Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Lun 17 Fév - 23:08

a new life can do born a new friendship.
Bak Seun Shik & Alboran I. Shana

 

 
Démarrer une nouvelle vie se trouvait résolument être plus angoissant qu’elle ne croyait. Elle s’était préparée à ce voyage, veillant à ne rien omettre dans sa valise pour être certaine qu’elle ne manquerait de rien. Quand bien même savait-elle qu’elle ne serait nullement seule dans ce nouvel établissement scolaire dans lequel elle s’était faite transférée, sachant qu’elle pourrait compter sur la bienveillance de son douce et adorable Suk Hee, elle n’en restait pas moins isolée pour y faire ses premiers pas. En effet, elle ne lui avait soufflé mot de sa venue, désirant lui faire une surprise à la rentrée prochaine même si elle se doutait qu’il y avait de nombreuses chances qu’elle ne la croise d’ici là dans les couloirs de cette école. Elle n’avait qu’une image superficielle de cette dernière, seulement dépeinte par les mots de son cousin, qu’elle serait obligée de côtoyer également. Il avait été une des raisons qui l’avait faite douter sur sa décision de venir en ces lieux. Le fait de voir ce dernier tous les jours en cours, ne pourrait que raviver cette blessure que ses paroles si odieuses avaient initié en son cœur, son âme. Il avait bafoué si profondément sa fierté, le lien si particulier qu’ils avaient toujours eu jusqu’à ce jour qu’elle se sentait pas encore en mesure de passer outre. Elle s’efforçait donc de penser qu’elle était venue dans cette contrée dans la seule optique d’y suivre une formation qui saurait lui donner les moyens de reprendre les rennes du domaine de son père. Elle se bornait à cette idée et réfutait tout autre qui lui indiquait qu’elle avait choisi cette école pour se retrouver auprès de ce frère de cœur.

Elle se trouvait donc devant l’entrée de ce gigantesque établissement qui semblait se perdre à perte de vue. Elle ne pouvait qu’être surprise par la prestance des lieux, sentant son souffle se couper dans sa poitrine tant elle trouvait le lieu somptueux. Résolument bouche bée, elle sentit ses phalanges accroitre leurs pressions sur la poignée de sa malle, quelque peu stressée comme tout élève qui découvrait un nouveau établissement dont il ne connaissait nullement les secrets. Elle inspira donc profondément pour tenter de réduire les battements quelque peu accélérer de son cœur. Elle vint se saisir de sa baguette délicatement pour lancer un sortilège sur sa malle afin de la rentre plus légère. En effet, une longue accession l’attendait résolument pour rejoindre le haut de ces marches qui se perdaient au-delà de ce que sa vue lui permettait. Elle commença donc cette ascension doucement, en prenant son temps puisqu’elle se trouvait particulièrement à l’avance pour son rendez-vous avec le directeur de cette école. En tant que doyen de l’établissement, ce dernier avait la charge de l’accueillir et elle comptait sincèrement sur sa bienveillance à ce sujet. Elle vint donc grimper les marches, tout en profitant de la vue qu’il lui était possible de voir. Elle ne sut combien de temps s’était écoulé lorsqu’elle vint enfin franchir la dernière marche de cet escalier mais, il était évident que les élèves devaient faire énormément de sport dans cette école, s’ils devaient monter et descendre des marches à longueur de journée.

La vue qui s’offrit à ses yeux, ne put que la surprendre d’autant plus, se rendant compte ô combien le domaine de l’école devait être immense. Elle laissa donc son regard se porter sur l’environnement qui l’entourait. Elle ouvrait ses yeux ébahie, souriante tant elle se trouvait sous le charme de ce cadre qui dénotait résolument de tout ce qu’elle avait connue jusqu’à ce jour. Elle contempla cette verdure, ces petites bâtisses, sans être en mesure d’identifier leurs fonctionnalités. Résolument seule, sans âme qui vive, elle se sentait néanmoins perdue dans cet environnement étranger. C’est donc toute enthousiaste, résolument ravie de tomber sur un possible élève de cette école qu’elle vint se diriger vers sa hauteur, tirant sa valise derrière elle en lui faisant signe.

« Bonjour… Euh… Je suis désolée de te déranger… » Vint-elle murmurer en coréen dans une douce voix qui se trouvait quelque peu maladroit. Elle n’était pas du tout à l’aise avec cette nouvelle langue mais, elle essayait de s’y accoutumé depuis des mois, sans être en mesure d’être certaine de son coréen

En effet, ce jeune homme semblait être coréen où du moins asiatique. Elle n’était nullement habituée et n’était donc pas en mesure de les différencier à ce sujet mais, elle espérait ne pas s’être trompée dans son vocabulaire. Elle se mordit doucement la lèvre avec délicatesse alors qu’elle venait le regarder avec douceur et espoir, en ajoutant cette fois-ci en anglais

« Je suis nouvelle ici et je suis quelque peu perdue. J’ai rendez-vous avec le directeur dans une heure mais, je ne sais pas où se trouve son bureau. C’est la première fois que je viens ici. Pourrais-tu m’aider, s’il te plait ? »

Elle avait prononcé ces mots de façon très lente afin qu’il puisse la  comprendre en dépit de son accent fortement hispanique. Elle vint se pincer les lèvres en lui offrant un sourire timide. Elle espérait vraiment qu’il pourrait l’aider, sinon il était fort à parier qu’elle allait se perdre dans cet école tout simplement.


TENUE : 01.

   
 
Codes par Wild Hunger.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 24
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Sam 1 Mar - 19:40

L’entrainement avait été calme, il n’y avait pas vraiment de pression la saison étant terminée et la finale des maisons passées, c’était plus l’occasion de s’amuser ensemble pendant les vacances qu’un réel entrainement. Les membres de l’équipe de quidditch d’apheredis étaient toujours ravis de se rejoindre pour s’entrainer et jouer. Aujourd’hui pas d’exercice intensif, juste un match avec des équipes tirée aux sorts entre les titulaires et remplaçants de chaque poste et sans vif d’or, le jeune homme se satisfaisait d’avoir bloqué tout les tirs vers ses buts, sauf un, ce qui avait permis à son équipe de gagner, leur poursuiveur en ayant marqué trois. Après une heure de jeu, ils avaient passé du temps au sol pour discuter autour d’un verre et de gâteau, un petit gouter entre eux qu’il partageait avec plaisir en cette belle après midi de février bien qu’un peu fraiche, mais agréable tout de même. Ils fêtèrent donc cette fin d’année un peu perturbé par les événements de novembre qui avait marqué chacun au sein de l’école de plus ou moins près mas la catastrophe n’avait pu laisser personne indifférent. Aussi se retrouver en équipe dans cette allégresse estival, même en plein mois de février, se trouvait rare et précieux et tout un chacun en profitait avec joie, en mangeant le délicieux gâteau au chocolat fait par leur capitaine et quelques boisons. Quand ils eurent passé cet demi-heure agréablement, la plupart d’entre eux s’en furent au vestiaire se changé, sauf le jeune né-moldu qui resta sur le terrain pour profiter du soleil pour voler. Pendant les vacances, les ocassions de monter sur son balai se trouvait particulièrement rare comme il rejoignait sa famille dans le monde moldu. Appréciant particulièrement ces sensations, il venait profiter seul encore un peu de ce plaisir que de voler sur son balai autour du terrain de quidditch. Il n’avait pas d’autre plan pour sa journée, Krystal était retournée aux Etats Unis auprès de sa famille. Sa sœur était sortie avec des amis et lui aussi commençait de plus en plus a aimer fuir l’ambiance triste et pesante de leur maison.

Il vit donc, à quinze mètres du sol environs, tous ses camarades s’en aller de l’école les un après les autre pour rentrer chez eux en le saluant chaleureusement jusqu’ ce qu’il n’y ai plus aucun d’entre eux et qu’il ai l’école pour lui tout seul quasiment. Flippant ? Ce ne l’était nullement pour Seun Shik qui s’amusait à la survoler en respectant plus ou moins les limites du terrain de Quidditch. Il ne dit pas défilé le temps, seulement le décor autour de lui et finit par se poser au sol définitivement quand le soleil commença à décliner singulièrement. Il retourna au vestiaire à présent seul, prit une douche et se changea avant de prendre ses affaires et de sortir pour rentrer chez lui.

Il n’aurait jamais penser croisé quelqu’un dans les ruelle de l’école à ce moment là et pourtant une petite voix féminine et enthousiaste vint s’élevé à ses oreilles, émanant d’une jeune occidentale qui lui présentait un large sourire en tirant sa valise derrière elle en lui faisant un signe de la main. Elle parla dans un coréen hésitant prononçant quelque formule de politesse à laquelle Seun Shik répondit avec un sourire tout à fait sincère face à l’effort de la jeune femme pour parler en coréen.

« - Good afternoon ! » répondit SeunShik en anglais en lui souriant de manière très amical, n’osant pas comme les anglais utiliser une formule familière sans connaitre la personne à qui il s’adressait, en bon coréen qu’il était.

Elle reprit en anglais pour lui expliquer qu’elle était nouvelle ici et qu’elle s’était perdue. Elle avait rendez vous dans une heure avec le directeur mais elle ignorait ou se trouvait le bureau de celui-ci. Elle venait là pour la première fois et lui demanda s’il pouvait l’aider. Elle parlait anglais avec un fort accent qui ne trompait pas l’apheredis sur le fait qu’il ne s’agissait pas de la langue natal de la jeune femme mais il pouvait tout de même comprendre sa requête. Une nouvelle, il imaginait comme elle devait se sentir perdue devant la grandeur des lieux vides de tous ses élèves.

« - Bien sur, je peux t’accompagner jusqu’à sa porte si tu veux. C’est un peu désert en ce moment alors si tu te perds, personne ne pourra te renseigner ! Je pourrais te faire visiter un peu en même temps. Et puis j’ai tout mon temps c’est les vacances en ce moment. » Répondit il en anglais, une langue qu’il parait de mieux en mieux et parla donc avec facilité. Il lui souri à nouveau et continua avec une certaine curiosité sur la nationalité et la présence de la jeune femme en Corée.

« - D’où viens tu ? ca fait longtemps que tu es arrivée en Corée ? »

tenue :ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Sam 1 Mar - 23:12

a new life can do born a new friendship.
Bak Seun Shik & Alboran I. Shana

 

 
Sans doute devait-elle paraitre bien étrange face à ce beau jeune homme vers lequel elle s’était dirigée comme on tente de s’accrocher à une bouée de sauvetage en pleine mer. Elle se trouvait malheureusement perdue et ne pouvait résolument pas affronter seule cet immense labyrinthe qui allait sans doute devenir sa seconde maison au fil des mois. Elle s’était donc sentie soulagée de rencontrer une personne au sein de ces ruelles désertes. C’était comme s’il n’y avait nul âme qui vive et indirectement cette pensée ne pouvait que l’intriguait. Elle comptait donc sur l’amabilité de ce garçon qui lui faisait face, se montrant souriante et douce, des traits de caractère dont elle était généreusement détentrice.

Elle avait parlé doucement dans un anglais irréprochable pour qu’il puisse la comprendre en dépit de son accent fortement hispanique. Elle avait conscience que cela ne devait pas être un exercice fort aisé pour le jeune homme d’autant plus s’il ne métrisait pas énormément la langue. En effet, le don vis-à-vis des langues étrangères était loin d’être inné et il fallait énormément s’exercer pour être en mesure de comprendre une langue dans son ensemble. Elle fut donc soulagée de le voir répondre favorablement à son action, son sourire et son accueil l’invitant chaleureusement à lui formuler sa requête. Une demande à laquelle ce dernier vint répondre obligeamment en lui indiquant qu’il pouvait bien entendu l’accompagner jusqu’à sa porte si il le désirait. Il l’informa que l’école était un peu déserte en ce moment et donc si elle se perdait, il était fort à parier qu’elle ne verrait personne pour la renseigner. Il pouvait lui faire visiter l’établissement par la même occasion car il avait du temps en ce moment du aux vacances.

Un élan de gentillesse qui ne pouvait que la rendre obligeante et reconnaissante envers ce jeune coréen ou asiatique, qui se proposait si aimablement de l’aider. Elle ne pu s’empêcher de masquer sa joie, laissant un sourire doux et ravi se figer sur ses lèvres alors que ce dernier lui demandait d’où elle venait et si cela faisait longtemps qu’elle était arrivée en Corée. Des questions qui la firent sourire d’autant plus alors qu’elle venait avec enthousiasme tendre sa main vers lui pour lui serrer la sienne en murmurant, toujours dans un anglais lent et compréhensible bien que marqué par son accent.

« Merci beaucoup. Tu me sauves la vie, j’avais justement peur de me perdre. C’est la première fois que je viens au sein de l’école. C’est vraiment gentil de bien vouloir me consacrer un peu de temps. Je m’appelle donc Shana. Je viens d’Espagne où j’ai grandi et passé toute mon enfance. Mon père est le propriétaire d’un élevage d’oiseaux magiques, des rapaces plus exactement. Je souhaite prendre sa suite, c’est pour cela que je suis venu étudier ici. Je viens donc tout juste d’arriver mais, j’ai eu de nombreuses occasions de venir à Gisteol Hyeon par le passé. Je suis vraiment excitée à l’idée de découvrir ce nouvel univers. J’espère me faire rapidement à cette région et d’être en mesure de comprendre le coréen. Mon niveau est malheureusement faible malheureusement mais, je compte bien m’améliorer rapidement. En tout cas, ravie de faire ta connaissance… ? »

Elle se rendait compte qu’elle avait énormément parlé, riant faiblement de ce fait alors qu’elle se mordait la lèvre résolument confuse et intimidé. Elle avait en quelques mots résumer son histoire, son parcours même si elle avait évité de nombreuses parts sombres comme : son père ou les raisons qui l’avaient menées à cette région par le passé. Elle était néanmoins motivée à refaire sa vie sur de nouvelles bases car c’était la raison majeure pour laquelle, elle se trouvait à l’école, prête à découvrir de nouveau horizon et rencontrer de nouvelles personnes comme ce jeune homme qui se trouvait face à elle et donc elle ignorait encore le doux prénom.

   
 
Codes par Wild Hunger.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 24
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Mer 5 Mar - 20:13

Seun Shik devait être aussi étonné qu’elle de trouver une jeune femme dans l’enceinte de l’école en cette période de l’année ou elle se trouvait si vide, mais son air perdu et inconnu ne put le tromper sur la raison de sa présence ici. Il était certain de ne l’avoir jamais vu auparavant. Elle devait surement être une nouvelle qui intégrerait l’université dès la prochaine rentrée. Une étrangère sans aucun doute puisqu’elle avait tout l’air d’une occidentale et sa façon de parler ne le trompa nullement. C’est tout naturellement qu’il accepta de lui confier son aide, ne se voyant pas la laisser ainsi perdu dans ce labyrinthe qu’était l’école. Il savait le lieu relativement impressionnant quand on y arrivait et qui n’avait pas dans sa première année, loupé le début d’un cours perdu dans les ruelles de l’école. Il ne pensait pas qu’une seule personne puissent se targué d’une telle réussite à moins d’avoir un très bon sens de l’orientation et encore. L’aphéredis ne pouvait pas la laisser déambuler ainsi dans les rues de ‘écoles et loupé son rendez vous avec le directeur dans une heure. Malgré sa large avance, elle ne serait de nulle utilité si elle se perdait. Il avait donc prouvé sa sympathie en venant se proposer de l’accompagner, il aurait eut honte du contraire. Puis il portait une certaine curiosité envers cette jeune femme qui arrivait, appréciant toujours échanger avec les étrangers.
Aussi n’avait il pas pu retenir quelque question concernant sa provenance, son accent lui rappelant très certainement l’un de ses camarades de maison, mais il pouvait se tromper après tout.

Peut être était ce le fait qu’il avait parlé en anglais qui l’avait rassurée, ou bien juste sa présence et l’aide qu’il avait promis de lui porter qui l’emporter dans un long discourt qui sembla sans fin. Elle le remercia cordialement comme elle avait justement eu peur de se perdre au sein de l’école comme elle y venait pour la toute première fois. Il se trouvait donc vraiment gentil de bien vouloir lui accorder un peu de temps. Elle s’appelait Shana et venait d’Espagne ou elle avait grandi et passée son enfance. Son père élever des oiseaux magiques, des rapaces plus exactement et c’est pour cette raison qu’elle venait étudier à Sinseonghan Jolyu, pour prendre sa suite. Elle était déjà venue à Gisteol Hyeon à de nombreuses reprise mais venais à Sinseoghan Jolyu pour la première fois. Elle se trouvait vraiment excitée à l’idée de découvrir ce nouvel univers et espérait se faire rapidement à cette région et comprendre le coréen. Son niveau actuel était malheureusement faible mais elle comptait s’améliorer rapidement. Elle se trouvait en tout cas ravie de le rencontrer. Elle laissa sa phrase en suspend comme le garçon ne s’était pas encore présenter et qu’elle ignorait son prénom.

« - Bak Seun Shik ! Prononça-t-il précipitamment pour se présenter à son interlocutrice. « Je suis aussi ravi de faire ta connaissance Shana. » Il fit une pause, car la jeune fille avait beaucoup parlé avec grand enthousiasme, un caractère espagnol sans doute. Le coréen n’était pas sur d’avoir assimilé tout ce qu’elle avait dit, c’est pourquoi il laissa un petit silence avant de répondre à la jeune femme.

« -Tu viens d’Espagne, il y en a quelques uns aussi dans l’école, à l’université, tu ne seras pas perdue, enfin sauf si ils te laissent seule dans les couloirs. En tout cas, si tu veux étudier les oiseaux, il n’y a pas de meilleure école que celle-ci. Tu dois déjà bien t’y connaitre non? Je suppose que ce n’es pas exactement les même races qu’on a que celle de ton père, il en a beaucoup d’oiseaux ? En tout cas, Tu es courageuse de venir si loin pour étudier.»

Il lui sourit avant de l’inviter d’un signe de la main à le suivre pour commencer à se diriger vers le bureau du directeur. Même si ils avaient le temps, ils pourraient attendre devant et pourrait lui montrer les points important de l’établissement.

« - Pour ce qui est du coréen, ne t’en inquiète pas ! Tu risques plutôt d’être assaillit de coréen qui voudront parler anglais avec toi, depuis que les cours sont en anglais pour le second cycle. On est pas très doué en langue et en anglais. »

Peut être ne s’était il pas présenter aussi bien qu’elle, il ne s’étalait jamais vraiment sur sa vie car il n’aimait pas vraiment ca. Preferant largement questionné celle des autres.

« - Tu es déà venu en Corée ? C’était à quelle occassion ? Des vacances ? Tu connais du monde à Gisteol Hyeon ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Jeu 6 Mar - 21:38

Extravagante, sans doute devait-elle le paraitre aux yeux de ce jeune homme qui se trouvait face à elle. Une exubérance qu’elle devait malheureusement à ses origines hispaniques qui faisaient d’elle, une bonne vivante. Souriante, amicale et ayant le cœur sur la main se trouvaient autant de caractéristiques dont la jeune femme était pourvue. De ce fait, elle s’était exprimée le plus spontanément possible sans pour autant entrer dans les détails. Elle avait laissée sa phrase en suspens comme pour l’inviter à en faire de même mais, ce dernier se contenta seulement de se présenter. Elle apprit donc qu’il se nommait Bak Seun Shik. Un prénom typiquement coréen qui enlevait toutes ses interrogations sur le pays d’origine de son camarade. Ce dernier vint l’informer qu’il se trouvait aussi ravi qu’elle de faire sa connaissance.

Elle vint donc lui sourire gentiment alors qu’il laissait un doux silence suivre ses paroles comme s’il tentait d’assimiler toutes les informations qu’elle avait pu lui donner. Elle ne pu s’empêcher de se mordiller la lèvre se sentant gênée, confuse également tandis qu’il venait de nouveau reprendre la parole en ajoutant que puisqu’elle venait d’Espagne et qu’il y en avait quelques uns dans l’école et l’université, elle ne serait pas perdue. A moins bien qu’ils la laissent seule dans les ruelles de l’école. Quoiqu’il advienne si elle désirait étudier les oiseaux, il n’y avait pas meilleure école que celle-ci. il lui demanda si elle s’y connaissait. Ce qu’elle ne pu qu’affirmer dans un signe de tête alors qu’il ajoutait que cela ne devait pas être exactement les mêmes races que celles de son père. Il lui demanda si ce dernier en possédait beaucoup. Dans tous les cas, elle se trouvait particulièrement courageuse de venir de si loin pour étudier.

Elle se contenta alors simplement de sourire à son attention alors qu’elle lui suivait bien obligeamment en répondant spontanément et aimablement à ses questions :

« Mon père est propriétaire d’un domaine de deux cents hectares dans le nord de l’Espagne. Il élève principale des rapaces magiques. Il a même créé des espèces magiques dans le même genre que ceux de l’élevage des Honjô, de ce côté de l’hémisphère. D’ailleurs Eros, que tu peux voir voler là, est un aigle criard... » dit-elle en indiquant du bout de l’index, son animal de compagnie qui sans nul besoin de l’appeler vint se diriger vers elle pour se poser docilement sur sa main alors qu’elle le montrait au jeune homme.

« C’est un oiseau lié à son propriétaire par un fort sortilège, qui fait qu’on peut le diriger où qu’il soit. Ce qui est très pratique lorsqu’on est perdu quelque part car il est en mesure de nous trouver et de nous amener à l’endroit qu’on souhaite. Encore faut-il avoir idée de l’endroit où on souhaite aller. C’est mon fidèle compagnon depuis qu’il est né. C’est un oiseau très brave et loyal. »

Elle vint d’ailleurs laisser sa seconde main se mouvoir sur le duvet de son oiseau alors que ce dernier venait donner un coup de bec à sa propriétaire avant de s’élancer de nouveau dans les airs afin de prendre l’air.

« Il a besoin d’exercice, je pense. Il a malheureusement été confiné durant tout le voyage dans sa cage et il supporte assez mal le transplannage. Faut mieux qu’il commence à prendre ses repères dans l’école. »

Elle avait dit cela avec douceur et tendresse alors qu’elle entendait son compagnon et sauveur lui indiquer qu’elle n’avait pas à s’inquiéter pour ce qui était du coréen. Elle risquait même d’être assaillie de coréens qui voudront parler anglais avec elle. Depuis que les cours soient en anglais pour le second cycle, ils étaient obligé de s’y mettre et comme ils n’étaient pas très douée. Ce qu’elle ne pouvait que comprendre alors qu’il enchainait avec d’autres questions, plus précise, plus personnelles. Elle se contenta alors simplement de sourire gentiment à son encontre même si ces dernières l’obligeaient à sombrer dans des pensées assez tristes. Elle se ressaisit néanmoins en répondant dans une voix claire et douce.

« En effet, à l’occasion de certaines vacances. J’avais un proche qu’était ici mais, nous nous parlons plus. Histoire familiale. C’était généralement en été mais je connais également une fille fantastique. Elle s’appelle Suk Hee, tu l’as connais peut être ? » Lança-t-elle par tout hasard alors qu’elle lui souriait pour poursuivre.

« On parle beaucoup de moi mais, tu ne m’as parlé que très peu de toi, Seun Shik. Cela fait longtemps que tu es étudiant à Sinseonghan Jolyu ? Tu poursuis un rêve particulier ? Dis-moi tout, j’ai l’impression d’être la seule à me dévoiler. Enfin bien entendu si cela ne te dérange pas ! Je ne veux te forcer à rien d’accord ? »




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 24
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Lun 31 Mar - 17:35

C’est avec joie qu’il rencontrait cette jeune espagnole enthousiaste et bavarde, chaleureuse comme le pays dont elle venait connu pour leur tempérament latin, du moins c’est ce que Seun Shik avait pu lire dans les livres et remarqué de ceux qui se trouvaient dans l’école. Elle lui expliqua que son père était propriétaire d’un domaine de deux cents hectare dans le nord de l’Espagne . Il élevait des rapaces magiques, il avait même crée des espèces magiques dans le même genre que ceux de l’élevage de la famille Honjô, de ce côté de l’hémisphère. Seun Shik avait déjà entendu parlé de cette famille d’éleveur très réputée en Asie, surtout de leur fils qui se trouvait être un ami de Sang Ook, son colocataire. Elle lui présenta son oiseau, Eros, qui volait autour d’eux et qui était un aigle criard comme celui-ci venait se poser sur la main de sa maitresse sans qu’elle n’ai nul besoin de l’appeler. Seun Shik regarda l’oiseau avec un vif intérêt, trouvant celui-ci joli et bien élevé.

Devant sa surprise, elle lui dit que l’oiseau était lié à son sortilège par un fort sortilège qui faisait qu’il pouvait le diriger où qu’il soit. Ce qui se trouvait fort pratique lorsqu’on était perdu car il pouvait nous retrouver et nous mener la ou on se ouhaitait se rendre. A condition de savoir ou on voulait se rendre évidement. Eros était donc le fidèle compagnon de l’étrangère depuis qu’il était né. C’était un oiseau très brave et loyal dit elle tandis qu’elle caressait l’animal qui semblait avoir envie de s’envoler comme il donna un petit coup de bec à sa propriétaire ce qui fit sourire Seun Shik devant la tendresse de cette scène, s’émereillant comme un enfant devant une petite bête. Elle estima en le relachant pour qu’il voltige au dessus d’eux qu’il devait avoir besoin d’exercice. Il avait été confiné pendant tout le voyage dans sa cage et supportait mal le transplannage ce qui n’avait rien d’étonnant. On lui avait rapporté que ce n’était pas très agréable même pour les humains, lui n’avait pas encore passé le permis de transplannage. Il imaginait cependant que ce devait être peut agréable pour un animal de se faire ainsi transporter. De toute façon , il était bon qu’Eros commence à prendre des repère dans l’école

Il réclama d’autre information, résolument curieux sur la vie de la jeune femme, sur ses expériences, et son histoire ? Il se trouvait plus curieux qu’un journaliste quand il le voulait mais elle vint répondre à ses questions, expliquant qu’en effet, elle s’était déjà rendue dans cette région pendant des vacances. Un de ses proches se trouvait ici, mais ils ne se parlaient plus, des histoires de famille. Une information qui laissait précisément entendre qu’elle ne voulait pas s’étendre là-dessus. Elle venait en été et connaissais une fille fantastique, Suk Hee, peut être la connaissait il.

« - Suk Hee ? » répéta t’il. Il en connaissait une en effet. « Celle qui est de l’équipe de Quiddich des Amynprolis ? oui je la connais. J’en fais moi aussi mais dans l’équipe adverse, celle des Apheredis. Enfin, il y a bien que sur le terrain qu’elle est une rivale, sinon, c’est une amie. »

Elle remarqua qu’on parlait beaucoup d’elle mais qu’il n’avait que très peu parlé de lui. Elle demanda si ca faisait longtemps qu’il étudiait à Sinseonghan et si il avait un rêve particulier qu’il poursuivait. Il devait tout lui dire, elle avait la sensation d’être la seule à se dévoiler. Enfin si ca ne le dérangeait pas, elle ne vouait pas le forcer. Il sourit doucement en hochant la tête de gauche à droite.

« - Oh non, ca ne me dérange pas. Je suis étudiant ici depuis que j’ai commencé mes études magiques, je vais entré en 9ème année, spécialisé en histoire et études des moldus. J’ai toujours été passionné d’histoire et j’aimerais beaucoup me spécialisé sur les relations moldu-sorciers à travers les âges et les régions. Gisteol Hyeon est un exemple de région très caractéristique de ses évolutions entre moldu et sorcier, c’est très étonnant comment celle-ci se sont dégradé si rapidement et profondément que plus de 700 ans après les rancunes envers les moldus sont encore inscrite même si l’histoire des persécutions est plus ou moins oublié. Mais heureusement ca s’ouvre un peu à présent, dans cette sublime et si vielle école. C’et plutôt une des bonnes choses de leur isolement, en plus de leur survis évidement… enfin je m’égare un peu, je crois.»

Il sourit un peu de lui-même, se trouvant toujours particulièrement bavard si on le lançait sur e sujet de l’histoire et de ses études, il aimait beaucoup cette analyse et ses relation complexe entre ses deux peuples à la fois complémentaire et conflictuel.

« - Ma mère tiens la seule librairie moldu-magique de Corée, dans le quartier magique de Busan, alors c’était une mine d ’or pour étudier les visions des deux cotés, ca fait très très longtemps que je m’y intéresse, presque depuis que je sais lire, sans doute.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Jeu 3 Avr - 18:01

Enthousiaste, elle ne pouvait que l’être à l’idée de retrouver sa douce et chère amie. Cette dernière était la seule personne au sein de cette école et de son entourage à savoir pour cette pénible période qu’elle venait de vivre au cours des six derniers mois. Des mois de doute, de peine, ainsi que de détresse où elle avait pu trouver une oreille attentive de cette dernière au travers de ses multiples missives qu’elles s’étaient échangés. Par ces écrits, elle avait déchargée toute sa souffrance, avait trouvé du soutien et du réconfort de la part de cette fille merveilleuse comme elle se sentait heureuse d’avoir pu participer à apaiser ses angoisses à cette dernière. Elle n’avait donc pas pu s’empêcher de complimenter sa chère amie, se demandant par tout hasard si ce dernier pouvait la connaitre, ce qui sembla être résolument le cas et cela ne pouvait que l’enthousiasmer d’autant plus, qu’il lui informait qu’elle se trouvait également être son ami, ce qui leur faisait une personne en commun et cela ne pouvait que la rendre d’autant plus enthousiasme dans une certaine mesure.

Elle n’avait cependant pu s’empêcher de lui retourner la question tant elle prenait conscience qu’elle se dévoilait auprès de ce garçon, qui en lui apportant son aide venait de lui enlever une épine du pied. Quand bien même se trouvait-elle reconnaissante envers lui, elle ne pouvait s’empêcher d’être curieuse à son sujet, elle avait envie d’en savoir plus à son sujet. Qu’est-ce qu’il étudiait ? Depuis quand ? Et surtout quel rêve pouvait animer une personne qui avait l’air si bienveillante. Bien entendu, elle ne voulait nullement le contraindre même si elle serait particulièrement déçue tant elle avait envie d’échanger avec ce dernier. Ce dernier lui fit part que cela ne le dérangeait nullement de répondre à ses questions. Elle découvrit ainsi qu’il était étudiant depuis sa première année à Sinseonghan. De ce fait, il allait entrer en 9ème année avec comme spécificité l’histoire et l’étude des moldus. Une mention qui l’intrigua alors qu’elle venait doucement pencher la tête sur le côté pour l’écouter, très attentive puisqu’elle se trouvait particulièrement piquée à vif.

Il lui avouait qu’il avait toujours été passionné d’histoire et qu’il aimerait beaucoup se spécialiser dans les relations entre sorciers et moldus au travers des âges et des régions. Il trouvait que Gisteol Hyeon était un exemple de région très caractéristique de ces évolutions et qu’il était très étonnant comme celles-ci s’étaient dégradées si rapidement et si profondément. A tel point que 700 ans plus tard, la rancune des habitants se trouvait toujours inscrite dans l’histoire même si on en oubliait les persécutions qui avaient pu s’y produire. Fort heureusement, conclut-il, les esprits semblaient s’ouvrir un peu à présent dans cette école. Un enfermement qui leur avait permit de survivre évidemment même s’il jugea qu’il s’égarait quelque peu. Ce qu’elle ne pensait nullement bien évidemment alors qu’il venait sourire en ajoutant que sa mère tenait la seule librairie moldue et magique de Corée dans le quartier de Busan. C’était une mine d’or pour étudier les visions des deux côtés, ce qui expliquait que ça faisait très longtemps qu’il s’y intéresser, sans doute depuis qu’il était en âge de lire.

« Eh bien, tout cela à l’air fort captivant. » Vint-elle délicatement murmurer dans un fin sourire alors qu’elle ajoutait. « Je serai résolument ravie d’en entendre plus, si cela ne te dérange. Tu as une façon d’en parler qui passionne tous ceux qui pourraient t’écouter. Tu pourras m’en dire plus sur tes recherches lorsque tu en auras le temps ? Tu as piqué ma curiosité, je dois bien le reconnaitre. »

Elle vint rire délicatement à ses mots. Quand bien même ne portait-elle plus vraiment le même regard sur la condition des moldus, il n’en restait pas moins que son côté bienveillant ne pouvait que se faire connaitre, s’imposer à son esprit, lui faisant oublier cette rancune qu’elle conservait néanmoins au fond de sa poitrine.

« Alors si j’ai bien compris, tu fais du Quidditch ? Tu es membre de l’équipe de ta maison ? Je n’ai pas encore d’idées sur la maison à laquelle je vais être assignée mais, je suis toute empressée de le découvrir. J’ai bien envie de savoir comment se déroule la cérémonie… » S’impatientait-elle avant d’ajouter tout de suite après. « Ne me dis rien, s’il te plait, je veux garder la surprise. J’ai trop hâte de voir tout cela. »

Elle vint rire, se rendant compte qu’elle devait paraitre bien gamine face à ce garçon, qui se trouvait pourtant être son cadet. Elle vint lui lancer un sourire d’excuse en se mordant la lèvre en murmurant dans sa voix cristalline.

« Désolée, je me rends compte que je parle beaucoup, ça doit pas être aisé pour toi de me comprendre, d’autant plus avec mon accent. Mais, je suis toute empressée de découvrir de nouvelles choses, c’est comme si je changeais de vie… donc je suis à cette étape où tout me semble merveilleux, je crois. »

Elle vint rire de nouveau alors qu’elle le regardait avec amitié et douceur, attendant tout simplement une réponse de sa part.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 24
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Ven 18 Avr - 22:13

Seun Shik s'était quelque peu étalé sur sa passion, ne sachant que s'emporter sur ce sujet qui l'enflammait naturellement. Il aimait partager ses connaissance sur le sujet et c'est ce qui l'avait fait tant hésité à choisir la voie du professorat plutôt que de la recherche mais il ne serait jamais vraiment trop tard pour se lancer dans une telle carrière. Il avait encore le temps mais son visage se passionnait dès qu'il partait sur le sujet. Il devait sûrement l'ennuyer mais elle assura du contraire. Elle dit que tout ceci avait l'air captivant en lui souriant simplement. Elle serait résolument ravie d'en entendre plus si ca ne le dérangeait pas. Il avait une façon d'en parler qui passionnait certainement tous ceux qui pourraient l'écouter. Il pourrait donc sans soucis lui en dire plus sur ses recherches lorsqu'il en aurait le temps. Il avait piqué sa sa curiosité, elle devait le reconnaître. Elle rit mais ignorait dans quelle aventure elle se lançait en lui autorisant une telle chose. Il serait ravit en tout cas de lui partager l’avancée ses recherches, et ne résisterait pas à cette demande en temps voulu car il saurait le lui rappeler.

Elle continua en lui disant que si elle avait bien compris, il faisait du quidditch. Etait il un membre de l'équipe de sa maison ? Elle n'avait pas encore d'idée sur la maison à laquelle elle serait assignée mais elle était impatiente de le découvrir et expliqua combien elle souhaitait savoir comment se déroulait la cérémonie de répartition. Elle ajouta rapidement de ne rien dire car elle voulait garder la surprise bien qu'elle ai tout particulièrement hâte de voir tout cela De toute façon il n'avait pas l'intention de lui révéler ce secret qu'il se devait de garder. C'était après tout bien plus beau et intéressant qu'un vieux choixpeau magique qui parlait comme il existait dans l'école du royaume uni et rendu célèbre par l'histoire d'Harry Potter. Elle rit doucement, visiblement enjoué. Sa fraîcheur et son enthousiasme était plaisant, elle se trouvait bien plus enjouée que lui pouvait l'être. Il se trouvait plus posé mais ce n'était pas désagréable.

Elle s'excusa, en se rendant compte qu'elle parlais beaucoup, cela ne devait pas être aisé pour lui de la comprendre, d'autant plus avec son accent. Elle se trouvait si empressée de découvrir tant de nouvelles choses, comme si elle changeais de vie, donc elle e trouvait à cette étape ou tout lui semblait merveilleux. Ça semblait être le cas, elle sonnait comme une enfant à ses oreilles et c'était assez drôle à vrai dire. Il vint sourire à la jeune fille qui ne pouvait que l'égayer tant sa joie de vivre et de découvrir Sinseonghan Jolyu était communicative. Puis Seun Shik se trouvait bien plus receptif à la bon humeur depuis qu'il sortait avec Krystal.

« - Ne t'en fait pas, ma petite amie est américaine alors, je n'ai aucun soucis à te comprendre, même avec ton bel accent espagnol. Et puis, certain professeur ont des accent bien plus compliqué que le tiens, alors je suis habitué à décrypter de l'anglais étrange. Si on veut comprendre les cours, c'est nécessaire. Je ne te dirais rien de la cérémonie de répartition. C'est top secret et ce serait dommage de gâcher la surprise, c'est vraiment magnifique ici. Bien sur j'ignore comment ça se fait ailleurs alors j'ai du mal à pouvoir comparé, mais c'est une belle cérémonie. Tu ne seras pas déçu. »

Il sourit à la demoiselle, certain qu'elle apprécierait la répartition qui émerveillait tous les nouveaux arrivant. Meme après 9 ans ca avait toujours la même saveur, le même intérêt pour le jeune homme.

« - Pour ma part, je suis chez les aphéredis, anciennement bidulgi. Et Tu aurais une préférence pour l'une ou toute te conviendrais ? En tout cas, il n'y a pas de rivalité entre les différentes maisons ici, c'est assez agréable. Ah et oui, je fais parti de son équipe de quidditch, depuis ma deuxième année. Je suis tombé dedans un peu par hasard mais j'y suis resté depuis, j'aime vraiment ça, et je me débrouille pas trop mal. Je suis le gardien. Et toi, tu as pratiquée le quidditch ou pas ? Ou bien tu as un autre passe temps? Et comment est l'école en Espagne ? Il y a des maisons aussi ? Comment se déroule la cérémonie ? »

Il parlait lui aussi beaucoup, plus que d'ordinaire, comme seul sa petite amie ou l'histoire pouvait allonger ses discours.Il se gratta la nuque en riant légerement de se trouver si bavard avec cette jeune femme qu'il venait de rencontrer. La curiosité pour le pays et la jeune femme le tenait, il ne pouvait que se montrer ainsi, bien loin du garçon reservé et renfermé qu'on lui connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Jeu 8 Mai - 18:14

Elle était excitée comme une petite puce à l’idée de découvrir cette école. Quand bien même savait-elle qu’elle ne pourrait nullement éviter Joaquin, étant donné qu’ils avaient le même âge et suivait le même cursus, elle voulait croire qu’elle était assez forte pour évoluer près de lui, sans ressentir la moindre douleur. Elle avait longuement réfléchi avant de se décider à quitter son ancien établissement pour fuir le regard de cet homme, qui lui avait brisé le cœur et l’avait dans un certain sens, déshonoré. Une peine dont elle avait du mal à se remettre, tant cela signifiait beaucoup trop de choses sur laquelle tirer un trait. Elle s’était sentie plus seule que jamais et seule Suk Hee, sa confidente, avait pu lui redonner le sourire. Elle était venue spécialement pour elle, pour l’aider et la soutenir comme elle avait pu le faire avec elle. Elle désirait également se consacrer à ses études, sa passion, pour fuir le cruel vide de sa vie. Elle était donc ravie de faire la connaissance de Seun Shik, de pouvoir échanger avec lui, tout simplement. Elle s’était néanmoins excuser de parler de façon si vive, cela ne devait pas être facile pour lui, du moins le supposait-elle.

Il vint la rassurer à ce propos, lui informant que sa petite amie était américaine alors il n’avait aucuns soucis à la comprendre, même avec son joli accent du sud. Une remarque qui la fit sourire doucement, tandis qu’il ajoutait que certains professeurs avaient des accents tout aussi particulier et complexe à comprendre également. Il lui promit de ne rien lui dire sur la cérémonie car c’était un secret et qu’il serait bien dommage de lui gâcher la surprise. Il lui avouait qu’elle était magnifique même s’il ignorait comment cela se déroulait ailleurs pour pouvoir comparé. Elle ne pouvait qu’être d’autant plus enthousiaste à ces paroles, souriant doucement à ce dernier en concluant.

« J’ai encore plus hâte de découvrir tout cela ! Tu me mets l’eau à la bouche. »

Elle ria naturellement alors qu’elle jetait un sort de lévitation sur sa malle pour pouvoir évoluer plus aisément au sein de cette école, nullement pratique pour se déplacer avec en vue des différents sentiers composés de pierres brisées. Elle vint donc suivre son ami, laissant Eros se dégourdir les ailles. Il lui informa qu’il était dans la maison des Apheredis, anciennement Bidulgi. Il se trouvait donc dans la maison de son cousin et si en plus de cela, il faisait du Quidditch, sans doute était-il un de ses coéquipiers. Il lui demanda si elle avait une préférence parmi celle de l’établissement.

« Aucune en particulier, je ne les connais pas trop, je dois le reconnaitre. » Avoua-t-elle avant de demander innocemment. « Il y a des critères spécifiques selon les maisons ? »

Dans tous les cas, il n’y avait pas de rivalité entre les différentes maisons au sein de l’école, ce qui était plutôt agréable. Il vint ainsi confirmer ses pensées en lui faisant part du fait qu’il était titulaire dans l’équipe de sa maison et ce depuis sa seconde année. Il y était rentré un peu par hasard mais il y était resté depuis. Il aimait vraiment ce sport et se débrouillait pas mal en tant que gardien. Il vint alors lui retourner la question en plus d’autres toutes aussi curieuses les unes que des autres. Elle sourit naturellement avant de rire délicatement, de façon si spontanée. Elle appréciait sa curiosité ainsi que son intérêt à son sujet, cela voulait dire qu’il était ravi d’échanger avec elle. C’est donc en douceur qu’elle vint simplement répondre à ce dernier.

« J’ai toujours adoré le Quidditch. Et ce dès ma plus tendre enfance. On pouvait passer des heures avec mon cousin à discuter des différentes équipes, se chamailler sur le meilleur. On pouvait également passer des heures à s’entrainer lorsqu’on s’est engagé au sein de l’équipe de l’équipe de notre maison. Je suis batteuse depuis ma troisième année et il était poursuiveur pour sa part. Je compte bien continuer à pratiquer ce sport, après tout, il est ma pratique favorite. » Elle vint rire délicatement à son ami tandis qu’ils montaient doucement les marches qui semblaient les mener à un étage supérieur. Elle vint inspirer un coup avant de poursuivre. « J’ai même pensé devenir professionnelle à un moment mais, l’idée de prendre la relève de mon père me tentait bien plus. C’est pour cela, que j’ai pris la décision de venir étudier l’ornitholomagie à Sinseonghan et j’ai vraiment hâte de découvrir tout cela. » Elle sourit simplement en venant grimper la dernière marche et découvrir un nouveau niveau de cette université. Elle laissa son regard se perdre sur les bâtisses, ne sachant nullement ce qu’elles pouvaient être. Elle resta silencieuse quelques secondes avant d’ajouter simplement.

« Notre école est perchée en haut d’une falaise. Il s’agit d’un vieux château aux allures de Moyen Âge. L’édifice est très majestueux et le cadre de vie très plaisant. Il a été spécialement aménagé, il y a plus de mille ans. D’illustre sorciers de notre pays y ont fais leurs premiers pas et tu peux être sur que l’école en est très fière. Nous avons trois maisons contrairement à Sinseonghan et chacune est liée à un trait de caractère très fort, un peu comme à Poudlard. »

Elle sourit simplement à son ami alors qu’elle ajoutait doucement : « Ais-je satisfait ta curiosité ? Si ce n’est pas le cas, je dois avoir quelques photographies dans ma malle. J’ai une amie qui veut devenir journaliste-photographe et qui a fait pleins de photos de l’école, je dois bien en avoir ramené quelques unes, je te monterai à l’occasion, si tu le désires. Comme une récompense pour avoir bien voulu laisser passer quelques souaffles de ma future équipe… » Elle vint rire en lui faisant un clin d’œil. Elle n’était nullement sérieuse dans ses propos et il était évident qu’elle se ferait un plaisir de lui montrer tout cela, si elle avait bien pensé à prendre quelques photographies avec elle. Elle n’avait pu s’empêcher de dire une bêtise, tirant doucement la langue comme la grande enfant qu’elle avait toujours été.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 24
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Mar 27 Mai - 13:42

Seun Shik épondait avec plaisir aux question de la jeune femme et l'interrogeait en retour sur le quidditch, sur l'espagne et son école, curieux d'en savoir plus sur ce pays et elle. Elle lui expliqua qu'elle avait toujours adoré le Quidditch et ce dès sa plus tendre enfance. Elle pouvait passer des heures avec son cousin à discuter des différentes équipes, se chamailler sur le meilleur. Ils passaient également des heures à s'entrainer quand ils s'étaient engagé au sein de l'équipe de leur maison. Elle était batteuse depuis sa troisième année et son cousin était poursuiveur. Elle comptait bien pratiquer ce sport encore ici à Sinseonghan Jolyu , le quidditch était sa pratique favorite. Seun Shik comprenait ce désir et espérait aussi a retrouver sur le terrain. Elle avoua qu'elle avait pensé devenir professionnelle à un moment mais l'idée de prendre la relève de son père la tentait bien plus. C'est pourquoi elle avait pris la décision de venir étudier l'ornitholomagie dans cette école. Elle avait vraiment hâte de découvrir tout cela. Il sourit doucement comme ils avancaient dans les ruelles de l'école tout comme il s'interogeait de l'allure que pouvait avoir l'école espagnole. Elle lui expliqua qu'elle était perchée en haut d'une falaise, c'était un vieux château à l'allure moyenageuse. L'édifice se trouvait majestueux et le cadre de vie très plaisant. Il avait été specialement aménagé il y a plus de mille ans pour les sorciers espagnols, ce qui le faisait plus vieux que cette école et de l'époque de la très renommée école anglaise de Poudlard. D'illustres sorciers de son pays y avaient fait leur premiers pas et leur écoles en était évidement très fière, comme tous les instituts s'honoraient des grand nom qui avait défilé dans leur couloir, malheureusement, Seun Shik ne connaissait aucun nom de sorcier espagnol célèbre à part sans doute le nom de leur actuel ministre de la magie. Elle lui expliqua ensuite qu'ils avait seulement trois maisons contrairement à cette école mais que chacune était liée à un trait de caractère fort comme pouvait l'être l'école anglaise.

Le coréen l'écoutait attentivement, chacun de ses mots l'assoiffant davantage de question et de curiosité qu'elle savait satisfaire mais pas tarir. Il rit en hochant la tête incertain comme elle lui demandait justement qi elle avait pu satisfaire cette curiosité. Si ce n'était pas le cas, elle devait avoir quelques photographies dans sa malle. Une de ses amies désirait devenir reporter et elle avait fait plein de photo de leur école. Elle devait donc en avoir amené quelques unes qu'elle pourrait lui montrer à l'occasion, si il le désirait. Il devait avouer en avoir très envie, toujours curieux, et un château de moyen age ne pouvait que d'autant plus interessé la fibre passionné d'histoire qui sévissait en lui. Elle affirma que les photo serait comme une récompense pour avoir bien voulu laisser passer quelques souaffles de sa futur équipe. Il ne put que rire à cette remarque qu'il savait nullement sérieuse comme elle riait elle aussi en lui lançant un clin d'oeil tout à fait révélateur. Avancant en riant, il lui dit en plaisantant tout comme elle.
« - Ce n'est pas bien de soudoyer les joueurs adverses, enfin si on devient adversaire. Qui sait tu viendras peut être dans ma maison. Ce serait sympa. J'ai un espagnol d'ailleurs dans mon équipe, il s'appelle Loakin ! Enfin je le prononce très mal, l'espagnol est une langue difficile, je n'y arrive jamais.»

Il se demanda si il s'agissait du cousin poursuiveur dont elle parlait, mais la coincidence serait étonnante. A vrai dire, ils s'entendaient bien avec mais ne le connaissait pas tant que ca en dehors de l'équipe, du terrain et des soirées victorieuses ou ils fêtaient joyeusement leur score. Mais il ne s'était jamais vraiment penché sur son histoire et son ancienne école.

« - J'aimerais vraiment voir ses photos, ca a l'air magnifique rien qu'à t'écouter. Ah on arrive auprès de l'enclos des créature magique, c'est ici que se déroule les cours d'ornitolomagie et il y a un petit bestiaire de créature magique, on ne peut pas rentrée mais en pasant par derrière, on peut les observer,je te montrerais si tu veux. Il y en a un grand nombre, du veracrasse au botruc, au hypogriffe et sombral, enfin d'après ceux qui les voient. Evidement, il y a aussi beaucoup d'oiseaux. Et juste la, il y a un petit parc interieur très agréable, pas toujours très calme cependant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   Ven 27 Juin - 12:39

Elle avait vraiment hâte de découvrir cette école. Après tout, Sinseonghan Jolyu se trouvait être l’université où elle comptait terminer son cursus d’étudiante. Elle ne pouvait donc qu’être particulièrement intriguée par son nouvel environnement, s’extasiant peut-être un peu trop aux yeux du coréen qui l’accompagnait dans cette visite. Elle ne savait pas s’ils seraient dans la même maison, mais le jeune homme lui laissait une bonne impression et ne voyait aucun inconvénient à s’en faire un ami. Elle répondait donc naturellement à ses questions en toute franchise, même si elle omettait des détails particuliers la concernant. Elle répondait dans les grandes lignes et cela semblait convenir à son camarade qui l’écoutait obligeamment. Elle espérait répondre convenablement à ses questions, à sa curiosité vis-à-vis de son précédent établissement.

Il vint rire à sa taquinerie et y répondit même en lui avouant que ce n’était pas bien de soudoyer les joueurs adverses, enfin s’ils le devenaient. Qui sait ? Peut être serait-elle dans sa maison, ça pourrait être sympa et il y avait d’ailleurs un espagnol dans son équipe. Un certain Loakin, qu’elle reconnu immédiatement comme une mauvaise prononciation de Joaquin, le prénom de son cousin. Ainsi, il se trouvait être dans la même maison que lui ? Son sourire vint se faner un léger instant, quelque peu déstabilisé par cette idée. Inconsciemment, elle espérait qu’elle ne serait pas dans la même maison. C’était une chose de l’ignorer, une autre de devoir lui faire face toutes les heures de la journée dans toutes ses activités. Elle fut ravie qu’il ne lui demande pas si par tout hasard, cela pouvait être son cousin. Elle vint donc reprendre une expression douce et naturelle alors qu’il lui avouait qu’il aimerait vraiment voir ces photographies, ça avait l’air magnifique rien qu’à l’écouter.

« Promis, je te les montrerai alors ! » Vint-elle répondre dans un sourire doux alors qu’il lui avouait qu’ils arrivaient près de l’enclos des créatures magiques. C’était ici que se déroulait les cours d’ornitholomagie. Il y avait un petit bestiaire des créatures magiques mais ils ne pouvaient pas y rentrer. Cependant en passant par derrière, on pouvait les observer. Il lui montrerait si elle voulait.

« Avec plaisir. J’adorerai voir ça ! » Vint-elle naturellement s’exprimer dans une douce voix. Il y avait un grand nombre de créatures : du veracrasse au botruc, hypogriffe et sombral, d’après ceux qui pouvaient les voir. Bien sûr, il y avait beaucoup d’oiseaux. Une idée qui ne pouvait que la ravir alors qu’elle pouvait voir Eros lancer son doux chant, ayant remarqué ses nombreux congénères. Elle ne fut nullement surprise de le voir se diriger vers l’enclos, s’éloignant de son champ de vision. Il ne craignait rien, du moins le supposait-elle, connaissant bien son compagnon de route.

Elle vint donc reporter son attention sur Seun Shik, qui lui indiquait qu’il y avait un petit parc intérieur à leur gauche, très agréable, mais pas toujours très calme. Ce qu’elle imaginait sans trop de mal, cela devait résolument être le point de rencontre de l’ensemble des étudiants pour profiter d’un peu d’ombre au printemps et en été. Elle vint donc naturellement murmurer.

« Cela ne m’étonnes pas. Cela doit être très appréciable en été, notamment lorsqu’on pense au fait que l’altitude ne rend pas la chaleur plus supportable. J’ai hâte de découvrir tout cela lorsque je serai enfin là. Il va te falloir me montrer les meilleurs endroits ! Je compte sur toi. D’accord ? »

Elle vint rire en lui faisant un clin d’œil amical alors qu’ils prenaient la direction d’un nouveau palier. Combien y’en avait-il ? S’était-elle posée comme question à elle-même en silence tandis qu’ils franchissaient les dernières marches. Elle se retrouva donc devant un grand édifice de verdure qui vint s’imposer à eux par sa structure et sa prestance. Il ne lui fallut pas plus pour prendre conscience qu’il s’agissait d’un labyrinthe, ce qu’elle vint naturellement exprimer en montrant la verdure en question.

« Je suppose qu’il s’agit du labyrinthe de l’école. C’est bien ici que s’est déroulée la première manche du tournoi, non ? Mon cousin m’en avait parlé, mais je n’avais pas pu y assister. Enfin disons que l’évènement n’a plus fait rêver personne par la suite… »

Laissant sa phrase en suspens, elle se mordit la lèvre, consciente qu’elle était en train d’aborder un sujet délicat, notamment en vue de la catastrophe qui s’était déroulé durant cet évènement. Elle inspira donc tranquillement avant de lui sourire simplement en ajoutant. « Et sinon qu’il y-a-t-il dans ce palier ? Que j’essaye de bien visualiser la chose. C’est un véritable labyrinthe cette école. » Elle vint rire de nouveau, changeant tout simplement de sujet alors qu’elle attendait la réponse de son partenaire, souriant doucement.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik   

Revenir en haut Aller en bas
 

a new life can do born a new friendship. | Bak Seun Shik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Born to kill all lives...
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: le rez-de-chaussée-