Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 [NC-18] Event 6 - St Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dae Mon
fantôme - les âmes volages
avatar

identity card
parchemins envoyés : 29
MessageSujet: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 12:22

Event 6 - St Valentin
Un petit jeu dangereux et addictif


En ce jour de 14 février, fête des amoureux, sans aucun doute que vous arpentez les ruelles de l’école le cœur léger tant ce dernier est empli de pensées délicieuses de votre tendre aimé. Vous sentez votre cœur palpiter dans votre poitrine, impatient de retrouver l’être tant aimé pour pouvoir échanger avec lui un regard, une caresse, un baiser, un simple contact que saura exalter votre âme pour prendre ô combien conscience que cet amour est partagé. Du moins, cette belle éventualité n’est valable que pour les couples amoureux, ceux qui s’aiment et n’hésitent pas à le montrer, le proclamer haut et fort ?

Dans ce cas, peut être faites-vous parti des amoureux discrets, ceux qui n’osent pas avouer leurs sentiments par crainte d’être déçu, blessé par la réponse de l’être qui vous rend si vivant en dépit de cette apparence stoïque que vous vous forcez à adopter face à lui. Pourtant, vous êtes fébrile face à son regard, rêvant que cette personne finisse par venir d’elle-même vous embrasser, vous caresser, vous dire qu’elle vous aime. Un fantasme irréalisable ? Peut être pas.

A moins bien entendu que vous faisiez parti de ses êtres qui ne ressentent rien à l’évocation de cette fête, la trouvant d’un ennui total alors qu’on n’a de cesse de vous rappeler que c’est la fête des amoureux ? Sans doute que vous n’attendiez rien de cette journée mais, malheureusement pour vous, il faut croire que le destin est contre vous.

Quoi qu’il advienne, pour une raison inconnue, vous venez de pénétrer dans cette pièce alors qu’une autre personne s’y trouve. Coup monté ou mystère inexplicable, vous vous retrouvez piégés, seuls tous les deux dans cette pièce résolument impénétrable. Que se passa-t-il ? Bonne question ! Serait-ce un coup monté de Dae Mon, l’esprit frappeur de l’école ? Sans aucun doute. Vous l’entendez ricanez en fond, traversant le mur de la pièce pour rire encore plus fort. Il vous offre une opportunité pour sortir du piège mais, à condition de bien vouloir jouer son jeu.

« Que veux-tu, cher ami ! Je m’ennuie terriblement aujourd’hui et les amoureux transis tout mignons à se bécoter me donnent envie de vomir. J’ai alors pensé à un jeu et je concéderai seulement à vous laissez sortir que si vous y jouer ! »

Il rit de nouveau, le regard pétillant d’amusement alors qu’il vous donne une liste de mots. Vous devez choisir un terme et ce choix permet d’obtenir une liste personnalisée à vos noms d’un petit jeu coquin avec un nombre d’actions avec deux fins au choix.

« Vous devez scrupuleusement suivre cette liste sinon vous ne pourrez pas sortir d’ici avant demain matin. J’ai piégé le concierge pour la soirée. Donc à vous de voir. Vous pouvez choisir la fin soft ou hot, à votre convenance ! Si vous prenez la version hot, petits coquins, il vous faudra l’ajouter à la liste soft, sinon ça ne serait pas amusant, ni pour vous, ni pour moi ! Amusez-vous bien ! » Lâche alors cet esprit frappeur en disparaissant d’un claquement de doigts.

A vous de jouer ! Alors qu’allez vous choisir ?


HRPG


Scénario de Jane & Joaquin
J'aime le hasard.


Scénario de base


1. Jane et Joaquin doivent se placer face au miroir qui se trouve dans la pièce. Face à l’autre, ils doivent s’embrasser langoureusement tout en se regardant dans le miroir tandis que leurs mains se meuvent sur le corps l’un de l’autre avec sensualité. En aucun instant, ces derniers ne doivent perdre de vues leurs reflets dans le miroir.
2. A la fin de ce baiser langoureux, Jane doit se tourner face au miroir. Joaquin quant à lui doit venir se placer derrière elle pour venir embrasser délicatement son cou de baisers passionnés tout en la fixant du regard grâce au miroir. Durant cette action, il doit commencer à caresser les seins, les hanches et les fesses de Jane au travers de sa robe moulante tandis que ses lèvres lèche la nuque de la demoiselle pour venir mordiller ses oreille jusqu’à l’entendre légèrement soupirer son plaisir.  
3. Au tour de Jane de venir se placer derrière Joaquin pour venir embrasser sa nuque de baisers passionnés. De ses phalanges, elle doit caresser le corps sculpté du jeune homme : ses cuisses, ses abdominaux, ses pectoraux en s’attardant délicieusement sur les parties les plus sensible à ses caresses. Le but est d’échauffer l’échine du jeune homme tout en lui retirant sa veste dans un premier temps.
4. Toujours face au miroir, Jane doit venir exécuter une danse sensuelle contre Joaquin en venant lui enlever son haut, laissant ses doigts s’égarer sur son corps pour venir le débarrasser également de son bas. Joaquin durant ce temps doit contempler les actions de Jane en regardant son reflet dans le miroir. Il peut lui murmurer des mots coquins s’il le désire lorsqu’elle va venir se coller dos à lui, venant le taquiner alors qu’elle retirera sa culotte sans en montrer plus.
5. Joaquin et Jane devront se placer de profil face au miroir, face à face. En venant embrasser la nuque de la jeune femme, Joaquin devra déplacer ses lèvres sur la poitrine de son amante, son ventre, ses hanches au travers du tissu de sa robe moulante pour rejoindre ses cuisses qu’il baisera avec effusion. Durant ce passage Jane devra regarder Joaquin s’exécuter grâce au miroir. Sa main pourra se glisser dans les cheveux de Joaquin pour approfondir le contact des lèvres de son amant sur sa chair.



Fin Soft


6. Lorsque Joaquin revient à la hauteur de Jane, cette dernière doit venir l’embrasser langoureusement avant de descendre à son tour sur la nuque, le torse, le ventre de son amant. A genoux, elle doit enlever le boxer de Joaquin pour le faire tomber au sol, venant taquiner son aine du bout de ses lèvres, de sa langue pour éveiller cette aine plus fermement jusqu’à entendre un léger gémissement s’extirper des lèvres de Joaquin.
7. Afin de taquiner mutuellement son partenaire, Jane et Joaquin doivent de nouveau se placer face au miroir pour se caresser eux-mêmes tout en regardant au travers du reflet du miroir, le corps de son partenaire. Ils peuvent synchroniser leurs actions s’il le désire avant de se rapprocher pour échanger leurs positions, se caressant mutuellement l’un et l’autre tout en s’embrassant langoureusement.



Fin Soft + Hot


6. Lorsque Joaquin revient à la hauteur de Jane, cette dernière doit venir l’embrasser langoureusement avant de descendre à son tour sur la nuque, le torse, le ventre de son amant. A genoux, elle doit enlever le boxer de Joaquin pour le faire tomber au sol, venant taquiner son aine du bout de ses lèvres, de sa langue pour éveiller cette aine plus fermement jusqu’à entendre un léger gémissement s’extirper des lèvres de Joaquin.
7. Afin de taquiner mutuellement son partenaire, Jane et Joaquin doivent de nouveau se placer face au miroir pour se caresser eux-mêmes tout en regardant au travers du reflet du miroir, le corps de son partenaire. Ils peuvent synchroniser leurs actions s’il le désire avant de se rapprocher pour échanger leurs positions, se caressant mutuellement l’un et l’autre tout en s’embrassant langoureusement.
8. Sans atteindre le paradis terrestre, Jane et Joaquin doivent cesser leurs caresses. De profil, Jane doit venir s’agenouiller face à Joaquin pour lui offrir une gâterie digne de ce nom. Joaquin quant à lui doit l’observer faire en laissant son bien être s’exprimer. Il peut glisser une de ses mains dans les cheveux de Jane pour la guider. Quelques minutes plus tard, les rôles sont inversés.
9. Lorsque Jane semble bien être réceptive à l’action de Joaquin, ce dernier doit cesser son action pour se relever et se placer derrière elle. Tout en l’observant dans le reflet du miroir, il doit venir embrasser sa nuque avec ambition, laissant son aine s’immiscer au creux des cuisses de son amant pour venir titiller son fruit de la passion dans de furtif passage. Jane peut laisser son bien être s’exprimer avant de glisser ses mains entre ses cuisses pour conduire cette aine au creux de ses reins tout en regardant Joaquin au travers du reflet. Ce dernier quant à lui, doit profiter de la vue, laissant ses doigts caresser la poitrine, les hanches de son amante avant de venir ajouter ses doigts au sein de ce fruit défendu pour accroitre cette fébrilité. Durant 5 minutes, leurs reins doivent se mouvoir l’un contre l’autre très langoureusement, ils peuvent durant ce moment là accroitre leur bien être en susurrant des mots coquins.
10. Face au miroir, Jane doit contraindre Joaquin à s’asseoir venant se placer au dessus de lui pour sentir son aine rencontrer ses reins durant un baiser langoureux tout en venant se coller à lui dans un premier temps. Après 2/3 mouvements lents et langoureux, Joaquin doit l’inciter à se tourner de façon à ce qu’ils puissent se regarder au travers du miroir, collés l’un à l’autre alors qu’il vient de nouveau s’immiscer en elle  dans des mouvements plus gourmands jusqu’à atteindre le septième ciel. Pour accélérer cet instant, ils peuvent se murmurer des mots coquins, se caresser sensuellement. Tout est permis.





Comme vous pouvez le constater deux fins s'offrent à vous : un fin soft et une fin hot. Si vous n'avez qu'une fin soft, il s'agit d'un choix judicieux de notre part car vos personnages ne sont pas très proches et nous avons pensé qu'une fin hot n'aurait servi à rien.

De ce fait les couples concernées par cette particularité sont obligés de suivre le scénario jusqu'au bout en prenant en compte les réticences ou autre de son personnage et de son partenaire.

Pour les autres, il vous est possible de sauter une seule action mais si vous avez opté pour la fin soft, il faudra rajouter une action de la fin hot.

Ex : Votre personnage ne veut pas faire l'action 4., le couple devra donc effectué l'action 8. du scénario hot à la suite de la 7ème en contrepartie.

Pour ceux qui optent pour la fin hot dès le début, vous pouvez sauter également qu'une action.

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à contacter le staff ;).

Bon jeu à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 1 Fév - 15:39

Cette fameuse journée de la St Valentin avait résolument été plaisante. Quand bien même cette dernière n’était pas encore terminée, elle n’avait que profiter de ses bienfaits grâce à l’apparition ô plaisante de ce petit jeu coquin, qui lui avait permis de réaliser un de ses fantasmes avec cet homme qui savait tant la rendre folle. Une expérience qu’elle n’était résolument pas encline à oublier alors qu’elle cherchait dans sa penderie, une tenue qui pourrait plaire à cet homme pour cette deuxième partie de la journée. En effet, les deux amants secrets avaient convenus de se retrouver en début de soirée pour fêter dignement cette soirée même si en fin de compte, elle n’était qu’un prétexte pour qu’ils la passent ensemble.

Elle avait donc opté pour cette magnifique minirobe droite noire avec une manche en dentelle pour cette soirée, la rangeant bien soigneusement dans ce tissu de protection enfin de pouvoir s’en vêtir bien loin des regards curieux de ses camarades. En effet, pour plus de sécurité, elle savait qu’elle devrait changer d’apparence, prendre celle d’une femme d’un certain âge pour pouvoir se rendre jusqu’à l’appartement de son complice de toujours. Elle ne comptait donc pas que sa robe puisse mettre en péril son secret qui se trouvait encore bien inconnu de l’ensemble de l’école. Elle avait donc emporté avec elle ses escarpins rouges qu’elle comptait porter avec cette robe, prenant rapidement la direction d’un lieu presque désert où très peu de personnes avaient pour coutume de se rendre.

En ce début de soirée, elle était intimée qu’elle n’y rencontrerait personne et pourrait se changer en toute convenance. C’est pour cela qu’elle vint donc se rendre dans les anciens bains des femmes, y pénétrant pour s’assurer qu’il n’y avait nulle âme qui vive afin de pourvoir retiré ses habits usuels pour revêtir cette magnifique robe, qui saurait d’autant plus la mettre en valeur. Elle vint donc retirer ses vêtements avec aisance afin d’enfiler cette magnifique robe, qui comme elle l’espérait lui allait parfaitement. C’est donc avec minutie qu’elle vint s’assurer de la perfection de sa tenue en enfilant ses escarpins.

Seulement, contrairement à ce qu’elle avait pensé, elle prit conscience qu’elle ne se trouvait plus seule dans la pièce lorsque son regard vint se poser sur la figure d’un homme qu’elle connaissait aisément, ce dernier se trouvant être Joaquin. Une entrée impromptue qui ne pu que la faire sourire du coin des lèvres alors qu’elle se tournait vers lui, le regard amusé.

« Je vois que Monsieur s’est bien rincée l’œil, je me trompe ? » Lança-t-elle avec provocation alors qu’elle venait lisser les plis de sa robe pour qu’elle épouse à merveille ses formes, alors qu’elle ajoutait simplement. « Que se fait-il que tu sois dans les anciens bains des femmes ? Une demoiselle doit t’y rejoindre ? Cela ne serait nullement étonnant en une telle soirée, non ? J'espère qu'elle est très sexy ? »

Que de questions qui n’attendaient par particulièrement de réponses en dépit du fait qu’il était évident qu’elle n’était pas sans ignorer que leur dernière nuit ensemble s’était trouvée particulièrement différente tout autant pour elle que pour lui. En effet, comme toujours son regard ne pouvait qu’être captivé par le charisme de cet homme qui se trouvait face à elle, cette tenue le mettant résolument à merveille comme toujours. Elle l’observait donc avec ravissement, se rendant compte que de nombreux mois s’étaient écoulés depuis leur dernière entrevue seule à seule, sa main se glissant dans ses cheveux pour placer correctement sa chevelure, venant ranger tout simplement ses affaires pour pouvoir partir rapidement.

TENUE : 01.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran H. Joaquín
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 181age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 2 Fév - 0:08

Le jour de la Saint Valentin n’avait pas vraiment de signification pour le jeune homme qui l’était, n’ayant en soi pas de petite amie véritable ni de personnes qui pourraient potentiellement l’être. Joaquin était tel un électron libre ne s’accrochant pas ou très peu aux personnes qui appartenaient à son entourage. C’était du moins ce qu’il essayait de se persuader chaque jour depuis quelques mois, ne réussissant que difficilement à sortir de son esprit la silhouette et la personnalité d’une jeune femme au doux nom de Jane. Pour lui qui n’avait jamais connu une quelconque relation sérieuse ou prolongée avec n’importe quelle femme, sa relation avec Jane ne pouvait que le tourmentait chaque jour un peu plus. Leur dernière réelle entrevue remontait à si longtemps, quelques mois qui lui paraissaient ô combien difficile pour lui qui devait la voir dans de nombreux cours. La jeune femme ne semblait plus vouloir affaire à lui, cette pensée ne pouvant résolument que le blesser malgré lui.

C’est pourquoi, il n’avait pu que profiter de la voir s’échapper dans l’une des ruelles de l’école pour la suivre, souhaitant ne serait-ce que parler avec elle, son pauvre cœur ne pouvant que s’en féliciter, ne pouvant pas en obtenir plus réellement.  Ainsi, il l’avait suivi toute en discrétion, sans doute aurait-il pu être un très bon agent secret, jusqu’à la voir pénétrer dans ceux qui étaient les anciens bains des femmes.  En homme résolument cupide, Joaquin n’avait pu que poser son regard sur la silhouette si attirante et fine de Jane se déshabillant, la trouvant toujours ô combien magnifique. La jeune femme semblait se préparer pour aller à un rendez-vous, un fait qui ne pouvait que faire naitre en lui une jalousie certaine, enviant résolument cet homme qu’elle allait rejoindre. Il aurait aimé un jour ne serait-ce qu’un jour être à la place de celui-ci.  Néanmoins, il eut la déception de la voir se rhabiller et porter une robe qui ne la rendait qu’encore plus belle. Ce fut d’ailleurs à ce moment-là qu’elle sembla enfin remarquer sa présence, portant son regard sur sa silhouette. Celle-ci lança d’ailleurs une réflexion à ce propos qui le fit sourire simplement, celle-ci devinant aisément qu’il avait dû apprécier la vue de son corps. Celle-ci lui demanda alors quelles étaient les raisons qui l’avait emmené en ces lieux, supposant qu’une demoiselle devait l’y rejoindre, supposant qu’elle devrait très sexy. Le jeune homme se rapprocha d’elle dans un doux sourire et lui répondit simplement : « Je n’attends personne de particulier ce soir, je t’ai juste suivi depuis les ruelles de l’école pour venir te voir étant donné que cela fait longtemps que nous nous ne sommes pas vus réellement… et il aurait été bien dommage de ne pas profiter de la vue, étant donné que tu es particulièrement ravissante. » Dit-il en terminant ces mots dans un sourire.

Un sourire qui disparut au moment où il entendit un grand claquement se produire, Dae Mon apparaissant soudainement d’un air rieur. Se retrouvant alors piégé, il leur proposa plusieurs thèmes et sans vraiment réfléchir, les perspectives de ce jeu étant résolument coquines, à son plus grand intérêt pour lui qui s’était retrouvé et était encore dépendant malgré lui à ce corps ô resplendissant. Ainsi, il répondit simplement au fantôme choisissant l’option ‘au hasard, laissantà  Dae Mon le libre choix de les torturer le temps. Une fois que le jeune homme eut la liste dans la main, il ne put que sourire alors que chacune des propositions lui paraissait ô combien agréable et particulièrement ce jeu avec ce miroir qui ne pourrait que rendre plus sensuel cette nuit, son corps s’échauffant légèrement, son esprit imaginant très bien cette nuit. Souriant, il vint alors tendre la liste à Jane, lui laissant le temps de lire ces instructions : « Il semblerait que nous n’ayons guère le choix … je te laisse choisir, bien qu’il m’est difficile de dire que tous les deux ne me plaisent pas.  Enfin… si tu le souhaites, on peut rester ici toute la nuit à seulement parler… bien que tu aies l’air de te préparer pour quelqu’un…». Jaloux ? Bien sûr que non il ne l’était pas.

Tenue de Joaquin : 01 & 02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 2 Fév - 13:05

Il était évident qu’en posant ces questions, la jeune femme avait voulu agir de façon détachée. En effet, elle n’était pas sans ignorer qu’elle se trouvait particulièrement sensible aux charmes de ce bel hispanique, qui au travers des deux nuits qu’ils avaient passés ensemble lui avait fait vivre des sensations ô agréables. Une fébrilité qu’elle ne pouvait ignorer en dépit du fait qu’elle avait retrouvé son âme sœur, s’obligeant alors à conserver une distance respectable avec cet homme, qui se trouvait être son unique réel ami au sein de cette école. Il était le seul pour lequel elle ressentait réellement une amitié si le terme convenait réellement pour exprimer le lien qui le liait à cet homme. Elle avait usé de lui pour accéder à certains privilèges mais indirectement, elle s’était laissée séduire par le côté si détaché et charmeur de cet homme, qui se trouvait face à elle.

Elle avait donc décidé de plier bagage rapidement, consciente du danger que pouvait représenter le fait de se trouver seule face à cet homme, qui semblait si doué pour la faire céder à ses charmes. Un fait qu’elle ne pouvait nullement tolérer même si elle se concédait néanmoins un privilège d’être l’une des rares femmes avec lesquelles il couchait plus d’une fois. Elle avait même conscience que cette différence, la mettait à part dans l’esprit de cet homme qui n’avait de cesse de la dévorer du regard alors qu’il se rapprochait d’elle pour lui avouait qu’il n’attendait personne en particulier ce soir. Il l’avait juste suivi depuis les ruelles de l’école pour venir la voir puisque cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus réellement. Une remarque qui ne pu que lui faire comprendre que le jeune homme s’en plaignait tandis qu’il poursuivait en disant qu’il aurait été bien dommage qu’il ne profite pas de la vue puisqu’elle était particulièrement ravissante. Un aveu qui ne pu que la faire sourire avec plaisir alors qu’elle murmurait dans un regard quelque peu provocateur.

« En effet, cela aurait été bien dommage, toi qui aime tellement voir mes formes se mouvoir sous ton regard... »

Elle l’observait avec un regard pétillant de malice alors qu’un bruit quelque peu sourd se fit entendre à leur oreille. Le même claquement de porter qu’en début d’après-midi qui ne pu que lui faire craindre un nouveau coup de Dae Mon. Une pensée qui ne pu que se vérifier alors qu’elle le voyait apparaitre de nouveau, face à elle. Son regard se fit moins sympathique que la précédente fois alors qu’elle craignait déjà le contenu du jeu résolument coquin de cet esprit, qui en même temps lui avait permis de réaliser un fantasme avec son merveilleux professeur. Elle ne vint nullement s’exprimer au sujet de ce jeu alors que Joaquin choisissait pour eux. Si ça tenait qu’à elle, sans doute lui aurait-elle jeté une malédiction à ce fantôme mais, elle n’en fit rien. Elle laissa donc le jeune homme lire le contenu du papier qui semblait particulièrement ravi par le récit qu’il devait lire. Elle sentait même son regard briller d’une lueur quelque peu exaltée et enthousiasme qui ne pouvait que la certifiait sur l’émoi dans lequel ces actions le plongeait.

Il lui tendit donc la liste alors qu’elle prenait connaissance à son tour de son contenu, ne pouvant que se sentir quelque peu fébrile tant ces actions allaient bien plus loin que celles qu’elle avait pu partager avec Noah. Elle ne pu donc que se mordre délicatement la lèvre alors que Joaquin l’informait qu’ils ne semblaient guère avoir le choix. Il la laissait cependant choisir quand bien même lui était-il difficile de dire laquelle des deux ne lui plaisait pas. Enfin, ils pouvaient rester ici toute la nuit à parler mais, elle semblait se préparer pour quelqu’un. Une remarque légèrement plus froide que la précédente qui ne pu que la faire réagir alors qu’elle venait inspirer profondément en murmurant.

« En effet, je dois rejoindre quelqu’un… » Lâcha-t-elle simplement dans un ton calme alors qu’elle venait simplement ajouter en le fixant dans un regard profond. « Faisons la fin Soft… Elle me semble résolument assez coquine comme cela… même si je suis sure que la fin Hot te satisfaisait plus, pervers. »

Elle vint sourire à ce dernier mot alors qu’elle venait l’entrainer devant le miroir face auquel ils prirent place. Elle glissa donc l’une de ses mains jusqu’à la nuque de cet homme pour obliger son visage à rejoindre le sien alors qu’elle venait capturer ses lèvres délicatement pour le rendre plus passionnel, plus langoureux. Comme l’action le stipulait, elle garda ses yeux ouverts pour observer l’ébat de leurs lèvres enflammées, qui venaient se mouvoir avec ambition l’une sur l’autre tandis qu’elle glissait ses mains sur son torse pour répondre à la perfection de cette action, ses doigts savourant toujours autant la texture de cette chair qui se trouvait sous ces vêtements.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran H. Joaquín
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 181age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Ven 28 Fév - 19:27

Jaloux, le jeune homme ne pouvait que ressentir que ce sentiment envers cet homme que Jane allait voir en ce jour de la Saint Valentin.  Il n’avait nullement entendu parler que la jeune femme s’était rapproché d’un homme dans cette école, au point de passer cette soirée symbolique à ses côtés. Un fait qui ne pouvait que le rendre résolument curieux, bien qu’il sache qu’il n’avait pas vraiment le droit de ressentir de la jalousie, leur relation n’étant basé que sur une amitié. Les nuits qu’ils avaient passé ensemble ne devait rien signifier pour eux, ou du moins pour elle, le contraire serait mentir pour le jeune homme. La présence de la jeune femme ne pouvait que lui manquer, bien qu’il essayait de ne pas lui montrer sachant qu’elle ne devait sans doute pas ressentir les sentiments qui grandissait en son être. Néanmoins, il n’avait pu s’empêcher de complimenter la tenue de la demoiselle, des mots qui l’avaient fait sourire et lui répondre d’un air provocateur qu’il aurait été dommage qu’il ne profite pas, lui qui aimait tant voir ses formes se mouvoir sous son regard. Un fait qui ne pouvait relever la teneur des sentiments qu’il éprouvait pour elle, bien qu’il ne lui ait jamais vraiment révélé.

A présent qu’ils se retrouvaient tous les deux enfermés dans cette pièce, il ne leur restait plus qu’à suivre les instructions de ce vil fantôme, bien qu’il ne pouvait qu’avouer que cela lui plaisait après tant de semaines sans avoir pu ne serait-ce que goûter à un baiser de sa part. Ces mots étaient sans aucun doute un peu froid lorsqu’il avait fait mention de cet homme, mais le contraire lui était réellement difficile, particulièrement alors qu’elle lui répondait qu’elle allait rejoindre quelqu’un. Elle lui intima alors de suivre la fin soft, celle-ci étant assez coquine, même si elle supposait que la fin Hot le satisferait plus. Pervers, sans aucun doute qu’il l’était mais, en tant qu’homme le contraire aurait été bien difficile, surtout lorsqu’il s’agissait de la femme qu’il aimait pour la première fois. Il ne répondit nullement à sa phrase et se contenta de la regarder se rapprocher de lui pour l’entrainer devant ce miroir. Le jeune homme n’opposa alors aucune résistance lorsque Jane vint apposer sa main contre sa nuque, rapprochant leurs visages pour qu’enfin leurs lèvres se rencontrent après tant de mois l’une de l’autre. Le cœur de Joaquin à cet instant ne put que s’accélérer, tout son être savourant ce contact qui lui avait résolument manqué. Il aimait résolument chacun des instants avec la demoiselle, se rendant bien compte qu’il l’aimait plus que de raison.  Suivant les indications de cet être perfide, il garda ses yeux ouverts alors que leurs lèvres se rencontraient dans un baiser plus langoureux, plus enflammé, ces lèvres très gourmandes de leurs compères. Le jeune hispanique lui portait un regard résolument fébrile, savourant au même instant ses mains sur son torse.

Bien faible, le jeune homme vint à la fin de ce baiser enlever son manteau pour le déposer sur l’un des bancs, bien que cela ne fût pas indiqué dans le papier donné par le fantôme. Le jeune homme ne put que sourire légèrement en se rapprochant d’elle, se plaçant derrière elle, devant ce miroir.  Joaquin, souhaitant savourer ces instants le plus possible, vint embrasser sa nuque avec tendresse dans de doux baisers, lui offrant un regard ô combien épris, l’embrassant sans doute plus qu’il ne le devrait. Joaquin prolongeait volontairement ses actions avec lenteur, laissant ces mains se perdre sur le corps de son amie au travers de cette robe moulante qui saillait parfaitement son corps. Le jeune hispanique caressait alors ses seins avec sensualité, au même instant où ces lèvres vinrent mordre son oreille, la mordillant et venant l’embrasser. Ces mains vinrent s’échouer progressivement sur ses hanches, descendant avec lenteur sur ses fesses dans un air quelque peu coquin, ne pouvant pas s’empêcher d’être ravi d’être si près d’elle. Après tant de semaines sans avoir pu profiter de sa présence, le jeune homme ne pouvait résolument qu’être ravi de ce jeu, son cœur amoureux n’en pouvant qu’en être ravi, bien qu’il sache malheureusement que Jane ne nourrissait aucun de ses sentiments. Son cœur souffrait résolument de cela, bien qu’il essayait de le masquer, embrassant et mordillant son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 1 Mar - 22:14

Il était évident qu’elle n’était pas très à l’aise face au jeune homme qui se trouvait face à elle. En effet, elle se sentait particulièrement sensible aux charmes si érotiques de cet homme qui dégageait de lui, une aura fortement envoutante. De ce fait, elle ne pouvait que se sentir coupable de devoir agir de la sorte envers lui au sein de ce jeu. Sans doute qu’il y a quelques mois auparavant, elle aurait prit plaisir à participer à ce dernier, se jouant encore de cette attraction physique qui s’était développée entre leurs deux échines mais, ce n’était plus le cas. Elle avait cédé à trois fois à ses pulsions, à cette attirance charnelle qu’il provoquait en son échine, elle qui s’était toujours contentée d’être loyale et fidèle à celui que son cœur aimait tant.

Elle se sentait donc quelque peu affligée de devoir répondre aux expectations de ce petit frappeur, qui lui avait permis de vivre un moment exceptionnellement coquin avec son premier amant, en sachant qu’elle s’était éloignée de Joaquin dans la seule espérance de ne plus céder à ce désir qu’il initiait au sein de sa chair. Elle ne voulait plus de nouveau se laisser tenter par lui et ne souhaitait pas par la même occasion jouer avec les sentiments du bel hispanique. En effet, elle avait pu pleinement entrevoir que le regard que celui-ci lui tendait n’était nullement indifférent à sa personne. En autre l’attirance charnelle, qui se trouvait commune, il semblait avoir développé à son attention des sentiments qu’elle n’avait jamais recherché, si ce n’est ce semblant de complicité qui les liaient depuis leur première rencontre dans le train qui les avaient menés jusqu’à Sinseonghan Jolyu, il y a bientôt 3 ans. Elle pouvait même entrevoir au creux de ces prunelles pourtant si taquines et pénétrantes en temps normal, cette pointe de jalousie et de tristesse.

Un fait qui ne la rendait nullement insensible puisqu’elle appréciait résolument cet homme au point de le considérer comme son ami même si elle ne l’avouerait jamais. Elle avait donc agit comme à son habitude en tentant de minimiser la chose, se pliant ainsi à l’obligation qui se soumettait à eux deux mais, inévitablement, elle ne se sentait pas à l’aise. Elle était venue l’embrasser comme le voulait l’action, laissant ses lèvres recouvrir celles de cet homme qu’elle avait pris et prenait tant plaisir à embrasser. Elle ne pouvait nier qu’inconsciemment, ces lèvres éveillaient des frisons de bien être dans sa chair. Elle avait gardé ses prunelles ouvertes pour regarder l’échange érotique et sensuelles de leurs bouches qui se mouvaient avec passion l’une contre l’autre. Elle ne pouvait nullement camoufler ce trouble tout comme ce dernier qui la détaillait avec effusion alors qu’elle sentait le cœur du jeune homme battre promptement sous la pulpe de ses phalanges.

Un baiser auquel elle vint mettre un terme alors qu’elle le voyait retirer son manteau pour le déposer sur l’un des bancs, la chaleur des lieux se trouvant bien assez chaude. Sans un mot, ce dernier ayant résolument perdu cette vanité qui semblait pourtant si innée chez lui, vint lui sourire légèrement en se rapprochant d’elle pour se placer derrière elle. Elle sentit bien rapidement les délicates lèvres de l’apheredis se choir sur la chair de sa nuque, la baisant avec tendresse dans de doux baisers. Des gestes ô tendres qui ne pouvaient que lui permettre d’entrevoir plus profondément cet amour qu’il avait développé pour elles. Ces embrassades se faisaient plus tendres et passionnées tandis qu’il rendait l’action plus longue en laissant ses doigts s’échouaient très lentement et sensuellement sur ses formes.

Le regard de Joaquin se trouvait résolument brillant et pénétrant, observant avec attention les parties sur lesquelles ses doigts s’échouer. Elle ne pouvait nier que cela la rendait sensible tant elle ne lui était nullement indifférente. Elle sentait sa chair s’enflammer délicatement au passage de ses doigts sur ses bras qui vinrent rejoindre sa poitrine pour la caresser avec sensualité à l’instant même où elle sentait le souffle chaud du bel espagnol contre son oreille. Il vint la mordiller avec attention en laissant ses menottes descendre sur son ventre, ses hanches, ses fesses. Elle le sentait particulièrement attiré par cet échange charnel qui débutait, comme elle ne pouvait nier l’être également. Le toucher de ces doigts éveillait sa chair, rendant son flux sanguin plus intense dans ses veines sous les actions de cet homme résolument érotique et sensuel à souhait.

En dépit de ce qu’elle s’efforçait de contenir, elle sentait sa chair réceptive à ce petit manège alors qu’elle résistait tant bien que mal à ce plaisir cupide et coupable qu’elle éprouvait au contact de cet homme. Elle laissa un soupir s’échapper bien malgré elle de ses lèvres alors qu’il venait de nouveau mouvoir ses lèvres au creux de sa nuque pour la mordiller. C’est donc en silence qu’elle vint à son tour se mouvoir derrière lui pour venir baiser le bas de sa nuque. Ce dernier étant bien plus grand qu’elle en dépit de la taille de ses talons, elle laissa ses phalanges remonter le long de ses bras pour venir rejoindre ses pectoraux tout en délicatesse. Elle laissa donc ses lèvres retrouver la chair chaude et enivrante de cet homme avec tendresse tandis qu’elle le caressait avec délicatesse. Etant dans l’incapacité de le regarder au travers du reflet du miroir, elle sentait pourtant son échine répondre favorablement à ses actions comme si elle brulait sa chair d’un feu incandescent. Cette hyper sensibilité à sa chair, ne pouvait la tromper sur les raisons de celles-ci c’est pour cela qu’elle vint murmurer doucement tout contre la peau de cet homme dont se dégageait une certaine mélancolie.

« Tu es amoureux de moi, Joaquin ? » Demandant-elle doucement alors qu’elle sentait ses phalanges rejoindre le creux des cuisses du jeune homme, qu’elle sentait particulièrement sensible à tout cela.

« Si c’est le cas, tu ne devrais pas… Tu ferais que te faire du mal. »

Franche ? Sans aucun doute mais, elle avait besoin d’en avoir le cœur net. Au travers de ces paroles, elle donnait l’impression de ne rien ressentir à tout cela mais indirectement, c’était tout le contraire. Elle ne voulait pas qu’il le soit car elle ne voulait pas lui briser le cœur et perdre cette complicité qui avait fait d’eux, des amis si proches dans une certaine mesure et qui perdait de son éclat à cause de ce sentiment, qui n’avait pas sa place dans leur relation, d’autant plus depuis le retour de Noah dans sa vie, tout simplement.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran H. Joaquín
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 181age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 6 Avr - 14:29

Affronter la réalité était particulièrement difficile pour le jeune homme. Savoir que la femme qu’il aimait pour la première fois se retrouvait être avec un autre homme qui l’attendait en ce soir ne pouvait qu’être douloureux. Pour lui qui s’était juré de ne jamais tomber amoureux d’une quelconque  femme, il s’était entiché de Jane si aisément. Il ne le regrettait nullement ses sentiments, l’expérimentant pour la première fois alors que bon nombre de personnes l’avaient déjà vécu auparavant. Si ce n’était bien entendu cette souffrance qui avait pris possession de son âme depuis que Jane avait mis une distance entre eux deux.  Ainsi, aussi difficile que cela pouvait être, chacune des actions qu’il se devait de réaliser le rendait à la fois heureux et triste. Une sensation résolument complexe pour l’hispanique qui se plaisait à cajoler la peau de son amante. En tant qu’amant passionné, il laissait cette partie de son être s’exercer contre la chair de son amant, sachant au fond de lui que cette nuit risquait d’être la dernière. Si elle découvrait ses sentiments, il aurait été sans doute impossible qu’il revivait à nouveau une telle situation. C’était sans aucun doute la raison qui l’emmenait  à se trouver si affectueux en ces instants, souhaitant lui transmettre toute la passion qui prenait part de son être. Il dévorait cette chair, la mordillant, l’embrassant, laissant ses mains caresser ses hanches et ses fesses avec une envie certaine. Ses douces sensations ne pouvaient que l’attirer, sentant son cœur battre si fort contre sa poitrine, son être étant si sensible à cette chair envoûtante.

Ainsi, il ne pouvait qu’être particulièrement fébrile alors qu’il sentait son amante se mouvoir derrière elle pour venir embrasser le bas de sa nuque. Ne pouvant pas réellement répondre à l’exigence de ce fantôme du fait qu’elle soit plus petite que lui en raison de sa grande taille, son amante ne pouvait certainement pas l’observer. L’hispanique ne pouvait réellement qu’apprécier le contact de ses mains sur son corps, sentant ceux-ci se poser sur ses bras jusqu’à atteindre ses pectoraux. Une douce chaleur prenait alors possession de son corps, appréciant particulièrement la tendresse de ses phalanges et ses lèvres. Fermant les yeux, il se laissait bercer par cette affection jusqu’à l’entente de ses mots qui le firent ouvrir les yeux subitement.  Jane vint lui demander d’une voix douce s’il se trouvait amoureux d’elle. Si cela avait été le cas, il ne devrait pas tant qu’il serait capable de ne se faire que du mal. Des mots qui vinrent serrer son cœur et provoquer un chaos dans son cœur. Il avait voulu lui cacher la nature de ses sentiments mais, il semblerait que son amante est remarqué ceux-ci. Sans doute que l’affection qu’il lui avait porté en ces quelques minutes l’avait peu découvert.

Que devait-il à présent lui dire ? Le jeune homme l’ignorait résolument alors qu’il sentait les mains de son amante sur les parties les plus sensibles de son corps. Le jeune homme se sentait à a fois troublé, enchanté de recevoir ses caresses et à la fois troublé de ses mots directs qui resserraient son cœur si fortement. Il ne savait guère répondre à cette question si ce n’était en l’ignorant, sachant bien que ce silence signifier simplement une réponse positive à sa question. Amoureux, le jeune homme l’était résolument de cette femme mais, il lui était tout simplement impossible de lui avouer tant sa gorge se trouvait nouée.  Joaquin vint alors simplement profiter des attentions qu’elle lui portait, ne lui répondant tout simplement pas, fermant les yeux il se laissa simplement emporter par les douces sensations qui prenaient part de son être. Peu importe que son cœur souffre en même temps de ce contact, il ne pouvait pas s’empêcher de désirer avoir plus de cette femme, sentir ses mains et ses lèvres sur chaque partie de son corps.

Il ne prononça alors aucun mot, observant son amante qui vint réaliser la prochaine action de ce jeu mesquin et à a fois si plaisant. Il ne put que lui porter un doux regard, malgré lui fébrile alors qu’elle venait effectuer une danse sensuelle contre lui,  une danse résolument plaisante dans laquelle leurs corps se rencontraient si aisément. Il aurait aimé danser contre elle ainsi de nombreuses fois, seulement cela n’était nullement possible tant la moindre histoire entre eux ne pouvaient se produire. Les mots qu’elle avait prononcés signifier qu’elle était avec un autre homme et qu’elle ne le verrait tout simplement jamais comme un homme avec qui elle serait prête à passer sa vie. Une vérité résolument difficile à accepter, ressentant pour la première fois ce sentiment qu’était l’amour.

Il se contentait alors d’être la douce victime des attentions de son amante, lui permettant alors de se débarrasser de son haut, offrant une vue résolument agréable de son torse.  Joaquin posa un regard alors intéressé sur la personne de son amante au travers de ce miroir alors qu’elle s’attachait à laisser ses doigts caresser son torse dans de douces caresses. Ainsi, progressivement elle arriva jusqu’à son pantalon, ayant le souhait de lui enlever.  Ces mains vinrent se poser sur sa ceinture, la détachant avec sensualité, ravivant un désir cuisant pour le corps de la jeune femme.  La chaleur ne cessait de grimper en son sein, se sentant ô combien fébrile face à cette femme qui avait le don de le rendre si fou.  Progressivement, elle vint abaisser alors son pantalon jusqu’à qu’ils ne se retrouvent plus qu’en simple boxer devant elle, son pantalon et son haut par terre.  Ainsi, quasiment nu devant elle, il ne pouvait pas s’empêcher d’être heureux de lire dans les prunelles de son amante ce désir et cet intéressement. Même s’il n’avait pas son cœur, il aurait au moins son désir en ce jour.  

Cela ne l’empêcha nullement de déglutir alors qu’il sentait la jeune femme se coller à lui pour le taquiner, ses mains s’égarant sur son corps brûlant. Il fut bien incapable de prononcer des mots coquins lorsqu’elle vint le taquiner, caressant ses torse, ses abdominaux jusqu’à ses cuisses. Il se sentait agréablement bien contre ce corps, quelque peu pervers alors qu’elle enlevait sa culotte, augmentant la température de son corps, se sentant si fébrile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 6 Avr - 19:12

Quand bien même sa voix se voulait être détachée, la jeune femme se trouvait particulièrement gênée de songer à l’idée que son ami avait pu s’enticher. Des sentiments qu’elle n’avait nullement recherché, si ce n’est cette aisance qu’elle avait de séduire les hommes qu’il lui plaisait. Elle ne pouvait nier avoir cherché à le charmer, le manipuler pour devenir un loyal sbire qu’elle pourrait user lorsqu’elle en aurait besoin afin de réaliser des opérations trop risquées. Cependant, elle n’avait nullement cherché à capturer son cœur car en dépit de toutes ces pensées rationnelles et perfides, elle ressentait une amitié profonde pour ce jeune homme qui avait gravi avec elle les marches de cette école, il y avait près de 3 ans. Elle ne pouvait donc pas se sentir particulièrement troublée, touchée et peinée de cette sensation qui se dégageait des actions si sensuelles de son ami. Elle appréciait ce contact, tout comme la chaleur de sa peau contre ses lèves, sa chair mais, cela n’était que physique, du moins s’efforçait-elle de le penser. Il ne devait n’avoir aucun lien précieux de cette nature entre eux et elle ne pouvait qu’être particulièrement vigilante vis-à-vis des frisons qui traversaient l’échine et le cœur de son ami.

Elle le sentit réagir à sa question, devenant légèrement plus tendu, rigide sous ses phalanges qui glissaient délicatement et avec douceur sur ses bras, son torse, ses reins pour rejoindre ses cuisses, cette partie si sensible de tout homme. Ce dernier garda le silence, ne préférant ni validé ou infirmer sa question, quand bien même son absence de réponse, ne pouvait que la conforter sur sa pensée. Elle pouvait même sentir son rythme cardiaque s’accélérer, devenir plus difficile. Ce trouble si évident ne pouvait que la toucher tandis qu’elle fermait ses paupières pour embrasser délicatement sa peau avec tendresse. A défaut de lui offrir son cœur, elle pouvait lui donner du plaisir, lui montrer l’affection sincère qu’elle avait développée pour lui au travers de ses actions et baisers qu’elle devrait réaliser. Elle le sentit se laisser délicatement allée à ses actions alors qu’elle venait glisser ses longs doigts sur ses cuisses, cette intimité si bien lotît au sein de ce vêtement. Elle pouvait sentir sa chair s’enflammer à tout cela alors qu’elle venait de nouveau le contourner pour se placer face à lui, laissant son regard plonger dans celui de son ami. Ce dernier la regardait avec douceur et fébrilité alors qu’elle laissait ses formes venir se serrer, se mouvoir contre celles de cet homme. Son regard à elle, se fit tendre alors qu’elle venait lui sourire doucement, navrée dans une certaine mesure de la désillusion qu’elle lui intimait à vivre. Elle vint donc délicatement glisser ses phalanges sous le tissu du pull de son ami pour le relever, lui retirait simplement son haut pour le retrouver torse nu sous son regard. Un buste joliment sculpté, terriblement tentateur que ses phalanges vinrent caresser délicatement, avec intérêt. Elle ne pouvait nier le trouver magnifique, si sensuel et charmeur alors qu’elle sentait sa peau frémir au passage de ses doigts sur sa chair qui descendaient au creux de ses abdominaux, la naissance de ses reins. Une naissance de reins particulièrement sexy, agréable au toucher comme à la vue alors qu’elle s’appliquait à le dessaisir de sa ceinture, pour laisser échouer à son tour, ce pantalon à ses pieds.

Elle le retrouva ainsi quasi nu sous son regard, si majestueux et sensuel qu’elle ne pouvait que laisser sa clair s’enflammer au contact de son corps qui éveillait tant ses sens en tant que femme. Elle vint donc se coller à son buste, le sentant si réceptif à ses actions alors que ses doigts taquinaient la chair des cuisses, des reins de cet homme pour venir s’échouer contre son torse. Des caresses auxquelles il se trouvait particulièrement réceptif, son regard plus brulant et passionné qu’auparavant mais tout aussi troublé. Une fébrilité qu’elle ne pouvait nullement cesser de voir cloitre alors qu’elle s’éloignait de lui pour glisser ses phalanges sur ses propres cuisse, remontant sa robe en laissant apparaitre la bordure de ses bas tandis qu’elle mouvait le tissu en dentelle de sa petite culotte, le long de ses cuisses, la retirant en toute sensualité. Elle sentait son regard brulant sur elle et elle ne pu que sourire délicatement alors qu’elle venait se mouvoir contre lui. Sa main libre vint s’immiscer au creux de la nuque de son ami, l’intimant délicatement à baisser son visage contre le sien pour pouvoir délicatement l’embrasser. Un baiser doux et tendre, aussi léger que le toucher d’un papillon dans lequel elle ne vint exercer aucune force. Son autre main quant à elle venait délicatement glisser contre sa mâchoire dans un geste doux, presque maternel et amoureux alors qu’elle venait murmurer contre ses lèvres.

« Je ne peux pas t’offrir mon cœur mais, à défaut de cela, je peux t’offrir cette dernière fois… Joaquin… Tu mérites une femme qui t’aimera de tout son cœur. Tu es quelqu’un de bien et, je te souhaite de trouver celle, qui te rendra aussi heureux, que cet homme me rend heureuse. Alors, je t’en prie, traces un trait sur ce que tu peux ressentir à mon égard car la seule chose que je peux t’offrir réellement et mon amitié. Tu es comme un meilleur ami pour moi. Je ne veux pas te perdre. »


Elle lui avait murmuré cela avec douceur et franchise, son regard plus franc et tendre que jamais. Elle voulait lui faire comprendre qu’elle l’appréciait et l’estimait profondément en tant que personne. C’était la seule confession et sincérité qu’elle pouvait avoir à son égard, tout simplement.




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran H. Joaquín
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 181age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 3 Mai - 16:58

L’amour était résolument un sentiment étrange et nouveau pour le jeune homme. Pour lui qui s’était juré de ne jamais tomber amoureux d’une quelconque femme, aussi fier qu’il pouvait l’être naturellement, le jeune homme se sentait particulièrement fébrile et troublé. Même s’il n’avait nullement répondu à sa question, Jane ne pouvait que se rendre compte des sentiments qui étreignaient son être. Son corps ne pouvait qu’exprimer ceux-ci, ne pouvant que rendre visible cet amour qu’il lui portait, tout comme ses mots qui avaient trahi sa jalousie quelques minutes auparavant.  Il ignorait qui était l’homme avec qui elle souhaitait passer la soirée mais, il ne pouvait que s’en sentir particulièrement jaloux, son cœur se serrant à l’idée de celui-ci. Tout ce qu’il désirait vivre aux côtés de cette femme, il ne le pourrait pas le vivre, celle-ci ne l’ayant jamais vu plus qu’un amant. Une vérité dont il avait l’habitude depuis de nombreuses années, se plaisant dans cette position n’ayant jamais cherché à être plus aux yeux de ses nombreuses femmes. Seulement, il s’était entiché de Jane sans s’en rendre compte, sans doute que le processus n’avait pu que s’accélérer au cours des derniers mois, se rendant compte qu’en cours il ne cessait ô grand jamais de la dévorer du regard lorsqu’elle se trouvait devant lui.

Son regard fébrile ne pouvait que trahir chacune de ses émotions alors qu’il rencontrait les prunelles de Jane, celle-ci se plaçant face à lui. Son regard se voulait tendre, désolé de l’avoir amener à ressentir ces sentiments profonds envers sa personne. Collant leurs corps, elle vint glisser ses mains sous le tissu de son pull, lui retirant alors pour le retrouver torse nu sous son regard. Un tors qui ne semblait pas la rendre insensible pour autant, celle-ci le caressant avec intérêt et douceur. Il ne put que lui sourire délicatement à ce fait, frémissant au contact de ses doigts sur sa chair qui ne semblait pas vouloir se détacher de ce corps. Suivant les indications de ce maudit fantôme, la jeune femme s’applique à détacher sa ceinture et faire tomber son pantalon à ses pieds, le laissant presque nu sous son regard. Les prunelles de Jane devinrent plus passionnées, laissant ses doigts se perdre sur les formes sculptées de son corps à son plus grand plaisir. Son corps ne pouvait qu’apprécier chacune de ses caresses. Son regard se faisait plus intense et à la fois si fébrile, brillant alors qu’il se sentait si faible face à elle, sentant son épiderme s’échauffait à chaque instant. Il appréciait tant ressentir ses doigts sur sa chair, sans doute bien trop pour son bien-être alors qu’il la dévorait littéralement du regard.  Cette femme se trouvait si séduisante et captivante, ne pas tomber amoureux de cette femme lui aurait été impossible. Il la regardait avec attention alors qu’elle s’elle s’éloignait de lui pour relever légèrement sa robe, laissant apparaitre la bordure de ses bas  De manière résolument sensuelle, la jeune femme se dévêtit de sa petite culotte, la laissant alors presque nue sous cette robe. Une pensée qui ne put que lui plaire, ravivant ce désir pour sa personne alors qu’elle se rapprochait de lui de manière féline.

Il se laissa faire alors, abaissant son visage contre celui de Jane, souriant doucement alors qu’elle l’embrassait de manière tendre. Un baiser délicat tout comme ses caresses envoutantes sur sa chair alors qu’il entendait à nouveau ses mots qui ne pouvaient que heurter son cœur, bien que Jane ne souhaitait nullement cela. Celle-ci lui avoua dans un doux murmure qu’elle ne pouvait pas lui offrir son cœur, mais, elle pouvait lui offrir cette dernière fois. Il méritait une femme qui l’aimerait de tout son cœur. Il était quelqu’un de bien et elle espérait que cette femme le rendrait heureux, tout autant que cet homme pouvait la rendre heureuse. Elle lui demandait de tracer un trait ce qu’il pouvait ressentir à son égard car la seule chose qu’il pouvait lui offrir était son amitié, ne le voyant que comme un meilleur ami, ne souhaitant pas le perdre. Des mots qui devaient le réconforter mais, qui dans une certaine mesure ne l’apaisait pas, la vérité de ses mots ne s’en trouvant pas pour autant moins cruelle. Le rejet de cette femme lui paraissait parfois bien difficile à avaler pour lui qui ressentait pour la première fois de tels sentiments pour une femme. Elle était heureuse avec un autre homme et même si elle le considérait comme quelqu’un d’important dans sa vie, elle ne pourrait jamais le voir comme il le voudrait. Des mots qui résonnaient d’une manière résolument triste dans son cœur,  vivant alors pour la première fois une peine de cœur. Il avait tellement souhaité qu’elle représente bien plus qu’une amante à ses yeux que ses mots étaient résolument difficiles à assimiler. Si seulement cet homme n’avait pas existé, peut-être aurait-il pu l’avoir… Malheureusement cela était tout simplement impossible, irréaliste.

La fébrilité qu’il transmettait ne pouvait que se trouver qu’encore plus accentuer en cet instant, sentant son cœur se serrer, bien incapable de prononcer le moindre mot sans trahir son état. Il préféra se taire alors, fermant les yeux un instant alors qu’il la guidait en face du miroir, les plaçant alors de profil face à face. Jane lui offrait en ce jour une dernière nuit, une nuit à défaut de pouvoir lui offrir son cœur. Alors, peu importe que cette nuit se trouvait tout aussi cruelle, il comptait en profiter, ne désirant que se montrer plus attentionné, plus sensuel que jamais. Une nuit d’adieu ne pouvait que l’être à ses yeux.

Ainsi, désirant être particulièrement sensuel en ce jour, le jeune homme vint abaisser son visage au niveau de la nuque de son amante. Ses baisers se firent particulièrement sensuels, l’embrassant avec tendresse et amour, embrassant avec sans doute plus de raisons celle-ci.  Ses lèvres descendirent avec une lenteur extrême sur sa poitrine, l’embrassant avec lenteur avec plus d’attention, jusqu’à descendre sur son ventre et ses hanches.  S’abaissant avec douceur jusqu’à se retrouver à genoux face à elle.  Ces lèvres vinrent alors descendre sur ses cuisses, les embrassant avec tendresse et amour, souriant alors qu’il sentait la main de son amant sur ses cheveux. Il s’amusa avec le bas de la demoiselle, l’abaissant avec sa main libre pour embrasser avec plus de ferveur sa peau dévoilée. Les consignes ne l’intimait à faire cela mais, rien ne lui interdisait de le faire non plus. D’un air quelque peu coquin, le jeune homme vint sourire doucement à la demoiselle, descendant cette-fois ci l’un de ses bas avec ses dents. Quitte à que ce soit une dernière nuit, il se devait d’être parfaitement coquin, n’est-ce pas ? Une fois celui-ci baissé, il embrassa cette chair, ravi de sentir la jeune femme frissonner à ses baisers, au souffle chaud qui s’échappait de ses lèvres.  


Néanmoins, cette action devait s’arrêter et le jeune homme vint alors se relever, lançant un regard ô combien fébrile à la demoiselle, son corps se sentant déjà si éveillé contre sa chair. Seulement, à présent que leurs actions se terminaient, le jeune homme ne pouvait que sentir son cœur se serrer, si triste de savoir que c’était cet autre homme qui profiterait d’elle et qui recevrait ses attentions qu’il rêvait d’avoir. Il ne pourrait plus jamais recevoir l’affection qu’il souhaiterait tant recevoir, un amant, cela n’était désormais plus possible, il devait se contenter de rester son meilleur ami. Un fait qui ne pouvait que le rendre triste et ô combien fébrile. Il posa l’une de ses mains sur le visage de Jane, caressant ses traits avec affection, l’observant avec tendresse et murmurant d’une voix quelque peu tourmentée « Je… cet homme… il te rend vraiment heureuse ? Tu… le connais depuis longtemps ? C’est … quelqu’un de confiance ? » Il s’agissait d’uniquement de questions pour le rassurer en quelque sorte. Cet homme, il ignorait qui il était et ne supporterait vraiment pas qu’il vienne à blesser Jane, tant lui souhaitait l’aimer et la protéger. Il reprit doucement la parole pour prononcer quelques mots : « Je… serai toujours là pour toi Jane… si jamais tu as besoin de moi. » Il posa ses yeux sur les belles prunelles de Jane, celle-ci ne pouvant voir l’émoi qui prenait par en son être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Jenkins Jane H.
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 168age : 26
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 4 Mai - 18:43

En tant que femme froide et fière, la jeune femme n’avait pas pour habitude de s’épandre sur ses sentiments. Il se trouvait difficile de ce fait de savoir ce qu’elle pensait réellement et ce qu’elle ressentait envers une personne. Elle avait tendance à se montrer détachée, comme si rien ne l’atteignait réellement. Cela n’était nullement faux dans une certaine mesure, d’autant plus lorsque ça concernait des êtres dont elle n’avait que faire, seulement Joaquin n’était pas une personne comme les autres. Aussi étrange que cela pouvait l’être, son âme s’était ouverte au contact de ce jeune homme si charismatique et joueur. Elle avait trouvé en lui, un acolyte résolument amusant et qui savait la faire rire. Elle avait découvert la joie que pouvait procurer l’amitié, elle qui jusqu’à ce jour n’avait éprouvé aucun souhait de s’attacher à quelqu’un, si ce n’est cet homme qui l’avait choisi et qui s’était accaparé de son cœur. Son absence avait cruellement tourmenté Jane et son exil au sein de cette province s’était soldée par la belle rencontre avec cet homme. Joaquin l’avait amusé dès la première rencontre, son regard vif, sa vanité et ce sourire rempli de douceur avait su attirer son attention. Elle s’était amusée avec lui durant près de quatre ans, lui faisant faire pleins de missions plus dangereuses les unes des autres pour le tester et s’assurer qu’il ferait un bon sbire qu’elle pourrait recrutée pour son projet avec Noah. Seulement, elle s’était laissée avoir et avait fini par succomber à cette attirance incontrôlable qu’il avait sur son corps. Elle ne pouvait donc que reconnaitre qu’elle appréciait cet homme qui se trouvait face à elle. Elle lui brisait le cœur et elle ne pouvait se sentir satisfaite de cela. Elle s’en voulait même, se reprochant d’avoir céder à ces charmes en ayant conscience qu’il s’agissait d’une chose possible. Il y avait des éléments qui auraient pu l’alerter à ce sujet mais elle avait préféré rester aveugle, tout simplement parce que cela lui avait permis de profiter de certains bienfaits, sans aucun doute. Même si elle refusait de l’admettre, elle avait voulu croire que Joaquin voyait en elle, une sex-friend avec qui passer du bon temps. Des paroles qui ne trouvèrent aucun écho de la part de Joaquin, qui resta résolument silencieux. Un silence qui la rendait résolument male à l’aise tandis qu’il venait se mettre de profil face à elle devant le miroir.

Le regard de Joaquin se trouvait intense et résolument blessé. Il avait perdu toute cette malice dans son regard, qui faisait tant son charme et elle ne savait que faire en vue de la situation. Le bon sens aurait voulu qu’ils s’arrêtent, qu’ils cessent ce petit jeu malsain mais le jeune homme semblait déterminé à vivre ces derniers instants de luxure que cet esprit frappeur lui offrait. Elle se laissa donc faire, laissant le jeune homme les conduire de nouveau face au miroir pour qu’il puisse réaliser son action. Comme le message le commandait, Joaquin vint glisser son visage au creux de sa nuque pour l’embrasser dans des baisers particulièrement sensuels, tendres. Ces cajoleries étaient passionnées et ses actions très lentes. Il savourait résolument son action en l’embrassant avec douceur et sensualité. Des baisers résolument plaisants qui se perdirent au creux de sa poitrine, sur son ventre et ses hanches. Elle le vit donc se mettre à genoux face à elle pour soulever délicatement le tissu de sa robe pour déposer ses lèvres contre la chair de sa cuisse. Une peau qui se trouvait légèrement brulante à cause de la sensualité des actions précédentes. Elle le laissa embrasser sa cuise avec douceur et dévotion tandis qu’elle glissait sa main dans ses cheveux bouclés. Ce dernier vint jouer avec ses bas, continuant ce petit jeu cocasse dans lequel il s’appliquait avec attention. Elle ne pouvait nier qu’il lui faisait de l’effet, elle sentait sa chair délicatement s’enflammer sous le contact de ses lèvres. Il joua avec son bas jusqu’à le faire glisser sur sa chair pour y déposer ses lèvres. Des lèvres brulantes qui la rendait fébrile, tant et si bien qu’elle ne pu contenir un léger soupir d’aise s’extirper de ses lèvres. Elle se sentait male à l’aise face à tout cela et se sentait satisfaite que les actions se terminent ainsi. Elle vint donc reprendre contenance lorsque ce dernier vint stopper son action pour revenir à sa hauteur. Le regard du jeune homme se trouvait ô combien fébrile, résolument sous son charme et elle devait reconnaitre que sa chair se trouvait tout autant enflammée que pouvait être la sienne. Cependant, les actions touchaient à leurs fins et l’ambiance qui se trouvait entre eux deux, était bien loin de celle bonne enfant qu’il y avait toujours eu. Elle inspira profondément, le regard légèrement troublé et mal à l’aise. Ce regard lui faisait de la peine, lui faisait entrevoir ce qu’elle aurait pu ressentir si Noah ne l’avait pas mis sur un piédestal. Elle n’osait pas trop soutenir son regard mais ne vint nullement refuser son geste lorsqu’il vint poser l’une de ses mains sur son visage. Un contact doux et tendre dans lequel il vint caresser les traits de son visage. Il la fixait avec douceur et amour alors qu’il lui demandait si l’homme qu’elle aimait la rendait vraiment heureuse. Il lui demandait si elle le connaissait depuis longtemps et s’il était quelqu’un de confiance. Des paroles douces mais dont la réponse ne pourrait résolument pas apaiser la peine de ce dernier. Elle prononça son prénom faiblement, comme pour lui signifier que ces questions ne pourraient obtenir de réponses satisfaisantes. Cependant, en vue de la situation, elle lui devait une réponse et c’est ce qu’elle fit en murmurant simplement.

« Il me rend vraiment heureuse, Joaquin. C’est un homme bien en qui j’ai pleinement confiance et qui désire uniquement me rendre heureuse. Il m’aime et je l’aime depuis des années même si notre relation peut sembler complexe pour les autres. Je l’aime profondément… »

Elle laissa ses mots s’évanouir dans un silence alors qu’elle inspirait profondément pour tenter de calmer son trouble dû aux dernières paroles de son ami. Sa déclaration se trouvait simple et profondément touchante, elle était sensible à ses dernières. C’est pour cette raison qu’elle était simplement venue poser sa main sur la joue de son ami pour l’obligea à baisser son visage vers le sien pour y déposer un doux baiser sur sa joue. Un geste tendre et doux, tremblant même alors qu’elle venait murmurer tout contre son oreille.

« Merci Joaquin...Désolée pour tout… »

Que pouvait-elle rajouter de plus après tout cela ? Rien. Elle se décala donc du jeune homme dans un faible sourire, un de ses sourires qui se voulaient faux. Elle voulait juste partir, tenter de fuir ce regard triste, qu’il lui offrait à cet instant. Ce qu’ils firent simplement en rassemblant leurs affaires avant de fuir ce lieu dans lequel elle n’était pas prête de remettre les pieds durant quelques temps, le temps de chasser ce souvenir…




C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
« Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t466-lee-sun-hi-it-s-not-enough-to-draw-a-line-on-our-mistakes-and-injuries-they-disappearhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 

[NC-18] Event 6 - St Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Event] Saint Valentin
» C'est l'amour à la plage ? [Event Saint Valentin] ft Martyr
» Event de la Saint Valentin : Pokémon Go !
» [Terminé][Piscine] [Event St-Valentin] "La vie n'est que des choix: continuer son chemin ou plonger" [Fletcher Salir/Aël T. Demareck]
» ◮ EVENT ST VALENTIN — lillias nicolson et jaimie thompson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: Premier étage :: les anciens bains femmes-