Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 [NC-18] Event 6 - St Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dae Mon
fantôme - les âmes volages
avatar

identity card
parchemins envoyés : 29
MessageSujet: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 12:31

Event 6 - St Valentin
Un petit jeu dangereux et addictif


En ce jour de 14 février, fête des amoureux, sans aucun doute que vous arpentez les ruelles de l’école le cœur léger tant ce dernier est empli de pensées délicieuses de votre tendre aimé. Vous sentez votre cœur palpiter dans votre poitrine, impatient de retrouver l’être tant aimé pour pouvoir échanger avec lui un regard, une caresse, un baiser, un simple contact que saura exalter votre âme pour prendre ô combien conscience que cet amour est partagé. Du moins, cette belle éventualité n’est valable que pour les couples amoureux, ceux qui s’aiment et n’hésitent pas à le montrer, le proclamer haut et fort ?

Dans ce cas, peut être faites-vous parti des amoureux discrets, ceux qui n’osent pas avouer leurs sentiments par crainte d’être déçu, blessé par la réponse de l’être qui vous rend si vivant en dépit de cette apparence stoïque que vous vous forcez à adopter face à lui. Pourtant, vous êtes fébrile face à son regard, rêvant que cette personne finisse par venir d’elle-même vous embrasser, vous caresser, vous dire qu’elle vous aime. Un fantasme irréalisable ? Peut être pas.

A moins bien entendu que vous faisiez parti de ses êtres qui ne ressentent rien à l’évocation de cette fête, la trouvant d’un ennui total alors qu’on n’a de cesse de vous rappeler que c’est la fête des amoureux ? Sans doute que vous n’attendiez rien de cette journée mais, malheureusement pour vous, il faut croire que le destin est contre vous.

Quoi qu’il advienne, pour une raison inconnue, vous venez de pénétrer dans cette pièce alors qu’une autre personne s’y trouve. Coup monté ou mystère inexplicable, vous vous retrouvez piégés, seuls tous les deux dans cette pièce résolument impénétrable. Que se passa-t-il ? Bonne question ! Serait-ce un coup monté de Dae Mon, l’esprit frappeur de l’école ? Sans aucun doute. Vous l’entendez ricanez en fond, traversant le mur de la pièce pour rire encore plus fort. Il vous offre une opportunité pour sortir du piège mais, à condition de bien vouloir jouer son jeu.

« Que veux-tu, cher ami ! Je m’ennuie terriblement aujourd’hui et les amoureux transis tout mignons à se bécoter me donnent envie de vomir. J’ai alors pensé à un jeu et je concéderai seulement à vous laissez sortir que si vous y jouer ! »

Il rit de nouveau, le regard pétillant d’amusement alors qu’il vous donne une liste de mots. Vous devez choisir un terme et ce choix permet d’obtenir une liste personnalisée à vos noms d’un petit jeu coquin avec un nombre d’actions avec deux fins au choix.

« Vous devez scrupuleusement suivre cette liste sinon vous ne pourrez pas sortir d’ici avant demain matin. J’ai piégé le concierge pour la soirée. Donc à vous de voir. Vous pouvez choisir la fin soft ou hot, à votre convenance ! Si vous prenez la version hot, petits coquins, il vous faudra l’ajouter à la liste soft, sinon ça ne serait pas amusant, ni pour vous, ni pour moi ! Amusez-vous bien ! » Lâche alors cet esprit frappeur en disparaissant d’un claquement de doigts.

A vous de jouer ! Alors qu’allez vous choisir ?


HRPG


Scénario de Jun Min & Shun
Soft ou sexy.


Scénario de base


1. Pour commencer, Min Jun doit s’asseoir sur une chaise tandis que Shun vient s’asseoir sur ses genoux pour frotter doucement sa tête sur le creux de l’épaule de son professeur. Une proximité résolument étrange entre un professeur et un élève mais, Min Jun doit profiter de cet instant pour venir cajoler de ses phalanges le visage du jeune homme.
2. Toujours contre Shin, Min Jun doit le serrer dans ses bras comme s’il était un jeune enfant encore trente secondes. S’il se sent bien, Shun peut lui avouer certaines de ses pensées dans l’autre cas, il devrait rapidement subir les assauts de chatouille de la part du professeur.
3. Shun pour se venger doit venir chuchoter au creux de l’oreille de Min Jun, une chose qu’il a pensée à propos de lui pour le faire rougir. Pour cela, il doit également lui préciser la partie de son corps qu’il trouve beau. Min Jun quant à lui doit à la suite de cet aveu allonger de nouveau Shun pour le chatouiller de nouveau en venant déposer un baiser sur le coin des lèvres du garçon.
4. Shun doit venir embrasser simplement les lèvres de Min Jun en venant caresser le ventre de Min Jun à travers le tissu de son haut. Gêné ? Alors levez-vous pour vous tenir debout face à l’autre pour partager un slow sensuel.
5. Shun doit venir faire asseoir le professeur de nouveau sur la chaise pour lui offrir quelques minutes de défeuillage en enlevant son haut pour placer ses mains sur les genoux de son professeur et venir souffler sur sa nuque. Durant cet instant qui se veut sensuel, Min Jun ne doit pas le quitter des yeux en s’efforçant de rester stoïque face à ses actions.


Fin Soft


6. Shun doit venir de nouveau s’asseoir sur les jambes de Min Jun pour se caler contre lui. Tout contre son oreille Min Jun doit lui avouer à son tour quelle est la partie de son corps qu’il trouve beau en glissant sa main sur sa nuque, sa clavicule.
7. Tout en câlinant Min Jun, Shun doit avouer au professeur quelle est sa position sexuelle préférée en lui donnant les raisons pour lesquelles il l’adore. Durant ce temps, Min Jun doit caresser les cheveux de Shun alors que ce dernier baise sa nuque de baisers papillons.





Comme vous pouvez le constater deux fins s'offrent à vous : un fin soft et une fin hot. Si vous n'avez qu'une fin soft, il s'agit d'un choix judicieux de notre part car vos personnages ne sont pas très proches et nous avons pensé qu'une fin hot n'aurait servi à rien.

De ce fait les couples concernées par cette particularité sont obligés de suivre le scénario jusqu'au bout en prenant en compte les réticences ou autre de son personnage et de son partenaire.

Pour les autres, il vous est possible de sauter une seule action mais si vous avez opté pour la fin soft, il faudra rajouter une action de la fin hot.

Ex : Votre personnage ne veut pas faire l'action 4., le couple devra donc effectué l'action 8. du scénario hot à la suite de la 7ème en contrepartie.

Pour ceux qui optent pour la fin hot dès le début, vous pouvez sauter également qu'une action.

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à contacter le staff ;).

Bon jeu à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 16:28

J’avais été alerté par une bagarre entre sang pur et sang moldu, j’avais presque entendu les cris et les coups de baguette, mais il n’en avait rien été. Ce jour si spécial n’avait rien de particulier pour moi et j’étais toujours à mon poste lorsqu’il est intervenu. Ses rires une fois la porte derrière moi refermés et cette fumée dispersée qui avait fait office d’illusion m’avait fait comprendre mon erreur un peu trop tard. Le pire étant la silhouette dressée juste en face de moi, outre cette voix qui résonnait dans la pièce. Shun, l’élève que je guette et que je m’évertue à éviter se présentait devant moi pour un jeu peu conventionnel.

Je n’aurais jamais cru que la st valentin, fête assez terrible pour ceux qui ne sont pas en couple, comme moi présentement... soit aussi riche en émotion. Enfermé, piégé dans une pièce totalement hermétique aux coups de baguette et aux frappes violents contre les portes d’après les dires d’un certain daemon, je devais faire face à l’élève qui attisait en moi, un feu que je tentais de calmer à chacune de nos entrevues. Mon sourire s’agrandit néanmoins lorsque je vis sa gêne. Nous avions un scénario à suivre pour sortir de la pièce, en quel cas, les évènements pourraient très mal tourner selon les dires de ce fantôme très torturé... j’imagine que de ne pas pouvoir profiter de ce qu’il souhaite en cette période de l’année le met dans une humeur plus que massacrante.

« Ravi plus ample connaissance Shun, nous sommes amenés à être plus proche que prévu durant cet entretien... et je m’en excuse par avance... »

Mais mon sourire en disait bien plus que mes mots. Je ne risquais pas de regretter, les instructions assez claires et qui ne nous laissaient pas d’autre alternative de cet esprit malveillant m’arrangeaient plus qu’il n’y paraissait. Je m’étais volontairement éloigné de lui... pour qu’il se rapproche plus sans le vouloir... et que l’on m’attribue cette opportunité. Le hasard faisait bien les choses et pour une fois je n’allais pas me priver, observant sur une table quelques mots écrits, de sorte à nous rappeler le supplice à subir. Deux chaises, une pour lui et une pour moi, une seule d’utile... et très peu de meubles. J’espérais seulement que ce fantôme de malheur n’allait pas nous épier et rapporter nos moindres faits et gestes tant il me tardait de voir de quoi était capable ce petit être d’apparence si fragile.

Je me mords la lèvre et pose mon doigt sur la première ligne griffonnée, attendant patiemment la décision de mon cher élève. Il est libre de refuser ou de se prêter au jeu, quoi qu’il en soit, je ne lui en tiendrais pas rigueur. J’ai accepté assez rapidement de me faire enfermer. Bien entendu j’avais quelques réticences et m’étais opposé de sorte à trouver une solution plus adéquate à nos relations élève / professeur, mais nous n’avions pas le choix pour lui... autant ne pas le contrarier. Au fond de moi..., je n’avais qu’une seule envie : qu’il ose.
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 17:34

La journée avait commencé normalement. J'étais censé me rendre aux cours, comme d'habitude. J'étais censé continuer mon quotidien normalement. J'étais censé croiser de nouveau Min Jun, ce professeur que je ne pouvais pas m'empêcher de regarder lorsqu'il passait dans les couloirs. Mais manifestement, ce qui allait se passer n'aurait pas du avoir lieu. Jamais je n'avais un jour pensé me retrouver dans une telle situation, même dans le monde des sorciers. Et pourtant, lorsque j'entraperçus, par la porte ouverte d'une salle de classe, qu'un sang pur frappait un né-moldu, je ne pus qu'entrer dans la pièce pour intervenir. Evidemment. Comment aurais-je pu deviner ce qui allait suivre ? Rien que de l'imaginer n'aurait pas pu être envisageable, dans mon esprit encore pur et sans fantasmes étranges. Après tout, la Saint Valentin n'avait jamais été un jour spécial pour moi...

Et pourtant, je sentis parfaitement que quelque chose n'allait pas, quand je vis Min Ju entrer à son tour dans la salle. Et quand j'aperçus la porte se refermer derrière lui, toute seule. Il semblait aussi perdu que moi. Que se passait-il ? J'allai poser une question, lorsque les explications vinrent d'elles-même. Nous allions devoir... Devoir quoi ? Mes yeux s'agrandirent démesurément lorsque je compris que nous ne pourrions pas sortir de la pièce si nous ne pliions pas aux ordres de celui qui s'était amusé à nous enfermer. Je devais avoir l'air d'un enfant apeuré. Je m'attendais à ce que Min Jun refuse ou me rassure, mais au lieu de cela, il sourit. Ce qui, l'air de rien, me faisait un peu peur. Je refusais de comprendre ce qui allait se passer, dans les minutes qui allaient suivre.

Mon professeur semblait plutôt résigné à son sort. Il ne fit absolument rien pour tenter encore une fois de sortir, et murmura des excuses quant à ce qui allait suivre. Mais je voyais bien qu'il était très loin d'être désolé. Il semblait même plutôt réjoui. Je reculai de plusieurs pas, lentement, avant de heurter le mur. J'étais pris au piège. Je le regardais de loin depuis plusieurs semaines, plusieurs mois peut-être. Je devais avouer qu'il commençait à prendre une place dans mon cœur, de plus en plus importante. Mais je ne m'en rendais pas compte, et savoir que j'allai devoir être tout à lui m'effrayait, je devais l'avouer. Surtout lorsqu'il posa son doigt sur la feuille, et que je pus y lire : Pour commencer, Min Jun doit s’asseoir sur une chaise tandis que Shun vient s’asseoir sur ses genoux pour frotter doucement sa tête sur le creux de l’épaule de son professeur. Une proximité résolument étrange entre un professeur et un élève mais, Min Jun doit profiter de cet instant pour venir cajoler de ses phalanges le visage du jeune homme.

Je me mis à faire non de la tête, les yeux toujours grands ouverts, toujours dans un mouvement de recul. Et pourtant j'étais obligé, je le savais. Peut-être serait-ce encore pire si je refusais de suivre les instructions. Je trouvais déjà cela affreusement gênant. Mais je le voyais me sourire et se mordre la lèvre. Dans ma tête, tout allait à mille à l'heure. Il était beau... Ah, mais que m'arrivait-il ? Je n'en avais pas envie. J'avais peur que ça aille trop loin. Mon corps était encore à moi, je ne l'avais jamais donné à personne. Et cette perspective, de peut-être faire ma première fois avec Min Jun faisait battre mon coeur comme si j'avais couru un marathon, et embrouillait encore plus mes esprits.

« Je... Bon... C'est bien parce que c'est toi... » murmurai-je d'une voix tremblante, bien que je tentais de cacher mon appréhension.

Il était déjà assis sur la chaise qui allait être l'endroit maudit, le lieu dont j'avais déjà peur, à présent. Pourtant, il m'attirait. Mais j'étais encore un enfant dans ma tête. Ça allait sûrement changer. Je me rapprochais de lui, déglutissant avant de m'asseoir sur ses genoux, avant de poser ma tête dans le creux de son épaule. Il sentait bon, et au moins, je n'étais pas obligé de le regarder dans cette position, je me sentais donc moins dans l'embarras. Surtout que je sentais qu'il n'était aucunement gêné par ce contact. Je fermai les yeux quelques secondes, gêné mais aussi étrangement rassuré d'être aussi près de celui dont je voulais me rapprocher depuis des semaines.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 18:12

Shun était à présent tétanisé. Il espérait sans doute que je fasse quelque chose, mais aucun sort n’aurait marché. Je tentais tout de même de le lui montrer, jetant des sorts pour faire exploser portes et fenêtres, mais elles étaient protégées par un fantôme... qui ne manquait pas de ressources malheureusement. Mon sourire s’agrandit quand je lus la feuille, riant légèrement, mal à l’aise par ce supplice délicieux, mais également par la gêne occasionnée de l’élève. Il s’approcha lentement avant de s’asseoir sur mes genoux et de s’exécuter. Son souffle chaud proche du mien m’aurait presque arraché un frisson si je ne faisais pas preuve de tant de retenue. Cet élève si précieux que j’affectionne malgré moi est en train de mourir de honte et moi, je m’en délecte.

« Ne t’en fais pas, nous nous contenterons des instructions, je n’ai pas l’intention de te dévorer tout cru... quoi que... »

Je ris légèrement, passant ma main dans son dos avant de m’affairer à caresser sa joue, cherchant ce regard honteux qu’il devait arborer. Je n’apprécie pas abuser d’une situation comme celle-là, organisé au détriment des deux partis, mais j’avoue prendre plaisir à l’avoir si proche de moi pour cette unique fois. Je ne promets pas de savoir me tenir, mais je tenterais au mieux de ne pas trop l’émoustiller. Je vois bien que je l’impressionne et que cette nouveauté à l’air plus redoutable à ses yeux qu’aux yeux d’un autre. Je devine sans peine qu’il n’a aucune expérience amoureuse et que ses mots prononcés plus tôt me donnent une idée de ses penchants. Je m’empare de la feuille et lis sagement la suite.

Je n’ai pas l’air d’être retourné par cet évènement, mais au fond de moi, je suis bien contrarié de ne pas pouvoir faire ce que je veux clairement, autant que de devoir abuser même un petit peu d’un être qui n’a aucune envie de tout ça. Pourtant..., je n’arrivais pas m’en empêcher, rouge comme il était, j’avais envie de l’aider à surmonter cette peur de l’inconnue qu’il avait.

« Toujours contre Shin, Min Jun doit le serrer dans ses bras comme s’il était un jeune enfant encore trente secondes. S’il se sent bien, Shun peut lui avouer certaines de ses pensées dans l’autre cas, il devrait rapidement subir les assauts de chatouille de la part du professeur. »

Ma main passant et repassant tendrement dans son dos plus pour le rassurer que pour lui prodiguer un frisson de plaisir, je m’arrête de lire et me demande ce qui a bien pu passer dans la tête de ce fantôme pour qu’il pense à cette position suggestive comme innocente, parler d’enfant alors qu’il n’en est techniquement plus un me fait passer clairement pour un pervers... je n’apprécie pas tellement cette étiquette, même si j’y réponds malgré moi dans le cas présent, beaucoup plus à l’aise que l’élève dans mes bras.

« Je te laisse choisir ton sort. Rassure-toi, je plaisantais tout à l’heure, je n’oserais pas te faire du tort »

Après tout, si ma plaisanterie m’avait paru intelligente, pour un jeune homme comme Shun, c’était plus crispant qu’autre chose. Je voulais détendre l’atmosphère, mais je m’y étais mal pris. J’espère qu’il choisira les chatouilles de sorte à pouvoir s’évader un peu et rire en évacuant le stress qu’il génère inutilement. Mon autre main contre son flan, je l’enlace tendrement, de sorte qu’il ne se méprenne pas sur mes intentions... malgré ma forte envie de succomber à ses charmes...
Le silence règne dans la pièce et je me demande en ce moment précis à quoi il peut bien pensé et s’il compte profiter de l’instant pour détendre ses muscles raidis par la peur ? Je ne saurais même pas dire pour quelles raisons il est si mal à l’aise. Mais j’apprécie grandement de pouvoir le rassurer malgré le fait qu’il doit jouer à un jeu très dangereux avec moi. Je n’en suis pas l’initiateur, fort heureusement, je crois qu’il m’aurait détesté malgré ces regards qu’il me lance bien souvent. Je souris et caresse de nouveau sa joue pour le forcer à me regarder, lui faisant un clin d’oeil malicieux qui se voulait complice plutôt que dragueur.
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 19:09

Malgré moi, je devais bien m'avouer que me retrouver aussi proche de celui que j'avais évité par timidité pendant longtemps me faisait de l'effet. Pas que négativement d'ailleurs. J'avais la tête posée au creux de son épaule, si bien que je ne voyais pas s'il souriait comme quelques secondes auparavant, ou s'il se montrait à présent aussi timide que moi. J'avais les yeux fermés, tentant de me laisser aller en ne pensant qu'au fait que j'étais sur ses genoux. Qu'il n'y avait rien de bien grave. Que j'étais juste timide et craintif. Qu'il n'avait aucune raison de me faire du mal. Je parvins à me détendre plus ou moins. Je respirais lentement, tout de même embarrassé à l'idée qu'il devait sentir mon souffle contre sa nuque.

Il murmura que je n'avais aucune raison de m'inquiéter, qu'il nous suffisait de suivre les instructions. Mais je me demandais tout de même à quoi elles pouvaient servir, ces instructions. Elles étaient forcément là avec un but. Peut-être ce pervers de fantôme voulait-il juste s'amuser, mais j'étais certain que les instructions n'allaient pas se résumer à m'assoir sur les genoux de Min Jun et à le laisser me caresser la joue. D'ailleurs c'est ce qu'il fit. Je l'entendis rire légèrement, tandis que je ne pouvais réprimer un petit frisson en sentant ses phalanges s'attarder sur mon visage, dans un frôlement.
Je restais, pour ma part, contre le creux de son épaule.

Il se mît à lire à voix haute la deuxième instruction. Il devait me prendre dans ses bras. J'en étais sûr, ça irait de plus en plus loin, au fur-et-à mesure. Je n'essayais même pas d'imaginer ce que serait la numéro dix, par exemple. Ou encore pire, si ça allait jusqu'à vingt ou plus. Il avait une voix neutre, calme, même si je sentais qu'il était sûrement en train de sourire de nouveau.
Allai-je lui avouer certaines de mes pensées ? Que voulait dire cette phrase exactement ? Devrais-je lui dire ce que je commençais à ressentir pour lui ?

Voilà qu'il commençait à caresser mon dos, tendrement. Je le laissais faire, je ne pouvais pas faire autrement après tout, et ce contact m'était agréable. J'étais confortablement installé, encore un peu et j'allai lui faire un câlin comme un gamin, si ça continuait à devenir aussi rassurant. Oui, j'avais l'impression d'être un enfant plus qu'autre chose en cet instant. C'était peut être l'effet escompté après tout.
Min Jun semblait bien plus à l'aise que moi. Mais je commençais à me détendre, alors je me mis à penser que ça allait bien se passer. Qu'il n'y aurait pas de problème. Il rajouta en riant qu'il plaisantait, quelques secondes auparavant, et qu'il ne comptait rien me faire de mal. Ni me causer du tort. Personne ne pourrait nous causer du tort, nous ne sommes que tous les deux, enfermés dans une salle. pensai-je. Oula, je devais me reprendre tout de suite.

Je me mis à frissonner lorsqu'il passa sa main sur mon flanc, me caressant sans retenue, mais avec tendresse. Il semblait se contenir de son mieux. Pourquoi se contenir ? Parce qu'il en voulait plus que juste ce contact presque affectueux ?
Il me caressa de nouveau la joue, tandis que je levai les yeux vers lui, le regardant sans ciller, alors que j'avais du mal à soutenir son regard en temps normal. C'était parce que nous n'étions que tous les deux, livrés à nous mêmes et à nos sentiments. Si les miens étaient un minimum réciproques.

La tension étant descendue considérablement depuis que le jeu avait commencé, je ne pus m'empêcher de sourire timidement en le voyant m'adresser un clin d'œil complice. Je ne pouvais néanmoins pas oublier ses doigts fins qui continuaient à effleurer ma joue lisse. Je devais être rouge comme une pivoine, simplement à cause de la timidité et la gêne. Au moins cet adorable fantôme qui nous avait enfermés sans raison venait de me faire comprendre que je n'étais sûrement pas hétérosexuel.

« Hum... Puisqu'on a pas vraiment le choix, je vous laisse faire monsieur. Et puis vous savez, je ne vais pas me plaindre d'être avec vous... »

Ah la la. C'était bizarre, l'effet qu'avait ce jeu sur moi. Le fait d'être enfermé. D'être seul avec lui. Le fait d'être dans ses bras. Je ne pouvais m'empêcher de sourire comme un gamin, les joues roses, les yeux brillants, rien que de le voir si près de moi. J'avais toujours peur pour la suite, mais il avait réussi à me rassurer, et son contact me faisait du bien. J'étais censé lui avouer mes pensées. En avais-je dis assez ? Que pouvais-je faire de plus, après tout ? Je n'avais qu'à lui dire la vérité, après tout ça ne servait à rien de reculer maintenant.

« Soyez doux s'il vous plaît, je n'ai jamais fait ça avant. » murmurai-je, un léger sourire flottant toujours sur mes lèvres sans que je ne m'en rende vraiment compte.

J'étais néanmoins toujours gêné, et je baissais les yeux, me recalant contre son cou tandis qu'il continuait à me caresser le flanc. Bon, il risquait sûrement de se mettre à me chatouiller quand même, mais bon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 25 Jan - 21:16

La timidité de l’élève s’en allait peu à peu et j’espérais y contribuait en plaisantant et en le gratifiant d’attentions plus délicates que perverses, je ne savais pas ce qu’il avait en tête et pourtant, j’étais persuadé qu’il pensait tout comme moi que cette situation entre professeur et élève était tout à fait inappropriée, pourtant, lui comme moi n’avions pensé à rien d’autre que cela en arrivant, en contemplant les écrits sur cette feuille dont les premières lignes étaient à présent barrées par un stylo invisible. Nous devions suivre les instructions pour que tout se déroule au mieux... et j’avais bien du mal malgré mon sourire à le toucher plus que je ne devrais.

Je déglutis et le laissais m’enlacer. Il ne m’aidait pas beaucoup en montrant ainsi un peu d’affection. Je lui fais un clin d’oeil néanmoins et il m’avoue préférer que ce soit moi plutôt qu’un autre. Un silence s’installa. Je n’avais pas besoin de le chatouiller visiblement, et pourtant... la troisième étape s’en rapprochait grandement. Malgré lui, Shun venait de me surprendre avec ses paroles plus qu’équivoques, manquant de me faire m’étouffer. Je le regarde assez surpris et étouffe un rire plus gêné que moqueur. Ma main caresse son dos machinalement alors que nous lisons à deux la troisième étape.

« Je crois que tu as combiné l’étape 2 et une partie de la troisième... tu n’as plus qu’à me dire ce que tu préfères chez moi... et en retour, je ferais ce que j’ai à faire. Shun, si tu n’en as pas envie je n’irais pas plus loin que ces étapes... »

Une partie de la troisième oui, car malgré moi j’étais encore sous le choc. Quelque chose me disait qu’il en avait envie, il n’était pas question d’aboutissement sur ce papier... pour quoi avoir y avoir fait allusion sinon parce qu’il désirait aller jusque-là ? Je me pose des questions à propos de cet élève, j’ai de sérieux doutes, de plus en plus, quant à cette retenue dont je fais preuve pour l’instant, ça risque de ne pas durer et il va compromettre toutes mes résolutions. Je déglutis et me mords la lèvre alors qu’il me sourit avant de baisser les yeux. J’ai terriblement honte de moi de le désirer à ce point dans une situation pareille... mais pour une fois ça n’est pas de ma faute.

J’étais curieux de savoir ce qu’il allait me dire, ce qui l’attirait le plus chez moi. Si je devais répondre à cette question le concernant, je saurais parfaitement quoi répondre, mais serait-ce décent ? J’en souris, je sais très bien que non. La suite promet d’être riche en émotion et plus encore. Une ambiance chargée d’électricité et de tensions, j’ai du mal à maintenir le cap et je ne sais même pas ce que nous réserve la suite. J’imagine assez facilement que nous irons plus loin que de simples caresses... et je me plairais bien à pouvoir arriver jusque-là, mais je ne suis pas sûr qu’il soit aussi serein qu’en ce moment. Pour quelques caresses un sourire... et en l’échange de quelques baisers, parviendrait-il à être aussi détendu ? Il est si jeune en comparaison de moi... c’est tellement troublant que je me perds dans mes pensées et me dit qu’il vaudrait mieux que ça ne s’ébruite pas... je ne pense pas pouvoir compter sur l’esprit frappeur... je suis dans une misère noire, je n’imagine même pas et le pire étant sans doute que je m’y complaise.

Ma main libre se pose délicatement sur ses jambes, l’autre maintenant son dos tout simplement. J’attends impatiemment de découvrir la suite et de pouvoir enfin me fixer quant à ce que nous ferons.

« Ne sois pas gêné, si tu veux je te dirais à mon tour ce que je trouve adorable chez toi »

Plus qu’enviable... Je dirais que mes mots ont été précautionneusement choisis de sorte à ne pas l’effrayer, nous avons plus de dix ans d’écart et il est plus jeune que mon propre cousin... une chose assez peu flatteuse pour moi, d’être tombé dans un piège si ridicule et... de bien vouloir m’y laisser prendre. Ma main tapote doucement ses cuisses, plus pour m’affairer à autre chose que pour le perturber, mais j’imagine que je devrais peut-être arrêter avant qu’il ne se rende compte que je ne sis aucunement gêné par cette proximité, à moins qu’il l’ait déjà remarqué...
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 26 Jan - 0:39

Je commençais à me demander ce que je devais penser du sourire qu'affichait toujours mon professeur. Était-il réjoui à l'idée du moment que nous allions passer ensemble ? Je ne savais même pas ce qui allait se dérouler prochainement. Peut-être allait-ce aller plus loin, peut-être, au contraire, que nous allions nous limiter aux caresses et aux câlins. Je n'en savais rien, et j'ignorais même ce que je voulais exactement. J'étais assez timide à l'idée qu'on puisse aller plus loin, mais à présent, la gêne du début, de la peur d'entrer en contact était passée évidemment, puisque j'étais sur ses genoux depuis plus d'une minute ou deux déjà. Il caressait toujours mon dos, tandis que je l'enlaçais doucement, timidement, mais sans mouvement de recul néanmoins. Il m'attirait un tant soit peu, je devais bien me l'avouer. Mais je ne savais pas si l'attirance que j'éprouvais à son égard était la même que celle que lui, il ressentait pour moi.

Il murmura que je n'avais plus qu'à suivre les instructions, et qu'ensuite il en ferait de même. Juste ça. Cela me rassura, l'air de rien. Mais au fond de moi, une petite voix chuchotait : C'est tout ? Tu es enfin enfermé seul à seul avec le gars que tu regardes depuis des mois et tu n'en profites pas plus que ça ?
Je secouai la tête, obligeant cette voix à partir. Mais le sentiment restait. Dire qu'il fallait que je murmure dans le creux de l'oreille de mon professeur ce qui me plaisait chez lui, ou plus précisément la partie de son corps que je trouvais belle... Je me sentais on ne peut plus embarrassé à cette idée. Une partie de son corps... Je n'avais jamais réfléchi à ça avant. En revanche, il était bien précisé que je devais dire quelque chose qui était censée le faire rougir. C'était un peu comme si c'était déjà fait, mais il n'avait pas rougi. Et je préférais devoir passer aux parties du corps le moins rapidement possible.

Je comprenais même pas ce qu'il voulait dire en précisant que j'avais déjà entamé la troisième instruction. Je n'avais fait aucune allusion étrange. Ou peut-être n'avais-je pas fait attention à la manière dont il pouvait interpréter mes paroles...
Il posa une main libre sur ma jambe, l'autre toujours dans mon dos. Quand on y pensait, qu'on prenait du recul, c'était vraiment étrange, cette situation dans laquelle nous nous trouvions. Et j'étais certain que ce n'était pas hasard, si nous étions enfermés nous deux. Il murmura que je n'avais pas à être gêné. Et rajouta que si cela me faisait plaisir, il dirait à son tout ce qui lui plaisait chez moi.

Mon visage s'empourpra. Il venait clairement d'annoncer que je lui plaisais, mine de rien. Comme ça. Je lui souris timidement, avant de m'accrocher à son cou comme un enfant, bien que ce geste était bien plus qu'un câlin innocent et affectueux. Je posai de nouveau ma tête contre son épaule, mes lèvres tout près de son oreille :

« Et bien... Je sais pas... Tu es adorable... Et tu es beau absolument partout. »

Évidemment c'était gênant. Mais je ne pus m'empêcher de sourire en coin, riant dans un coin de mon esprit en me demandant comme il allait réagir ou prendre ces paroles. Je commençais à voir le bon côté des choses. À me dire qu'au moins, si je devais faire quelque chose en y étant obligé, autant que je le fasse sans me sentir aussi forcé, que je tente de m'amuser un peu.
Même s'il semblait beaucoup plus à l'aise que moi dans nos contacts.

Je me demandais pourquoi il continuait, avec sa main, à m'effleurer la cuisse. Me retournant légèrement sur ses genoux, je lus la suite de la troisième instruction, bien que j'attendais toujours qu'il me dise ce qu'il aimait chez moi. Il devait me chatouiller. Ça allait. Mais la suite, la quatrième instruction, fit battre mon cœur plus vite. De panique, de gêne, de stress ou d'envie, je ne pourrais le dire.

« Shun doit venir embrasser simplement les lèvres de Min Jun en venant caresser le ventre de Min Jun à travers le tissu de son haut. Gêné ? Alors levez-vous pour vous tenir debout face à l’autre pour partager un slow sensuel. »

Tout d'abord, l'embrasser. Puis caresser son ventre. Et ensuite danser un slow. Il était évident que les choses se corsaient, et de manière progressive. Une nouvelle fois, je me demandai ce qui allait s'ensuivre, et je ne pus m'empêcher de ressentir un petit peu d'appréhension. Je me mordis la lèvre, presque malgré moi, posant de nouveau mon menton près du cou de Min Jun, attendant qu'il me chatouille et qu'il fasse sa part de travail avant que je doive passer aux choses embarrassantes, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 26 Jan - 12:48

J’attendais ces mots qui ne venaient pas... sans doute le stress et la position qui voulait ça, ainsi que mes caresses. Je ne faisais pourtant rien de plus que ce qui était demandé, dans l’espoir qu’il puisse s’en contenter autant que moi. Je suis mal à l’aise pour deux raisons. L’une étant la plus évidente, il est mon élève de dix années mon cadet et l’autre beaucoup moins... cette attirance malsaine que j’entretiens à son égard. Je me surprends à sourire malgré tout, me rappelant mon amourette passée avec un élève plus jeune aussi, mais pas autant. Il était en second cycle quand moi j’enseignais au premier, l’écart n’était pas aussi flagrant qu’entre Shun et moi.

Il ouvrit la bouche pour me dire que tout lui plaisait, une pensée agréable qui me laissait penser qu’il avait un béguin pour moi, assez pour se laisser cajoler du moins. Je souris et m’approche de lui alors qu’il s’enfouit un peu plus dans mon cou, surement mal à l’aise de devoir confier ces pensées-là. Ce traitre de fantôme ne me rendait pas la tâche facile, autant qu’à l’élève qui devait être mort de honte à cet instant. Je décide de détendre l’atmosphère en provoquant la suite des instructions, le chatouillant un peu pour l’entendre rire.

« ça te fera du bien ce petit gage... »

Même si la suite promettait de le tétaniser. Je préférais attendre un moment après l’avoir chatouillé, pour qu’il puisse profiter et le regarde à présent, d’un simple sourire affiché sur mon visage.

« Je pense qu’on peut s’octroyer une petite pause pour l’instant, qu’est-ce que tu en penses ? »

À moins qu’il voulût parvenir à la fin de la feuille le plus tôt possible ? Une idée exploitable et assez raisonnable... mais est-ce qu’on l’est vraiment à cet âge là ? Moi-même je ne suis pas un exemple... loin de là, je me trouve assez torturé et détraqué comme ça. Durant cette courte pause, le silence reprend ses droits et je m’évertue à le briser de sorte à ne pas laisser un malaise prendre place.

« Comment se passent tes cours ? Qu’est-ce que tu souhaites faire plus tard ? »

Des questions qui lui rappelleront sans doute que je suis professeur avant tout et que je ne lui ferais aucun mal. Je suis sensé être pédagogue et le rassurer au mieux en ne lui laissant pas d’espoir... et pourtant j’ai très envie de passer outre cette image. Je risque énormément... mais j’en suis conscient... et je ne le forcerais en rien, le pire étant que je ne le séduis même pas, je suis juste moi-même. C’est peut-être cette raison qui le pousse à venir vers moi... je ne suis pas une personne différente hors des heures de cours. Même si je me permets plus de choses, c’est vrai.

Le temps passe et commence à nous manquer, je crains que le soleil ne veuille lui aussi s’éclipser d’ici quelques minutes... et que l’ambiance ne devienne un peu plus lourde en raison du manque de lumière et de simples bougies en guise d’éclairage... un décor propice pour une st valentin, mais qui me serait fatale si je venais à succomber et ce qui nous attend risque fort de faire pencher un peu plus la balance. Je déglutis et l’observe, lui indiquant d’un regard que nous devrions reprendre avant que ça se gâte.

« Tu devrais juste fermer les yeux. C’est la première fois que tu te fais embrasser Shun ? »

Il s’agit d’un simple baiser déposé au coin des lèvres, mais c’est déjà beaucoup pour un adolescent. J’espère qu’il a au moins cette expérience, je regretterais d’être le premier à lui faire découvrir ne serait-ce que ce simple baiser innocent. Car, de mon côté je suis bien loin de l’être. Mes lèvres s’approchent doucement et je caresse sa joue pour l’inciter à se pencher très légèrement, déposant du bout des lèvres un doux baiser qu’il sentira à peine l’effleurer. Je retire lentement ma main et m’éloigne un peu de lui. La suite des évènements est annoncée et je ris légèrement, non pas par gêne cette fois-ci mais par celle qu’elle occasionnera surement chez l’élève.

« Ce n’est que mon ventre... au travers du tissu, et tu as droit à un slow après, ça n’est pas bien méchant, après s’être enlacé quelques minutes »

C’est un peu la même chose pour moi, à l’exception de ce baiser, mais je ne préfère pas y faire allusion pour ne pas le bloquer plus qu’il n’a l’air de l’être. Je pose mes doigts fins sur sa main, observant la moindre de ses réactions pour être certain de ne pas faire les choses de travers. J’appréhende simplement la suite... en sachant que j’aurais droit à plus dans quelques instants, mais je préfère faire durer le plaisir...
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 26 Jan - 19:46

Je commençais à me sentir de plus en plus détendu. Peut-être était-ce tout simplement parce qu'à présent que nous avions déjà établi un contact, le plus dur était passé. Ou bien était-ce juste parce que j'appréciais Min Jun plus que je ne le pensais, et que sa présence m'était réconfortante. Je ne savais pas trop à vrai dire.
Je lui avais murmuré à l'oreille que tout me plaisait chez lui, plus pour m'amuser que pour autre chose, même si c'était loin d'être faux. Cela l'avait fait sourire. J'étais mal-à-l'aise, d'accord. Mais plutôt confortablement installé, sur les genoux de ce professeur que j'écoutais depuis des semaines par peur d'oser faire le premier pas. J'ignorais si ce fantôme avait fait exprès. J'ignorais si je le maudissais ou que je le bénissais, à présent.
Min Jun se mît à me chatouiller, comme lui ordonnait la troisième instruction. Je ne pus m'empêcher de rire et de me recroqueviller sur moi-même par pur réflexe, étant donné que j'étais assez sensible à ce genre de contacts. Il murmura que ce gage serait sûrement bénéfique. Il avait raison, la tension descendait encore d'un cran, et on avait plus l'impression de voir deux amis, ou plutôt deux frères s'amuser entre eux, bien que notre proximité restait dérangeante dans le fond.

Il finit par arrêter de me chatouiller, me laissant reprendre mon souffle, en me souriant. Je lui rendis son sourire. Il me proposait de prendre une pause. Je ne savais pas si c'était une bonne idée. Si j'attendais trop avant de passer à la quatrième instruction qui était nettement plus gênante, je sentais que je ne pourrai pas le faire, surtout si je me mettais à trop y réfléchir. Je préférais largement que l'on finisse tout cela le plus vite possible. Enfin, je ne savais pas pourquoi exactement. Je devais avouer que j'avais tout de même envie de rester avec Min Jun, et si nous finissions tout rapidement, plus vite serait la séparation. Et le fait que nous ne soyons que deux m'empêchait de réfléchir normalement. Plus le temps passait, plus je me disais que nous ne pourrions pas avoir du tort en restant ensembles. Après tout, personne ne nous voyait. Sauf celui qui nous avait enfermés. Le silence revint. Puis fut brisé par Min Jun qui me posa une question qui paraissait purement professionnelle et formelle, me demandant comment se passaient mes cours, et comment j'envisageai mon avenir.

Je ne lui répondis pas, me concentrant plutôt pour visualiser la manière dont j'allai accomplir l'instruction qui suivait. Je le savais que si je prenais trop de temps avant de le faire, je n'y arriverais pas. Je devais le faire, de plus, le soleil commençait à décliner. Et je ressentais une certaine frayeur à l'idée de passer la nuit dans cette salle éclairée de bougies avec mon professeur et cette feuille de papier.
En tant que gentil professeur, Min Jun me demanda sur un ton soucieux si c'était la première fois que je me faisais embrasser. Il avait vu juste. Selon lui, je devais fermer les yeux. De toute façon je l'aurais sûrement fait sans qu'il me le dise, car malgré moi je devais avouer que je le trouvais beau et plutôt attirant, et que la perspective de me faire embrasser par lui ne pouvait que me plaire. J'essayai juste de ne pas fixer ses lèvres, bien que j'avais du mal à m'en empêcher.

Min Jun s'approcha doucement de moi, caressant ma joue pour m'inciter à me rapprocher à mon tour. Le baiser fut échangé brièvement, et je ne pus m'empêcher d'apprécier ce contact, qui provoqua un soubresaut assez étrange et déroutant dans mon cœur. Ce baiser ne donnait pas l'impression d'avoir été forcé, tellement Min Jun avait été tendre avec moi. Je ne savais pas s'il me touchait de cette manière par pur souci pour moi, ou parce qu'il se sentait plus envieux de le faire que contraint. Il me murmura ensuite qu'après tout, la quatrième instruction n'était pas si critique. Selon lui, ce n'était que son ventre, et à travers son T-shirt en plus. Peut-être avait-il raison. Mon cerveau carburait à cent à l'heure, je ne savais pas trop.

De plus, le comportement de Min Jun m'embrouillait encore plus. Il semblait bien tout, sauf réticent. Il était tendre, adorable, gentil et souriant, bien que je le voyais rire en coin en remarquant ma gêne. Cela lui plaisait-il ? Je ne savais pas, j'ignorais si j'avais envie de le savoir, en fait. Je ne devais plus réfléchir et agir. Lentement, le plus tendrement possible, je l'enlaçai, me mettant le plus près de lui possible, comme si je lui faisais un câlin, avant de passer une de mes mains dans son dos, faisant de même avec l'autre, m'attardant néanmoins beaucoup plus sur son ventre et son flanc. Une fois que ça avait commencé ce n'était plus aussi dur que ça n'y semblait. Je lui souris, d'un sourire non pas timide, mais amusé cette fois, toujours aussi proche de lui.

« Quand j'y pense... Tu ne m'as même pas dit ce qui te plaisait chez moi. » murmurai-je.

J'avais l'impression qu'être aussi près de lui me donnait le tournis. Je ne savais pas si j'étais aussi lucide qu'au début, mais je commençais à prendre peur en pensant que je le désirais de plus en plus, certainement. Ça ne m'était jamais arrivé avant. Je me devais de rester dans mon rôle de jeune garçon innocent timide et sage non ? J'avais l'impression que ce serait un mensonge. Nos visages étaient si proches que je dus même me retenir pour ne pas l'embrasser. À présent, je devais le laisser faire avec le slow. Mais je me rendais compte que je trouvais cela bien facile, un slow. Comment ça, maintenant je voulais aller plus loin ? Non... Quand même
pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Lun 27 Jan - 20:38

Je n’aurais jamais cru prendre plaisir à taquiner un adolescent, ça n’est pas mon genre, mais j’en avais envie je dois bien l’avouer, quant il s’agit de Shun, je ne réponds plus de rien. Néanmoins, je reste professionnel au possible et je sais à quoi m’en tenir... et pourtant, plus nous sommes proches et plus je perds espoir de réussir à me tenir à mes dires. Je déglutis et le laisse s’approcher, embrassant ses lèvres aussi douces que la soie... avec une certaine retenue pour ne pas être tenté plus et pour ne pas me laisser aller tout simplement à l’effrayer par un peu trop d’ardeur dans mes gestes. Mon sourire avait néanmoins repris lorsque je l’avais chatouillé et qu’il s’était senti un peu mieux.

Nous devions à présent rester l’un contre l’autre pour qu’il me caresse le ventre au travers de ma chemise, de quoi me faire sourire. J’étais mal à l’aise par ces touchés timides et cette folle envie qui grandissait à moins, rien cependant à part un hoquet de surprise, qui aurait pu attirer l’attention de l’élève. Il me dit que je ne lui ai pas répondu et en lisant la suite je souris.

« Visiblement je vais devoir te l’avouer dans les prochaines étapes... alors, autant ne pas se presser ? »

Je remarque également que Shun devait déposer ses lèvres sur les miennes et qu’il ne l’a pas fait, ce fichu fantôme l’a bel et bien remarqué et s’amuse à ne pas le barrer pour être certain que ça ne lui échappe pas. Je le lui dirais plus tard au risque de passer pour celui qui « réclame » et surtout pour un pervers. Nous voilà à présent debout. Ma main se saisit de l’une des siennes et nous dansons lentement, maladroitement. Je ne suis pas un très bon danseur, je sais juste très bien bouger. Ainsi, je profite un minimum de cette étreinte légèrement plus libre mon visage proche du sien, mes mains au creux de ses reins.

« C’est amusant, ça ne m’était jamais arrivé avant... et toi ? »

Danser avec un homme, certes, bien plus jeune, mais il n’en restait pas moins un homme. Nos vêtements qui se frôlent dans quelques mouvements non coordonnés pourraient davantage me faire sourire et je m’en mords les lèvres surtout quand je sais qu’elle est la suite du programme. Je vais m’amuser... à le déstabiliser sans doute et me régaler de le voir se plier à ce papier... mais j’espère qu’il y prendra plaisir aussi, j’en serais assez déstabilisé également. Je ne savais pas combien de temps nous devions danser, profitant quelque peu de l’étreinte avant de mettre fin à cela, je n’aime pas vraiment tourner et retourner. Mon sourire se fige et la petite musique de fond que nous entendions, surement initiée par le fantôme, s’en va également. J’en conclus que j’ai bien fait doublement quand je vois les mots se barrer sur la feuille.

« hm... ça va se corser un petit peu... »

Je vais avoir du mal à le ménager à présent, tout ce qui suit n’a rien d’anodin et de purement mignon comme jusqu’à présent, le niveau est un degré au dessus, de quoi le faire paniquer. Mais j’espère qu’en restant calme il comprendra qu’il n’a rien à craindre... ou pas. Après tout, je reste un homme et j’aime particulièrement ces regards qu’il me lance, en toute innocence parfois... comme assez gêné par des troubles qu’il n’avoue pas et que je devine à ses joues rosies. J’ai très envie d’apposer mes lèvres sur les siennes une nouvelle fois et à deux doigts de le faire, je ne fais que les frôler, pour le tenter un peu plus, sans reculer. J’attends simplement qu’il me montre si oui ou non, il est réceptif à mes charmes autant que je le suis des siens. Le silence me coupe le souffle et la lumière baisse lentement. Le soleil nous laisse presque tranquille et les rideaux magiques se ferment... pour mieux plonger la bâtisse dans le noir et faire se fermer les yeux qui ne le sont pas encore. Je pense que je ne suis pas près de dormir...

Ma main au creux de ses reins chauffe lentement, caressant le tissu docilement, assez lasse pour qu’il s’échappe de ma prise s’il le souhaite... je ne suis pas fou au point de contraindre qui que ce soit. Mon souffle court sur sa peau douce s’éloigne peu à peu et mes yeux semblent rire malgré l’absence de sourire évident. Pour autant, je ne suis pas plus sérieux, je lui fais de nouveau un clin d’oeil. Je n’ai rien à me reprocher, pour l’instant. Je prie pour que ça dure... mais je sais pertinemment que je ne tiendrais pas. Je brûle de l’intérieur, littéralement. J’ai hâte qu’il m’offre ce spectacle... que je m’en serais presque assis tout seul pour contempler d’un oeil malicieux, mais il doit le faire et je dois me plier pour l’instant à ses exigences. Je suis conscient de ne pas lui rendre la tâche facile, mais dieu me pardonnera, c'est tellement bon...
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mer 29 Jan - 0:52

Si près de lui. Si près. J'étais sur ses genoux, les bras autour de sa taille. Jamais je n'avais eu ce genre de contacts avec personne, sauf ma mère, qui m'avait quitté trop jeune. Mais à présent, la gêne du début, la peur de faire les premiers pas était partie. Elle s'était évaporée, pour laisser place à un sourire discret mais bien présent, amusé et légèrement taquin, qui flottait sur mes lèvres sans même que je ne m'en rende compte. Il était si beau. Enfin, il ne fallait surtout pas que je me mette à penser de cette manière. Mais je sentais bien, et c'était vraiment étrange de ressentir que les gestes, le baiser et les frôlements qu'on s'était échangés ne semblaient pas forcés. Ils étaient au contraire tendres. Pas non plus passionnels, mais mignon, du genre à faire rougir. Et agréables aussi. Au départ, je trouvais ça malsain. À présent je ne savais plus.

Tandis que je commençais à caresser le ventre de mon professeur, celui-ci étouffa un hoquet de surprise, sans que je sache réellement pourquoi, qui me fit sourire. Je me demandais à quoi il pouvait bien penser tout de même. Il refusa de me dire ce qui lui plaisait chez moi, m'annonçant qu'il allait devoir le faire dans une des prochaines étapes. Étrangement, très étrangement, je me mis à ressentir de l'impatience en pensant aux étapes qui nous attendaient, alors que je ne savais même pas en quoi elles consistaient. Dire que quelques minutes plus tôt, j'étais prêt à sauter par la fenêtre...
Je décidai de ne plus regarder la feuille. J'allai laisser Min Jun mener le jeu, même si j'étais certain que j'aurai d'autres choses à faire.

Était venu le moment du slow. Le moment romantique, moins sensuel, moins tactile mais plus mignon peut-être, de tout ce que nous avions fait jusqu'à présent. Nous dansions tous les deux de manière peu gracieuse, surtout à cause de la gêne et du fait que nous faisions attention à l'autre, sûrement. À présent, nous étions face à face. Les mains de Min Jun étaient posées près de mes hanches. Il me souriait, annonçant qu'il trouvait cela amusant, et que ça ne lui était jamais arrivé avant. Je rougis. Autant j'étais presque certain qu'il avait déjà eu des rapports avec quelqu'un d'autre, autant je venais d'apprendre que c'était la première fois qu'il dansait un slow avec un garçon...

« Moi non plus... Ça ne m'est jamais arrivé. » murmurai-je en baissant la tête.

Tout d'un coup, je me sentais tout bizarre. Je me rendais compte du délire dans lequel nous étions impliqués. De la signification de ce que nous avions fait. Et je me demandais ce qu'il ressentait. Ça ne m'intéressait pas de pouvoir le toucher s'il faisait ça simplement pour sortir au plus vite. Je n'eu pas besoin de réfléchir plus, les événements qui suivirent m'éclairèrent et m'embrouillèrent à la fois. Je restais la tête baissée, mes yeux commençant à me piquer et à se remplir de larmes, sûrement à force de fixer le sol ou à force de réfléchir à la raison pour laquelle nous étions là à nous sourire, la manière dont j'avais pu lui faire comprendre que je ressentais de l'amour envers lui. N'étais-je pas lâche de profiter de la situation ? Je relevai la tête en l'entendant murmurer que la suite allait être plus corsée. Mes yeux sont sûrement brillants de larmes, ça je n'y peux rien.

Min Jun était si près de moi. Nos visages à seulement quelques centimètres, nos lèvres sur le point de se frôler. Il s'approchait toujours plus, avant de m'effleurer, tendrement. Je pensais qu'il allait finir par reculer, ce qu'il ne fit pas. Il restait tout proche, ses lèvres si attirantes presque sur les miennes. Je n'y pouvais rien si je craquais maintenant... Je ne réfléchis pas plus, entrelaçant mes doigts avec les siens, fermant les yeux, je finis par me rapprocher, doucement mais sans hésitation, posant véritablement mes lèvres sur les siennes. À quoi pensait-il, que ressentait-il ? Il s'était approché volontairement pour m'embrasser. Il n'avait pas fait ça pour respecter des instructions. Ou peut-être que si. Mais ça m'était égal. C'était bien la première fois que j'embrassais quelqu'un pour de vrai. Tout semblait ne plus exister autour de nous. Je ne savais pas combien de temps cela durait, mais j'avais l'impression de pouvoir rester une éternité si proche de lui, avec une de ses mains posée sur ma hanche, l'autre enlaçant la mienne.

Lorsque je rouvris les yeux, finissant par reculer, je remarquai que la luminosité avait considérablement baissé. Troublant... Je n'imaginais pas comment ce serait, de devoir passer la nuit en compagnie de Min Jun dans cette salle. Mais comment dire... Nous venions de nous embrasser. Mon souffle était encore court, mes yeux encore brillants. Je sentais sa main, au creux de mes reins, qui me caressait, me procurant un frisson léger. J'avais envie de l'embrasser de nouveau. Je me retins, me contentant de poser ma tête sur son épaule, au creux de son cou comme j'avais eu si peur de le faire au début. Mais à présent je me sentais bien mieux, bien que quelques larmes qui étaient là sans que j'en comprenne la raison - peur être l'émotion ? - continuaient à me piquer les yeux. J'enlaçai Min Jun en le laissant me caresser le flanc, comme si j'étais au bord d'un gouffre, et que je ne pouvais garder pied qu'en restant en contact proche avec lui.

« Je... Hum... Peut-être que ce n'était pas ce que tu voulais. Peut-être que tu préfères qu'on en reste aux instructions, pour pouvoir quitter cette salle rapidement. » murmurai-je sur un ton hésitant.

À la dernière phrase, ma voix avait tremblé, presque inperceptiblement. J'étais certain qu'il sentait mon souffle sur son cou. Je ne savais pas si cela lui plaisait, le gênait ou le dégoûtait. Je me contentais de rester près de lui. En cet instant, plus rien d'autre ne comptait, même si je savais que nous étions sûrement loin d'avoir fini toutes les instructions... Poussant un long soupir, je me remis à chuchoter :

« Quelle est la prochaine instruction ? »

Je le laissais faire. Si c'était à lui de faire quelque chose, il n'était même pas obligé de me le dire, il n'avait qu'à exécuter ce qui était demandé sur la feuille. Bon... J'allai tout de même lire, puisqu'il semblait assez surpris par la suite, qu'il connaissait sûrement déjà. Et comme il ne bougeait pas, je préférais regarder par moi-même. Desserrant mon emprise, je le lâchai avec regret, m'approchant du bout de papier posé un peu plus loin. Je devais... Le déshabiller. Lui enlever son haut. Et souffler sur sa nuque. Ça devenait beaucoup moins mignon. Je refusais pour l'instant de lire la suite pour savoir à l'avance comment cela allait se terminer. Mais je n'allai plus faire comme au début, j'allai tenter de ne pas montrer mon stress et ma timidité toujours présente. Je lui souris timidement, puisque de toute manière il fallait le faire...

« Qu'est ce que tu attends pour t'asseoir ? » dis-je sur un ton peut-être légèrement provocateur.

Après tout, peut-être n'aurions-nous même pas fini tous nos gages durant la nuit. Je n'en savais rien, je ne savais pas combien il y en avait, et je ne connaissais pas encore les suivants. Ça promettait, décidément... Mais je voulais qu'il me dise sincèrement. Ou qu'il me le montre, que je n'étais pas le seul à ressentir quelque chose. Peut-être le baiser devrait-il suffire. Mais non, pour moi, ça n'avait pas été suffisamment évident... Limpide... Je voulais qu'il me le dise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 2 Fév - 19:45

J’étais sur un nuage, bien qu’il n’était pas assez haut pour que je puisse planer, je me sentais assez bien. Mon sourire s’effaça cependant durant le slow quand l’élève baissa les yeux, sans doute troublé. Je me demandais un instant quoi faire, n’ayant jamais été confronté à pareil problème. J’évite toujours de réconforter les autres, car je ne suis pas le plus avenant dans ces situations. Mais je me prête volontiers à ce rôle quand j’y suis contraint. Je n’aime pas, particulièrement quand il s’agit d’une personne qui n’a rien demandé à personne, voir de la tristesse dans les yeux des autres. Mon index soulève doucement son menton et j’entame une consolation plutôt... inappropriée, autant que surprenante de ma part, mais qui semble le calmer. Je souris et le laisse profiter de ce baiser avant d’approfondir lentement, l’espace de quelques secondes et lorsque je romps le contact, il semble plongé dans une panique troublante.

« Shun... ça ne va pas ? »

Son sourire m’en dit long, il a surement été réceptif... le fait étant que sa sensibilité le fait réagir différemment des autres. Il est beaucoup plus à fleur de peau que ses camarades et cette fibre sensible qu’il a me fait vibrer entièrement. Je n’ai jamais manqué d’amour... pourtant, ce manque d’un être à mes côtés me fait parfois perdre la tête et j’ai l’impression qu’il serait en mesure de comprendre malgré son jeune âge. Ma main s’éloigne doucement du creux de ses reins et il m’observe après avoir lu la suite, semblant devenir aussi rouge qu’une pivoine. Je souris et cache le bas de mon visage du dos de ma main. Il semble qu’il ait mal compris, mais je le laisse faire, m’enlevant ma chemise, avant qu’il ne me dise de m’assoir.

« Je crois que c’était à toi d’enlever ton haut... mais peu importe, nous allons suivre et... je pense qu’on pourra ajouter des extras aux instructions... au diable les bonnes manières, j'en meurs d'envie...»

De sorte que ce petit jeu n’en soit plus vraiment un, car j’ai trouvé mieux que suivre les instructions bêtement. Mais cela dit, nous devons quand même les suivre si nous voulons sortir d’ici indemne. Ainsi, je m’assois de nouveau et l’observe, comme il est stipulé sur le papier. J’attends la suite avec tant d’impatience que je doute qu’il ne puisse pas le percevoir...

J’avais beau essayer de le rassurer sur mes intentions et sur mes pensées, je n’étais moi-même pas certain de ce que je pouvais avancer. Je savais pourtant que je ne lui ferais aucun mal, mais ma volonté avait certaines limites quant il était question de refréner des envies. Je voulais être plus proche de lui... depuis un certain temps et je réalisais à peine que ces sentiments n’étaient pas du qu’à un délirant désir. Je mordis ma lèvre et imagine ce qu’il pourra bien me dire... je pense que j’ai déjà une idée très claire de cet aveu future, mais reste encore à ce qu’il me l’avoue. Tout chez lui jusqu’à certaines de ses expressions sont si naïves, innocentes que je suis irrémédiablement attiré par lui.

Ça n’est bien évidemment pas la seule raison et si je devais rêvasser encore pour me tenir un moment, je dirais qu’il est intelligent, doux, le genre d’être que l’on préfère protéger plutôt que de lui demander de le faire. Je pensais plutôt que les filles se l’arracheraient comme elles l’ont fait et font toujours d’ailleurs avec moi, mais Shun semble être lui aussi attiré vers autre chose, comme si ce fantôme qui nous avait réunis n’était qu’un messager du destin. Je devais faire preuve de patience alors que je n’en avais aucune envie, ce jeu était plus sadique qu’il n’y paraissait... au moment où je devais rester de marbre face à lui, j’en avais le moins envie. Mais mon sourire s’agrandit tout de même. J’aime pimenter un peu les choses... malgré le début de relation que nous entretenons, en espérant qu’il prenne cela pour tel. Rien n’a été dit clairement, mais y a-t-il vraiment besoin d’éclaircir la situation ?

Plus je me pose de questions et plus je me désespère. Je préfère mettre mes interrogations de côté et me concentrer sur mon objectif premier en attendant de pouvoir enfin reprendre possession de mes membres. Je n’ai jamais été aussi sage de toute ma vie, et c’est peu dire... maintenant, c’est à son tour de me rendre fou... et je vois bien qu’il en profite comme il se doit, de sorte à m’arracher un léger rire.

« Tu as perdu ta langue ? »
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 8 Fév - 16:30

Il venait de m'embrasser. Min Jun venait de m'embrasser, pour de vrai... Ou bien était-ce moi qui avait été trop entreprenant, trop direct...? Je l'ignorais, mais je me sentais troublé, mes yeux piquaient et mon cœur battait la chamade. J'avais apprécié cet instant, mais à présent, cela laissait place à tant de questions sans réponse. M'aimait-il ? Ce baiser n'était pas demandé dans les instructions, et nous l'avions pourtant partagé avec sincérité... J'avais l'impression que le jeu prenait une autre dimension, qu'il n'était pas qu'une simple contrainte pour que l'on puisse sortir, mais plutôt une occasion, une opportunité qui me permettait de découvrir mes sentiments pourtant si évidents... Et peut-être que lui, il découvrait les siens...? S'il en avait. Mais sinon, il ne m'aurait pas embrassé, non ? Je n'osais même pas lui demander. Je devais être tout rouge... Il n'empêche que je souriais, très touché par ce qui venait de se produire entre nous. J'étais trop sensible, non...? Cela devait l'embêter, de devoir faire tout ça avec un garçon aussi vulnérable que moi... Je n'en savais rien, je savais juste que j'étais bien avec lui, que je l'aimais et que je le désirais, à présent.

À présent, il était assis sans T-shirt, juste torse nu. Je devais avouer que cela me faisait bizarre. Bon, en fait, il me rendait littéralement fou, à l'intérieur j'avais juste envie de lui faire un câlin, d'être près de lui. Il était si beau... Et pas que son visage d'ailleurs.

« Je crois que c’était à toi d’enlever ton haut... mais peu importe, nous allons suivre et... je pense qu’on pourra ajouter des extras aux instructions... au diable les bonnes manières, j'en meurs d'envie...»

Je me sentis rougir devant cet aveu. Oh que oui, c'en était clairement un. Tout ce que nous avions fait depuis le début, alors ça lui donnait envie, il se retenait, pour les bonnes manières... Ajouter des extras aux instructions... Mon esprit me hurlait d'un côté que je devais en profiter, que si les baisers sincères et non forcés pouvaient se répéter, ce serait génial. Tandis que l'autre partie de mon esprit, timide, innocente, me demandait d'en rester là et de quitter la pièce dès que possible. Selon lui, c'était à moi d'enlever mon haut. En réalité, j'ignorais si je l'avais compris dès le début et que j'avais fait comme si j'avais mal interprété l'instruction, juste pour le voir torse nu... Lui souriant timidement, je lui murmurai :

« C'est pareil... »

À présent, c'était à moi de me retrouver torse nu, ayant délaissé mon T-shirt qui traînait à présent par terre, près de celui de mon partenaire. Il était beau. Je n'arrêtais pas de le penser. Beau, attirant et si gentil avec moi...
Je me mis en face de lui, posant mes mains sur ses genoux, approchant mon visage de sa nuque pour souffler délicatement dessus. Je sentais son regard posé sur moi, et j'avais envie de me mettre face à lui et de l'embrasser à nouveau, ce que je n'osais pas faire. Pourtant, le souvenir si proche de mon tout premier véritable baiser, avec lui, restait dans ma tête, à revenir encore et encore, m'obsédant... Il était juste là, je voulais encore sentir ses lèvres sur les miennes.

Je vis, du coin de l'œil, son sourire s'élargir. L'ignorant, je restais les mains posées sur ses genoux, penché vers sa nuque, posant finalement ma tête au creux de son épaule, position que je semblais affectionner depuis que nous avions commencé le jeu... C'était sûrement parce que c'était le premier contact que j'avais véritablement eu avec lui. Il riait. Me demandant si j'avais perdu ma langue. Poussé par une impulsion, je lui murmurai à l'oreille :

« Juste que ça me coupe le souffle d'être si près de toi. »

Évidemment, il y avait toujours une sorte de timidité dans ma voix, mais à présent, que l'on s'était embrassés, qu'il avait dit qu'il en mourait d'envie, plus besoin de se cacher. Je voulais juste l'entendre m'avouer clairement ce qu'il ressentait... Ou peut-être lui aussi attendait-il cela de ma part ? Je l'ignorais... Je savais juste qu'à présent, j'allai sûrement en faire encore un peu plus pour le titiller avant ou pendant la prochaine instruction. Il allait devoir me dire à son tour ce qu'il trouvait beau chez moi. Je rougis à cette pensée. Lui souriant timidement, je posai mes lèvres sur les siennes pour lui offrir un baiser chaste, n'osant pas en faire plus, attendant de voir s'il allait plus loin ou s'il se contentait de mes lèvres sur les siennes. Une fois que j'eu reculé, rompant le baiser timidement, je murmurai :

« Tu connais la suite non ? À toi de me dire ce qui t'attire chez moi. »

Je n'attendais que ça en fait... Et je devais avouer qu'à présent que nous ne nous cachions plus, ce petit jeu devenait presque insupportablement lent et attractif.

HRP : Désolée du retard >___<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mer 12 Fév - 17:00

Un baiser pouvait signifier tant de choses, mais en ce cas présent il représentait l’envie que j’avais de braver les interdits avec lui... et celle qu’il avait d’être avec moi. Bien entendu les deux étaient intimement liés, de sorte que je ressente beaucoup pour ce jeune garçon... il m’attirait depuis le tout début et il en prend conscience seulement maintenant. Cette St Valentin n’est pas si mauvaise en fin de compte et me voilà à sourire en attendant qu’il se dévoile lui plutôt que moi. Son ventre plat me rappelle sa jeunesse, mais son sourire, cet amour partagé. J’ai eu droit à des révélations et j’en souris après avoir assisté à une scène plus que délectable.

« j’espère que tu ne m’en voudras pas alors »

Car j’ai terriblement envie de le dévorer tout cru et malgré mon abstinence, je n’y résiste pas bien longtemps, profitant de ce chaste baiser pour mordiller ses lèvres et lui apprendre les rudiments d’un simple geste pour le rendre plus désirable et addictif. Mon sourire s’agrandit alors qu’il réclame la suite et je le tire vers moi pour qu’il puisse s’asseoir, profitant pour caresser sa hanche sous ma main tout en soufflant contre ses lèvres ce qui m’attire chez lui. Je prends un malin plaisir à le taquiner et à voir rougir ses joues, petit être innocent qui me fait envie.

« J’aime tes lèvres, pour ton sourire...tes yeux pour les regards que tu m’offres et tout le reste aussi, pour cette innocence qui s’en dégage... »

Et je n’en ajoute pas plus malgré mon humeur joueuse. Je me contente d’attendre la suite en l’embrassant dans le cou, souriant de toutes mes dents tant j’apprécie ce petit jeu. Il est encore bien plus doux que ce qui est prévu pour la suite et j’espère en profiter longtemps. Je suis à la fois curieux de savoir, mais surpris de penser que ça n’a pas une importance capitale, moi qui suit capable de me rendre malade comme une demoiselle avec qui l’on n’aurait pas partagé ses secrets. Je me mords la lèvre et l’observe, ses mains, ce corps maigre et masculin, cette peau sans impureté que je viens parfois chatouiller de mon souffle pour lui arracher un sourire.

Je me contente de cela, sagement, jugeant dispensable le reste. Cette ambiance aux chandelles contribue qui plus est à m’apaiser et surtout à endormir mes instincts cérébraux. Je sais pertinemment que c’est mal, mais cette envie est partagée, est-ce réellement une mauvaise chose que de vouloir vivre de cet amour aussi délirant qu’impossible ? J’ai toujours été un original... autant l’être jusqu’au bout, qui m’en voudra d’honorer pourtant les promesses que je fais ? Ce n’est pas comme si je profitais de lui pour obtenir des faveurs, bien au contraire... je profite de l’instant pour dévoiler cet amour.

« Je n’aurais jamais imaginé cela possible et pourtant... par l’ennui d’un fantôme, nous voilà réunis »

Et j’ose espérer que ce sera pour longtemps, même si je sais qu’à cet âge-là, l’amour est particulier et que l’on croit parfois aimer alors que ça n’est pas le cas. Je ne lui en voudrais pas, cet amour maudit prouvera d’autant plus mon déclin...je n’ai jamais été doué pour regarder Cupidon dans les yeux et deviner celui ou celle qu’il a choisi pour moi. Je passe bien souvent à côté, mais... maintenant, avec toi, est-ce que je suis en train de me tromper ? J’espère que non.

J’attends sagement que tu me dises ce qu’il en est, t’observant pour deviner tes pensées sans avoir pourtant ce pouvoir. Tu es mal à l’aise et pourtant je ne dis rien, ça ne ferait qu’aggraver ton cas j’imagine, et je n’ai aucune envie de troubler cette décision que tu prendras de me dévoiler ou non ce qui te fait envie et pourquoi. Peut-être n’as-tu aucune opinion sur le sujet, tu n’y as pas réfléchis, mais... peut-être que oui, après tout tu es un adolescent et ça devrait être normal. Je souffle doucement et rit, de sorte à te déstresser un peu chatouillant tes côtes doucement pour que tu ne prennes pas tout ceci comme une étape à franchir, grave erreur, c’est juste quant toi tu le voudras que ça en sera une.
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Ven 14 Fév - 6:37

Je me sentais bien avec lui, près de lui. Il était si confortable, si gentil et si rassurant. Et puis, il m'avait embrassé. Et à présent, il me souriait, tandis que je lui murmurais qu'être près de lui me coupait le souffle. Il me répondit par un murmure, me demandant de ne pas lui en vouloir. Je ne lui en voulais pas, quoiqu'il me fasse de toute manière je serais incapable de lui en vouloir. J'avais osé lui offrir un chaste baiser, ce à quoi il répondit en me mordillant la lèvre, ne rendant celui-ci que plus agréable. Il avait de l'expérience, je n'en avais pas. Pendant un instant, j'avais presque oublié que nous étions tous deux torse nu, mais lorsqu'il me tira vers lui pour que je m'assois de nouveau sur ses genoux, je ne manquai pas de m'en rappeler, rougissant légèrement lorsqu'il se mît à me caresser la hanche. Pourquoi faisait-il tout ça ? Pour son plaisir, pour notre plaisir ou parce que lui aussi, ce n'était pas que de l'envie mais des sentiments, qui l'animaient ? Oh la la ... Tout ça était trop compliqué...
Il prit alors la parole pour me dire ce qu'il aimait chez moi.

« J’aime tes lèvres, pour ton sourire...tes yeux pour les regards que tu m’offres et tout le reste aussi, pour cette innocence qui s’en dégage... »

Je devins rouge comme une tomate, les yeux brillants. Baissant le regard quelques secondes, je ne pus que fixer le sol. J'étais si timide, et savoir qu'il me disait cela sincèrement, en voyant que l'instruction était barrée sur la feuille, ne pouvait que m'envoyer une vague d'émotions. Alors je n'étais pas rien pour lui ? Ça, j'aurais pu le comprendre, mais j'avais attendu qu'il me le dise pour me permettre d'espérer. Finalement, je le regardai dans les yeux, lui souriant timidement mais sincèrement, puisqu'en plus, il aimait mes sourires...
Je n'eus rien le temps de faire ou de dire, que je sentis ses lèvres se poser dans mon cou. Je rougis de nouveau, frissonnant à ce contact. Néanmoins, je souris à chacun de nos contacts. Et je souris également lorsque Min Jun annonça qu'il trouvait ça invraisemblable, mais que nous étions à présent réunis. Grave au fantôme. Il avait raison... Mais que voulait-il dire par cette phrase ?

« Je... Je me demande comment ce fantôme a pu être au courant que je... Je t'aime... » dis-je d'une voix hésitante, timide.

Je rougis. Oh la la j'étais ridicule... Trop sensible, à fleur de peau, incapable d'accepter un compliment sans devenir écarlate, non...? Me mordant la lèvre, ne sachant plus quoi dire, je reportai mon attention sur autre chose. La lumière déclinait et les chandelles restaient allumées. Bientôt, la journée laisserait complètement place à la nuit...

Je vis qu'à présent Min Jun me regardait. Il attendait que je franchisse la... Dernière étape ? Déjà... Je n'avais pas envie de quitter mon professeur de sitôt. Mais aussi, je faillis m'évanouir en lisant ce que je devais faire. Alors c'était ça qu'il attendait. Que je lui avoue ma ... Position sexuelle préférée... Impossible. Je ne savais pas du tout... Et puis c'était si gênant. Je savais que voir cela comme une épreuve et non comme un jeu était dommage, mais pour cette instruction, ce n'était pas une question de volonté. J'étais juste tout bonnement incapable de faire cela.

Non seulement je n'avais jamais réfléchi à ça, donc il m'était impossible de dire quelle était ma position préférée, mais de plus, même si j'y arrivais, lorsqu'il faudrait donner des raisons... Soupirant légèrement, je souris, un peu gêné :

« Je... Je ne sais pas... Je n'y ai pas réfléchi. » murmurai-je en baissant les yeux, écarlate.

J'aurais voulu qu'il m'aide... Je le sentais souffler sur ma peau, ce qui me faisait frissonner à chaque fois, mais je faisais comme si de rien n'était, concentré sur la prochaine épreuve, la dernière, celle qui marquerait la fin de nos retrouvailles, ou même de notre trouvaille devrais-je dire. Peut-être ne me serais-je pas rendu compte que je l'aimais vraiment, sans ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Dim 16 Fév - 21:41

Shun avait l’air content, aussi troublé que moi je dois dire et je n’allais pas m’en plaindre, le contraire m’aurait étonné. Je me délecte de chaque touché offert par un inconnu. Il se pose la même question et je ris légèrement en caressant son dos. Je le regarde dans les yeux avant de me mordre la lèvre. Le silence parfois révèle bien plus que les mots.

« Il a tout le temps d’observer chaque être qui passe ces couloirs, je suppose qu’il t’a vu... ou qu’il m’a vu, ou les deux »

Je révélais ainsi mes regards dirigés vers lui, qu’il n’ait nul autre doute que celui qui persiste encore. Je ne pourrais pas lui dire « je t’aime », quand bien même je le penserais très fort. Je me rapproche de lui et appose mes lèvres de nouveau sur les siennes, préférant m’attarder sur ce moment précieux en reprenant parfois mon souffle et lui laissant en faire de même. Je me mords la lèvre et l’écoute dire ce qui lui plait, ce qu’l aimerait et je m’en doutais, si bien que je souris en le voyant si rouge. Mes lèvres quittèrent son cou alors que je caressais toujours sa joue.

« Ne t’en fais pas, il n’y a aucun mal à ça... je dirais même que c’est assez noble d’aimer sans connaitre ce plaisir, car a ton âge on n’est pas forcément le plus sincère du monde quant on veut l’obtenir... tu ne m’aimes pas pour cette envie... mais pour moi »

Je pouvais en dire autant, tous les âges abusaient de ce pouvoir des mots pour corrompre des âmes et les plier à leurs exigences, mais je n’en faisais rien, bien entendu, je ne manipule pas les sentiments d’autrui surtout si c’est à ce genre de fin. J’ai bien assez de problèmes pour m’encombrer d’autres de ce niveau et je n’y gagnerais que torture supplémentaire et peine, aussi bien la mienne que celle d’un être qui ne mériterait aucun châtiment de la sorte. Je me demande s’il a déjà connu cet amour, s’il a déjà eu le cœur brisé tout comme moi, mais je doute que la réponse soit celle que j’attende, bien trop jeune... et c’est là son seul défaut, en même temps que sa force.

Je souris et l’embrasse encore, le gardant contre moi alors que les verrous des portes s’ouvrent dans quelques bruits facilement identifiables. J’ose espérer qu’il restera avec moi, nous n’avons plus besoin de nous prêter à ce jeu, ni même de nous cacher et de l’utiliser comme prétexte à ce qui s’était réellement passé dans cette pièce, mais sans doute la timidité et la peur pouvaient prendre le dessus. Afin de lui faire comprendre une énième fois qu’il n’avait rien à craindre de moi et qu’il pouvait me faire confiance. Je le lui prouvais en restant là, le gardant sur mes genoux sans jamais prononcer les mots « il faut qu’on y aille », il est hors de question que je le pousse à s’en aller, et je profite même pour prodiguer quelques caresses supplémentaires à sa hanche. J’attends patiemment qu’il me brise le coeur, ou qu’il me comble de joie... même si je ne la connaitrais jamais totalement, toujours si coupable. J’aurais au moins une part supplémentaire de bonheur qui évincera certains de mes malheurs, quoi de mieux  pour les vaincre ?

Je n’ose briser le silence, observant sans fin son regard, n’osant plus approcher mes lèvres des siennes pourtant si proches... je me contente de me mordre la lèvre et d’attendre qu’il me dicte ma conduite, qu’il me pousse à aller plus loin, tant j’en meurs d’envie... je ne le ferais pas sans son accord, sans qu’il ne le veuille lui, clairement, qu’il ne prenne la décision, aussi réfléchie qu’elle doit être. Oui, pour une fois, je suis cet être de confiance que j’ai toujours voulu être en amour. Qui s’en plaindra ? Peut-être ceux qui n’ont pas eu cette chance ? J’espère que je serais pardonné pour ça, ma lenteur d’esprit s’explique uniquement par ce problème évident de coeur et de sentiments. Je ne l’ai pas choisi, je ne suis pas né comme ça... je le suis devenu par certaines circonstances malheureuses... mais c’est sur le point de changer.
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Sam 22 Fév - 7:44

En guise de réponse à la question que j'avais formulée quelques secondes plus tôt, Min Jun murmura que le fantôme qui nous avait enfermés nous avait sûrement vus. Voulait-il dire qu'il était aussi attiré par moi, et que ça se voyait ? À cette pensée, je rougis. Oui, il me semblait qu'il me révélait clairement les regards qu'il m'avait lancés, les sourires, l'attirance qu'il éprouvait pour moi... Ça me semblait impossible. J'ai toujours été trop peu sûr de moi. J'avais donc l'impression que je ne pouvais pas me permettre d'espérer une réciprocité. Je d'avis lui avouer quelle position me donnait le plus envie, mais je n'en savais franchement rien... J'étais donc devenu tout rouge, préférant me concentrer sur la sensation de ses lèvres sur ma peau, puis sur les miennes... C'était si agréable, je devais l'avouer. Il me caressait toujours la joue, et j'avais subitement envie de le prendre dans mes bras et de rester là, avec lui, aussi longtemps qu'il le faudrait. J'avais envie qu'il sache que je l'aimais à présent, je devais lui dire clairement... Ce que je ne fis pas.

« Ne t’en fais pas, il n’y a aucun mal à ça... je dirais même que c’est assez noble d’aimer sans connaitre ce plaisir, car a ton âge on n’est pas forcément le plus sincère du monde quant on veut l’obtenir... tu ne m’aimes pas pour cette envie... mais pour moi »

Je lui souris sincèrement. Il avait raison... Je l'aimais pour ce qu'il était, ce que je savais de lui, mais aussi pour ses sourires, ses regards, ses gestes. Il était si gentil. Adorable... À mes yeux néanmoins. Je ne pouvais lui trouver aucun défaut, et je regrettais de ne pas avoir son âge. Je m'apprêtais à lui répondre, mais il m'embrassa de nouveau, tandis que j'entendis la porte se déverrouiller. Mais je ne voulais pas partir... Près de lui, j'étais bien. J'attendis donc que ce soit qui rompe le baiser.

Ça y était, le jeu était fini. La nuit était tombée, à présent. Fini les caresses, fini les baisers, que nous avions commencé à nous offrir en suivant les instructions. Peut-être allait-il vouloir partir... Mais moi, j'avais passé un moment embarrassant, certes, mais maintenant j'étais avec lui. Et il savait tout, il savait ce que je pensais de lui. Et il m'était impossible de penser le quitter comme si rien ne s'était passé, comme si tout était comme avant. Je je voulais pas me cacher... Je restai donc sur ses genoux, attendant qu'il parte. Il ne fit rien. Le silence régnait dans la salle. Tout d'un coup, à présent que le jeu était terminé, nous restions immobiles, sans plus nous toucher. J'aurais du prévoir ça... Et ne pas me laisser entraîner dans ce jeu, si à présent cela n'aboutissait plus à rien.

Je levai la tête vers Min Jun, doucement. Il était si beau. Pendant de nombreuses secondes, je le fixai sans bouger. Puis, je baisse les yeux en me mordant la lèvre.

« N-ne pars pas... J-j'ai besoin de toi... »

Ces mots avaient été prononcés d'une voix tremblante et fragile. Il pouvait interpréter ces mots comme il le voulait, dans tous les sens ça revenait au même. J'avais peur qu'il fasse comme si de rien n'était et qu'il me laisse tout seul. Ou qu'il me parle gentiment comme si nous étions amis. Je voulais des paroles sincères et aimantes, mais qui venaient de lui, et je n'étais pas certain de pouvoir les entendre. Toujours assis sur ses genoux, je le regardais dans les yeux sans me cacher. J'étais beaucoup trop sensible, incapable de dire les choses comme elles l'étaient...

« Je... Je t'aime Min Jun, et ça fait déjà quelques semaines, quelques mois, je ne sais pas trop... Quand ça a commencé... » murmurai-je, me mordant la lèvre, les yeux brillants, me perdant dans son regard.

J'avais peur qu'il me rejette, même après tout ce que nous avions fait, il m'était impossible de me rassurer en cet instant. J'avais juste peur que tout soit comme avant, et que ce jeu, cette seule occasion de nous réunir, ait été vaine. Après tout, il pouvait faire de moi ce qu'il voulait tant que nous restions là encore quelques temps... Je ne faisais même plus attention au fait que nous étions torse nu, je ne pensais qu'à la suite. Comment ça allait se dérouler. Ce serait à lui d'en décider...

« Désolé... Mais je t'aime... Et je... enfin tu peux faire ce que tu veux de moi, mais ne pars pas s'il te plaît... »

De quoi étais-je en train de m'excuser ? Je ne savais même pas, je savais juste qu'il fallait que j'aie plus confiance en moi, au moins que j'arrive à faire comme si...

HRP : Je propose que tu répondes, et qu'on termine le Rp à mon prochain post...? :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mer 26 Fév - 20:57

Nos baisers échangés, nous devions à présent nous laisser car les verrous des portes se faisaient entendre et signalaient la fin du jeu. Pour autant je ne bougeais pas et puisqu’aucun de nous ne parlait, Shun décida de me demander de rester. Je voulus le surprendre en lui répondant d’un sourire qu’il n’avait pas à s’en faire mais sa déclaration enflammée prit le dessus, je n’avais nul autre choix que d’écouter. Il m’aimait depuis autant de temps surement, un coup de foudre partagé et inespéré. Je ne réagissais toujours pas, sous le choc d’entendre une nouvelle fois ces mots doux résonner à mes oreilles. Je déglutis enfin, mouille mes lèvres de ma langue et sourit en venant l’embrasser tendrement.

« Ne me tente surtout pas, je n’ai pas besoin de plus que cela pour être avec toi... même si ça n’est pas l’envie qui manque, rassure-toi. Mais ne me dit pas ça... si tu n’as pas l’intention d’aller plus loin Shun... c’est très risqué »

Et j’étais très taquin de lui dire que c’était risqué. J’attendais en réalité qu’il me dise si oui ou non il en avait envie, sans quoi je ne le toucherais pas plus que je ne le fais déjà. Mais quelque chose me disait que j’avais une certaine marge de manoeuvre avec lui et que je pouvais profiter de notre amour de peur qu’il s’évapore aussi vite qu’il est arrivé. Je ne suis pas victime d’un charme et pourtant je me sens aussi idiot que cela, partageant un nouveau baiser tendre que je prolonge de plus petits et plus doux sur le cou, l’épaule du jeune homme assis sur mes genoux.

Je lui souris et me mords la lèvre, il serait temps qu’à mon tour ne déclare ma flamme aussi difficile que cela puisse être, je me dois de le faire pour ne pas qu’il se pose trop de question, mais il sera prévenu néanmoins, quitte à ce que l’ambiance soit moins romantique.

« Mes relations sont souvent difficile à comprendre c’est pourquoi je ne te demanderais pas cet effort... simplement, je voudrais que tu saches que même si je ne dis pas clairement que je t’aime... je tiens à toi énormément, et j’ai envie d’établir cette relation stable, d’essayer. Si ça ne marche pas, j’espère que ça n’affectera pas ce lien particulier que nous avons toujours entretenu toi et moi jusqu’à présent... je pense que nous ne le découvrirons qu’en essayant et que nous ne regretterons pas de toute façon, quelle que soit l’issue de notre relation que j’espère tout de même longue et durable »

Une longue tirade qui me vaudra sans doute la réputation de beau parleur que je n’ai jamais eu... d’ailleurs, aussi dragueur que je puisse être, je n’attire jamais les plus influençables dans mes filets, pour ne pas leur faire de mal... je préfère m’attaquer à bien plus méchants et réveillés que des êtres innocents comme Shun, excepté quand je m’en éprends sévèrement... là, je n’ai pas d’autre choix.

Je caresse sa joue et approche son visage du mien pour un baiser avant de lui mordre les lèvres et de lui sourire docilement. Je suis entièrement à sa merci. Je ne pense pas me tromper, et qu’il retournera la situation en se moquant de moi, bien au contraire, il s’agit d’une relation sincère et qui me fait éprouver des sensations de jeunesse, d’un premier amour... quelque chose que j’avais perdu et que j’aime retrouver chez lui. Je ne veux pas qu’il regrette, ce pour quoi j’insiste, mais il n’a pas l’air de vouloir se défaire de mon emprise, de quoi me remplir de joie. Je soupire et l’enlace tout simplement en profitant que mes yeux soient si proches de son corps pour les laisser vagabonder sur chaque parcelle dénudée qu’il veut bien m’offrir. ça n’a pas d’importance capitale et pourtant, le découvrir me donne l’impression d’être moi aussi un adolescent, lorsque j’ai découvert ma sexualité, plus jeune que lui je crois.
Je l’embrasse encore et plonge mes yeux dans les siens, à demi clos, prenant ma baguette pour faire de cette chaise inconfortable un lit bien plus confortable. Je ne saurais dire dans quelle pièce de l’établissement nous étions, mais je m’en contre fichais... et je profitais de l’occasion pour re-verrouiller les portes...

hrp: pas de souci ;)
Revenir en haut Aller en bas

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   Mar 4 Mar - 0:47

Encore une fois, Min Jun vint m'embrasser tendrement, ce qui me fit rougir. C'était déjà si suffisant, comme preuve d'amour... J'espérais tant qu'il n'était pas hypocrite. J'espérais tant qu'il faisait ça honnêtement, parce que mes sentiments étaient réciproques. Il me regarda en souriant. Je l'avais retenu d'une voix tremblante, lui murmurant que l'a si besoin de lui. Il me répondit en me demandant de ne pas le tenter. En me disant qu'il n'avait pas besoin de plus que ce nous avions déjà pour être avec moi. Cela me fit chaud au cœur. Il rajouta qu'il en avait tout de même envie... Je ne savais plus quoi penser, surtout quand il rajouta que c'était risqué. Mais je savais déjà ce que je voulais. Je lui souris timidement. Je serais capable de tout...

Il semblait attendre une réponse. Je m'apprêtais à dire quelque chose, mais, de nouveau, il posa ses lèvres sur les miennes. Je fermai les yeux, me laissant aller à une sensation si douce, si agréable, qui me procurait des papillons dans le ventre. Je pouvais en profiter à présent, je ne devais plus me cacher, même si tout semblait trop beau pour être vrai. Il prolongeait le baiser, retirant ses lèvres des miennes pour les poser dans mon cou, ce qui me faisait frissonner presque à chaque fois. Alors que son visage était de nouveau en face du mien, ce fut à mon tour d'oser lui offrir un baiser. Notre premier baiser avait été chaste et pourtant si doux que je ne le retirais pas de mes pensées. Et depuis, je voulais juste pouvoir l'embrasser à nouveau... Pour de vrai. Je lui souris doucement, avant de rapprocher mon visage du sien et de l'embrasser au départ timidement, restant doux mais gagnant de l'assurance à chaque seconde.

Mes lèvres s'entrouvraient légèrement et je me sentais rougir, mais j'avais l'impression d'être au paradis. Réellement. Je ne m'étais jamais senti aussi heureux, aussi bien. Tout était parfait, j'aurais voulus que les secondes soient des heures, que les heures soient des années, que les années soient des siècles... Et rester avec lui éternellement, sur ses genoux, mes lèvres posées sur les siennes. Puis lorsqu'enfin, j'osai le libérer, je sentis que des larmes de joie perlaient sur mes longs cils. Min Jun se mordît la lèvre. Il semblait hésitant. Mais dans un sens, je venais de lui donner ma réponse. Oui, je voulais rester avec lui. Mais ce n'était pas de ça dont il voulait me parler.

Il annonça que je n'avais pas besoin de comprendre ses relations. Mais qu'il tenait à moi bien qu'il ne me dirait pas clairement qu'il m'aimait. J'aurais voulu les entendre, pourtant, c'est trois mots... "Je t'aime." Je fus rassuré en l'entendant dire qu'il voulait essayer d'établir une relation durable et stable avec moi. Je hochai la tête, songeur. Oui, je ne regretterai pas l'issue de notre relation. Il se pencha vers moi et m'embrassa encore, me mordillant les lèvres au passage. J'eu à peine le temps de reprendre mon souffle le temps qu'il m'enlace et me fixe quelques secondes, avant qu'il ne m'embrasse de nouveau. Oui, j'étais au paradis. Pour de vrai... Il me regardait dans les yeux, à travers ses cils, les paupières à demi closes.

Min Jun avait compris que je ne le quitterai pas. Il agita sa baguette une seconde, et je me retrouvai sur un lit, allongé au dessous de lui, qui était tout près de moi, les bras tendus, les mains posées chacune d'un côté de ma tête. Je lui souris, timidement mais sincèrement. J'étais heureux, si heureux. J'avais peur de m'endormir... Et que ce ne soit qu'un rêve. Je me sentis rougir en entendant les portes se verrouiller de nouveau. C'était le début d'autre chose, le début de la fin du jeu en quelque sorte. Mais le début de notre amour, de ma vie d'adulte, peut-être... Je n'avais jamais fait ça, et j'avais un peu peur... Mais je savais déjà comment allait finit la nuit...

« Min Jun... Je t'aime. » murmurai-je, même s'il le savait déjà. « Et... Je ne m'oblige pas, je veux rester ici avec toi... Et te faire plaisir... Je t'appartiens, et j'espère que tu te rendras compte à quel point je... Je tiens à toi. »

Oui, cela faisait déjà longtemps que je l'aimais sans m'en rendre compte. Et à présent, je n'attendais plus qu'une chose, qu'il me fasse sien. Les bougies commençaient à s'éteindre, et nous savions tous deux que la nuit serait longue mais si parfaite... Je serai comblé de bonheur, et lui aussi, je l'espérais.

HRP : Eeend o/ dis moi si ça va pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: [NC-18] Event 6 - St Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 

[NC-18] Event 6 - St Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Event] Saint Valentin
» C'est l'amour à la plage ? [Event Saint Valentin] ft Martyr
» [Terminé][Piscine] [Event St-Valentin] "La vie n'est que des choix: continuer son chemin ou plonger" [Fletcher Salir/Aël T. Demareck]
» ◮ EVENT ST VALENTIN — lillias nicolson et jaimie thompson
» ◮ EVENT ST VALENTIN — luzia ozores et sean mclloyd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: le rez-de-chaussée :: cours de métamorphose-