton corps est sublime. J’aime tant te regarder ma merveilleuse Jane. » Il laissa ses mains venir caresser son dos l’enlacant avec passion tout en échangeant encore et encore de ses baiser si langoureux qu’il aimait tant.

« - Je crois que moi aussi, je ne dois plus qu’être en sous vetement à cette phase, n’est ce pas ? Je me sens plus vraiment à l'aise d'être si couvert par rapport à toi. Ne desire tu pas pouvoir profiter de cette vision toi aussi?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Jeu 30 Jan - 17:00

Résolument coquine, la jeune femme ne pouvait décidément pas s’en empêcher dès lors qu’elle se trouvait face à cet homme merveilleux qui n’avait de cesse de la conquérir chaque jour. Elle aimait cette lueur dans ses prunelles, cette passion que ces dernières lui témoignaient si vivement et sans nulle gêne depuis des années. Elle ne pouvait nullement s’en sentir outrée, en redemandant même tant elle appréciait la chaleur, l’euphorie que ce regard provoquait au sein de son cœur. Elle se prenait simplement au jeu avec cet homme, s’amusant à le tourmenter en agissant de façon sensuelle mais empresser. Elle avait hâte de lui retirer ces vêtements ô encombrants à ses yeux qui l’empêchaient d’avoir accès à cette peau si délicate et brulante. Une chair qui provoquait en son être, des milliers de papillons dans son ventre dès lorsqu’elle avait la plénitude de sentir ce corps contre sa peau.

Elle avait donc fait durer la situation, satisfaite de pouvoir profiter de ce léger intermède pour venir explorer la chair si ferme de ces pectoraux qui même fins ne la laissait nullement indifférente. Elle avait laissé ses phalanges se mouvoir contre cet épiderme, euphoriques de sentir son compagnon sensible à ses actions et tout aussi brulant qu’elle de la suite des évènements. Elle lui avait donc rappelé qu’il n’était pas le seul à devoir se retrouver dénudé d’ici la fin de l’action, qu’il se devait également de lui enlever cette robe, qui en dépit du fait qu’elle mettait généreusement ses formes en valeur était résolument encombrante pour le regard de cet homme, qui préférait sans doute la voir nue sous son regard. Une remarque qui sembla trouver réponse en la personne de son professeur qui vint sourire contre ses lèvres, ravi sans doute qu’elle vienne lui raviver la mémoire même s’il semblait résolument s’en souvenir.

Elle sentit l’une de ses mains glisser le long de la fermeture éclair de sa robe pour l’en décharger avec intérêt alors qu’il lui murmurait qu’en effet, il croyait bien qu’il y avait quelque chose dans le genre pour cette action. Une réponse qui ne pu que la faire sourire alors qu’elle le détaillait faire, ses mains continuant leurs caresses sur son torse. Fébrile, sa chair ne pu que s’enflammer au passage si délicat de son amant qui en toute expertise vint glisser ses mains sur son épaule pour lui retirer cette robe. Ses paroles toutes aussi charmeuses lui avouait que cette robe était magnifique tant elle la mettait en valeur. Elle ne pu qu’être satisfaite par ces dernières alors qu’elle se laissait embrasser avec passion sans la moindre résistance, éprouvant tant d’attirance pour ses lèvres qui provoquaient tant de chaleur dans son cœur.

Un feu qui n’avait de cesse de s’intensifier délicatement alors qu’il murmurait qu’il trouvait son corps magnifique, aimant tant la regarder. Le terme affectif qu’il vint employer ne pu que troubler d’autant plus son cœur alors qu’elle sentait les doigts de son amant l’élancer avec passion en venant lui voler des baisers auxquels elle répondait avec le même émoi, ses phalanges se glissant dans ses cheveux tant elle appréciait ses embrassades qui mettaient tant à fleur de peau son cœur. La suite des paroles de son ami ne purent que la faire sourire délicatement alors qu’il lui demandait de le défaire de son pantalon, résolument à l’étroit dans ce tissu pour poursuivre les actions qui l’attendaient. Une remarque qui la fit délicatement rire alors qu’elle murmurait contre ses lèvres.

« Si ça ne tenait qu’à moi, professeur, vous finirez nu comme un vers dès cette étape. Votre corps serait résolument sensuel et ô agréable à regarder… quoi que votre excitation confiner dans ce fin sous-vêtement doit être tout aussi appréciable, d’autant plus lorsque j’effectuerais la seconde partie de la prochaine action, ne pensez-vous pas ? »

Des paroles résolument coquines alors qu’elle venait se levait pour se tenir face à lui, sa robe s’échouant à ses pieds. D’un geste empli de sensualité, elle vint porter les lèvres de son amant contre les siennes pour les embrasser langoureusement alors qu’elle venait glisser son autre main sur son torse, ses abdominaux pour rejoindre sa ceinture avec laquelle elle joua un instant avant de la défaire. De sa main experte, elle vint faire glisser cette fermeture éclair pour laisser ses phalanges se glisser sur cette aine au travers du tissu restant, savourant la légère fermeté dans laquelle elle se trouvait, ne pouvant pas résister à l’envie de le tenter. Ce qu’elle fit quelques instants en approfondissant le contact sur cette dernière jusqu’à le sentir légèrement gémir contre ses lèvres.

Satisfaite par le résultat de son action, elle vint donc l’abandonner à son triste sort pour rejoindre ses reins et faire glisser ce pantalon jusqu’en bas. Une réalité qu’elle ne pu s’empêcher de regarder en rompant ce baiser, se mordillant délicatement la lèvre en murmurant.

« En effet, je confirme, cette vue est toute aussi excitant, vous semblez avoir chaud, Monseur Worthington, non ? »




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 1 Fév - 20:47

Béni par les cieux d’être ainsi enfermé avec son élève, rien que tout deux, si intimement lié sur tout les plans qui pouvaient exister entre deux personnes, entre un homme et une femme. La relation qu’ils entretenaient était résolument complexe et complète et merveilleuse. Les instants qu’ils pouvaient passé seul ensemble se trouvait toutefois un peu limité s’il ne voulait pas éveiller les soupçons sur leur relation, bien que les pouvoirs de métamorphomage de la jeune femme se trouvait pour eux deux un avantage certain. Il avait résolument confiance en cette capacité pour les couvrir mais la forme d’elle qu’il préférait était résolument celle qu’elle portait naturellement, celle qui faisait qu’elle était elle-même et pas une autre, même si il la reconnaissait toujours directement, la légimancie lui permettant d’être imbattable à ce jeu, ce qui lui valait toujours quelques leçons sur l’occlumancie, mais qui donnait à cette demoiselle ce charme si puissant, ce pouvoir sur lui.

A présent qu’il pouvait profiter de ces lèvres sans la moindre crainte, il l’embrassait avec passion, savourait pleinement les baisers langoureux qu’il partageait sur ce bureau. Il avait ouvert sa robe avec ambition, impatient de retrouver sous ses yeux ce corps nu qu’il chérissait particulièrement. C’est donc conquis sous tant de passion qu’il vint lui quémander de continuer de le déshabiller comme il se trouvait à l’étroit ici. Elle rit doucement à sa demande en avouant que si ca ne tenait qu’à elle, il aurait fini complètement nu dès cette étape. Son corps se trouverait résolument sensuel et agréable à regarder, quoique son excitation confiner à ce fin sous-vêtement serait sans doute tout aussi appréciable, d’autant plus lorsque ce serait à elle d’effectuer la seconde partie de la prochaine action. Un sourire coquin approbateur accompagnait ses paroles, comme il était certain que la suite s’annonçait plus que prometteuse pour lui qui commençait à s’émoustiller du corps de sa partenaire.

Elle se leva en laissant sa robe tombé au sol en venant l’embrasser langoureusement en laissant ses mains descendre son torse, son ventre, sa ceinture qu’elle défit avant de descendre sa fermeture éclair avant de venir chatouiller cette partie si sensible de son corps qui réagissait si favorablement à cette caresse si douce. Il savourait ses lèvres, cette attention qui le faisait frémir comme le contact s’intensifier. Il ne put retenir un gémissement contre ses lèvres si magnifiques qu’il aurait du retenir s’il avait su qu’elle allait le quitter ainsi. Elle fit glisser son pantalon pour l’en débarrasser et vint de faire ses jolies lèvres. Elle confirma que cette vue était excitante, il semblait avoir chaud. Il sourit doucement.

Il vint la contourner doucement en laissant sa main laissant glisser autour de sa taille et vint lui embrasser le cou en se collant contre elle dans son dos. Il vint doucement épouser les formes de son dos, ses formes si joliment courbées. Le professeur caressait les cuisses de sa partenaire avec douceur. Dans de doux mouvement de bassin, il se laissait rouler, se frottait contre ses fesses formant petit à petit cette intimité se réjouissant de ce contact passionnant. Une passion qu’il transmettait avec ses lèvres sur le cou de Jane, n’hésitant pas à la lecher un peu, presser ses lèvres sous son visage, son nez contre sa machoire. Il murmura à son oreille en la lui mordillant un peu.

« Tu me donnes très chaud Jane, mais c’est une chaleur exquise que seul ton corps sait provoquer sur moi. Ce n’est d’ailleurs pas la seul chose qu’il provoque .» Rit il doucement en faisant reference à la bosse qui s’aggrandissait sous son boxer sous le frottement de leurs vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 1 Fév - 23:47

Coquine, elle ne pouvait que l’être au travers de ce petit malsain dans lequel l’esprit frappeur les avait plongés. Un jeu loin d’être désagréable à ses yeux alors qu’elle pouvait se montrer plus femme que jamais sous le regard fébrile et cupide de son amant de toujours, qui savourait avec un plaisir non dissimulée, la délicate luxure qui s’instaurait entre leur deux corps. Un désir qui n’avait cesse de cloitre à petit feu alors qu’il enchainait délicatement les actions que leur avait réservé ce fantôme, qui en ce jour lui permettait de concrétiser l’un de ses fantasmes au sein de cette pièce. Il était particulièrement agréable de jouer ce rôle de femme fatale qui n’avait nulle pitié d’abandonner le corps et les lèvres de son amant alors qu’il se trouvait particulièrement sensible à ses actions.

Elle ne pu que se satisfaire de ce regard brillant qu’il lui tendit à la suit de ses paroles coquines dans laquelle elle avouait que la vue de son corps excité dans ce dernier vêtement était résolument agréable pour la femme qu’elle était. En effet, il semblait avoir cruellement chaud et ce sourire qu’il lui tendit ne pu que la faire sourire de ravissement alors qu’elle le sentait la contourner doucement en laissant sa main glisser autour de sa taille. Une action ô agréable pour sa chair qui vint délicatement s’allumait au contact de cette peau si désirée qui épousait ses formes à la perfection. Une proximité intime qui ne pouvait que lui montrer ô combien son corps avait un effet sur la chair de son amant, qui résolument attiré venir embrasser son cou pour se coller à lui. Elle sentit les phalanges ô coquines de ce dernier se mouvoir avec douceur sur la chair de ses cuisses alors qu’elle sentait mouvoir son bassin contre le sien avec sensualité. Une action qui ne pu que la ravir alors qu’elle se sentait particulièrement fière de ce fait, de cette passion qui traversait l’échine de son amant qui venait lui transmettre cette dernière au travers de ses baisers. Des baisers qui enflammaient sa peau alors qu’elle laissait ses sens s’enivrer de ce contact ô plaisant, savourant les actions de cet homme qui se trouvait résolument sous son charme tout autant qu’elle ne pouvait l’être de lui.

Les paroles de ce dernier ne purent que la charmer d’autant plus alors qu’il lui avouait qu’il lui donnait très chaud mais qu’il s’agissait d’une chaleur exquise que seul son corps savait provoquer en lui. Des mots qui ne pouvaient que glorifier son cœur d’amant alors qu’il ajoutait que ce n’était d’ailleurs pas la seule chose qu’il provoquer. Une allusion subtile à son intimité qui ne pu que provoquer un doux rire de sa part alors qu’elle venait se tourner vers lui pour murmurer contre ses lèvres dans une voix ô coquine.

« Et ce n’est que le commencement, professeur… »

Une déclaration qui laissait clairement entrevoir qu’elle n’avait résolument pas fini de le taquiner de la sorte alors qu’elle venait l’embrasser sensuellement en glissant sa main contre sa nuque pour venir se mouvoir contre ses cheveux avant d’abandonner son visage pour sa mâchoire, sa nuque, son torse avec sensualité. Des baisers ô sensuels et lents qu’elle déposait pour la moindre parcelle du buste de son amant qui venait délicatement glisser l’une de ses mains dans ses cheveux, satisfait du traitement qu’elle lui conférer. Il lui fallut que quelques minutes pour descendre jusqu’à la bordure du boxer de son amant alors qu’elle se mettait à genou face à lui. Un sourire malicieux sur les lèvres, elle vint glisser ses phalanges sur ses cuisses alors qu’elle venait délicatement mordiller l’aine de son amant au travers du tissu de nombreuses fois. Elle ne pouvait que se satisfaire de sentir la douce poigne de son amant se renforcer de sa chevelure alors qu’elle réitérait l’opération de nouveau, souriant de voir son torse se soulevait délicatement à sa taquine. Une action qu’elle dut réitérer une troisième fois avant de sentir un soupir d’aise s’extirper des lèvres du professeur, qui ne pouvait plus masquer son émoi.

C’est donc dans un geste coquin et un brin pervers, qu’elle vint délicatement agripper le boxer de son amant entre ses dents pour venir le faire glisser sous cette aine, qui résolument titillée vint montrer fièrement sa fermeté sous son regard. Une excitation qui ne pouvait que la ravir alors qu’elle venait déposer délicatement ses lèvres contre cette dernière pour accroitre cette agitation dans l’être de son amant. Un baiser qu’elle vint réitérer de nombreuses fois avant de venir délicatement le prendre au creux de ses lèvres dans un sourire coquin alors qu’elle le fixait de son regard joueur et amoureux, résolument ravie de pouvoir lui offrir un début de gâterie, consciente que cette vue décadente saurait éveillé les sens de son amant tout simplement.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Ven 7 Fév - 19:55

La serrer ainsi contre lui de cette façon, son visage enfoui dans son parfum envoutant, le contact de cette douce chaire sous ses doigts, sous son torse collé à son dos. Il était ravi, et son corps inspirait cette joie de se trouvait seul contre elle dans cette salle de classe. En épousant simplement ses forme de toute sa hauteur, caressant ses courbes avec enthousiasme, il savourait cette proximité enchanteresse qui étreignait son cœur et son corps qui réagissait très favorablement à ce simple câlin enivrer par la présence de cette femme si belle contre lequel il se frottait légèrement, laissant le bien être s’infiltrer dans l’ensemble de ses membres. Il sentait son désir monter déjà en son cœur, dans son esprit et surtout dans cette partie si intime qui s’enchantait des caresses que lui prodiguait ce sublime fessier que possédait cette femme qui comptait tant pour lui. Elle était plus que son amante, bien plus que cela, et son désir pour elle l’envahissait de sa chaleur ahurissante.

Il se trouvait si heureux ainsi, profitant silencieusement de ce contact avant d’avouer qu’elle lui donnait chaud, comment pouvait il rester de marbre contre ce dos chaleureux. Il lui transmettait cette passion qu’il ressentait pour elle par ses milles baisers qu’il déposait dans son cou avec entrain, laissant ses lèvres parcourir cette nuque sublime et enivrante. Il sentait des flammes le parcourir réchauffant son for intérieur avec force et provoquant des envies si luxurieuses avec sa précieuse Jane dont le doux rire l’émerveillait que plus encore. A sa subtile allusion à sa partie intime qui s’éveillait pour elle, elle fut amusé et vint murmurer que ce n’était que le commencement ce qui ne pouvait que le ravir. Elle se retourna et vint l’embrasser avec sensualité, geste auquel il répondit avec tout autant de chaleur que ce qu’il pouvait recevoir de la jeune femme. Ce contact ne pouvait que le rendre plus fébrile encore, plus sensible au velouté de sa peau, à son parfum ambrée, à ce gout si doux qu’il sentait sur ses lèvres. Ses mains la maintenait contre lui la serrait doucement contre son corps pour agréablement l’embrasser avec passion profitant de ses mains qui caressait sa nuque, ses cheveux, son torse dans des frôlements frivole et si agréable pour le jeune homme. Très lentement elle vint délicatement faire glisser ses petits baisers de ses lèvres à son buste en lui offrant une joie immense. De ses lèvres sur sa peau s’échappait semblait t’il des rayons de soleil qui venait réchauffer et électriser le professeur qui se sentait si bien loti de recevoir tant d’attention. Il était chanceux de l’avoir retrouver, de pouvoir savourer ses instants là grâce à ce fantôme qui s’était cru se jouer d’eux tandis qu’il ne pouvait plus combler les deux amants.

Tout en continuant ses cajoleries, elle descendit peu à peu vers le secret de Noah, rendant sa sensibilité de plus en plus à fleur de peau comme elle approchait de sa partie sensible. La chaleur qui s’épandait en lui se faisait de plus en plus profonde, brulante et pourtant chaleureuse, ses mains accompagnant la descente de son visage en se dirigeant vers ses cuisses. Le jeune professeur vit alors son élève agenouillé devant lui, le visage au niveau de son boxer qui la saluait déjà assez dignement sous le tissu. Il glissa une de ses mains dans ses long cheveux noir s’y agrippant dans un geste légèrement dominateur comme la demoiselle se trouvait sous lui, mais qui avait surtout pour objectif de traduire par un contact charnel les sensations éprouvées à la pression de ses lèvres contre sa fierté masculine. Si un tissu couvrait la chaleur et l’humidité de ses lèvre d’atteindre celle-ci, le simple appui de cette bouche contre elle était envoutant. Cette action soulevait sa poitrine sous sa respiration plus difficile et agité en relation à son cœur qui battait de plus en plus fort. C’était merveilleux pour lui, tant, qu’il ne put que succomber à un profond gémissement comme elle venait réitérer une troisième fois cette douce embrassade sur a bosse de son boxer.

C’est alors qu’elle vint prendre son boxer entre ses dents pour le retirer habilement de cette aine déjà formée la libérant avec une douce satisfaction pour l’homme qui se présentait fièrement devant la jeune femme, se trouvant irrésistiblement conquis par le regard qu’elle lui portait. Il ne pouvait que se passionner de cette personne si belle et coquine qui lui ôtait entièrement son dernier vêtement, son regard appréciant l’envie de l’homme qui ne pouvait être cachée. Il se trouvait terriblement sensible et troublé, envouté en empli de désir pour son amante, pour sa favorite qui vint taquiner à nu une nouvelle fois cette impatient et envieuse partie de son corps qui perturbait l’ensemble de ses entrailles. Ce qu’elle vint lui offrir par la suite ne sut calmer son émoi tant elle venait chatouiller cette partie si intime et sensible. Il se mordillait les lèvres, son cœur et son corps bouleversé par les baiser de sa bouche, le contact de ses lèvres, de sa langue qui émoustillait et excitait son corps. Sa main s’agrippait à ses cheveux avec douceur, causer presque incontrôlablement par cette gâterie qu’elle lui offrait et qui se trouvait plus que satisfaisant. Des petits gémissement ponctuait aussi les minutes au gré des sensations qu’il éprouvait par ce contact si bénéfique pour l’homme, murmurant parfois le prénom de l’élève.

C’est plus fier et plus envieux qu’elle vint abandonner son bas ventre au plus grand damne du professeur de DCFM qui aurait bien profiter de cette gentillesse plus encore, mais sans doute était i temps de partager cette sensation de bien être qui l’étreignait. Ou non, le scénario du jeune fantôme pouvait favoriser ou non un partenaire, peut être était ce sa plus grande vicissitude. Il sourit doucement à sa compagne avant de la complimenter.

« - Tu es très douée à ce petit jeu, et tu te trouve si désirable, si belle et sexy. » Sa main n’accrochait plus ses cheveux, il caressait et supportait simplement sa tête mais il se serra à elle pour effleurer légèrement le visage de a jeune fille avec son membre masculin, ses lèvres, l’arrêter de son nez, les trait de sa joue, il laissa cette partie s’appuyer délicatement à ces endroit en y trouvant un plaisir pervers et luxurieux. Son regard même avait cette expression. Il sourit tendrement à Jane avant de s’agenouiller devant elle venant se mettre à sa hauteur sur le sol de sa classe, devant son bureau. Ses lèvres rejoignirent tendrement celles de son élue pour y déposer un tendre et savoureux baiser mais furtif.

« - J’aime vraiment ce jeu, tu sais ! c’est un bon cadeau de Saint Valentin. » Il lui fit un clin d’œil coquin en caressant les cuisses de sa partenaire pour l’intimer à poursuivre, à venir l’allonger sur le dos et le surplomber. L’idée de se faire controler et dominer par elle se trouvant particulièrement grisante pour l’américain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Ven 7 Fév - 22:24

Elle ne pouvait nier que la vision que lui offrait son bel amant n’était pas la concrétisation d’un doux fantasme qu’elle avait tant su retenir. En effet, quand bien même n’était-ce résolument pas la première fois qu’elle agissait de façon si coquine avec son professeur adorée, il n’en restait pas moins que le lieu quelque peu insolite ne pouvait que satisfaire son ambition de le savoir si faible contre ses actions. Ce merveilleux plaisir masculin approuvait résolument ses actions, se trouvant si tendu et ferme contre ses lèvres qui étaient venues sur poser sur ce dernier. Elle le savait réceptif à son action, son regard se faisant plus fébrile tandis qu’il semblait avoir terriblement chaud. Une vision ô plaisante pour l’amante qu’elle était alors qu’elle était venue lui offrir ce bonheur masculin que tout homme adorait recevoir de sa compagne. Un bien être que ce dernier ne pu nullement masquer, sentant la poigne de ses doigts se renforcer dans ses cheveux alors qu’elle l’observait en exerçant un mouvement de ses lèvres contre cette aine si savoureuse. Des prunelles qui se trouvaient résolument coquine et un brin pervers alors qu’elle initiait un étourdissant manège avec ses lèvres pour affaiblir les barrières de résistance de son amant, qui ne la lâchait pas du regard, se mordant les lèvres comme pour tenter de réguler le feu incandescent qui l’étreignait. Elle appréciait résolument l’intensité du regard qu’il lui tendait. Il se trouvait comblé et excité par cette gâterie qu’elle lui offrait si obligeamment avec enthousiasme, son regard pétillant de cette malice qui n’avait de cesse de croitre alors qu’elle sentait les doigts de son amant se contracter de façon presque incontrôlable.

Les gémissements qui s’extirpaient des lèvres de son amant se trouvaient particulièrement agréables à ses oreilles, l’obligeant à se montrer particulièrement cupide avec ce secret masculin qui n’avait de cesse de s’affermir contre ses lèvres. Une gâterie qu’elle du arrêter bien trop tôt à son goût mais, qui saurait résolument éveiller les sens de son amant, qui ne pu que lui lancer un regard résolument frustré. Des prunelles si envoutantes qu’elle ne pu que l’observer avec effusion tandis qu’il venait lui sourire doucement en la complimentant. En effet, elle était très douée à ce petit jeu et il ne pouvait que lui avouer qu’il la trouvait si désirable, belle et sexy. Des compliments qui la firent sourire avec taquinerie alors qu’elle sentait cet homme maintenir son visage délicatement contre son fruit défendu qu’il laissait délicatement rouler sur sa chair. Une action résolument perverse et luxuriante qui semblait particulièrement titiller l’esprit coquin de son amant qui y prenait un grand plaisir. Elle se laissa donc faire, appréciant le contact humide et chaud de cette partie qui n’avait de cesse de devenir plus empressée contre sa chair. Elle vint lui sourire à son tour alors qu’il venait s’agenouiller face à elle dans ce lieu résolument insolite. Sans doute ne pourraient-ils pas s’empêcher de penser à ce qu’il était en train de se dérouler dans le futur mais, il fort à parier que cet instant resterait résolument graver dans leurs deux échines. Elle fut donc satisfaite du baiser qu’il vint lui voler alors qu’il lui murmurait furtivement qu’il aimait vraiment ce jeu. C’était un très bon cadeau de Saint Valentin lui avoua-t-il dans un clin d’œil coquin alors qu’il venait caresser ses cuisses avec tendresse, le regard résolument enflammer, qui ne pouvait que la tenter tandis qu’elle murmurait contre ses lèvres.

« Moi aussi… J’ai toujours fantasmé de faire des bêtises avec toi… dans ta classe… à même ton bureau. Il faut bien en profiter… C’est sans doute l’unique fois où nous serrons libre de le faire sans crainte. Il est très utile cet esprit frappeur, tu ne penses pas ? »

Elle avait ponctué ses mots avec un clin d’œil coquin avant de venir glisser sa langue sur ses lèvres merveilleuses pour venir les caresser, les dévorer peu à peu alors qu’elle glissait sa main dans sa nuque pour lui voler de nouveau un baiser torride. Une étreinte dans laquelle elle vint se coller à lui en l’obligeant à s’allonger pour le dominer enfin. Une position qui ne pu que l’enchanter alors qu’elle venait se placer autour de son buste, ses jambes l’entourant sans pour autant mettre un terme à ce baiser. Des lèvres merveilleuses qu’elle vint s’éloigner dans un sourire coquin alors qu’elle venait se relever sensuellement en laissant ses phalanges se glisser sur sa clavicule, la naissance de ses pectoraux. Une position résolument coquine qui ne devait nullement tromper l’œil aguerri de son amant, remarquant aisément la moiteur du tissu de son sous-vêtement tant elle se sentait émoustillée pour ce petit jeu coquin. Un divertissement auquel elle se pliait obligeamment alors qu’elle venait glisser ses mains sur ses cuisses pour rejoindre le tissu de son sous-vêtement humide dont ses phalanges vinrent l’écarter afin de dévoiler au regard de son amant, cette partie si sensible de son anatomie. Un fruit défendu que cet homme prenait toujours plaisir à taquiner lors de les ébats, sachant résolument qu’il pouvait faire ce qu’il désirait d’elle en agissant de la sorte.

Seulement, cette fois-ci et pour la toute première fois, elle devait le caresser sous ses yeux. Une position qui ne pouvait que la rendre résolument fébrile alors qu’elle venait glisser sa seconde menotte contre cette peau chaude, laissant l’une de ses phalanges se mouvoir contre cette dernière. Une action résolument incongrue mais plaisante alors qu’elle venait caresser son bouton sensible, le titillant délicatement avec intérêt dans des gestes circulaires qui augmentait sensiblement la chaleur de son corps comme s’il s’agissait de la taquine langue de son amant. Elle laissa un souffle chaud s’extirpait de ses lèvres alors qu’elle accentuait la présence de cette phalange contre sa chair, laissant une seconde la rejoindre, ce qui ne pu que la faire délicatement gémir sous ce regard envieux. Des prunelles qui semblaient obnubiler par le spectacle qu’elle lui offrait alors qu’elle venait délicatement faire pénétrer une de ses phalanges au sein de son fruit, cette action lui fit prononcer le prénom de son professeur dans un souffle chaud, tant elle avait envie que ça soit lui qui la malmène de la sorte. Une plainte qui semblait résolument attiré son amant qui impatient, vint glisser ses doigts sur ses cuisses pour l’obliger à rejoindre sa bouche pour y déposer son bassin. Une action résolument coquine qui vint la faire gémir de délectation alors qu’elle sentait la bouche de cet homme venir gouter à la chair si émoustillée de son fruit défendue. Un contact fort exaltant à ses yeux tandis qu’elle se mordait les lèvres pour profiter de cet échange ô luxuriant qui émoustillait sa chair, la faisant délicatement geindre son émoi, lui murmurant simplement qu’il était toujours doué pour la rendre folle. Et dire que ce n’était que le commencement…




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Ven 14 Fév - 23:09

Le professeur s’était mis à sa hauteur en s’agenouillant face à elle et avait avouer à Jane qu’il appréciait beaucoup ce petit jeu que leur avait concocter Dae Mon, celui-ci se trouvant un très beau cadeau d’anniversaire. Il caressait doucement ses cuisse en lui souriant comme la jeune femme lui avouait qu’elle aussi, elle avait toujours fantasmé de faire des bêtises avec lui dans sa classe, à même son bureau. Elle devait bien en profiter. C’était sans doute l’unique fois ou ils serraient libre de le faire sans crainte. Il était très utile cet esprit frappeur ne pensait il pas. Il était entièrement d’accord avec elle qui lui faisait un clin d’œil coquin avant de l’embrasser, baiser auquel il vint répondre ravi tout aussi passionément qu’elle. Il la senti s’approcher de lui, venir se coller à lui avec force en le contraignant à s’allonger sur le dos, elle venait le surplomber, le dominer. Ses long cheveux vinrent entourer son visage comme deux rideau suspendu dans le vide comme elle se penchait sur lui tout en ne cessant nullement de l’embrasser. Chute maitrisée qu’il apprécia comme la sublime vue qu’elle lui offrait sur sa partenaire si précieuse en cet instant.

Il ne put que regretter quelque peu de sentir ses lèvres le quitter, s’éloigner de lui, rompre ce baiser en venant l’observer de son regard plongeant. Un fin sourire s’étala sur ses lèvres comme elle se relevait si sensuellement venant se placer auprès de son regard qui pouvait la décrire avec ambition comme elle prenait place au dessus de son torse, ses mains caressant sa poitrine. Il l’observait avec plaisir la laissant caresser son corps, savourant les effets qu’il pouvait apercevoir sur se tissu qui semblait se tremper quelque peu sous cette partie si intime de la jeune femme. C’est avec appétit et envie que son regard se posait sur cette culotte et son corps résolument parfait à ses yeux. Ses douces phalanges glissèrent sur les cuisses de la jeune femme avant de venir dévoiler au regard intéressé de Noah sa parti intime écartant le sous vétement pour venir caresser son propre plaisir. Si le professeur ne pouvait qu’observer, il semblait que cela était résolument jouissif de scruter ce corps si sexy s’adonner à des actions si coquine, elle qui venait titiller son désir. C’était enivrant et sexy, plus encore comme son visage marquait le plaisir qu’elle s’offrait à elle-même, soufflant comme son intimité devenait plus humide dans ses caresses taquines. Il l’entendit gémir sous son action tandis que lui se trouvait simple spectateur de cette scène terriblement enthousiasmante. Il la dévorait du regard, ses prunelles savourant envieusement cette vision quelque peu décadente mais incroyablement désirable.

Il glissa ses mains sur ses cuisses pour la mener à lui, la placer au dessus de son visage pour venir gouter lui-même ce fruit défendu si tentateur qui l’attirait depuis qu’ils s’était dévoiler à lui. Il vint embrasser ces autres lèvres humides avec douceur, laissant sa bouche parcourir ce magnifique fruit. Il goutait sa chaleur moite si délicieuse. Sa langue s’immisca sur cette partie regisant le plaisir de la jeune femme léchant vec une grande gourmandise cette partie dans l’espoir d’entendre les gémissements de la jeune femme froler ses oreilles. Il l’entendit murmuré qu’i était doué pour la rendre folle. Il sourit doucement sans cesser ce traitement qui semblait émoustillé la jeune femme ce qui le rendait particulièrement frivole et heureux. Il s’amusait avec sa langue contre cette appétissante sucrerie qui éblouissait sa propre excitation qui grandissait en son cœur et son corps comme il partageait leur chaleur l’un pour l’autre. Il passa ses mains le long de ses cuisses, remontant vers ses fesse pour redescendre vers l’avant de ses cuisses, espérant impatiemment qu’elle ne se retourne comme il se sentait de plus en plus tiraillé par ce désir que le contact de sa langue et la vision de son corps passionnaient. Elle qui se trouvait si parfaite et désirable. Il respira son odeur, l’odeur de son bas ventre et l’implora du regard pour qu’elle s’en aille elle aussi prendre soin de son intimité comme il le faisait avec elle.

Il lui murmura de continuer, sous entendue, continuer le scénario imposé comme il connaissait la directive suivante, et elle lui semblait partiulièrement désirable à cet instant Chose qu’elle ne tarda pas à réaliser en se retournant pour venir taquiner sa fierté masculine, faisant gémir son prénom au jeune homme avant de poursuivre ses bienfait sur le secret de la demoiselle en murmurant des mots doux contre celle-ci avouant cobien il la trouvait désirable et sexy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 15 Fév - 14:47

Ce petit jeu coquin se trouvait cruellement additif aux yeux de la jeune femme, qui ne pouvait que se trouver particulièrement comblée par le scénario que leur avait concocté ce petit fantôme. Un divertissement auquel il prenait part avec beaucoup d’engouement, réalisant des actions coquines qui jusqu’à ce jour n’avaient été nullement expérimenté. Un fait qui ne pouvait que la satisfaire, y découvrant une certaine cupidité de sa part qu’elle ignorait même. Elle avait pris plaisir à se caresser sous son regard, résolument enchantée de voir ces prunelles si intenses dévorer sa chair du regard, emplies de désirs de faire partie de ce petit jeu. Une expérience qu’elle ne manquerait résolument pas de réitérer à l’avenir tant elle la trouvait particulièrement bienfaitrices d’autant plus lorsque son amant s’imposait de nouveau à elle, pour réaliser cette ambition d’être celui qui rendrait son corps fou de sa présence, de son toucher. Elle pouvait sentir cette impatience contre ses deuxièmes lèvres qui recevaient cette attaque si plaisante de cette bouche. Des lèvres qui semblaient déterminées à la rendre folle alors que ses entrailles n’avaient de cesse de se consumer sous ce feu incandescent qui prenait part dans sa chair.

Elle profitait de cette sensation euphorique en se mordant délicatement les lèvres tant elle la trouvait envoutante et luxuriante. Elle pouvait résolument passer des heures dans cette position sous les actions ô taquines et joueuses de cette bouche et de cette langue qui savaient tant la troubler. Noah s’amusait résolument au travers de cet acte coquin et luxuriant, l’intensifiant même d’autant plus en fonction des secondes qui s’écoulaient. Son corps répondait parfaitement à cette attention en laissant exprimer des gémissements profonds et sensuels, ce qui semblait résolument titiller d’autant plus la chair de son amant qui la pria de poursuivre. Ce dernier semblait impatient de connaitre la suite de leur petit jeu tant il la suppliait du regard de le faire. Une impatience qui ne pu que la faire sourire de fierté alors qu’elle inversait sa position pour venir à la hauteur de ce membre résolument brulant et empressé de recevoir toute son attention. Ce qu’elle ne manqua nullement de faire en laissant ses lèvres découvrir de nouveau cette aine si tendue et chaude dans un baiser délicat. Une embrassade qu’elle réitéra, résolument coquine et satisfaite d’entendre la voix ô rauque de son amant souffler son prénom comme la partie si sensible de son anatomie.

Une action qui venait accroitre sa fébrilité alors qu’elle venait glisser ses mains dans ses cheveux pour dégager son visage et prendre pleinement cette aine sur laquelle elle exerça de merveilleux va et vient. Des mouvements lents qui semblaient résolument titiller son amant qui devenait résolument coquin contre son bouton de chair, le titillant de toute son expertise à tel point qu’elle ne pouvait que relâcher cette chair si délicate que dans de merveilleux gémissements qu’elle ne pouvait nullement camoufler, ses frisons se faisant plus intense dans sa chair. Elle ne pu que gémir plus fortement lorsqu’elle sentit l’une des phalanges friponnes de son amant s’immiscer au sein de son intimité pour l’explorer de façon résolument taquine. Une action qui ne pouvait qu’accroitre son excitation alors qu’elle s’efforçait de se concentrer sur sa mission, résolument incapable de songer à quoi que ce soit, si ce n’est le plaisir qu’il lui apporter. Au travers de ses actions et de ses phalanges coquines, elle avait la sensation que son intimité était plus sensible que jamais alors qu’elle relâchait cette fierté masculine que lorsqu’elle sentait son corps résolument brulant et incapable de contenir ces merveilleux râles qui semblaient envouter son amant.

Une fébrilité qui n’avait de cesse de croitre, s’intensifier au creux de ses reins alors qu’elle sentait l’une des mains de cet homme la maintenir contre ses lèvres afin de la rentre d’autant plus aliénée. Elle souffla son prénom dans une voix rauque, le cœur a bout de souffle en se mordant la lèvre. Quelle vision décadente devait-elle lui offrir alors qu’elle le sentait tout aussi émoustillé qu’elle, si ferme et empressé contre ses lèvres. Des lèvres qui vinrent de nouveau se poser sur leur victime pour jouer seulement avec son extrémité, laissant sa langue se mouvoir contre cette dernière pour le taquiner plus passionnément tandis qu’une de ses mains venait se mouvoir sur cette fierté avec lenteur afin de le titiller le plus coquinement possible tout simplement. Sa voix quand à elle, n’exprimait plus que de merveilleux gémissements dans lesquels elle intimait le professeur à poursuivre ses actions tant elle se sentait folle et comblée par ces taquineries si envoutantes.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mar 18 Fév - 20:14

Noah prenait beaucoup de plaisir à ce petit jeu, goutant avec plaisir à cette sucrerie qui se révélait sous sa bouche, sa langue qui s’enchantait de réjouir sa partenaire dont il entendait parfaitement la joie et le bien être s’immiscer à ses oreilles. Il semblait que l’attention de sa langue pour l’intimité de la demoiselle extasiait ses sens. Un plaisir qui ne pouvait qu’être partagé par le professeur, il profitait de ce plaisir qu’on leur permettait d’expérimenter dans sa salle de cours. Il en était très heureux, trouvant un plaisir tout particulier à cet échange envoutant, à cette sublime tentation auquel il désirait tant succomber et faire succomber sa partenaire qui lui était tout à fait précieuse. Sous sa légère impulsion et parce que c’était la règle du jeu et du fantôme, mais pour le plus grand bonheur du couple qu’ils formaient, la jeune femme se retourna pour venir taquiner l’intimité de son professeur. Cette intimité déjà ferme se réjouissait de ce contact que lui offrait sa si sexy Jane, son corps entier bénéficiait des biens-faits de sa partenaire de jeu. Il gémit légèrement tant ce bien être se répandait en son corps, le réchauffant chaleureusement sur le sol froid de sa salle de classe. Il se sentait résolument enchanté, frissonnant de plaisir comme son aine devenait plus assurée contre la bouche de Jane. Il avait repris quelque peu sa tache avant de se souvenir qu’il ne devait plus en être ainsi selon les directives du fantôme. Il remplaça donc sa langue par un doigt qui vint caresser le fruit défendu résolument attrayant et désirable avant de l’immiscer au sein de son corps, découvrant sous son doigt la chaleur et la moiteur de son intérieur. Il vint caresser du bout de celui les parois internes de sa partenaire, s’amusant avec joie de cette phalange qui explorait en éclaireur ce joli fruit qu’il s’impatientait de dévorer aussi délicieux était les attentions de Jane sur son aine.

Il glissa finalement un second doigt pour accompagner le premier mais celle-ci s’attarda sur la partie plus particulièrement sensible de son intérieur, appuyant sur ses points maitres du plaisir féminin qui se trouvait caché en leur corps. Il écoutait les réactions de la jeune femme, quand lui-même ne gémissait pas d’envie, pour connaitre avec précision sur quel point s’attarder pour la rendre dingue. Ses réactions ne l’excitaient que plus encore tant il aimait l’entendre soupirer contre son aine. Il était résolument conquis par cet échange dont chacun profitait en y trouvant un plaisir coquin, un enchantement qu’il ne savait contenir, le laissant entièrement paraitre par des sons conquis, un corps frissonnant et réagissant très favorablement à cette position.

Il était très bien ainsi mais après un moment de plaisir partagé, il vint attraper les bras de la jeune femme pour la faire basculé en douceur en l’accompagnant doucement sur le coté. Ainsi, il vint l’allonger sur le dos en se repositionnant au dessus d’elle dans le même sens qu’elle. Il vint embrasser la bouche de sa belle avant de glisser ses doigts le long de ses cuisses avec légèreté, effleurant la douceur de sa peau, laissant une trace un peu humide sur son passage par les doigts qui avait découvert ses fruits de la passion. Il remonta vers le sous vêtement de la jeune femme pour jouer avec l’élastique de celui-ci, le baisant et le remontant sur ses cuisses de manière sensuelle avant de lui ôter sa petite culotte pour la révéler entièrement nue sous ses yeux qui surent appréciés cette vision plus que plaisante. Il sourit doucement, vraiment ravi de l’observer ainsi, si belle. Ses mains parcoururent avec intérêt l’espace sous son ventre avant de rejoindre ses cuisses pour écarter et soulever ses sublimes jambes. Il laissa sa bouche rejoindre cette partie qu’elle avait laissé languir à regret. Il embrassa cette jolie partie, désirant enflammer la sensibilité et le plaisir de sa partenaire en savourant de sa langue cette intimité. Il prenait beaucoup de joie et répandre ce bien être dans le corps de celle qu’il avait choisi et qui restait malgré tout plus ou moins inaccessible malgré sa présence dans cette école. Il la désirait tant, la voulait tant, elle enthousiasmait son esprit comme personne d’autre ne le savait. Il caressait ses jambes avec douceur en lui procurant cette petite gâterie qui l’enchantait au moins autant qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mer 19 Fév - 18:22

Noah était résolument un excellent amant, qui savait être en mesure d’animer chaque pore son échine au travers de son souffle, de ses baisers, de ses doigts, de son cœur. Elle trouvait indéniablement sensible à toute action de sa part, sa chair s’éveillant, se consumant sous les passions et la sensualité de ses gestes. Ce petit jeu coquin avait résolument échauffé sa chair, la rendant si brulante et gourmande de ces actions qui savaient si bien la rendre folle. Elle sentait ses entrailles en ébullition, résolument exaltés par ces cupides lèvres et phalanges qui lui offraient un plaisir envoutant. Elle se sentait résolument soumisse à ce feu incandescent, son esprit perdant le contrôle tant il lui faisait du bien. Elle ne pouvait que s’efforcer de faire de même en s’attelant à sa tâche mais cette taquinerie, la rendait incroyablement inconstante. Ce fruit défendu se trouvait résolument son point faible et Noah en était le maitre incontestable, capable de la rendre folle juste par des baisers, des caresses. Sa voix essoufflée, exprimait son émoi, le prénom de cet être qui lui faisait connaitre un bien être profond. Elle n’était nullement en mesure d’identifier combien de temps il s’était écoulé depuis que cette bouche merveilleuse était venue se choir sur sa partie si sensible mais, cette dernière, résolument fautive savourait cette effusion qu’il provoquait si intensément en son bas ventre. Son cœur battait promptement dans sa poitrine, fou alors qu’elle sentait les mains de son amant venir se choir sur ses bras, la contraignant de s’arrêter pour la faire basculer sur le côté en douceur.

Il vint l’accompagner en la longeant à son tour sur le sol pour se repositionner au dessus d’elle, si masculin et envoutant à ses yeux. Elle le détailla de son regard brillant tout en savourant le contact de ces lèvres contre les siennes. Un baiser plaisant auquel elle répondit sans nulle attente alors qu’elle sentait les doigts de cet homme se glisser le long de ses cuisses avec légèreté. Il rendait sa chair fébrile, gourmande et impatiente au travers de ses actions alors qu’il lui retirait son dernier rempart toute en sensualité. Elle s’offrait donc au regard conquis de son amant qui semblait particulièrement apprécier la vue. Elle ne vint dire mot à tout cela, son souffle brulant exprimant ô combien sa chair était réceptive à sa personne. Elle ne pu que se mordre les lèvres, consciente que son plaisir n’allait avoir de cesse de la torturer. Elle n’était pas patiente en temps normal mais, celle-ci qu’on lui intimait d’avoir aujourd’hui semblait lui promettre de merveilleuses sensations qu’elle ne pourrait jamais oublier. Elle observait cet homme si somptueux de son regard brulant qui vint caresser ses cuisses pour les écarter pour laisser sa bouche retrouver cette partie si comblée d’être de nouveau source de toutes ses attentions. Elle se sentit gémir à ce contact, se mordillant même les lèvres tant elle se trouvait enflammer par la sensibilité de son fruit défendu. Elle se sentait défaillir à ce contact, ses menottes se glissant dans la chevelure du jeune homme sans même pouvoir se contrôler. Elle laissait sa voix s’exprimée dans des gémissements profonds, le souffle court tandis qu’elle renforçait sa poigne autour de ses cheveux. Elle sentait son corps frémir, si sensible et endiablé par ce plaisir incongru qu’il lui offrait. Elle vint délicatement se cambrer lorsqu’elle sentit la bouche de son amant s’attarder sur son bouton ô sensible, le titillant si fermement, qu’elle ne pu que gémir fortement de cet homme.

Son regard se trouvait embrumé par ce plaisir malsain qui l’étreignait qu’elle l’implora de s’arrêter. Elle était sur le point de se laisser aller, résolument plus sensible que cet homme qui vint s’arrêter de la taquiner de la sorte dans un sourire ravi pour venir à son oreille. Résolument conquise, elle frémit sous le ton si rauque et sensuel de la voix de son amant qui lui détailler le plaisir et l’excitation que provoquait en lui de la voir ainsi, si soumisse à lui. Une voix résolument envoutante qui la fit gémir délicatement alors qu’elle le sentait si ferme sous ses doigts. Elle se mordit les lèvres, impatiente. Elle avait envie de lui, de le sentir au sein de ses reins, elle voulait atteindre ce septième ciel à ce contact charnel, à cette communion de leur deux chairs. Elle se contenta alors seulement de le caresser, savourant ces gémissements qui s’échouaient au creux de son oreille au travers de cet aveu coquin qu’il lui offrait si obligeamment. Un aveu qui rendait sa chair encore plus sensible alors qu’elle venait le renverser de nouveau sur le côté pour reprendre le dessus. Une action dans laquelle elle vint l’embrasser, scellant ces lèvres qui lui avaient apporté un plaisir tel qu’elle avait cru défaillir sous leurs actions. Une bouche qu’elle ne vint nullement quitter alors qu’elle sentait son intimité se mouvoir contre celle de son amant dans un léger mouvement de reins qui ne pouvaient que la faire geindre. Elle se mordit les lèvres sous le regard impatient de son amant alors qu’elle mouvait l’une de ses mais sous son corps pour guider cette aine, la diriger vers son corps tandis que l’autre se glisser sur ses fins pectoraux en douceur. Des gestes lents et langoureux tandis qu’elle laissait délicatement cette aine la découvrir de nouveau. Une action résolument salvatrice, luxuriante pour la jeune femme qui ne pu qu’exprimer son bien être de le sentir enfin en elle après tant de minutes, de taquineries qui l’avaient rendus si fleur de peau. Elle laissa sa respiration se remettre de toutes ses sensations merveilleuses qui l’étreignaient alors que cette aine continuait très très délicatement de se glisser en elle. Elle mourrait d’envie de la sentir se mouvoir en elle mais, elle devait résister à cette tentation, à ce bien être salvateur que son corps réclamait. Elle susurrait son prénom, se mordant les lèvres sous son regard brillant, venant simplement murmurer dans un souffle chaud.

« Je vais devenir folle… Noah… »




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mar 25 Fév - 22:19

Son corps était résolument splendide, attrayant et désirable, quel homme pouvait rester insensible face à la perfection de ce corps, Noah ne le pouvait aucunement. Ce corps n’avait aucun défaut à ses yeux, peut être était ce aussi du à l’affection toute particulière qu’il possédait pour la demoiselle, sa partenaire de toujours, son bras droit, sa protégée, celle sans qui il ne serait sans doute pas celui qu’il était aujourd’hui tout comme l’inverse était sans doute vrai. Noah se trouvait particulièrement sensible à ce corps qui appartenait à cet être si précieux et particulier à son âme, elle le rendait fou. L’amour qu’ils échangeaient en cet instant était bien plus que charnel, et sans doute qu’il n’emploierait jamais ce mot pour décrire leur relation mais chacun de ses geste d’amant, de ses regard exprimait le désir et la tendresse qu’il portait à ce corps et à sa propriétaire. Ce corps nu était splendide et c’est avec délice qu’il venait lui lécher sa petite partie si intime et enivrante, le centre de son attention et de son désir. Il le chatouillait avec envie, l’embrassant avec douceur. Ses mains caressaient ses cuisses avec gourmandise. Son corps tremblait de posséder cette merveille qui s’étalait sous ses yeux, il sentait l’impatience et l’envie grandir au sein de ses rein, adressant fièrement un message évident à sa partenaire par le simple langage du corps masculins. Il crevait d’envie de l’atteindre enfin, de rejoindre sa chaleur de la façon la plus complète qui soit.

Bientôt elle vint reprendre le dessus dur lui, se relevant et poussant le corps viril de Noah pour l’allonger sur le dos. Elle se posa à califourchon au dessus de lui, le laissant découvrir avec plaisir sous son regard son corps résolument splendide vers lequel s’élevait son intimité pour satisfaire leur désir commun à tout deux de s’appartenir enfin l’un l’autre, au delà du jeu même, juste par ce désir qui les définissait et qui berçait leur relation depuis si longtemps. Le professeur se laissait envouter par ce corps, sa beauté qu’il pouvait admirer de cet angle qui la magnifiait par sa domination si sensuelle. Il ne pouvait nullement se retirer à ce plaisir, il s’en trouvait trop content et impatient, trop épris par la douceur, le bonheur que leur contact ancrait dans son échine. Il se trouvait tant désireux de poursuivre en ce jour si particulier qui leur allait si bien au final.

Noah se sentait embrasser d’un feu joyeux et chaleureux, brillant en interne. Il se laissait faire sous les ambitions de la jeune femme et des directives de leur fantôme farceur. Elle vint prendre en main l’aine si envieuse de l’homme pour venir la placer au creux de ses reins, enfin il venait entrer e elle à nouveau. Un rugissement de joie et de bien être au contact brulant et moite interne de la demoiselle qui lui offrait de joyeux élan de bien être en remuant légèrement contre sa partie gourmande et affamé de ce contact tant enchanteur pour lui. Comme il se sentait bien dans ce corps qui ne savait que le troubler, l’envouter. Il se laissait guider par ce corps si sexy qu’admirer seulement était déjà tant abbreuvant, il semblait en cet instant ne vivre que pour ce plaisir charnel à ses cotes. Il se savait si chanceux et honorés de pouvoir satisfaire ainsi la jeune femme dont les réactions exaltaient son corps, son esprit, son âme qui tremblait de bien être contre cette femme. Le visage de son amante était merveilleux et il ne put que s’en enorgueillir et s’en réjouir comme il se trouvait entièrement sous son charme. Il ne devait rien faire, juste profiter de cette action et pourtant ô combien il souhaitait approfondir encore ce contact, le rendre moins superflu, plus agréable. Un murmure de la jeune femme servit de signal sonore à leur besoin commun de s’emprisonner l’un l’autre dans cet acte amoureux si puissant et attrayant. Elle avoua qu’elle allait devenir folle. Comme il souhaitait que ca se réalise, il souhaitait la rendre folle de cet échange.

Ses mains attirèrent la jeune femme contre lui pour l’embrasser doucement et surtout reprendre le dessus de cet échange. Il la retourna une dernière fois pour se retrouver au dessus de la jeune femme. Noah prit ses chevilles entre ses mains pour la forcer à prendre la position préconisé par le fantôme. Il souleva ses sublimes jambes qu’il replia au dessus de son corps, posant les pieds de Jane contre sa propre poitrine. Ainsi positionner, il retourna s’infiltrer dans les entrailles de sa si belle et sensuelle amante au creux de ce fruit interdit et pourtant si savoureux. De doux mouvement de rein il entama un va et vient résolument plaisant, un plaisir qui parcourait son corps, ses veines en éveillant plus encore le désir déjà tant instauré. Il gémissait de plus en plus à cette sublime luxure qui l’etreignait avec tant de satisfaction. Il s’extasiait, s’exaltant de ses coups de rein, totalement subjugué par leur amour, cet acte charnel et si endiablant. Il était terriblement heureux, se trouvant sublimement à l’aise en renforçant toujours un peut plus le contact de leur corps. Il savourait en accélérant peu à peu, le bien être que consommait leur deux corps.

« - tu n’es pas la seule à devenir folle, Jane… je suis aussi dingue de toi »

Il ne ralenti pas, se trouvant si proche du plaisir masculin, désirant encore profiter de l’electrisant bonheur que ce frottement impliquait dans son corps. Il avait tant envie d’atteindre le bonheur avec elle, mais quelque part il désirait encore rester dans cette position, se laisser guider par la demoiselle pour pousser la porte de son paroxysme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 27
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Jeu 27 Fév - 21:14

Folle, sans doute le devenait-elle au contact de ce corps contre le sien. La chaleur qui habitait son échine se trouvait si forte, amplifiait par ce petit jeu coquin, qui s’était initié entre eux deux, qu’elle avait l’impression de ne plus être en mesure de songer à quoi que ce soit de cohérent. Elle se trouvait tout simplement fébrile, exaltée par cette chaleur, vigueur qui se dégageait de l’échine de son amant, qu’elle se rendait compte ô combien elle appréciait ce contact ô érotique. Noah était résolument le seul homme à être en mesure de la mettre dans un tel état de dépendance, de déraison et de soumission. Elle se trouvait totalement à la subordination de ce corps ô masculin qui lui faisait face et donc la robustesse emplissait son être de frisons ô exaltants. Elle profitait de ce doux contact, lent et langoureux avec l’échine si brulante de son amant. Ce dernier se trouvait tout aussi exalté, cupide et envouté par le spectacle qu’elle lui offrait comme elle l’était face à son corps si parfait. Elle laissait ses phalanges parcourir la chair si délicate de ces pectoraux si parfaits sous ses doigts en dépit du fait qu’ils se trouvaient pas aussi fermes que ceux d’un autre homme qu’elle avait côtoyé.

A cet instant, ce fait n’avait aucune importance tant elle ne voyait et ne songeait qu’à cet homme, qui savait tant éveiller son désir en tant que femme. Il était celui qui lui avait donné envie de le devenir, de prendre confiance en elle, si sûre et fière de celle qu’elle était. Elle sentait sa chair s’enflammer à ce frôlement ô excitant de leurs deux êtres, qui se trouvaient si titillés et brûlants de toutes ces précédentes coquineries. Elle se trouvait plus à fleur de peau que jamais tant elle luttait contre elle-même pour ne pas répondre à son instinct, à son désir en tant que femme d’atteindre ce lieu ô paradisiaque qu’était cette évasion de ces sens. Elle laissait donc son fruit défendu se mouvoir avec lenteur sur celui de son amant, savourant ô profondément, le moindre de ces sensations ô profondes qui l’étreignaient, bien incapable de contenir le moindre de ses gémissements de venir s’extirper de ses lèvres, qu’elle mordillait face à tant de bien être. Une exaltation résolument commune, plus profonde que jamais alors qu’elle lui avouait ô combien elle se trouvait sur le point de perdre le sens de la réalité. Elle sentait son corps résolument échauffé par ce contact ô intime, sentant sa respiration se trouvait plus difficile tant elle semblait bruler de l’intérieur.

Un aveu qui sembla faire céder son doux professeur alors qu’il l’intimait à rejoindre son visage pour pouvoir lui voler un baiser. Un baiser délicat et sensuel alors qu’elle le sentait reprendre le dessus en venant la renverser sur le côté pour la surplomber de nouveau. Elle se laissa faire en amante conquise et se soumettant à la suite de ce petit jeu dont la prochaine action serait la dernière. Après cela, il leur serait libre d’arriver à cette apothéose ensemble de la façon dont il le désirait, comme deux amants fous l’un de l’autre qu’ils étaient. Elle vint se plier aux actions de son amant ô désirable, qui se trouvaient à la fois douce et impatiente. Elle vint se positionner dans la position indiquée avant que son amant ne vienne de nouveau la posséder. Un geste qui ne pu que la faire geindre de plaisir en se mordant la lèvre tant elle sentait son échine réceptive à ce frôlement ô intime qu’il initiait dans de doux mouvements de vas et vient. Ainsi positionnée, elle pouvait entrevoir le plaisir que ce dernier prenait à son contact, le ressentant tout autant que lui alors qu’il les poursuivait délicatement avec passion. Elle sentait son cœur tambouriner dans sa poitrine, la rendant si fébrile et à court de souffle alors que ce bien être n’avait de cesse de cloitre dans ses entrailles. Elle n’était plus qu’une échine qui exprimait son plaisir au travers de merveilleux gémissements, qui se mêlaient en symbiose avec ceux de son amant.

Une communion charnelle qui n’avait de cesse de s’intensifier, la rendant plus aliénée que jamais alors qu’elle sentait son cœur sur le point d’exploser face à tant de bien être et de bonheur qu’il l’étreignait. Ce qui ne manqua nullement de se produire lorsqu’elle sentit la voix ô sensuelle et rauque de son amant lui avouer qu’elle n’était la seule à devenir folle tant il se trouvait aussi dingue d’elle qu’elle pouvait l’être de lui. Des paroles qui lui firent l’effet d’une explosion de sentiments au creux de son cœur alors qu’elle murmurait son prénom dans une voix ô charmée et échauffée, laissant ses jambes se mouvoir autour des hanches de son amant pour l’intimer à venir se coller à elle, laissant la moindre parcelle de son buste rejoindre celui du jeune homme qu’elle embrassait délicatement dans un doux baiser. Elle laissa échappée un gémissement au sein de ce baiser tant les mouvements de vas et vient de Noah, le rendait particulièrement sensible. Elle soupira son prénom comme une supplique pour qu’il continue ses actions, la rendre dingue de son corps tant elle se semblait sur la route ô sinueuse de ce paradis terrestre. Elle laissa donc ses doigts se glisser sur sa nuque, son dos, le griffant délicatement lorsqu’elle se sentait à deux doigts de céder. Elle se sentait bruler d’un feu incandescent, détruisant tout sur son passage. Ses lèvres mêlées à celles de son doux professeur et amant, elle s’en éloignait que dans des gémissements ô profonds alors que ce paroxysme arrivait à grand pas. Une extase qui vint rapidement être atteint à l’instant même où elle laissait sa voix exprimer son prénom, cet homme frôlant ce bien de non retour au creux de ses reins.

Un paradis que cet homme vint atteindre à son tour dans un énième mouvement de bassin qui ne pu qu’accroitre sa propre apothéose, se livrant pleinement à ce bonheur qui total vint la laisser sa voix. Le cœur au bord des lèvres, elle fut incapable de prononcer la moindre parole tant il ne semblait avoir de mot pour exprimer cette luxuriante euphorie qui l’étreignait. Elle se contentait donc d’embrasser son amant en douceur dans des dizaines de baisers papillons en l’observant avec son regard brillant, pétillant de cette félicité qui ne semblait point quitter ses veines. Elle resta donc de nombreuses minutes ainsi à le détailler, le dévorer délicatement de ses lèvres tout en le gardant tout contre lui. Elle n’avait nulle envie de s’éloigner de ce corps, de cette chaleur brulante qui inondait sa chair. Elle pouvait passer des heures à le contempler ainsi, si parfait, si magnifique après ce moment de paradis terrestre. C’est donc dans une toute petite voix, encore bien trop fébrile face au plaisir qu’il lui avait fait vivre, qu’elle murmura.

« Je suis folle de vous, professeur… C’était merveilleux comme toujours Noah… »

Elle vint laisser ses doigts caresser ses cheveux avec douceur en lui offrant un sourire que seule une amante comblée pouvait montrer à son amant, son autre menotte venant se choir sur le creux de son dos, ses reins, tout en refusant qu’il ne s’extirpe d’elle. Elle voulait profiter de ce bien être tout simplement.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Worthington Noah
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 55age : 34
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 2 Mar - 21:03

Noah profitait de ce corps résolument sublime qu’il avait sous les yeux, ce corps qu’il pouvait dominer, posséder à présent le corps de cette jeune femme qu’il désirait tant, ce corps si parfait qui n’avait pu que l’envouter depuis qu’il était arrivée ici après avoir passé 4 ans loin d’elle. Elle l’envoutait déjà quand ils étaient aux USA mais, comme elle était devenue une si belle femme à présent. Il s’imposait avec joie à ce corps si sensuel au creux duquel il se mouvait avec passion. Il souhaitait tant qu’elle reçoive ses sensations uniques par sa présence en son corps tout comme lui pouvait succomber sous chaque élan de bien être qu’évoquaient profondément ses mouvements de frottement à son âme. Il était plus que ravi, chaque mouvement l’enchantait plus encore que le premier et la présence de son élève n’était pas étrangère à la satisfaction intense qu’il pouvait retirer de cet acte.

Dans cette position, il pouvait observer le visage de sa partenaire et les secousses que son corps provoquait, mais sans doute était il autant concentré sur son bien être personnelle que sur celui de Jane dont les gémissements ne savaient tromper. Il savait profiter des son ô plaisant qui s’extirpait des lèvres de la jeune femme que de son exercice de la possession d’un corps résolument splendide et particulier, le corps de cette jeune femme qui lui importait tant. Le désir n’était pas le seul dirigeant de son plaisir intense qu’il pouvait partager avec elle, à celui-ci, le plus précieux moteur de cet enchantement se trouvait certainement dans la tendresse qu’il portait à la jeune femme depuis tat d’année. Il s’amusait à cette aventure luxueuse le cœur léger, savourant cette action qui semblait les diriger tout deux sur un sublime chemin qu’il ne prenait pas pour a première fois mais qu’ils aimaient tant découvrir ensemble, d’autant plus avec ce jeu qui les avait guidé dans un scénario très coquin et enthousiasmant.

Il parcourait cette route vers le paroxysme du bonheur en y donnant de plus en plus d’intention, se trouvant de plus en plus pressant et impatient de connaitre l’extase avec sa jeune compagne qu’il souhaitait aussi mené au septième ciel, se trouvant littéralement sous le charme de la jeune femme.

Noah répondait passionnément au baiser de Jane, se laissant même légèrement griffé par la jeune femme sans geindre de la moindre douleur, appréciant presque ce frôlement vif de ses ongles qui veait mettre en exergue la bonté et le gout exquis de tout le reste. Il savourait, leurs regards qui se dévoraient, il ne pouvait plus résister à cette tentation qui s’installait au sein de son aine, qui se faisait si oppressant pour se délivrer de cette furie brulante qui ne demandait qu’à sortir découvrir l’intérieur féminin. Dans un énième coups de rein, il vint atteindre son apothéose, venant se libérer au creux des rein de la jeune femme qui elle-même avait connu l’extase quelque instant auparavant. Quelle beauté cet instant lui offrait comme il venait de gémir d’une manière rauque et sensuelle en exprimant l’explosion de bien être qu’il ressentait de cette bienvenue libération.

Une douce félicité s’empara de tout son corps, un ravissement intense et profond comme seule Jane savait déclencher en lui après un acte qui paraissait si beau et précieux avec elle. Il sentait son cœur battra la chamade, explosant encore sous le feu d’artifice qui se lançait sous son corps tant l’instant semblait festive et joyeux. Il se réjouissait de cette communion entre leur corps, entre leur bonheur. Ils s’embrassèrent avec passion comme pour laisser retomber la pression, incapable de parler tant il se trouvait encore ivre d’amour suis à cet instant magnifique qu’ils avaient partagé ensemble. Il ne songea pas à la quitter, se trouvant résolument bien tout contre elle, ne souhaitant nullement rompre le bien-être que son corps lui procurait encore suite à l’extase qu’ils avaient connu. Il se contentait de l’embrasser avec douceur jusqu’à l’entendre murmurer qu’elle était folle de lui et que ca avait été, comme d’habitude, merveilleux. Compliments qui surent atteindre le cœur et le bonheur de Noah, il l’embrassa à nouveau sa compagne tandis qu’elle l’enlaçait comme pour lui interdire de la quitter. Chose dont il n’avait nulle envie. Il souhaitait encore profiter de sa présence aussi proche d’elle, savourant cette félicité qu’il transmettait par des gestes, des baisers à Jane, se trouvant aussi ravi de ses mots que de ses actes, comblé en tout point et surtout de la rendre folle.

« - Oh j’adore cette idée de te rendre folle ! Rien n’est plus plaisant à mes oreilles que de savoir que je te fais autant d’effet, que je te comble. C’était vraiment parfait, ça l’es toujours avec toi.»

Il ne se pressa pas, restant avec la jeune femme, nullement impatient de quitter le corps de la jeune femme dont il appréciait tant le contact. Il passa des minutes encore à apprécier son odeur, à l’embrasser en douceur, à caresser doucement ce corps même après avoir mis fin à leur union. Il voulait profiter encore d’elle, peut être plus encore, ne se préoccuper que d’elle pour toute la fin de la journée, mais il fallait bien se séparer pourtant. C’est donc non sans une certaine réticence qu’il vint embrasser Jane avant de lui faire part de sa nécessité de la quitter pour l’instant comme il avait encore du travail à faire avant la soirée et quand bien même il ne s’en réjouissait guère. Il ne cessa ses embrassades que pour que chacun d’eux se rhabille et revint pour l’embrasser une dernière fois.

«- Tu viendras me voir après le diner ce soir, dans mon bureau, n’est ce pas ? » Il attendit qu’elle confirme sa venue avant de sortir de sa salle de cours résolument heureux de l’échange qu’ils avaient entretenu et déjà impatient de la retrouver en soirée.

-Fin-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t565-worthington-noah-the-best-endig-is-the-one-you-choosehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 

[NC-18] Event 6 - St Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Event] Saint Valentin
» C'est l'amour à la plage ? [Event Saint Valentin] ft Martyr
» [Terminé][Piscine] [Event St-Valentin] "La vie n'est que des choix: continuer son chemin ou plonger" [Fletcher Salir/Aël T. Demareck]
» ◮ EVENT ST VALENTIN — lillias nicolson et jaimie thompson
» ◮ EVENT ST VALENTIN — luzia ozores et sean mclloyd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: Deuxième étage :: cours de D.C.F.M-