Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 I don't know why... but... | PV Park Yong Woo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Ven 7 Mar - 16:14

I don't know why... but...
Park Yong Woo & Alboran I. Shana



Cela faisait quelques semaines désormais que la jeune hispanique avait fait son entrée au sein de cette région quelque peu meurtrie par les derniers évènements. Même si l’attaque s’était déroulée quelques mois plus tôt, la pression qui avait entouré l’évènement semblait s’être allégée et la civilisation semblait reprendre son rythme habituel. Elle pouvait sentir parfois une légère froideur dans les couloirs de l’établissement mais, dans l’ensemble l’ambiance était assez agréable. Elle était parvenue à se faire quelques connaissances au sein de l’école et de sa classe avec qui elle passait beaucoup de temps afin de fuir des pensées plus moroses que celles qu’elle s’intimait d’avoir. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle avait fuit l’école en compagnie de quelques uns de ces camarades pour rejoindre Geolughan Dosi, la capitale de cette province magique. Ils avaient optés pour passer la soirée au sein de la Brasserie « Se Deulaegon », le lieu huppé à la mode des étudiants de cette université.

C’était la première fois qu’elle acceptait la proposition d’un de ces camarades, tant ce dernier lui avait forcé la main pour la voir sortir de sa coquille. Il est vrai que même si elle s’efforçait de se montrer aussi naturelle que par le passé, il lui était profondément difficile de l’être alors que l’un des responsables de son mal être se trouvait dans la même salle, les mêmes soirées. Ce qui était malheureusement le cas en cette soirée alors qu’elle s’était intimée de le sortir de sa tête ; Ce qui était plus facile à dire à faire alors qu’elle le voyait se pavaner au milieu de charmantes demoiselles, quelque peu alcoolisé et sans doute drogué en vue des yeux rouges qu’elle pouvait entrevoir. Elle se sentait particulièrement frustrée de le voir agir de la sorte sous ses yeux même s’il n’avait sans doute pas du prendre conscience de son arrivée. Elle s’était donc excusée auprès de ces amis qui s’étaient dirigé vers le groupe où il se trouvait en prétextant qu’elle désirait saluer un ami qu’elle avait cru reconnaitre. Un mensonge bien entendu mais, qui expliquerait son absence durant un bon moment alors qu’elle prenait place au bar, dans un coin assez reculé et calme de la brasserie.

Elle commanda un whisky pur malt auprès du serveur, qui vint la servir sans un mot malgré que cet alcool soit fort. Elle en avait besoin à vrai dire alors qu’elle sentait son regard s’assombrir, beaucoup moins enclin à faire la fête qu’auparavant. Elle sentait même une légère boule lui taraudait le ventre alors qu’elle remerciait le serveur en coréen. Elle vint donc placer ses phalanges autour du verre de son verre alors qu’elle se pincer les lèvres pour contenir cette mélancolie. Elle vint inspirer profondément pour se donner du courage alors qu’elle pouvait voir dans le reflet du miroir qui se trouvait en face d’elle, ses camarades qui semblaient s’amuser les uns avec les autres. Son regard quant à lui, ne quittait pas des yeux celles de son cousin qui semblaient s’être établi à côté d’une de ces amies et accessoirement la pire ennemie à elle. Une fille au sang pur, originaire également d’Espagne avec qui elle le voyait plaisanter. Un fait qui ne pouvait que la rendre d’autant fébrile alors qu’elle se maudissait de l’être. Elle vint donc simplement inspirer profondément pour boire une gorgée de son verre, sentant le liquide frais mais fort de cet alcool bruler sa gorge. Un fait qui avait au moins le mérite de lui faire oublier tout cela alors qu’elle déposait son verre sur le bar pour adopter une position plus confortable tout en venant descendre le tissu de sa mini-robe sur ses fines jambes dénudées.

Malheureusement au travers de son action, elle vint frôler de bout de jambe celle de son voisin de bar qui semblait sagement en train de siroter son verre. Elle vint donc reporter son attention sur lui pour s’excuser au travers d’un sourire, le découvrant véritablement. Un jeune homme d’origine sans doute de la province tant ces traits se trouvaient typiques à ceux d’un coréen. Ce dernier possédait un visage résolument doux et plaisant. Ses yeux se trouvait bruns, presque noirs et la douceur qui s’en dégageait se trouvait particulièrement agréable en dépit de l’apparence assez digne et austère qui se dégageait de son échine. Elle se surprit à le regarder avec intérêt, s’en rendant compte alors qu’elle s’excusait par un sourire en venant retourner à la contemplation de son verre. Sans doute que ses joues devaient être légèrement teintes de roses tant elle se trouvait gênée sous son regard qu’elle pouvait sentir sur elle, du moins s’était la sensation qu’elle en avait. Elle n’osait à peine tourner son regard vers lui, même si elle ne serait nullement gênée de le regarder s’il s’était trouvé loin devant elle, il y avait quelque chose en lui qui l’intriguait sans savoir pourquoi.


TENUE : 01.

   
Codes par Wild Hunger.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Mer 12 Mar - 23:35

J’avais rejoint le bar pour me détendre d’une semaine particulièrement éprouvante et mouvementée. Pourquoi les accidents et les agressions avaient toujours tendance à se dérouler à 17h 30, de préférence le vendredi soir. Sinon c’est pas drôle de ne pas grignoter sur nos heures de repos ou nos week-end . Nous nous retrouvions à rester au travail jusqu’à 23h passé le temps de prendre en charge l’ensemble de l’événement et de remplir un rapport sur celui-ci. On pouvait adorer son métier, adorer l’action et le terrain, s’enthousiasmer d’aller courir derrière un escroc ou un délinquant, remplir un dossier à 22h parce qu’il fallait que ce soit fait le jour même et n’oublier aucun détail, ca ennuyait tout le monde à une heure ou le seul désir était de rejoindre son petit chez soi ou de se détendre après une longue journée de travail . Je ne faisais pas exception à la rêgle, même après un an de service, si je n’avais pas perdu ma passion du débutant, je trouvais quelque petits inconvénient dans mon métier. Je m’y faisais évidement, surtout depuis l’arrivée de mon coéquipier. Et quel coéquipier. Il réduisait ma charge de travail, il était d’une aide précieuse mais c’était relativement étrange de former une équipe avec lui. J’avais évité Yasushi depuis si longtemps que me retrouver à ses côté à présent, après tant de dispute entre nous, ne pouvait qu’être perturbant et étrange pour nous deux. Se rendre au ministère, effectuer son service devenait quelque peu incommode comme l’atmosphère avec mon ancien meilleur ami était tendue. Je me sentait donc soulagé de me retrouver en Week end , un week end complet auquel on avait droit tout deux.

Je m’étais rendu seul au bar, rien à voir avec un quelconque alcoolisme. Apprécier un verre dans un bar pour se détendre d’une semaine trop longue n’était pas une maladie. Je connaissais le barman depuis longtemps, c’était un camarade d’école et de maison, nous n’étions pas particulièrement proche mais nos relation se trouvait suffisamment amicale pour pouvoir passer du temps agréablement à discuter tout deux, entre le service qu’il devait effectué, lorsque je me rendais dans ce bar. Bien sur ce soir là, il y avait beaucoup monde comme le week end s’offrait au jeune qui venait fêter leur liberté de s’amuser. Mon ami derrière le bar trouvait bien peu de temps à  m’accorder et j’observais son verre de rhum groseille ou les jeunes gens qui dansaient et bavardaient joyeusement dans la salle.

Une jeune femme vint s’installer auprès de moi, elle avait un joli profil occidental et des traits attrayant sous sa longue chevelure de couleur châtain très agréable. Elle était jolie mais semblait triste. Son expression était fermée quoiqu’en l’occurrence il n’y avait pas de raison d’être particulièrement enthousiaste à attendre et gouter un verre en face d’un bar. Elle ne prêta aucune attention à moi et je retournais moi-même bien vite à mes propres pensées pour siroter tranquillement mon verre, en solitaire.

Un effleurement, pas même une pression juste la sensation d’une présence très proche sur ma cuisse me fit relever le visage vers la demoiselle à mes cotés. Un sourire d’excuse s’allongea sur son visage à mon égard, rapidement comme si elle avait fait quelque chose de mal quand bien même n’était ce qu’un simple contact involontaire. Je répondis à son sourire, mon visage exprimant que ce n’était rien, qu’il ne fallait pas s’en tenir trop rigueur comme ca pouvait arriver à tout le monde. L’expression éclairait son visage en ne le rendant que plus agréable et jolie, ses yeux s’allumant d’une lueur mignonne d’excuse qui devait sans doute être une puissante arme pour se faire pardonner toute sorte de chose. Je souris doucement à la jeune fille pour la rassurer.  J’ouvris la bouche avant qu’une pensée ne m’interrompe dans ma lancée. En quelle langue devais-je lui parler ? Coréen ? Anglais ? J’optais pour cette seconde langue.

« - Ce n’est rien, ne t’inquiète pas ! Un véritable courant d’air ! » Il sourit, sans savoir pourquoi il disait déjà des bêtises à cette jeune femme qu’il ne  connaissait pas, dont i ignorait même si elle parlait l’anglais, si elle le comprenait avec son accent très fort et son anglais hésitant.

« - Est-ce que tu me comprends, je ne parle pas très bien anglais, mais c’est la première fois que je te vois ici. Tu es nouvelle ? Tu es à Sinseonghan Jolyu ? je suppose ? » La communauté sorcière avait beau être large, à Gisteol Hyeon, tout le monde se connaissais plus ou moins et les étrangers était très vite reperé et montré du doigts. Bien sur, les occidentaux se reperait encoe plus aisément, même avec l’affluence d’étudiant étranger à l’ecole de magie.

tenue : 01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Ven 14 Mar - 17:14

Troublée, elle ne pouvait nullement nier l’être tant elle se trouvait particulièrement réceptive aux charmes de ce beau coréen, qui se trouvait être son voisin de bar. Elle ne l’avait nullement remarqué jusqu’alors mais, désormais qu’elle avait posé son regard sur lui, qu’un faible contact s’était lié entre eux deux, elle ne pouvait réfuter l’idée qu’elle se trouvait curieuse. Sa réserve naturelle l’empêchait d’engager la conversation tant elle se sentait rougissante sous son regard qu’elle pouvait sentir sur elle. C’était la première fois depuis quelques années qu’elle n’avait pas éprouvée cette délicieuse sensation d’intimidation et d’attrait face à un jeune homme. Une sensation bien différente de celles qu’elle avait ressenties auprès d’autres jeunes hommes avec qui elle avait passé la nuit après une soirée passée à les séduire. Un moyen comme un autre de se vider la tête, de penser à autre chose dans les bras d’hommes honorés de pouvoir lui faire découvrir cet instant d’évasion totale de l’âme dans les méandres de ce plaisir luxuriant.

Elle ne serait nullement dérangée de découvrir ces mêmes sensations aux côtés de cet homme aux traits si coréens. Sans doute que cette pensée était déplacée mais, elle se trouvait vraie tant et si bien qu’elle en rougissait délicatement. Cependant en autre cette sensation d’attirance charnelle que la simple vision de sa stature semblait avoir instauré en sa chair en quelques instants, il y avait quelque chose dans son regard, ce mystère qu’elle avait cru percevoir qui l’intriguait, obnubilant pleinement ses pensées. Elle fut satisfaite de le voir introduire la conversation, venant mettre un terme à ses interrogations intérieures de l’initier. La remarque que ce dernier lui fit en anglais, dans un accent maladroit, la fit délicatement sourire alors qu’elle reportait son attention sur lui. Elle voulait se concentrer sur ce que ce jeune homme lui disait, le son quelque peu élevé de la musique pouvant brouiller sa compréhension. Elle laissa donc son regard se poser sur le visage de cet homme avec attention, appréciant le fin sourire qui ornait ce visage ô plaisant et charmant.

Elle appréciait l’effort dont il venait de faire preuve au travers de cette bêtise amusante, qui lui donnait envie de sourire alors qu’elle avait seulement eu comme attention de broyer du noir jusqu’alors. Ce jeune homme vint alors lui demander si elle parvenait à le comprendre. Il ne parlait pas très bien l’anglais mais, c’était la première fois qu’il la voyait ici, était-elle à Sinseonghan Jolyu. Il le supposait dans tous les cas. Au travers de ces mots, il semblait être un habitant et habitué des lieux, fin observateur sans doute en vue de la tournure de sa phrase et il voyait très juste du premier coup. Une pensée qui la fit rire dans un doux soupir alors qu’elle lui répondait avec douceur.

« Ton accent est très prononcé mais, cela fait son charme… Il est très plaisant à écouter. » Vint-elle s’exprimer dans une voix un peu charmeuse tandis qu’elle le complimentait simplement. Elle ne pouvait nullement réfuter le fait qu’elle appréciait le ton grave de sa voix dont se dégager à la fois une douceur et une sensualité à laquelle, elle n’était nullement insensible.

Sans doute devait-elle paraitre séductrice et franche au travers de ces paroles, ce qui était résolument le cas alors qu’elle riait doucement à ces mots pour glisser une de ses mèches qui s’était égarée sur son visage pour poursuivre dans un ton plus désinvolte et doux.

« Je viens d’arriver en effet. J’ai été transférée cette année à Sinseonghan Jolyu où je suis des études pour devenir dresseuse de créatures magiques. Je viens d’Espagne, si tu veux savoir. » Précisa-t-elle pour expliquer le fort accent qu’elle possédait tandis qu’elle appuyait chacun de ces mots avec lenteur pour qu’il puisse bien la comprendre.

« Je ne comprends pas malheureusement… du moins pour l’instant, le coréen. Mais j’espère m’améliorer dans les mois à venir. Je te montrerai mes progrès si jamais j’ai l’occasion de te recroiser dans ce bar. »

Elle vint ponctuée ses paroles par un doux clin d’œil taquin alors qu’elle riait de nouveau pour ajouter, curieuse et résolument déterminée à en savoir plus sur cet homme ténébreux et mystérieux, qui se trouvait face à elle, si envoutant.

« Et qu’en est-il pour toi ? Es-tu originaire de la province ? Tu es étudiant ? » Lança-t-elle en appuyant sur ces dernières paroles pour laisser paraitre un faible silence pour ajouter dans un ton presque triste et déçue : « Si oui, je n’ai pas eu le plaisir de te croiser auparavant… »

Un plaisir ? Résolument, du moins pour elle. Elle ne savait pas pourquoi mais, l’expression qui se dégageait de cet homme lui plaisait, l’attirait. Il semblait en pleine possession de ses charmes, sans doute devait-il faire tomber bon nombre de femmes à ses pieds et elle ne pouvait nier qu’elle ne verrait aucun inconvénient à devenir l’une d’entre elles. En même temps, les prunelles de cet homme cachait un mystère imperceptible mais terriblement intriguant tant et si bien qu’elle serait résolument satisfaite d’en découvrir plus sur lui, s’il le voulait bien. C’est donc dans une voix et un sourire doux qu’elle vint simplement murmurer :

« Shana ! » Elle lâcha ça simplement dans un fin sourire malicieux avant d’ajouter. « Au moins, je ne resterai pas la simple inconnue avec qui, tu auras discuté quelques minutes… » Ponctuant cette phrase par un clin d’œil taquin pour ajouter dans un ton tout aussi espiègle. « Et si tu étais un vrai gentleman, tu me donnerai ton prénom également, pour ne plus être le beau inconnu que j’ai rencontré. »

Elle vint appuyer ses paroles par un sourire franc et sincère, riant doucement de sa bêtise, qui saurait sans doute trouver écho en la personne de cet homme dont elle ignorait tant de choses mais, indirectement, elle serait ravie de discuter avec lui et passer la soirée en sa compagnie tout simplement. Après tout, il semblait résolument un homme des plus charmants et si cela pouvait débuter sur une amitié où une relation plus complexe, elle ne se plaindrait nullement.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Ven 28 Mar - 20:55

C’est avec joie que je venais entamer une discussion avec cette jeune femme qui se trouvait charmante quand bien même étais-je complètement étranger à celle-ci. Je me trouvais seul et elle-même semblait aussi isolée, c’est donc sans la moindre arrière pensée que je répondais à ses sourires d’excuse, en la priant de ne pas s’inquiéter de ce petit incident qui ne me donnait en fait qu’une jolie occasion d’entamer la discussion avec cette jeune occidentale que je rencontrais pour la première fois. Je ne résistai pas au plaisir de venir lui poser quelque question, ne souhaitant nullement couper l’échange avec la jeune femme ce qui me priverais sans doute de l’occasion de le refaire. Je vins m’excuser pour mon accent qui était très fort et mon anglais quelque peu bancal. Je n’étais pas sur qu’elle me comprenne mais je poursuivis dans un anglais aussi simple que celui que je connaissais comme quoi je la voyais pour la première fois et qu’elle semblait nouvelle dans la région. Je supposais qu’elle étudiait à Sinseoghan, c’était souvent la raison des jeunes étrangers pour se trouver dans ce bar de Gysteol Hyeon. Généralement, ils se repéraient facilement, d’autant plus lorsque comme moi on avait l’habitude de dessiner et d’observer les inconnus, les gens qui se baladaient, qui buvaient sur les terrasses.

Elle confirma le fait que mon accent était fortement prononcé mais cela faisait mon charme affirma t’elle. C’était ainsi très plaisant à écouter dit elle d’une jolie voie suave et douce, féminine qui allait résolument bien avec son corps charmant. J’aimais particulièrement le côté séducteur de ses paroles qui révélait un peu la personnalité de la jeune femme, peut être aussi un certain intérêt pour ma personne et me donnais la sensation de ne pas l’ennuyer en venant m’adresser à elle. Je ne pus qu’en être soulager, comme ce rire qui parsemait ses lèvres et qui me fit sourire radieusement à la jeune fille. Elle poursuivit en expliquant qu’elle venait d’arriver. Elle avait été transférée cette année à Sinseonghan Jolyu ou elle étudiait pour dresser des animaux magiques. Elle venait d’Espagne. Elle aussi avait un accent particulièrement marqué mais elle faisait aussi attention à bien prononcé ses mots anglais pour que je puisse comprendre ses paroles sans accroc.

Elle poursuivie en expliquant qu’elle ne comprenait malheureuse pas le coréen pour l’instant. Elle espérait pouvoir s’améliorer dans les mois à suivre. Elle pourrait me montrer ses progrès si elle avait l’occasion de me recroiser dans ce bar. Je souris à ses paroles qui accompagner de ce petit clin d’œil se faisait assurément coquin et charmeur et qui ne savait me laisser de marbre, j’espérais moi aussi en avoir l’occasion quand bien même on venait à peine de se croiser dans ce lieux chaleureux. Elle me retourna la question, voulant savoir si j’étais de la région et si j’étais étudiant avoir d’ajouter apparemment déçu que si c’était le cas elle n’avait pas eu le plaisir de me croiser auparavant. Un plaisir que j’aurais partagé comme elle se trouvait fort attirante et jolie. Son teint d’olive et son joli sourire se trouvait ravissant et attirant d’autant plus lorsque son charmant accent musical et hispanique vint prononcer le doux prénom de Shana dans un sourire. Voici donc le nom de ma séduisante interlocutrice. Elle dit qu’elle ne resterait pas la simple inconnu avec qui j’aurais discuté quelques minutes. Elle me fit un clin d’œil en disant que s’il se trouvait gentleman, il se présenterait aussi pour ne pas rester le bel inconnu qu’elle avait rencontré. Parole de bon sens.

« - Ce serais bien dommage, j’en conviens, et inéquitable à présent que j’ai pu entendre ton doux nom. » Je lui souris doucement en la regardant posément et assurément, la fixant avec intérêt et profondeur, comme si je cherchais à lire dans son regard clair bien plus que ce que je pouvais voir dans ses yeux chatains. Je poursuivi simplement en souriant.

« - Je m’appelle Yong Woo, je suis originaire de la province oui, j’y ai presque toujours vécu pour ma part. C’est beaucoup moins exotique que l’Espagne. » Je parlais moi aussi doucement pour qu’elle me comprenne facilement, accentuant par la même occasion l’intention sensuel de mes interventions, aucun de nous deux ne cachait l’intérêt que l’autre pouvait provoquer et cela était d’autant plus agréable.

« - Mais je ne suis plus étudiant, je travaille depuis plus d’un an. Je suis auror. Aussi tu ne m’as surement pas croisé auparavant dans l’enceinte de l’école. Il est bien sur possible que tu m’es croisé sans que tu ne me remarque, c’est un peu mon travail de passer. Mais…je n’aurais certainement pas loupé une aussi belle femme. Je n’aurais pu que me retourner sur ton passage." Je ris doucement à cette pensée, bien sur qu’en tant que métamorphomage, même mes propre parents pouvait ne pas me reconnaitre si je prenais une forme étrangère. Mais j’étais assez certain de mon sens de l’observation, surtout en ce qui concernais les femmes.

« -Je suppose que l’on pourra se revoir ici, je l’espère en tout cas. Je viens souvent, je suis ami avec le gentil barman de ses lieux… c’est très pratique pour avoir des chocolats gratuitement. J’aime bien venir ici, alors tu risques de m’y voir souvent, à moins qu’on ne se rencontre ailleurs. Tu as pu visité un peu la région, il y a longtemps que tu es arrivée par ici ? »


Je me trouvais un peu bavard, particulièrement séduit par la demoiselle, je devenais plus loquace et curieux pour la jeune femme qui dénotait entre tout les asiatiques de ce paysage. J’avais très envie de la connaitre davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Ven 28 Mar - 22:15

Shana se trouvait particulièrement réceptive aux charmes de ce bel inconnu, qui se trouvait sous son regard. Ses traits fins et à la fois mature, renvoyait une impression qui l’attirait inexorablement vers lui, le détaillant avec cet intérêt qu’elle n’avait plus eu pour un homme depuis des mois. Les conquêtes d’une nuit qu’elle avait pu avoir depuis qu’elle avait rompu avec son ancien petit ami, n’avaient pas autant éveillé son intérêt que cet homme qui lui faisait face. Il était particulièrement charmant à ses yeux et ce charme asiatique ne faisait que renforcer l’effet plaisant et bien sur lui-même qu’il renvoyait. Le sourire qu’il lui tendait était captivant et agréable, la rendant légèrement sensible à cet homme qui lui avouait qu’il serait bien dommage et inéquitable à présent qu’il avait entendre son doux nom. Le regard qu’il lui offrait se trouvait assuré et posé, la détaillant avec intérêt et profondeur comme s’il cherchait à lire en elle. Des prunelles qui rendaient sa chair sensible, son cœur s’emballant délicatement dans sa poitrine, rendant ses joues quelque peu brulantes tant elles se consumaient face à la profondeur de ce regard. Il s’appelait Yong Woo, un prénom qu’elle n’était pas prête à oublier tant elle se trouvait charmée par les manières et la classe de cet homme qui lui avouait qu’il était originaire de la province. Il y avait toujours vécu et trouvait que c’était beaucoup moins exotique que son pays d’origine. Une remarque qui la fit sourire délicatement alors qu’elle lui répondait tout en douceur.

« Ça l’est pour moi. Tu as un charme à part… »

Elle percevait dans ses mots, le ton qu’il employait, un intérêt tout aussi prononcé qu’elle avait pour sa personne. Sa voix se trouvait particulièrement sensuelle à ses oreilles tandis qu’il lui avoué qu’il n’était plus étudiant car il travaillait depuis plus d’un an en tant qu’auror. De ce fait, elle n’avait surement pas put le croiser dans l’enceinte de l’école. Bien entendu, il était également possible qu’elle l’est déjà croisée sans s’en rendre compte puisque c’était son travail de passer inaperçu. Mais, il lui aurait été certainement impossible de louper une aussi belle femme qu’elle. Un compliment franc qui intensifia la rougeur de son visage tandis qu’il poursuivait sur sa lancée en lui avouant qu’il n’aurait pu que se retourner sur son passage. Sans doute des paroles de dragues assez classiques mais, qui semblaient particulièrement sincères au travers de ces lèvres qui les lui offraient si obligeamment.

Il vint finir ces mots par un rire plaisant qui sonnait agréablement à ses oreilles alors qu’elle venait rire à son tour tant elle se trouvait sensible à ce charisme qu’il dégageait. Il supposait néanmoins qu’ils pourraient se revoir au sein de ce bar. Dans tous les cas, il l’espérait puisqu’il venait souvent. Il était ami avec le gentil barman de ces lieux, ce qui était très pratique pour avoir des chocolats gratuitement. Il lui avoua qu’il aimait bien venir ici et qu’elle risquait de l’y voir souvent, à moins qu’ils ne se rencontrent ailleurs. Il lui demandait si elle avait pu visiter un peu la région et si cela faisait longtemps qu’elle était arrivée par ici. Des paroles ô tendancieuses qui lui donnaient l’impression qu’il lui offrait obligeamment de nombreuses possibilités de le revoir à l’avenir si elle désirait de son côté.

Ce qui ne pouvait que la rendre d’autant plus sensible à cet homme, qui lui plaisait indéniablement malgré le fait qu’elle désirait garder la tête froide même si cela était relativement difficile dans le cas présent. Après tout, il n’y avait rien de mal à succomber à ce charme irrésistible qui dénotait de l’échine de cet homme, qui savait résolument bien s’y prendre avec la gente féminine. Elle serait résolument ravie de faire partie de son tableau de chasse, si ce dernier était un dragueur professionnel. Elle n’attendait rien de plus concrètement, si ce n’est une possible amitié, si comme elle le pensait, quelque chose pouvait se construire entre eux deux.C’est donc dans un sourire résolument charmeur et charmé, qu’elle vint le détailler à son tour de son regard profond et doux pour lui murmurer.

« J’espère également que nous aurons d’autres occasions de nous rencontrer à l’avenir ici ou ailleurs, avec plaisir… » Vint-elle s’exprimer dans un fin sourire alors qu’elle venait poursuivre délicatement. « Je viens juste d’arrivée ici. Quelques semaines tout au plus. Je n’ai malheureusement pas pu découvrir ta province. Peut-être que tu pourrais être mon guide durant ton temps libre. Tu sembles être le mieux disposé pour me dire ce qui est le plus intéressant ? Et peut-être pourras-tu m’initier à ta langue maternelle, ça serait une occasion inespérée pour moi mais, je ne voudrai absolument pas abuser de ta bienveillance… Au pire te rencontrer ici de temps à autre sera une occasion parfaite pour te montrer mes progrès et échanger avec toi. Bien que je dois reconnaitre que la première option m’attire particulièrement… »

Elle vint avouer ces mots dans un regard profond et pénétrant alors qu’elle venait rire délicatement à sa proposition presque indécente si elle s’était trouvé être une coréenne. Après tout, elle était en train de lui avouer qu’elle était particulièrement sensible à ses charmes et surtout très intéressé par sa personne. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle vint délicatement jouer avec le liquide de son verre en venant doucement le tourner d’un mouvement de poignet délicat pour ajouter dans un ton tout aussi intéressé et doux :

« Alors tu es auror ? C’est un métier tout à fait extraordinaire et honorable. Qu’est-ce qui t’as donné envie de le devenir ? J’avoue que ça me rend particulièrement curieuse, après tout, tu as l’air d’être quelqu’un de posé et réfléchi, bien loin de l’image quelque peu casse-cou qu’on se fait d’un auror. Bien que cela n’est nullement dérangeant. Je dois même avouer que ça te rend encore plus intriguant. Mais, peut-être m’offriras-tu l’opportunité d’en découvrir plus sur toi, au cours de la soirée ? »

Elle vint ponctuer ces mots dans un clin d’œil à la fois taquin et sérieux alors qu’elle venait délicatement porter son verre à ses lèvres tout en le regardant avec attention, curieuse et surtout sensible à ce regard comme à cette voix qu’elle appréciait écouter dans cet anglais à l’accent typiquement coréen, qui lui conférait une apparence à la fois sensuelle et amusante.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Dim 6 Avr - 21:23

Il devait avouer qu’il serait ravi de la revoir à nouveau, que ce soit dans ce bar ou ailleurs, la jeune femme lui plaisait assez avec ses grands yeux occidentaux profonds et quelque peu envoutant se trouvait très attirant comme la personnalité brillante de la jeune femme qui semblait aussi chaleureuse qu’elle avait semblé triste quelque instant auparavant. Il préférait ce sourire qu’elle lui tendait et son regard intéressé sur lui. Elle vint elle aussi exprimer son désir de le revoir en espérant qu’ils aient d’autres occasions de se rencontrer à l’avenir ici ou ailleurs, ce serait en tout cas avec plaisir pour elle. Tout comme pour lui. Elle ajouta qu’elle venait tout juste d’arriver ici depuis quelques semaines tout au plus. Elle n’avait pas encore eut l’occasion de découvrir sa région malheureusement. Il pourrait peut être devenir son guide sur son temps libre. Il devait être le mieux disposé pour lui dire ce qui était le plus intéressant à visiter dans la province. Peut être pourrait il aussi l’initier à sa langue maternelle, ca serait pour elle une occasion inespérée mais elle ne voulait pas abuser de sa bienveillance. Déjà, le recontrr ici de temps en temps serait une parfaite occasion pour lui faire par de ses progrès, bien qu’elle pouvait avouer que la première option l’attirait tout particulièrement.

Elle riait doucement et il rejoint le mouvement. Il aimait cette proposition et avait tout autant envie qu’elle de partager ses instants futurs avec elle. La revoir à nouveau l’enchanterait, il en était certain, et lui faire visiter la région serait sans doute très plaisant et amusant. Il y avait de nombreuse chose à visiter, à voir dans cette province ancienne, comme en Corée. Il sourit doucement avant de repondre à la jeune fille.
« - Oh ca me plait davantage aussi, bien sur, avec mon travail et tes études, ce peut etre parfois un peut compliquer de se voir mais il y a plein d’endroit ou je voudrais t’emmener, à comencer par le mont jirisan, il y a un point d’observation des oiseaux très interessant. »

Elle tournait son verre dans sa main, le liquide tournant contre la paroi. Elle vint reprendre la parole en disant qu’ainsi il était auror. C’était un métier tout à fait extraordinaire et honorable. Elle se demandait ce qui lui avait donner envie de le devenir. Elle avouait que ca la rendait particulièrement curieuse, après tout, il semblait d’être une personne de posée et réflechie, bien éloigné de l’image un peu casse cou qu’on pouvait ce faire des professionnel de son métier. Cela n’était nullement dérangeant. Elle devait avouer que ca le rendait encore plus intriguant, mais peut être lui offrirait il l’opportunité d’en découvrir pus sur lui, au cours de cette soirée. Il sourit doucement et hocha la tête.

« - Oh ce n’est pas si incompatible que cela d’être posé, réfléchi et auror, je dirais même que c’est plutôt un avantage. Foncer dans le tas, l’impulsivité incontrôlé, ca c’est dangereux pour un auror. Je suis réactif et bien entrainé, je réfléchi vite… et je suis le meilleur pour ce qui est de me camoufler. Je suis un bon auror, du moins, je fait tout pour l’être même si je n’ai pas encore beaucoup d’expérience. J’ai pas toujours voulu l’être mais j’ai toujours été très fier que mes parents et grands parents en ai été, j’aimais leurs histoires. Je voulais être joueur de quidditch, seulement, j’ai du mettre fin à mon ambition et ca m’a paru une bonne voix de devenir auror. »

Il ne s’étala pas sur le sujet, sur les raisons qui l’avait poussé a arrêter le quidditch et à se détourner de la belle carrière qu’il espérait dans ce sport. Il était heureux de son metiers, il lui plaisait et il donnait le meilleur de lui-même pour celui-ci. Il rit comme il était venu parler très sérieusement, même si bien sur parler de son métier ne pouvait être très drôle et qu’une discussion entre deux personne n’avait pas besoin d’être sans cesse amusante mais il avait très envie de la faire rire et sourire comme i la trouvait si jolie ainsi. Il finit son verre et se tourna vers la jeune fille en lançant un regard sur la piste de danse. Yong Woo tendit sa main vers Shana :

« - M’accorderiez vous cette danse, mademoiselle, ce serait un honneur pour moi de danser avec ue aussi jolie fille que vous. Je ferais sans doute de nombreux jaloux en me trouvant avec toi sur la piste de danse. » Il rit doucement comme il venait la complimenter sans complexe en lui offrant un petit clin d’œil pour assurer qu’il plaisantait bien qu’il la trouvait assurément jolie. Il l’accompagna vers la piste de danse, sous le regard amusé de son ami barman qui leva un de ses pouces comme pour l’encourager avec la jeune fille, ou approuver son choix. Il l’aperçut et rit doucement en le montrant à Shana.

« -Mon ami est un idiot, il ne faut pas faire attention à lui.A se demander comment je choisis mes proches. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Lun 7 Avr - 20:59

Elle se trouvait particulièrement ravie d’avoir fait la connaissance de cet homme qu’elle rencontrait pourtant pour la première fois de son existence. Un jeune homme dont se dégageait une aura résolument bienfaitrice et apaisante et à la fois torturée. Une sensation résolument étrange et qui ne saurait que faire rire le jeune homme si elle prenait le risque de l’exprimer à haute voix et pourtant le fond de ses prunelles sombres et pourtant si douces, pétillantes de malice ne pouvait la tromper à ce sujet. Elle était donc plus que sincère dans son désir de se retrouver de nouveau en sa compagnie dans un futur proche même si elle était résolument incapable de savoir ce qu’il allait advenir de leur rencontre d’ici la fin de la soirée. La seule chose qu’elle pouvait entrevoir, c’était qu’il se trouvait tout intéressé qu’elle pouvait l’être envers sa personne. Elle avait rit naturellement à sa proposition indécente, satisfaite de le voir rejoindre le mouvement alors qu’il venait lui répondre dans un doux sourire que ça lui plaisait davantage également sa proposition. Bien entendu avec son travail et ses études à elle, cela pourrait être parfois un peu compliqué qu’ils se voient mais, il y avait plein d’endroit où il pourrait l’y conduire, à commencer par le mont Jirisan où il y avait un point d’observation des oiseaux très intéressant. Une idée qui ne pouvait que la ravir alors qu’elle s’exclamait avec enthousiasme.

« Tu me donnes l’eau à la bouche, tu sais ? » Vint-elle dire dans un fin rire alors qu’elle venait faire tourner son verre dans sa main pour laisser le liquide s’échouer contre la paroi de ce dernier avant de reprendre la parole.

Elle trouvait son choix de métier très intéressant et à la fois très intriguant. Il est vrai qu’il n’avait nullement le profit qu’on pouvait se faire d’un auror mais, étrangement cela semblait plutôt bien lui aller. Elle cherchait nullement à se montrer désobligeante à ce sujet mais elle le trouvait d’autant plus intriguant et mystérieux. Il lui donnait envie de le connaitre, d’en savoir plus à son sujet et d’éveiller en lui quelque chose, un sentiment. Aucune émotion précise, en soit, juste une envie de sa part qu’il veuille également en savoir plus sur elle tout comme elle le ressentait à son égard. Il vint ainsi lui préciser dans un sourire que ce n’était pas si incompatible que cela d’être posé, réfléchi et d’être un auror. Il pensait même que c’était plutôt un avantager car foncer la tête dans le tas, l’impulsivité incontrôlée, ça pouvait se révéler être dangereux. Il était donc très réactif, bien entrainé et il réfléchissait vite, pour ne pas dire le meilleur pour ce qui était du camouflage. Cette phrase ne pu que la faire sourire alors qu’elle l’imaginer au cœur de l’action à se dissimuler derrière son adversaire en toute discrétion pour le dessaisir de sa baguette et le maitriser. Il faisait dans tous les cas de son mieux pour être un bon auror même s’il n’avait pas encore beau d’expérience. Cependant, il voulait bien reconnaitre qu’il ne l’avait pas toujours voulu le devenir mais qu’il était particulièrement fier que ses parents et grands parents aient pu l’être tant il appréciait leurs histoires. Il avait souhaité devenir un joueur de Quiddich mais, il avait du mettre fin à son ambition et l’idée de devenir auror lui avait semblé être la bonne voie. Une affirmation quelque peu ferme et tendue qui lui fait comprendre qu’il s’agissait d’un passage de sa vie sur lequel il n’aimait pas s’épancher. Ce qu’elle ne pouvait que comprendre puisqu’elle-même disposait d’évènements dans sa vie qu’elle ne voulait nullement aborder. Il vint rire dans un ton cristallin et pourtant si agréable à ses oreilles en venant finir son verre. Il vint se tourner vers elle, lui lançant par un regard une douce invitation à rejoindre la piste de danse qu’il vint réitérer au travers de ses paroles.

Une invitation qu’elle ne pouvait qu’accepter, appréciant bien trop la danse pour que cela en soit autrement. Elle vint donc lui sourire obligeamment en acceptant la main qu’il lui tendait tout comme ses compliments si adorablement exprimés.

« Et moi donc ? » Vint-elle lâcher à son tour dans le même rire que rire alors qu’ils arrivaient au milieu de la piste de danse où d’autres couples avaient pris place. Elle se trouva alors rapidement très près de lui, ne pouvant que constater l’aisance et la beauté de sa stature fine mais néanmoins agréable au regard.

Il était résolument attirable ainsi, ce rire frôlant ses oreilles tant le son qui venait les titiller se trouver agréable. Il vint d’ailleurs lui montrer l’origine d’un tel rire en l’informant que son ami était un idiot et qu’elle ne devait pas faire attention à lui. Il ironisa quelque peu faussement en se demandant comment il choisissait ses proches. Ceci lui conférait un air particulièrement malicieux et attrayant qui la captivait, la faisant rire délicatement alors qu’elle se laissait guider aux actions de son partenaire. Ce dernier vint donc la guider, Shana répondant avec aisance à ses commandements muets. Elle avait toujours été douée en danse, un art typique de son pays alors qu’elle n’avait de cesse de lui sourire lorsqu’elle venait de nouveau se placer face à lui. Très rapidement, le rythme de la chanson prit une sonorité plus sensuelle, plus charnelle, les intimant à suivre le tempo, leurs deux corps se rapprochant pour se frôler, se découvrir simplement. Le véritable pouvoir de la danse pour les initiés, qui savait éveiller les sens et c’était résolument ce qui était en train de se passer au sein de sa chair. Ses prunelles brunes et profondes n’avaient de cesse de s’ancrer dans celle du beau coréen, son sourire charmé et charmeur ne quittant ses lèvres tant elle appréciait cette danse et cette rencontre de leurs deux chairs. Elle ne pu que rire délicatement lorsque la danse vint prendre fin sans pour autant qu’ils ne s’éloignent l’un de l’autre. Elle le fixait avec malice et intérêt, venant murmurer tout contre son visage, non loin de ses lèvres.

« Eh bien, quel surprise ! Je ne m’attendais pas à découvrir qu’un coréen pouvait avoir de tels talents en danse. Tu ne cesses d’éveiller ma curiosité, je dois bien le reconnaitre. J’ai hâte de découvrir bien d’autres de tes talents cachés… » Laissa-t-elle souffler contre ses lèvres alors qu’elle le fixait avec intensité.

Elle n’avait nul désir de s’éloigner de lui, elle se trouvait particulièrement contre lui, le tissu de sa robe moulant ceux des vêtements de cet homme, qui semblait tout comme elle, quelque peu fébrile, brulant d’une certaine fièvre nullement anodine. Sa proposition ne se voulait nullement insidieuse même si elle ne pouvait nier qu’elle ne l’était pas totalement. Il lui plaisait après tout.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Ven 11 Avr - 14:46

Shana était tout particulièrement séduisante et rarement une jeune femme n’avait autant éveillé mon intérêt qu’elle n’avait su le faire en quelques instants. Son regard, son expression, son sourire et la joie qui s’exprimait quand elle parlait ne me laissait pas indifférent bien au contraire. J’étais ravi de l’avoir rencontrée, d’autant plus que ca me semblait si simple. Nous étions sur la même longueur d’onde, chacun séduisant l’autre mais le plaisir de nous rencontrer semblait sincère et véritable autant chez elle que chez moi. Elle n’égayait pas seulement ce verre mais cette soirée et nous imaginions déjà un peu avoir d’autre occasion de nous connaitre davantage encore. Je discutais avec elle avec plaisir et un enthousiasme loin d’être anodin qui m’interpellait moi-même. Bien sur j’avais déjà dragué dans ce bar, j’avais déjà eu de courtes aventures avec des femmes rencontré autour d’un verre mais il y avait quelque chose de différent ce soir. J’avais la certitude que quoi qu’il se passe on arriverait à créer quelque chose derrière, pas forcément un lien amoureux mais au moins avoir le désir de se revoir pour discuter. Ca me paraissait simple et facile avec elle, j’étais très à l’aise, tout comme elle semblait l’être avec moi.

Pour l’instant, une danse avec elle serait la bienvenue, je l’invitai donc à se faire et fut heureux de la voir accepter sans opposer de résistance, semblant elle aussi ravi d’aller danser ensemble. Nous rejoignirent la piste de danse, non sans se faire remarquer par mon ami barman et quelques autres clients du bar, peut être parce que Shana était espagnole et particulièrement jolie, certainement la plus jolie femme du bar, à mes yeux en tout cas. Je l’accompagnais, m’excusant des gamineries du barman en expliquant que je choisissais mal mes amis et elle affirma que c’était aussi son cas. Je la regardai et sourit doucement à la jeune occidentale.

« - Ah oui, j’espère que tu ne parles pas pour moi. » dis-je en riant doucement bien que nous étions tout de même loin de pouvoir se considérer comme des amis dès à présent comme il se connaissait depuis un quart d’heure à peine. Bien sûr ce n’était nullement sérieux et je ne pouvais penser qu’elle le prendrait au premier degré.

Comme nous nous trouvions au milieu de la piste de danse, je me rapprochai d’elle pour entamer une danse. Je la serrai contre moi pour débuter une danse douce et sensuelle, un corps à corps dans lequel elle se laissait porté au rythme de la musique en suivant mes pas. Elle se trouvait doué pour la danse, plus que moi-même sans aucun doute, après tout l’Espagne était le pays du flamenco et les latinos étaient célèbre pour leur sens de la fete et du rythme, bien sur c’était un stéréotype mais il se trouvait parfois quelque vérité dans ceux-ci. Les espagnols avaient une culture festive et musicale bien différentes des coréens mais ce n’est pas pour autant que je me débrouillais mal dans cet art. Du moins, j’arrivais à suivre le mouvement plutôt élégamment sans marcher sur les pieds de ma partenaire. J’aimais bien danser et j’avais appris avec l’expérience à savoir mener une jeune femme sur des rythmes plus ou moins endiablé sans avoir l’air ridicule ou novice. Elle se trouvait particulièrement belle comme elle mouvait son corps sur la musique, plus souriante que jamais, le visage pétillant de joie comme si le simple fait de danser avait allumé en elle un feu crépitant et salvateur. Je ne résistais pas à lui adresse, moi aussi, ce sourire ravi du bonheur simple de s’agiter sur la chanson. Je me rapprochais de plus en plus d’elle, me laissant porter par la musique sensuelle qui résonnait dans le bar et l’alchimie entre nos deux personnes qui semblait fusionner agréablement. Lorsque la musique pris déjà fin, nous nous trouvions étonnement proche l’un de l’autre, mais nul d’entre nous ne songea à se reculer, du moins, je ne le fis nullement, mes bras la calant contre moi de cette façon bien plus intime que la bienscéance l’éxigeait, révélatrice de mon état d’eprit. Je ne voulais pas vraiment la laisser partir et elle se laissa faire, venant s’exclamer contre mes lèvres que c’était une surprise. Elle ne s’attendait pas découvrir qu’un coréen pouvait avoir de tel talent de danseur. Je ne cessais d’éveiller sa curiosité reconnaissait elle. Shana avait hâte de découvrir ses autres talents cachés.

Je souris au compliment, acceptant ceux-ci qui sortait de cette jolie bouche avec grand plaisir. Je ris à sa dernière remarque qui comportait un double sens fort interessant à mes yeux, qu’importe son intention, les deux me semblait tout à fait plausible avec elle car elle se trouvait vraiment ravissante et plaisante.

« Et moi donc ! Je te retourne le compliment, tu danses très bien, même si c’est moins surprenant de la part d’une hispanique, ce n’arrive pas tous les jour d’en croiser dans un bar coréen, surtout à Gysteol Hyeon. » Je lui fit un sourie sincère en la fixant avec un interet certain, venant la taquiner quelque peu, je m’adressa à elle d’une voix coquine et assurément séductrice.

« - Hum, quelle genre de talent puis je te montrer à présent ? » Je la fixa un instant et comme elle restait très proche de moi, je me pencha doucement sur elle pour venir déposer mes lèvres sur les siennes. Nous ne ous connaissions depuis très peu de temps, mais ils semblait évident que le courant passait bien entre nous, que je l’attirais tout comme elle pouvais avoir ce pouvoir sur moi. Je me contenta d’un baiser doux et relativement bref, juste pour gouter à ses lèvres chaudes qui avaient le gout des épices et du soleil. Délicieuse! Je souhaitais m’assurer de sa réaction et de son accord qui était tout de même primordiale.

« -Peut être celui-ci par exemple! Bien que ce soit un peu prétentieux de dire qu’il s’agit d’un talent. C’en est assez loin je crois.» J’eut un léger rire, ayant la sensation de passer pour un très mauvais séducteur, même si ce n’était pas vraiment le cas, elle était juste plus attirante que les autres que j’avais rencontré sur ma route, mais non innacessible semblait il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Dim 13 Avr - 11:38

Ses sens quelque peu éveillés par cette délicieuse danse qu’ils avaient partagés ensemble, la jeune femme ne pouvait que savourer les bienfaits que ceci lui apportait. Résolument charmée par cet homme au regard pénétrant, doux et à la fois si malicieux, elle ne se lassait pas de l’observer, de laisser ses prunelles détaillait le moindre trait de son visage, la moindre de ses expressions. Il avait une beauté résolument attrayante et envoutante qui lui plaisait énormément. Elle n’était nullement en mesure de savoir vers quoi leur relation allait sans doute se diriger mais elle était sure d’en garder un souvenir profondément agréable et plaisant. Il se trouvait si aimable et tendre, attentif également et distingué. Elle se rendait compte qu’elle aurait résolument envie de le revoir dans l’avenir afin de pouvoir le découvrir plus amplement, que ce soit en tant que simple connaissance, voir amie ou peut être amante. Elle ne ferait aucun inconvénient à vivre cette expérience avec lui et ses paroles ne pouvaient que révéler cette impression. Elle le détaillait avec intensité, ses prunelles ne quittant nullement celles de cet homme qui lui faisait face. Elle n’avait nul désir de s’éloigner de lui et ce désir semblait réciproque. Elle pouvait sentir les prunelles de Yong Woo sur son visage, tout aussi charmé et intéressé qu’elle.

Un sourire et rire résolument irrésistible vint s’extirper des lèvres résolument attirable de son partenaire, ce dernier lui retournant le compliment qu’elle venait de lui tendre. Il n’était nullement surprit de la part d’une hispanique mais, ça n’arrivait pas tous les jours d’en croiser une dans un bar coréen, surtout ici au sein de cette province. Une remarque qui ne put que la faire sourire à son tour tandis que le regard du jeune homme se fit plus pénétrant encore. Dans une voix coquine et résolument séductrice, il vint lui murmurer quel genre de talents il pouvait lui montrer à présent. Ce petit air coquin, lui conférait un air particulièrement envoutant tandis qu’il la fixait un instant sans rien dire. Elle n’avait nul souhait de se dérober de son emprise, particulièrement sensible et attirée par ce regard qu’il lui tendait. Elle vint sourire lorsqu’elle sentit le souffle brulant du jeune homme venir se rapprocher du sien, réduisant à néant la distance qui séparait leurs deux lèvres.

Un baiser qu’elle accueillit avec satisfaction, savourant le contact ô délicat de ces commissures contre les siennes. La chair de ses dernières se trouvait douces et délicates, chaudes et confortables. Elle aimait particulièrement la tendresse avec laquelle il l’embrassait même si elle trouva ce dernier bien trop court. Ce dernier vint se retirer délicatement pour lui susurrait que c’était peut-être ce talent dont elle parlait, bien qu’il était un peu prétentieux de dire qu’il s’agissait d’un talent. Après tout s’en était assez loi, il pensait. Ce fin rire qui s’extirpa de ces délicieuses lèvres, la fit sourire en coin dans une expression amusée et coquine. Elle le détailla avec intensité et attention de ses prunelles sombres, observant ce visage si plaisant qui se trouvait face à elle. Elle laissa une de ses mains glisser le long du bras de ce dernier pour rejoindre son épaule, sa nuque avec délicatesse et élégante. Un geste presque indécent sans aucun doute de sa part mais elle ne pouvait s’en empêcher tant elle se trouvait sous son charme indéniablement. Elle vint rire légèrement à son tour, se mordillant tendrement la lèvre. Elle avait envie de l’embrasser de nouveau. Ce désir pénétrant brulait sa chair alors que ses doigts étaient venus se nicher contre sa nuque, pour caresser délicatement cette dernière, laissait ses délicates phalanges glisser sur la mâchoire de cet homme si magnifiquement mise en valeur par cette petite barbichette.

« Ce n’est peut être pas un talent en soit mais… c’est indéniablement un élément non négligeable dans les talents d’un amant ou d’un tombeur de ses dames. »

Elle avait susurrait cela dans une voix ô sensuelle et suave en laissant trainer une de ses phalanges sous le visage de cet homme, qui lui tendait un regard tout particulièrement profond et passionnant. Elle aimait résolument le pétillement qui semblait s’être initié dans ces prunelles tandis qu’elle poursuivait délicatement tout contre ses lèves.

« Un talent dont tu es incontestablement maitre, Yong Woo… ça me plait… ça me donne envie d’en découvrir encore plus. »

Elle vint finir ses paroles dans un sourire résolument charmeur alors qu’elle mouvait sa main contre sa nuque pour l’intimer à rejoindre ces lèvres. Elle n’avait nul souhait de résister à l’appel pénétrant de ces commissures si délicieuses à embrasser. Elle laissa donc ses lèvres s’y mouvoir délicatement avec douceur et une légère passion. Une passion délicate, imperceptible tandis que ses lèvres glisser sur ses dernières dans de légers contacts de quelques secondes, juste le temps de s’imprégner de leur chaleur, de l’ivresse qu’elles lui procuraient. Des contacts auxquels ce dernier venait obligeamment répondre avec le même intérêt, la même passion. C’était résolument envoutant et elle se sentait particulièrement fébrile, sa chair devenant plus brulante alors que ses phalanges glisser sur cette peau si délicate de sa nuque, sa clavicule. Ils n’approfondirent nullement ce baiser, même si l’envie la taraudait de pousser les barrières encore plus loin de la limite de l’indécence mais elle devait conserver un peu de mystère et c’est ce qu’elle fit en venant se retirer des lèvres de cet homme contre lesquelles elle vint sourire, résolument charmeuse et coquine, laissant une de ses phalanges glisser contre les lèvres de cette homme pour murmurer simplement.

« Je valide mes propos… Tu me plais. »

Elle vint rire délicatement alors qu’elle le regardait avec son petit air coquin et amusée, résolument pénétrant et intéressée. Elle comptait bien passer sa soirée à sa compagnie, profiter des bienfaits que pourraient initier ces baisers à sa chair, son être. Elle le trouvait particulièrement séduisant et désirable et il était fort à parier, qu’elle était très intéressée, attirée à l’idée de faire partie du tableau de chasse du jeune homme. Après tout, il n’y avait rien de scandaleux dans le fait de se perdre dans les méandres du plaisir avec un homme qui nous plaisait, tout simplement.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Sam 19 Avr - 16:06

J'étais venu tout naturellement l'embrasser, sans me poser vraiment de question, mes lèvres avaient rejoint celle de la jeune fille pour leur offrir un doux baiser qu'elle accepta elle aussi sans me repousser le moins du monde. Ca me paraissait pas vraiment naturelle, comme si nous nous connaissions depuis bien plus que ce début de soirée. Elle était attirante et je ne sus résister à lui montrer mon interet à son égard. Je me sentais bien avec elle, elle avait un je ne sais quoi qui me rendait particulièrement à l'aise et interessé par elle. Elle n'était pas seulement belle, mais elle avait aussi agit sur mon humeur de façon instantanée, par un sourire, une joie de vivre tout à fait agréable malgré la tristesse de son regard qui ne s'estompait pas tout à fait de celui-ci. Je savourait ce contact doux qu'elle semblait tout autant apprecier, venant y participer simplement, répondre à ma demande simplement et gentiment mais nullement forcée. Bien que dragueur, on ne pouvait pas dire que ce comportement était habituel de ma part et seule sa personnalité, ou ce que j'avais pu en voir, et sa personne avait su éveillé une petite lueur chaleureuse en moi. Je ne m’attardai pas contre ses lèvres, je me retira simplement sans chercher réellement plus même si ce baiser ne laissait aucun doute sur mon intérêt pour tout type de relation qui s'en suivrait. Je lui sourit en venant assuré que je ne considerait pas cela comme un talent, je n'avait pas cette prétention, je ne pensais pas être plus doué qu'un autre pour embrasser. Elle glissa ses doigts doucement sur ma joue, ce qui ne pouvait que m'assurer qu'elle n'était pas en désaccord avec mon entrepreunariat un peu précipité sans doute. Elle susurra que ce n'était peut être pas un talent en soit, toutefois c'était un élément non négligeable pour un amant ou un tombeur de ses dames. Je ris doucement à la jeune femme, comme un tombeur pris au piège de son propre jeu. N'étant pas encore amant, elle devait m'imaginer comme un tombeur, ce qui n'était pas vraiment faux. Tout en poursuivant de suivre mes traits faciaux de ses phalange, elle vint assurée que j'était incontestablement maitre de ce talent. Cela lui plaisait et lui donnait envie de lui en faire découvrir plus. Une phrase qui pouvait tout à fait être interpreté comme une invitation à devenir son amant pour découvrir les autres talent propre à cette catégorie. Une invitation qui ne m'aurait en nul point dérangé d'ailleurs comme elle était tout à fait désirable. Je souris mais elle ne me laissa pas 'opportunité de venir répondre à cette phrase résolument malicieuse car elle m’entraînait déjà rejoindre à nouveau ses lèvre pour venir m'embrasser.

Je me laissa faire, venant à mon tour répondre à ce baiser que je désirais tout autant que la jeune femme. Je goûta à nouveau ses délicieuses lèvres du sud. Elle me plaisait, tout comme le contact doux de ses lèvres et je me laissais tout à fait porté à sa volonté, répondant sans peur, sans réticence à cette joie qu'elle venait m'offrir par un baiser. Un baiser qui restait superficiel mais chaleureux entre nos deux personnes qui se découvraient et découvrait la chaleur du contact de l'autre. C'était agréable et envoutant.

Nous mimes fin au baiser sans l'apporofondir, juste un simple baiser. Elle dit alors pas vraiment loin de mes lèvre qu'elle validais ses propos et que je lui plaisais. Je la fixai doucement, le regard endiablé par sa personne avant de lui sourire plus encore si c'était possible. Elle me plaisais beaucoup aussi et je ne pouvais qu'être conquis de l'entendre dans ses lèvres.

« - Tu me plais beaucoup aussi »
murmurais je simplement à l'oreille de la jeune femme en portant sa tête dans ma main pour la maintenir auprès de moi. Je déposa un bisous sur la joue de la jeune fille, sans arrière pensée avant de me reculer un peu pour lui faire face à nouveau et admirer son visage si joli. Je posa mon regard dans le sien qui se trouvait si beau.
« - Est ce que ca te dirais de sortir pour faire connaissance dans un endroit un peu plus calme. J'aime beaucoup danser avec toi mais ce sera plus simple pour discuter si on va dehors. Qu'en dis tu? » Je pensai que ce serait vraiment plus simple sans la musique dans les oreilles pour se parler de nos vie, de nos envies, de nos passions, de tout plein de choses sans qu'on est besoin de surpasser la musique. Ne parlant qu'en anglais ensemble, c'était d'autant plus compliquer dans cette environnement qui ne facilitait pas l'échange et il nous fallait le double de concentration pour nous parler et nous comprendre dans ce lieu bruyant. Dehors ce serait plus calme. Ce serait bien sur mentir que de dire que je ne la désirait pas, elle me plaisait beaucoup, mais j'esperais surtout la connaître plus. Qu'il se passe ou non quelque chose de plus que des baisers ce soir ne m'importait peu, ce resterais une très jolie rencontre que j'esperais déjà revoir. Si ca devait évolué en un sens plus intime, j'étais bien sur preneur car il faudrait être fou pour la refuser, ou bien aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Dim 20 Avr - 10:28

Résolument séduite et attirée par ce jeune homme, Shana ne pouvait nullement s’empêcher de le charmer à son tour. Elle se trouvait particulièrement réceptive aux charmes de cet homme qui l’intéressait particulièrement. Elle avait envie d’en savoir plus à son sujet. Pour une raison qui lui échappait, il possédait quelque chose qui l’intriguait, qui lui donnait particulièrement envie de se rapprocher de lui. Un sentiment résolument surprenant qu’elle ne pouvait expliquer mais qui l’amenait à se laisser aller à la compagnie de cet homme dont le regard se trouvait très envoutant. Elle le détaillait avec un petit air coquin et amusée, résolument pénétrant et satisfaite par le regard qu’il lui offrait. Les prunelles sombres de Yong Woo semblaient plus brillantes que jamais, envoutées par ce petit manège de séduction qui s’orchestrait entre leurs deux échines. Elle aimait cette proximité avec lui, ne voyait aucun inconvénient à le rester tant ce corps semblait doux et agréable. Il lui plaisait, elle n’avait pu que lui avouer, franche et directe comme toujours. Un message qui ne semblait nullement déplaire, ni gêné son vis-à-vis dont elle sentait le visage se rapprocher du sien.

Un visage qui vint se positionner contre son oreille, lui permettant de s’enivrer de la douche senteur de ce parfum résolument attrayant à ses sens tandis qu’il lui murmurait simplement qu’elle lui plaisait également beaucoup. Un aveu qui ne pouvait que la ravir, sentant les douces lèvres de son compagnon de soirée se poser délicatement sur sa joue avant de se reculer pour venir plonger ses prunelles dans les siennes. Il vint alors lui demandait si elle était disposée à quitter le bar pour qu’ils puissent faire connaissance dans un endroit un peu plus calme. Il aimait beaucoup danser avec elle mais ça serait plus simple s’ils se trouvaient dehors pour discuter. Un fait qu’elle ne pouvait que lui concéder, admettant qu’il était particulièrement difficile d’échanger avec tout ce bruit venant de la musique ou des groupes de jeunes qui évoluaient dans les lieux. Elle vint sourire à ces mots, résolument ravie de cette proposition qui l’intéressait tout autant. C’est tout naturellement que son regard vint s’ancrer à celui de son compagnon en venant murmurer à son tour.

« Ça serait avec plaisir… Laisses-moi juste le temps de récupérer mon manteau et je suis toute à toi. »

Elle vint lui offrir un doux sourire, venant à son tour déposé un baiser sur sa joue avant de s’éclipser en l’invitant à l’attendre quelques minutes. C’est donc tout naturellement qu’elle vint se diriger vers le vestiaire pour attraper sa veste avant de venir payer le barman en bonne citoyenne respective des lois. Ce dernier ne manqua nullement de lui lancer un clin d’œil en lui souhaitant une bonne soirée dans tous les cas, persuadé que cela ne pouvait qu’être le cas. Une remarque qui la fit sourire alors qu’elle lui retournait son clin d’œil avant de rejoindre son compagnon. Elle le détailla simplement dans un fin sourire alors qu’ils prenaient ensemble la route pour sortir du bar, retrouvant l’air frais de cette nuit de printemps.

Un petit air frais agréable qui la fit délicatement frissonner tandis qu’elle venait enfiler sa veste dans un fin rire en avançant à ses côtés. Elle ne pu s’empêcher de rire légèrement dans un ton quelque peu amusée alors qu’ils avançaient doucement dans les ruelles de la ville, murmurant simplement.

« C’est beaucoup plus calme en effet, ainsi. Parfait pour que nous puissions faire plus ample connaissance. Une idée du lieu qui pourrait être propice à tout cela, jeune homme ? »

Elle vint lui sourire en douceur, sa phrase se voulant simplement curieuse et naturelle tandis qu’elle venait glisser un de ses bras autour de celui du jeune homme pour se rapprocher de lui, ne pas établir de distance trop franche. De plus, cela agirait plus comme un bouclier vis-à-vis d’attaques extérieures de la part de jeunes hommes trop piqués par l’alcool si jamais ils en croisaient. Elle préféra délicatement lui sourire en réalisant cette action tandis qu’elle ajoutait dans un ton curieux et résolument sincère.

« J’ai vraiment hâte de découvrir qui tu es réellement. Quelles sont tes passions, ton histoire, toutes ses parts d’ombres à commencer par la raison qui t’a poussé à abandonner le Quidditch alors que tu avais l’intention de passer pro. Bien entendu, je comprendrai que tu ne veuilles pas discuter de tout cela, si c’est très personnel mais, j’avoue que cela m’intrigue énormément. A tort peut être, qui sait ? »

Elle vint rire délicatement tandis qu’elle lui lançait un regard doux et tendre à la fois. Elle ne désirait nullement le mettre dans une situation embarrassante en lui faisant aborder un sujet qu’il préférait garder pour lui. C’est pour cela qu’elle respecterait son silence s’il le désirait, après tout, elle possédait également des parts d’ombres qu’elle ne désirait nullement aborder même si le faire avec un parfait inconnu pourrait peut être l’aider à avancer. Elle soupira doucement à cette pensée, venant de nouveau à lui sourire pour ajouter.

« Je dis cela, car moi-même, je suis joueuse de Quidditch au sein de l’équipe de ma maison. C’est un sport merveilleux et je dois bien reconnaitre que je me serai lancée dans une telle carrière si j’avais pu. Seulement, ma passion pour ce sport, ne surpasse malheureusement ma toute première passion, de ce fait, je pense que le Quidditch restera sans doute qu’un passe-temps agréable qui me permet de me dépenser. Je suis une véritable pile électrique et sans la pratique du Quidditch, je serai devenue folle, c’est très plaisant de lancer des cognards sur ses adversaires, et très épuisant ! »

Elle parlait, encore et toujours, véritable moulin à paroles qui ne pouvait s’empêcher de le faire. Une déformation due à son éducation, au sein de cette famille aimante et pipelette, qui adorait parler ensemble même si le contenu n’était peut être pas des plus élevée. Elle vint rire, se rendant compte qu’elle parlait énormément, lui lançant dans un sourire malicieux et une moue mignonne.

« Désolée, je suis une véritable pipelette mais, j’espère que cela ne te fatigue pas. N’hésites pas à m’en faire part, je me rends pas souvent compte que je monopolise, la parole. C’est malheureusement dans ma nature. »




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Mer 30 Avr - 16:11

Yong Woo l'avait embrassé simplement, naturellement, comme si ils se connaissaient depuis longtemps, et il n'aspirait qu'à la connaître davantage encore dans un lieu calme qui leur offrirait, si ce n'est plus d'intimité au moins la chance de se parler plus facilement que dans cette ambiance rythmée mais très bruyante. Il lui avait proposé de s’éclipser de ce bar pour profité de la soirée qui s'offrait à eux deux. Elle sembla enthousiaste à cette idée de faire plus ample connaissance avec lui. Elle dit que ce serait avec plaisir, il devait juste lui laisser le temps de récupérer son manteau et elle était toute à lui. Il sourit en lui faisant un clin d’œil coquin.

« - J'aime beaucoup cette idée ! » dit il d'un air séducteur et tout a fait intéressé dans le premier sens du terme. Il la laissa, heureux d'avoir reçu de sa part un léger baiser donc filer récupérer sa veste comme il faisait quelque peu frais dehors. Il l'attendit patiemment en la suivant du regard, il vit le barman lui adresser un clin d'oeil à la jeune femme comme elle payait sa consommation avant qu'elle ne viennent le rejoindre. Il fit un signe de la main à son ami derrière le bar comme Shana le rejoignait. Il l'accompagna vers l'extérieur. Ils sortirent du bar pour se retrouver dans les rue de Gisteol Hyeon. Il la sentit frissonner doucement à l'air frais de l’extérieur qui venait les frapper, mais elle se trouvait d'ors et déjà en train d'enfiler sa veste. Elle confirma que c'était beaucoup plus calme ainsi et donc parfait pour qu'ils puissent faire plus ample connaissance. Elle lui questionna pour savoir si il avait une idée de lieu qui pourrait être propice à tout cela. L'auror n'en avait pas vraiment, marcher auprès d'elle lui suffisait, une simple ballade, peut être pourrait il prendre la route de son appartement, si elle désirait l'y suivre. Il lui sourit doucement en la regardant sur le côté. Son profil était joli sous les lumières de la ville. Elle lui prit le bras pour se rapprocher à lui, chose dont il se laissa faire, répondant à son sourire.

Elle dit qu'elle avait vraiment hâte de découvrir qui il était réellement, quelles étaient ses passions, son histoire, toutes ses part d'ombres à commencer par la raison qui l'avait poussé à abandonner le quidditch alors qu'il avait l'intention de passer pro. Bien entendu, elle comprendrait qu'il ne veuille pas discuter de tout cela, si c'est très personnel toutefois, elle devait avouer que cela l'intriguait énormément. A tort peut être, qui savait. Elle rit doucement de ce son agréable qui s'enfuyait si fréquemment de ses lèvres. Un rire très agréable et tendre que Yong Woo aimait déjà entendre et qui la rendait si agréable, bien que d'une curiosité effrayante. Il ne pouvait répondre si facilement, ou du moins, il avait besoin d'un peu de temps pour répondre à cette question réellement. Etaler ses parts d'ombre à une parfaite inconnu n'était nullement dans ses habitudes. Elle reprit la parole, elle disait cela car elle même était joueuse de quidditch au sein de l'equipe de sa maison. C'était un sport merveilleux et elle devait reconnaître qu'elle se serait lancée dans une telle carrière si elle avait pu. Seulement, sa passion pour ce sport ne surpassait pas sa première passion si bien que le quidditch ne restait qu'un passe-temps agréable qui lui permettait de se dépenser. C'était une véritable pile électrique et sans la pratique du Quidditch, elle serait devenue folle, c'était très plaisant de lancer des cognard sur un adversaire et très épuisant. Comme ses paroles pouvaient le faire rire, même découvrir qu'elle avait été batteuse venait le surprendre et le dérouter tant cela dénotait de sa chaleur, toutefois, son temperamment de feu ne se faisait que plus précis. Elle rit encore, un rire auquel Yong Woo ne savait que se joindre. Elle s'excusa d'être aussi pipelette et espérait qu'elle ne le fatiguait pas. Il ne devait pas hésiter à lui en faire part, elle se rendait pas souvent compte qu'elle monopolisait la parole, c'était dans sa nature.

Il rit doucement, trouvant au contraire cela tout à fait charmant de la voir s'étaler ainsi sur tout et rien, c'était agréable et divertissant et il ne pouvait que sourire face à sa voix et son entrain qu'il appréciait amplement.

« - Je n'ai pas envie de t’arrêter, pas encore en tout cas, je trouve ça assez agréable de t'avoir pour compagnie et si enthousiaste. Ca ne m dérange pas que tu parle beaucoup, ca compense. » Il disait cela car lui était plutôt de nature calme et discrète et pas très bavard, il aimait écouter, et il aimait le silence, mais il n'était pas timide ou de mauvaise compagnie pour autant et savait se montrer très interessant et disposé à discuter.

« - Ainsi tu as fait du Quidditch, c'est assez comique de t'imaginer batteuse, je t'aurais plutôt imaginer poursuiveuse. Est ce que je dois me méfier de toi ?  J'étais attrapeur pour ma part, j'étais assez doué pour repérer le vif d'or et je n'aimais pas beaucoup les batteurs adverses, quoi que ca doit etre un bon défouloir de frapper dans le cognard je suppose. J'adorais le quidditch mais, je faisais surtout ça pour épater les filles au final. Mais ca n'as pas vraiment marché ou du moins pas avec la personne que je voulais. Quand je l'ai compris, j'ai laisser tombé le sport... Oui tout ça pour une histoire d'amour, c'est sans doute un peu futile, mais à l'époque ca me paraissait sensé. Je ne regrette pas, j'aime vraiment on métier à présent et puis, je serais bien moins séduisant si j'avais le nez cassé par des cognards, les cheveux décoiffé par le vent et à marcher comme si je n'avait pas quité mon balai. Qu'en pense tu ? »

Il rit doucement à la jeune femme. C'était sans doute une réponse bien partielle mais pas tout à fait irréelle, dans les grandes lignes c'était la réalité, une réalité superficielle sans nul doute. Il reprit la parole. Il la dirigeait inconsciemment vers le parc et les bord d'un étangs assez joli et calme.
« - J'espère avoir ainsi éclairci ma première part d'ombre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Jeu 1 Mai - 19:29

Elle n’avait pu s’empêcher de lui poser une telle question tant elle trouvait cela intriguant. Elle ignorait bien des choses au sujet de cet homme et elle devait bel et bien reconnaitre qu’il y avait quelque chose en lui qui la captivait. Elle ne pouvait nullement identifier la raison d’un tel bien être de sa part mais, le jeune homme dégageait résolument une aura bienveillante et elle se trouvait particulièrement sensible à cette dernière. Elle s’épanchait donc sur tout et rien, lui expliquant qu’il n’était bien entendu pas obligé de répondre à sa question et qu’elle ne lui en tirait nullement rigueur. Elle admettait qu’elle était cependant curieuse à ce sujet, étant elle-même joueuse de Quidditch depuis des années. C’était la pratique de ce sport qui lui avait permit de se sentir mieux dans sa peau à cette époque où les kilos en trop faisaient de sa vie, un cauchemar. A cette époque, elle avait eu énormément de mal à se faire à la vie sédentaire de son collège et n’ayant nullement fait attention à sa consommation en nourriture, les kilos s’étaient rapidement ajoutés à la balance au point d’être la raillerie de ses camarades féminines, voir masculins qui s’étaient souvent moqués d’elle. Elle avait trouvé dans le Quidditch, un moyen de se dépenser de l’énergie monstre qu’elle avait en elle. C’était la pratique de ce sport mêlé à l’entrainement physique qui y était rattaché qu’elle avait pu reprendre une ligne qui était désormais sienne. Elle appréciait résolument le sport, l’énergie qu’elle lui demandait d’autant plus pour envoyer ces cognards sur les poursuiveurs de l’équipe adversaire. Elle n’avait pu masquer cet engouement à ce sujet tant elle appréciait particulièrement ces périodes où elle pouvait désarçonner ses adversaires lors d’un match. Bien entendu, elle avait également reçu de nombreux coups également et en gardait même une légère cicatrice au niveau de la hanche, blessure occasionnée lorsqu’un cognard l’avait à son tour percutée et menée droit à terre, inconsciente.

Elle aimait le son du rire qu’émettait le jeune homme à ses côtés. Sans doute se trouvait-il surpris de la voir si enflammée et pleine de vie. Sans doute se trouvait-il habitué à des caractères plus calmes de ses compatriotes, qui semblaient toujours se montrer si parfaites. C’était un fait qu’elle avait rapidement remarqué au cours des soirées qu’elle avait passée avec Joaquin. Les coréennes avaient tendances à se jouer inaccessibles et froides. Elles aimaient se faire désirer et jouer avec les hommes, un jeu qu’elle trouvait particulièrement malsain. Ce qu’elle ne faisait nullement pour sa part, trouvant dans cette comédie quelque chose qui la dérangeait. Elle aimait être spontanée, franche, directe même. Elle n’avait pas de raisons de cacher qu’elle se trouvait sensible aux charmes d’un homme, en venant le séduire ou en acceptant ses affaires, elle savait dans quoi elle s’engageait et c’était beaucoup plus facile de se sentir maitre d’elle-même. Cela venait abattre toutes les barrières et permettaient d’avoir une relation complice et à la fois éphémère avec une autre personne. Parfois, cela pouvait devenir une amitié, un bon souvenir dont on pouvait parler avec la personne le sourire aux lèvres, riant de tout cela. Au contraire, cela pouvait rester une agréable passade, une de celles qu’on avait appréciées mais qu’on savait qu’elle ne mènerait à rien. N’était-ce après tout pas ce qu’une personne recherchait lors de ses soirées alcoolisées et de débauches ? Elle n’avait nulle idée où sa rencontre avec Yong Woo allait les mener. Quelque chose en elle trouvait sa compagnie agréable, plaisante et apaisante. Elle se sentait bien avec lui, confiante et résolument à l’aise. La douceur de son regard y était pour quelque chose, comme la tendresse et le charisme que dégageaient ses sourires. Il lui plaisait, énormément et ce baiser échangé ne pouvait que l’assurer à ce propos. Ils erraient donc nonchalamment dans les ruelles de la ville pour discuter et malgré le légère brise froide qui les heurtait, elle sentait à l’aise grâce à ce sourire et la chaleur qui se dégageait de ce corps dont elle était venue se rapprocher pour passer son bras autour du sien. Ce dernier vint d’ailleurs lui informer qu’il trouvait assez comique l’idée de l’imaginer en tant que batteuse, il l’aurait plutôt imaginé poursuiveuse. Une remarque qui vint la faire rire délicatement alors qu’il lui demandait s’il devait se méfier d’elle.

Elle haussa les épaules tout innocemment en le fixant de son regard malicieux comme pour lui signifiait qu’il pouvait en effet se méfier d’elle, elle pouvait peut être se retrouver dangereuse. C’est ainsi qu’il vint aborder le fait qu’il avait été attrapeur pour sa part. Il était assez doué pour repérer le vif d’or et il devait reconnaitre qu’il n’aimait pas beaucoup les batteurs adverses, ce qui vint la faire rire de nouveau tant cette remarque était évidente. Il devait reconnaitre que cela devait être un bon défouloir de frapper dans le cognard, du moins le pensait-il. Ce qu’elle ne pouvait qu’affirmer à son tour en lui offrant un sourire encore plus amusée, se demandant s’il allait répondre à sa question. Ce qui ne manqua nullement d’arriver lorsque ce dernier vint avouer qu’il adorait le Quidditch mais, qu’il faisait surtout ça pour épater les filles au final. Seulement, cela n’avait pas vraiment marché ou du moins pas avec la personne qu’il aurait voulu. Lorsqu’il l’avait compris, il avait laissé tomber ce sport. Un aveu qui semblait révéler une période assez triste de sa vie. Malgré le ton détaché qu’il semblait adopter, elle pouvait entrevoir une légère douleur dans le silence qui était venue ponctuer ce silence qui avait suivi ces mots. Elle le fixait donc simplement, le regard doux et tendre avant qu’il ne sorte de ces légères pensées pour ajouter qu’il avait fait cela juste pour une histoire d’amour, ce qui était résolument futile même si cela lui avait semblé sensé. Elle n’adhérait pas à ses propos, elle-même avait énormément fait de sacrifices pour plaire à l’homme qu’elle avait aimé. Des sacrifices qu’elle trouvait futile désormais mais, qui lui faisait prendre conscience ô combien l’amour était précieux. Elle s’était sentie heureuse à cette époque d’obtenir son regard et elle pouvait pleinement comprendre le point de vue de son partenaire. Ce denier ne regrettait pas tout cela, il aimait vraiment son métier à présent et puis, il serait bien moins séduisant s’il avait le nez cassé par des cognards, les cheveux décoiffé par le vent à marcher comme s’il n’avait jamais quitté son balai. Des paroles qui la firent rire spontanément alors qu’elle trouvait l’image amusante. Une image qui semblait également le faire rire tandis qu’il lui murmurait qu’il espérait avoir ainsi éclairci sa première part d’ombre.

Shana vint rire délicatement à ces paroles en lui lançant un doux regard. Elle se trouvait satisfaite par sa réponse et elle lui était reconnaissante de cela. Elle se trouvait encore plus intriguée par le jeune homme et c’est pour cette raison qu’elle vint simplement murmurer à son attention.

« Mm… Je ne sais pas, tout cela soulève bien nombre de mystères qui m’intrigue, vois-tu ? » Elle lui lança un petit sourire coquin plein de malice en ajoutant. « Tu faisais donc du sport pour séduire l’élue de ton cœur, c’est résolument adorable également. Tu sembles vouloir te donner un genre un peu dragueur mais, je suis persuadé que cette facette cache quelque chose d’encore plus captivant. » Elle sourit de nouveau, le fixant de son regard profond en murmurant. « J’avoue que ça me plais, que tu me plais d’autant plus. »

A ces mots, elle vint simplement embrasser sa joue en venant stopper sa marche pour l’atteindre. Elle se trouvait à l’aise, sous son charme et résolument disposée à se montrer telle qu’elle était avec lui. Elle vint lui sourire, sans doute se trouvait-il surpris par ses mots et sa marque d’attention mais elle n’en avait que faire. Elle vint s’éloigner de lui pour prendre de l’avance, laissant sa chevelure être fouetté par la douce brise alors qu’ils se trouvaient désormais près d’un parc. Elle vint se retourner vers lui pour l’inviter à la rejoindre alors qu’elle lui demandait simplement.

« Pour la peine, tu as le droit de me poser une question à ton tour, personnelle si tu veux également. Profites-en, il est rare que je parle de moi-même. »

Elle vint ponctuer ses mots par un clin d’œil qu’elle vint réaliser dans un doux rire tant cela ne semblait nullement possible. Après tout, elle parlait beaucoup mais, il est vrai qu’il était rare de la voir aborder des sujets, sensibles, très personnels sur sa vie, tout simplement.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Jeu 8 Mai - 12:43

Yong Woo marchait à ses cotés très heureux de la rencontre qu'il venait de faire, de sa présence, du sourire très agréable de cette jeune femme. Il lui racontait un peu sa vie, sans entrer dans les détail qu'il ne voulait aborder, comme le fait que son premier et grand amour était un homme et accessoirement son ex meilleur ami, celui pour qui il avait commencer le quiddich et celui pour qui il avait cessé lorsque leur relation s'était dégradé. Toutefois il n'avait pas omis le fait qu'il avait stoppé pour une cause amoureuse. Ce n'était pas futile à ses yeux, il n'avait rien d'un grand romantique mais ca lui avait paru nécessaire à l'époque tant il s'était trouvé déchirer de cet homme. Il avait pansé ses blessure tant bien que mal avec les outils qu'il possédait, quitter le quidditch en faisait parti. Seulement il savait que cela semblait stupide, quelque peu puéril mais il n'avait jamais eu a regretter cette décision si bien qu'il pouvait en rire en se montrant charmant avec Shana, se dévoilant à la demoiselle plus qu'il n'en avait l'habitude tout en ardant un certain jeu de séduction. Il lui demanda si il avait ainsi lever quelque part d'ombre sur sa personne.

Elle rit avec lui et fit mine d'hésiter avant de dire qu'elle ne savait pas. Tout cela soulevait bien nombre de mystère qui l'intriguait, voyait il. Il avait donc fait du sport pour séduire l'élue de son cœur, elle trouvait cela résolument adorable. Il semblait vouloir se donner un genre un peu dragueur mais elle se trouvait persuadé que cette facette cachait quelque chose d'encore plus captivant. Elle souriait et abordait un regard résolument envoûtant. Elle avoua que ça lui plaisait, il lui plaisait d'autant plus dit elle avant de venir l'embrasser sur la joue, ravissant Yong Woo malgré la surprise qui le stoppa dans sa marche. Il rit doucement de la voir s'éloigner déjà apparemment fière d'elle même et joyeuse comme elle prenait de l'avance pour rejoindre le parc. Il aimait ce petit côté malicieux et joyeux de l'espagnole juste après des paroles aussi agréable et quelque peu déconcertante. Il rit joyeusement en se précipitant vers elle pour s'élancer à sa poursuite et revenir à sa hauteur comme elle lui disait que pour la peine il avait le droit de lui poser une question à son tour, même une personnelle si il le voulait. Il devait en profiter, il était rare qu'elle parle d'elle même. Elle lui adressa un clin do'eil rieur tandis que lui même ne put que pouffer quelque peu perplexe.

« - Vraiment ? Pourtant il me semble que tu n'arrêtes pas depuis tout à l'heure. » taquina t'il la jeune femme comme elle se trouvait particulièrement bavarde et qu'il pouvait se truver difficile à croire qu'elle parlait peu d'elle même. Toutefois, il comprenait ce qu'elle voulait dire par là. Sans doute, tout comme lui, elle ne se répandais pas sur les sujets personnels et sensibles et couvrait ce manque non par le silence mais par une effusion de parole plus ou moins insignifiante. Leur conversation jusqu'à présent n'avait nullement été inintéressante bien au contraire mais digne d'une belle rencontre. Il n'avait pas envie de la mettre mal à l'aise en abordant des chose difficile de sa vie dont il ignorait tout. Il voulait la connaître d'avantage et tout sur elle l’intéressait, autant commencer par les chose les plus plaisantes et peut être moins .

« - Tu m'as dis que je te plaisais. Merci pour le compliment. Je vais compter ça comme un élément personnel comme ca on est à égalité, à moins que je n'avoue également que tu me plais beaucoup. J'ai des tonnes de questions tu sais, je peux être curieux parfois. Alors dis moi, pourquoi les oiseaux ? C'est une passion originale. Et j'ai une seconde question, comment tu imaginais les coréens, avant de nous connaître évidement. Tu as dis tout à l'heure que tu ne t'attendais pas à en trouver un qui sache danser. En Corée, on pense que les espagnoles sont des jolies filles aux long cheveux noir ondulé joyeuses et bruyantes qui font la sieste tout l'après midi et danse le flamenco toute la nuit. C'est le stéréotype le plus répandu je crois. Et tu me confirmes deux points, jolie et joyeuse! Mais à vrai dire je ne connais pas beaucoup l'Espagne, c'est comment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Jeu 8 Mai - 14:50

Cette soirée était résolument agréable. Cette dernière se trouvait bien loin de celle à laquelle elle s’était préparée de vivre. Elle avait tant craint de devoir passer la soirée plongée dans ses sombres pensées. Elle avait cruellement souffert de voir son cousin s’amusait comme si de rien n’était. Cette indifférence en dépit de leur dernière confrontation ne pouvait que la laisser particulièrement irritée. Elle se sentait meurtrie également, incapable de savoir ce qu’elle désirait réellement. Elle avait envie de se détacher de lui, de cette profonde affection et tendresse qu’elle avait tant ressentie pour lui. Elle voulait chasser ce sentiment, cette émotion de tourmente qui l’étreignait à chaque fois qu’elle le voyait dans son champ de vision. Les blessures qu’elle avait subit en si peu de temps, avaient marqués son cœur d’une plaie indélébile que les larmes et les cris ne pouvaient cicatriser. Son cœur souffrait, à bout de souffle, inexorablement même si elle n’osait le reconnaitre.

Sa rencontre avec Yong Woo, était inattendue, si vivifiante. Elle avait la sensation d’être plus légère comme si le doux regard de cet homme pouvait amoindrir ses tourments. Il avait quelque chose dans ce regard, ce je ne sais quoi qui la rendait charmée et terriblement encline à se montrer telle qu’elle était réellement. Elle ne pouvait nier qu’elle cherchait également à le séduire, ce petit jeu s’était naturellement mis en place entre leurs deux personnes mais, il était différent. Différent de tous ceux qu’elle avait expérimenté avec d’autres et leurs échanges n’avaient de cesse de la conforter dans cette pensée. Cette soirée semblait être bien plus merveilleuse qu’elle n’aurait pu le penser. Elle se trouvait attentive, sensible à ses confidences. Elle avait tant envie d’en savoir plus sur lui et indirectement, elle désirait également le faire auprès de lui. L’inconnu qu’il représentait, ce détachement qu’il y avait entre eux deux. Ils ne fréquentaient pas les mêmes sphères, ni les mêmes personnes. Elle lui avait donc proposé qu’il lui pose une question à son tour, personnelle s’il le voulait également. Un juste retour des choses également.

Elle se trouvait là, à quelques pas de lui, le regard brillant et malicieux. Il vint rire, s’élançant pour la rattraper tandis qu’elle poursuivait son avancée dans le parc. La remarque de son compagnon d’aventure ne se fit nullement attendre,  taquine. Il lui informait pourtant qu’elle semblait être très bavarde depuis tout à l’heure. Il avait raison, elle parlait beaucoup, sa nature prenant le dessus. Elle se sentait bien avec lui, plus légère et joyeuse. Elle pouvait se sentir elle-même et c’était résolument agréable. Elle sourit doucement en le regardant du coin de l’œil alors qu’il la remerciait pour le compliment. Il allait prendre cela comme un élément personnel comme ça ils étaient à égalité. A moins bien entendu qu’il reconnaisse qu’elle lui plaisait beaucoup. Il avait des tonnes de questions à lui poser tant il pouvait se montrer curieux parfois. Il lui demanda d’ailleurs pourquoi elle aimait les oiseaux. C’était une passion originale à ses yeux et elle ne pu que rire doucement à cette remarque. Elle comprenait que cela pouvait paraitre étrange. C’est pour cela qu’elle répondit simplement.

« Les oiseaux sont des êtres merveilleux. Similaires à de nombreux points aux hommes, leurs rythmes de vie, leurs caractéristiques sont résolument fascinantes à étudier. Mon père est propriétaire d’un domaine de deux cents hectares dans le nord de l’Espace. Il y élève principalement des rapaces magiques. Il a même crée des espèces magique dans le même genre de ceux de l’élevage des « Honjô », peut être en as-tu déjà entendu parler ? Mon désir est de prendre la relève de mon père, d’être en mesure de créer une nouvelle espèce magique pour créer un lien encore plus puissant entre ces êtres majestueux et nous. Je les trouve si captivant que je passe tous mes étés à errer dans les falaises de notre domaine pour les voir vivre en toute liberté. »

Elle vint rire, joyeuse à l’idée de pouvoir redécouvrir ce plaisir cet été. Elle aimait le domaine de son père, en dépit du fait que le lien qui la liait à lui n’était plus vraiment celui qu’elle avait toujours cru. Cette pensée vint ternir légèrement son sourire tandis qu’elle continuait simplement pour répondre aux questions de son compagnon de soirée.

« Pour répondre à ta question, mon cher. Je dirai que je pensais que les coréens étaient des personnes très sérieuses. J’ai pu voir au travers de mes différentes soirées que vous aimez vous donner un air faux, comme les filles. J’ai la sensation qu’il y a cette « image parfaite » qu’il faut à tout prit conserver et le jeu de séduction qui en résulte et souvent faux. Je suis donc ravie de voir que tu n’es pas comme tes compatriotes. »

Elle vint lui lancer un clin d’œil amical alors qu’elle avançait de nouveau plus rapidement pour l’inviter à s’asseoir sur un banc, ce qu’il fit avant qu’elle ne vienne s’asseoir sur ses jambes en glissant ses bras autour de sa nuque pour bien se tenir. Elle pouvait sentir doucement les mains bienveillantes de cet homme se posait près de sa cuisse pour s’assurer qu’elle ne tomberait pas à cause d’une mauvais geste. Elle vint rire doucement, conscience qu’elle agissait de façon bien provocante contrairement aux compatriotes féminines du beau coréen. Elle vint glisser une de ses mains pour dégager le visage du jeune homme de cette mèche qui était venue se choir sur ses yeux. Elle lui sourit naturellement, le regard profond et pétillant de malice alors qu’elle murmurait simplement contre son visage.

« Ton image n’est pas fausse. Nous sommes tout cela dans une certaine mesure. Nous aimons dormir en journée car l’été, il fait très chaud et cette chaleur est parfois invivable. Il est beaucoup plus agréable de se promener en matinée ou au coucher du soleil. C’est d’ailleurs à ces moments là, qu’on voit tout le monde dans les rues moldues comme sorcières. Le soir, on aime se retrouver en famille, entre amis, rire, jouer, danser jusqu’à tard le soir. C’est vraiment agréable, tu aimerais sans doute si tu es attiré par des filles jolie et joyeuse. »

Elle vint rire délicatement en le détaillant avec amusement et douceur tandis que sa main glissait sur son visage, son autre menotte jouant avec ses cheveux. Elle se trouvait tout contre lui et la chaleur qui s’en dégageait se trouvait très appréciable. Elle pouvait sentir son souffle contre sa peau et son parfum frétiller ses narines. Elle sourit doucement, lâchant simplement d’un air détaché : «  A moins que je ne te conviennes totalement, bien entendu… » Elle rit simplement, s’apprêtant à se lever pour adopter une position plus conventionnelle, du moins si le jeune homme lui en laissait l’opportunité.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Sam 17 Mai - 22:55

Il s’intéressait vraiment à elle et découvrait sa personnalité et son histoire, ses goût avec plaisir. Elle donnait vraiment envie de fouiller chacune de ses facettes pour , chacune de ses couches qui devait dépassé ce sourire et cette joie enthousiaste et si communicatrice. Il la questionna sur sa passion qu'il trouvait plutôt originale. Bien sur les créature magique passionnait bien des sorciers, lui même pour le dessin savait apprécier leur air majestueux. Il le trouvait beau mais n'y avait porté plus d'attention outre mesure. Elle vint lui expliquer que les oiseaux étaient des êtres merveilleux. Ils étaient similaires à de nombreux points aux hommes, leur rythmes de vie, leur caractéristiques étaient résolument fascinant à étudier. Son père était propriétaire d'un grand domaine dans le Nord de l'Espagne, il y élevait des rapaces magiques principalement. Il avait crée des espèces magique dans le même genre que ceux de l'élevage des Honjô dont il avait peut être déjà entendu parler. Yong Woo nia d'un signe de tête n'ayant pas connaissance de cette famille. Elle desirait prendre la relève de son père et être elle aussi en mesure de créer une nouvelle espèce magique pour créer un lien encore plus puissant entre ces êtres majestueux et nous. Elle les trouvait si captivant qu'elle passait tous les étés a errer dans les falaises de son domaine pour les voir vivre en liberté. Il sourit tendrement à la jeune femme qui semblait passionné par les animaux qu'elle semblait adoré , il décelait sa passion en l'écoutant. C'était agréable pour le jeune homme, à ses oreilles. Il remarqua toutefois son sourire se faner un peu sans explication apparente. Elle poursuivit pour répondre à sa question, elle pensait que les coréens étaient des personnes très sérieuses. Elle avait pu voir au travers de ses diffèrentes soirées qu'ils aimaient se donner un air faux, comme les filles. Elle avait la sensation qu'il y avait cette image parfaite qu'il fallait conserver à tout prix et que le jeux de séduction qui en resultait se trouvait tout aussi faux. Elle se trouvait ravie de voir qu'il n'était pas comme ses compatriotes.

Elle lui lança un petit clin d'oeil sous le rire joyeux de Yong Woo qui se satisfaisait de ce qu'il prenait pour un compliment. Elle l'invita à s'asseoir sur un banc ou il prit place sans résistance aucune tandis qu'elle venait s'asseoir sur ses jambe en entourant son cou de ses bras. Un contact très intime et osé dans ce pays conservateur et bien pensant mais qui ravissait le jeune homme. Il n'en était pas géné malgré la provocation de la jeune femme, il appréciait ce contact et se fichait de l'avis qu'on pouvait en porter, il ne souhaitait pas qu'elle s'en aille et c'est tout naturellement qu'il vint entourer sa taille de ses bras pour la maintenir contre lui. Elle dégagea son visage d'un mèche qui était tomber sur ses yeux avec une certaine tendresse, lui la regardait avec attention, détaillant son si beau visage de si près, inévitablement attiré par ses lèvre et ce regard entetant. Elle disait que son image n'était pas fausse. Elle vint confirmer sa vision de l'Espagne et des espagnol, disant qu'ils étaient tout cela dans une certaine mesure. Il aimait dormir en journée car l'été, il faisait très chaud et c'était assez invivable. Il était alors plus agréable de se promener en matinée ou au coucher du soleil. C'est d'ailleurs à ces moments là que l'on voyait tout le monde dans les rues moldues et sorcières. Le soir, on aimait se retrouver en famille, entre amis, rire, jouer et danser jusque tard le soir. C'était vraiment agréable. Yong Woo aimerait sans doute si il était attiré par les filles jolies et joyeuses.

Yong Woo sourit en la fixant, le regard pénétrant et profond sur ce visage comme pour lui affirmer qu'elle était une filles jolie et joyeuses et qu'avant de découvrir les autre, il aimerait la découvrir elle. Il était attiré par elle et il n'avait pas pour habitude de courir deux lièvres à la fois. Elle rit en estimant que c'était vrai à moins qu'elle ne lui convienne totalement, bien entendu. Il eut un petit rire amusé mais comme elle tentait de s'en aller, il l'attira à nouveau vers lui pour l'embrasser passionément. Ses lèvres se retrouvèrent et il les regouta avec laisir, savourant leur goût qu'il aimait déjà. Il lui offrit un tendre baiser, passionné avant de lui murmurer tendrement.

« - Et bien, j'aimerais beaucoup pouvoir confirmer cette phrase. Bien sur, c'est un peu tôt pour affirmer cela, mais j'ai très envie de de découvrir en ce sens, pour que tu efface toutes les autres fille. Tu me plait beaucoup. » Il retourna voler un baiser à ses lèvres, très tendre et un fin sourire au lèvre adressé à la sublime jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Dim 18 Mai - 22:49

Sans doute se trouvait-elle provocante en agissant d’une manière si décontractée mais, elle n’avait aucune raison de rougir à ses yeux. Après tout, quand bien même avait-elle adopté une position nullement convenable en venant prendre place sur les cuisses de son compagnon de soirée, elle ne pouvait nier qu’elle appréciait résolument ce contact. Elle se sentait bien dans cette position, tant et si bien qu’elle ne désirait nullement la quitter et le regard que lui lançait son vis-à-vis, ne l’aidait nullement à adopter une autre attitude. Yong Woo se trouvait tout aussi attiré qu’elle ne pouvait l’être de sa personne et les prunelles du beau coréen n’avaient de cesse de la dévorer du regard. Il buvait ses paroles tandis qu’elle se pliait obligeamment à répondre à ses questions. Elle prenait plaisir à parler des coutumes de son pays. Il n’avait pas tort sur l’image qu’il avait de ses concitoyens, et des jeunes femmes en général. Elle avait fait exprès de le taquiner sur la fin, en lui disant que s’il aimait les femmes belles et joyeuses, il trouverait de quoi le ravir. Elle n’aimait pas particulièrement l’idée mais cette dernière la faisait rire. Il pouvait certes y avoir des espagnoles à Sinseonghan, il n’en restait pas moins qu’elle était celle qui avait une longueur d’avance ce soir et le beau coréen avait les yeux fixés sur elle.

Un regard pénétrant et agréable qui lui conférait un air résolument envoutant. Elle avait envie de l’embrasser mais n’en fit rien, poussant même la taquinerie encore plus loin pour la faire rire alors qu’elle se prédestinait à se dégager de son échine si bienfaitrice et agréable à ses sens. Une action qu’il ne lui laissa nullement le temps de réaliser puisqu’il vint l’attirer vers lui pour l’embrasser. Une action résolument envoutante tandis qu’elle sentait les lèvres chaudes et douces de son compagnon se poser sur les siennes avec passion. Un contact qu’elle ne pouvait que savourant, se délectant du goût résolument alcoolisé de cette bouche qu’elle avait déjà rencontré quelques minutes auparavant. Elle se laissa faire, délicieusement attirée par ce baiser qui éveillait d’autant plus le bien être qui l’étreignait tout contre lui. Une étreinte douce et passionné dans laquelle elle se mit délicatement à répondre avant de sentir ses délicates lèvres s’éloigner de sa bouche pour s’exprimer.

Le regard légèrement brillant, attiré par celui du jeune homme, elle le détailla avec attention, appréciant la chaude voix qui s’extirpait de ses lèvres. Il aimerait pouvoir confirmer cette phrase, bien qu’il fût un peu tôt pour le faire. Il avait très envie de la découvrir en ce sens pour qu’elle efface toutes les autres filles car elle lui plaisait beaucoup. Une déclaration qui ne pouvait que la faire sourire tant elle se trouvait sensible à cette dernière tandis qu’elle sentait ses lèvres venir capturer les siennes dans un baiser très tendre et doux. Un baiser qu’elle apprécia à se juste valeur alors qu’elle venait à son tour y répondre en faisant glisser ses phalanges contre le visage du beau jeune homme. Elle savourait résolument le contact de sa peau sous ses doigts, tout comme l’odeur esquisse qui se dégageait de cet homme. Sa bouche vint naturellement cajoler celle de son compagnon, tandis que sa main se perdait dans sa nuque pour venir jouer avec ses cheveux.

« Tu me plais beaucoup,  Yong Woo. » Souffla-t-elle entre deux baisers tandis qu’elle glissait un de ses doigts de sa main libre contre les lèvres de Yong Woo. Son regard se voulait pénétrant, à la fois doux et cocasse, tandis qu’elle glissait cette phalange sur cette lèvre tout en douceur en poursuivant en offrant un baiser contre le coin de sa lèvre. « Tu m’attires… Tu as quelque chose de particulier… d’unique… Je me sens bien avec toi… » Elle vint rire en se mordillant délicatement la lèvre. Elle sentait le rouge monter à ses joues alors qu’elle laissait son regard détailler ce visage si agréable et apaisant du jeune homme. Elle vint naturellement glissait sa main libre de sa lèvre pour rejoindre les traits de sa mâchoire qu’elle vint caresser avec douceur tandis qu’elle sentait ses lèvres se rapprocher des siennes, murmurant doucement. « Tu me donnes envie de te faire oublier toutes les autres filles, je dois bien le reconnaitre. » Elle vint sourire dans un fin rire alors qu’elle le fixait avec douceur et intérêt. Elle se trouvait indéniablement sous son charme et ne souhaitait nullement le cacher. Elle ne craignait rien à ses côtés, elle se sentait sereine et résolument bien. Elle aimait cette légèreté qu’il apportait à son esprit, bien trop tourmentée par les évènements qui avaient marqué son cœur.

C’est donc tout naturellement qu’elle vint de nouveau l’embrasser dans une action résolument douce et sensuelle, laissant sa bouche retrouver la sienne dans une action coquine. Elle laissa ses lèvres effleurer les siennes, le temps d’apprécier le contact de ce souffle chaud contre sa peau. Une action qu’elle réitéra de nombreuses fois avant de l’embrasser véritablement en laissant ses bras passer derrière la nuque de cet homme. Elle vint se coller à lui, plus intimement et cela ne semblait nullement déranger cet homme, qui se laissait pleinement aller à son action taquine. Elle finit par mordiller sa lèvre des siennes pour rendre ce baiser plus profond, moins innocent également. Elle avait envie de partager un tel baiser avec ce dernier et ce dernier ne semblait nullement l’en empêchait. C’est donc tout en douceur et une extrême sensualité qu’elle vint laisser sa langue glisser contre les lèvres de son compagnon, savourant la texture de cette lèvre qui s’entrouvrait pour répondre à sa requête muette et transformer ce baiser en quelque chose de plus passionné, brulant. Elle laissa donc sa langue trouver sa comparse pour venir se mêler à elle dans une danse quelque peu endiablée et douce à la fois. Elle laissa ses phalanges jouer avec ses cheveux alors qu’elle laissait ses sens envahir sa chair pour profiter pleinement de ce doux contact euphorisant et terriblement additif tant elle sentait son être possédait par cette douce chaleur qu’elle ne pouvait nullement méprendre : le plaisir. Ce plaisir d’être ainsi prisonnière du corps d’un homme à l’embrasser, lui faire perdre la raison par un baiser. Un baiser qu’elle ne voulait nullement rompre juste pour prendre sa respiration, murmurant contre ses lèvres dans un souffle chaud. « Cette mise en bouche, te convient-elle, mon cher ? » Elle vint rire doucement alors qu’elle laissait son regard pétillant rencontre le sien. C’était à lui de prendre la suite, répondre à son attaque s’il le souhaitait, bien entendu.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Sam 31 Mai - 17:42

Yong Woo se trouvait complêtement envoûté par la beauté de cette jeune femme qu'il venait certes tout juste de rencontrer mais qui se trouvait à la fois passionnante et fraiche, joyeuse. Son humeur l'enchantait et il se sentait tout simplement à l'aise avec elle, simplement. Il riait facilement, se laissait facilement aller avec elle. Il profitait de sa présence si proche, si sensuelle sans s'en plaindre aucunement, elle se trouvait au contraire bien agréable. Il la serrait auprès de lui, juste simplement installé sur ce banc, d'une manière très proche, très intime, et peut être outrageant dans cette partie du monde, mais il faisait nuit et les lieux était vide même si les rues étaient encore bondée de ses sorciers qui vivaient la nuit. On ne vient pas au parc quand il fait noir. Il embrassait la demoiselle, lui avouait son inclinaison pour sa personne, qu'elle lui plaisait et qu'il voulait la découvrir pour pouvoir concéder qu'elle lui convenait tout à fait. Elle se trouvait en bonne voie, même si ce n'était que le premier soir, ele se trouvait très séduisante et avait déjà captivé l'attention de Yong Woo. Il sentit sa douce main jouer avec ses cheveux assez long pour un garçon. Leur lèvres se rejoignaient tendrement, se touchaient, s'embrassaient.Shana vient lui avouer qu'il lui plaisait aussi beaucoup. Elle souffla ceci entre deux petit baisers, entre une caresse d'un de ses doigts vers ses commissure qu'elle effleura tendrement sans cesser pour autant de lui offrir des baisers aux coins des lèvres. Elle dit qu'il l'attirait, qu'il avait quelque chose de particulier et d'unique et qu'elle se sentait bien avec lui. Il sourit tendrement tandis qu'elle se mettait à rire, embarassée sans doute. Elle rougit doucement, ce qui la rendait très mignonne et attendrissante, une vision qui réjouissait le jeune auror. Elle lui dit qu'il lui donait envie de lui faire oublier toutes les autres filles, elle devait le reconnaître. Le rire du jeune homme sonna doucement, non qu'il ne se moquait d'elle, mais cette aveu était si plaisant, si doux pur lui, rare aussi d'une femme qu'on venait de rencontrer. Elle aussi riait même si par ses paroles, il entendait bien qu'elle se trouvait charmé par lui. Il l'était tout autant, découvrant le don de séduction de la jeune fille et le sien. Sans doute s'était il bien trouver, mais il ne put que rire de bonheur et de bien être. Elle avait sans doute les atouts pur surpasser les autres filles, pour les lui faire oublier et ignorer les espagnoles aussi jolies soient elles. Aucune filles n'avaient vraiment compter pour lui aussi, resentant cette même sensation qui la rendait si particulière sans doute saurait elle surpaser ses aventures qu'il avait eut maintes fois. Pour ses autres blessures, seul le temps affirmerait cette affirmation qu'avait énoncée la demoiselle. Il la trouvait apaisante et joyeuse, le temps à ses côté bien que court était agréable.

Elle l'embrassa et le jeune homme y répondit sans hésitation, il laissa leur lèvres se découvrir, suçant avec passion ses commissure fine et délicieuse, en resserrant son étreinte autour d'elle comme elle se collait encore un peu plus à lui, comme elle entourait sa nuque de ses bras fin et frais. Les petits baisers doux et chaste se transformèrent en une embrassade langoureuse et passionnées. L'homme ne résista nullement à l'invitation à la danse émises pas ses lèvres, à cette langue qui quémandait l'ouverture de ses lèvres pour venir vint valser avec son homologue. Il se laissait faire répondant avec entrain au baiser de Shana. Yong Woo se trouvait heureux sous les baiser de la jeune femme, partageant son plaisir en offrant toute l'intensité qu'il pouvait donner à ce baiser pour la jeune femme. Il s'enthousiasmait de ce baiser, l'embrassant de manière endiablé, résolument enchanté et avide de cet echange. Il regretta de la sentir rompre le baiser, sans qu'elle ne s'eloigne de lui, sans que son souffle ne quitte sa peau. Elle lui demanda si cette mise en bouche lui avait convenu. Elle rit doucement, si belle et pétillante. Il répondit à ce sourire avec tendresse, le regard coquin.

« - Hum, je ne suis pas sur, je voudrais bien m'en assurer, encore un peu » annonca t'il d'une voix taquine, l'air résolument profiteur de cette situation ou il pouvait regouter ses lèvres, reprendre la danse en venant cette fois ci la mener. Il l'embrassa fougueusement, ses mains venant glisser le long de sa taille, s'immiscant un chemin sur ses reins et ses fesses qu'il caressa avec interet, découvrant avec bonheur sous ses doigt les formes ronde, sportive et ferme de son joli postérieur. Ses mains se faisait sans doute un peu palladeuse, caressant en éveillant le désir de l'homme, les formes sensuelle de sa partenaire dont il savourait les lèvres avec plaisir. Il ne delaissait nullement la bouche de la demoiselle qu'il avait pris en otage entre ses commissures. L'arome si doux et épicé de cette fille du sud délectant ses papille, son odeur exquise envoutant son esprit. Elle était magnifique et Yong Woo profitait pleinement de cette chaleur qui remplissait son corps, se diffusant dans ses veines par le contact si plaisant de la demoiselle. Ses lèvres quittèrent celle de la jeune fille pour glisser sur sa joue, la dévorant de baiser doux et mignon comme il se serrait senti trop frustrer de la quitter tout à fait, de s'éloigner de cette peau délicate et succulente. Il remonta mordiller son oreille comme un aveu de son désir pour elle. Il vint murmurer d'un voix un peu plus rauque que d'ordinaire.

« Cette mise en bouche était parfaite, tu es vraiment délicieuse. Voudrais-tu qu'on aille chez moi pour poursuivre cette dégustation? » Il savait cette demande cocasse, peut être incongru et surement immoral, selon celle corréenne, mais il avait vraiment envie de la découvrir lus, entiérement, ca semblait juste si naturelle avec cette jeune fille qui l'apaissait, l'enchantait. Il lui sourit doucement en venant la fixer d'un regard petillant et résolument empli de désir pour elle, brulant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Dim 15 Juin - 20:04

Le regard brillant, résolument troublée par cette douce chaleur qui étreignait ses sens, la jeune femme ne pouvait s’empêcher de se montrer particulièrement taquine. Un trait de caractère qui lui convenait parfaitement, tant elle avait prise confiance en ces talents de séductrice. Elle se savait particulièrement attrayante aux yeux des hommes et cela faisait bien des mois qu’elle usait de ses charmes pour passer des nuits fortes agréables avec des hommes sans lendemain. Ce besoin de s’aérer l’esprit, de se perdre dans les méandres du plaisir, dans la bonne humeur était comme une drogue pour elle tant cela lui permettait de fuir ses sombres pensées qui la troublait tant, malgré elle. Auprès de cet homme, ce soir, elle se sentait incroyablement bien. Résolument attirée par cette aura qu’il dégageait, plus sensible encore qu’elle ne l’avait pu l’être avec d’autres par le passé, elle se laissait guider par ses sens, sans chercher à se restreindre dans ses ambitions tant cet homme n’avait de cesse de se laisser aller en sa compagnie en répondant à ses attaques.

Ce qu’il ne manqua nullement de faire à nouveau lorsqu’elle vint délicatement le taquiner en lui demandant si cette petite mise en bouche lui convenait. Le sourire tendre et son regard coquin ne vint nullement la faire douter de sa réponse et cette dernière ne se fit nullement attendre lorsqu’il vint lui susurrer qu’il n’était pas sûr et qu’il voudrait bien s’en assurer encore un peu. Une réponse qui la fit sourire, amusée et terriblement attirée par cet homme. Ce dernier ne vint nullement attendre son approbation pour venir voler ses lèvres dans un baiser ô langoureux. Un baiser où elle laissa cet homme menait la danse, savourant l’odeur terriblement additive qui se dégageait de l’échine de cet homme dont elle approuvait résolument le moindre de ses faits et gestes. Elle savourait le contact fripon et sensuel des phalanges de cet homme sur sa taille, ses reins qui se trouvaient baladeuses, mais nullement désagréables.

Elle non plus ne se gênait nullement pour laisser glisser ses doigts dans les cheveux de Yong Woo, sa nuque, sa clavicule avant de rejoindre la naissance de son torse, contre lequel elle se trouvait collée. Elle savourait ce contact doux et charnel qui venait délicatement allumer un feu au creux de ses veines, telle une drogue à laquelle elle se sentait quelque peu prisonnière. Un baiser qui n’avait de cesse de s’approfondir, devenir plus torride et additif alors que leurs lèvres se dévoraient mutuellement. Une embrassade qui du prendre fin à son plus grand déplaisir, sentant les lèvres de cet homme glisser sur sa joue dans des baisers doux et sensuels. Elle se laissait faire, terriblement charmée par cet homme dont elle sentait le souffle brulant frôler son oreille, venant la mordiller délicatement. Une action de sa part qui ne pu que la faire délicatement frissonner, consciente d’avoir éveillé le désir de cet homme dont la voix quelque peu rauque vint lui assurer que cette mise en bouche était parfaite. Elle était vraiment délicieuse à ses yeux. Il lui proposa donc de la suivre jusqu’à chez lui pour poursuivre cette dégustation. Une proposition indécente si on y réfléchissait réellement, mais qui se trouvait particulièrement attrayante à ses yeux. Le sourire doux et tendre qu’il lui tendait ainsi que ce regard brillant et empli de désir vint rapidement la convaincre d’accepter. Elle le regardait avec la même lueur dans le regard, le corps brulant de ce doux feu que ces lèvres et ces doigts délicats avaient provoqué au sein de sa chair. Elle se mordit délicatement la lèvre, le souffle court, fouettant l’oreille de cet homme qu’elle avait à sa portée. Elle le fixa quelques instants, en silence, avant de venir de poser un doux baiser contre sa joue en murmurant, dans une voix complice et coquine :

« Je crains que ce soit la seule option à notre portée, mon cher… Il serait dommage de devoir mettre un terme à cette délicieuse dégustation, ne penses-tu pas ? Tu as vraiment l’air de l’apprécier, je ne voudrai pas t’en privé. »

Elle tira la langue avant de venir dégager le visage du beau coréen en mouvant ses doigts sur sa peau et rejoindre sa mâchoire qu’elle souleva pour lui voler un simple baiser furtif. Un baiser tendre et complice qu’elle lui offrit obligeamment avant de se dégager de son emprise pour qu’il puisse à son tour, se lever pour les mener vers l’appartement de ce bel homme, qui semblait lui promettre de passer un bon moment en sa compagnie. Elle vint donc l’aider à se lever, lui tendant sa main pour qu’il puisse la prendre. Une main qu’elle garda dans la sienne en venant glisser son bras autour du sien. Un geste que ne semblait nullement reprouver cet homme qui vint lui sourire en la conduisant jusqu’à son appartement. L’air frais fouettant sa chair brulante, ce dernier eut au moins le mérite de lui permettre de reprendre un peu ses esprits malgré le feu incandescent qui l’étreignait.

C’est ainsi qu’ils arrivèrent rapidement à l’appartement de Yong Woo, qui l’invita à prendre ses aises. Elle vint donc naturellement se déchausser, ravie de pouvoir retirer ces escarpins, qui malgré l’élégance qu’elles donnaient à sa démarche, commençaient à lui faire mal. Elle vint donc sourire à son compagnon de soirée dans un doux rire avant de découvrir les lieux. Elle laissa donc son regard parcourir le loft dans lequel ce dernier vivait. Le mobilier se trouvait simple et élégant comme cet homme et bien agencé.

« C’est très charmant ton petit chez toi… Cela doit aider tes conquêtes à craquer encore plus pour ta petite gueule de beau gosse coréen, je me trompe ? » Vint-elle simplement murmurer dans un clin d’œil coquin alors qu’elle se tournait face à lui dans un sourire complice. « J’espère que je suis une friandise bien plus délicieuse que les autres… sinon ce serait bien dommage, ne penses-tu pas ? »

Elle vint rire délicatement en tirant la langue alors qu’elle venait se balader dans l’appartement, avec le regard malicieux et plein de vie, l’invitant muettement à poursuivre ce petit jeu de séduction qu’ils avaient mis en œuvre au sein de ce parc, la chair encore brulante de ce contact cocasse et plaisant qu’elle avait éprouvé à ses côtés.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Ven 20 Juin - 21:51

Yong Woo ne pouvait qu'avouer qu'il se trouvait sous le charme joyeux et enthousiaste de la la jeune fille. Elle était belle et attirante. Bien sur ce serait mentir que d'affirmer que ses intentions étaient toutes pures et innocentes comme il l'invitaient à rentrer chez lui ensemble. Elles ne l'étaient pas, clairement, après l'avoir embrassé, et même en homme respectueux qu'il était, il ne pouvait que la trouver très désirable, faible et fébrile sous les baisers de Shana, succombant irrésistiblement aux charme qu'elle dégageait. Il la savait par leur baiser échangé tout aussi séduite qu'il pouvait l'être, sans quoi le coréen ne se serait il pas permit une telle proposition. Toutefois, elle semblait disposé à lui accorder cet honneur, à lui qui se faisait aspirer par la douceur de ses traits. Elle partageait cette même lueur qui éclairait son regard dans la nuit. Elle dit dans un murmure qu'elle craignait sur ce ne soit la seule option à leur portée. Il aurait été dommage de devoir mettre un terme à cette délicieuse dégustation qu'il avait l'air d'apprécier. L'espagnole ne voulait donc pas l'en priver. Il rit.doucement comme elle venait lui offrir un baiser furtif, l'air malicieux, une expression qui ne la rendait que plus mignonne encore. Elle se releva, suivit immédiatement par Yong Woo qui prit le devant de la marche pour la mener chez elle. Ils marchaient main dans la main, à la manière d'amoureux qu'ils n'étaient pas, pourtant cette rencontre avait cette fraîcheur vivifiante des premiers flirts.

Arrivés à son appartement, il la pria de se mettre à l'aise, de faire comme chez elle, et comme elle enlevait ses chaussures il observa avec amusement la jeune femme perdre quelque centimètres, trouvant cela assez mignon. Elle parcourait du regard son appartement très boisé en venant le complimenté sur son intérieur, indiquant que c'était charmant et que ce devait être un atout pour faire craquer ses conquêtes plus encore pour sa gueule de beau gosse coréen. Elle lui fit un clin d’œil tandis qu'elle se tournait vers lui. Elle poursuivit en disant qu'elle espérait être une friandise bien plus délicieuse que les autres, sinon, ce serait fort dommage. Ne le pensait il pas ? Elle tira la langue avant de se balader dans son appartement. Yong Woo sourit doucement à la jeune fille tout en venant approuver ses mots.

« - C'est pas faux ! En générale, elles apprécient beaucoup le jaccuzzi ou le canapé. Mais je n'ai nullement besoin de mon appartement pour les faire craquer.  » dit il d'un air faussement outré par l'insinuation de la jeune fille. Il s'approcha d'elle pour venir la retourner de manière à ce qu'elle lui fasse face, s'approchant très près de son visage sans le toucher, il vint lui demander d'une voix un peu rauque par le désir :

« - Ne suis-je pas assez séduisant pour me passer d'un bel appartement ? Peut être devrais je me dévoiler un peu plus pour te faire oublier la décoration de ce petit cocon. Il y a bien des choses à découvrir en ce lieu."

Le jeune homme vint l'embrasser avec douceur en venant poser ces mains sur ses hanches, il caressa celle ci en souriant doucement. Il sentait sa peau réagir aux contact de la jeune fille, frémissant d'une chaleur agréable, d'un désir envoûtant. Il l'observait avec bonheur, laissant ses yeux parcourir les traits charmants de son visage. Yong Woo déboutonna doucement, les deux premier bouton de sa chemise pour lui permettre de voir un peu pus de peau. Il déposa une de ses main sur le visage de la demoiselle pour caresser ses traits jusque dans sa nuque. Il murmura doucement.

« - Tu me sembles une merveilleuse friandise. J'ai très envie de te croquer pour pouvoir confirmer tes propos, je suis sur que je saurais apprécier tes saveurs. » Coquin, il laissa sa main descendre vers son col, effleurer le haut de son vêtement du bout des doigts en souriant avec douceur tel une subtile requête à découvrir ce qui se cachait sous ce vêtement certes valorisant, très sexy, mais qui lui donnait terriblement envie de la lui enlever. Il remonta vers les manches en souriant doucement,caressant a peau à cette frontière, avec l'envie de les faire tomber, glisser sur ses bras.

« - Cette robe est très sexy, elle te va à ravir, mais j'aimerais beaucoup découvrir ma merveilleuse friandise, sans cette emballage, même si elle te rend fort appetissante. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Sam 21 Juin - 16:02

Tout comme le jeune homme l’avait invité à le faire, Shana s’était mise à ses aises, retirant ses talons tant la terre ferme lui manquait, malgré la démarche féminine qu’ils lui conféraient. En effet, elle aimait beaucoup la sensation du sol sous ses pieds, la fraicheur de ce dernier qui allait en inéquation avec le feu qui avait pris sein dans sa chair. Sa peau se trouvait brulante d’un désir intense pour ce beau coréen, qui se trouvait particulièrement attirant à ses yeux. Elle était particulièrement sensible à ses regards, à ses baisers et ses caresses et ne pouvait qu’éprouver du désir pour lui. Elle voulait juste profiter de ce moment sans se prendre la tête, ne pas penser au lendemain, c’était beaucoup mieux ainsi. Elle s’amusait donc dans le rôle qu’elle s’était donné, ceux qu’ils s’étaient donnés lors de leur jeu de séduction. C’était amusant et quelque peu cocasse, coquin même et elle se sentait elle-même dans ses actions. Elle ne se prenait pas au sérieux et jouait avec cet homme, tout aussi sensible à ses charmes qu’elle ne pouvait l’être. Yong Woo se pliait également aux règles de ce jeu.

Il répondait à ses taquineries, lui affirmant que ces autres conquêtes appréciaient beaucoup le jacuzzi ou le canapé, mais qu’il n’avait nullement besoin de son appartement pour les faire craquer. Une remarque qui la fit sourire tant le ton outré du jeune homme ne parvenait nullement à être crédible à ses oreilles. Elle le sentit se rapprocher d’elle, glissant l’une de ses mains derrière son dos pour la retourner vers lui, qu’elle lui fasse face. Une action qui la fit sourire de façon charmeuse tandis qu’il approchait son visage du sien pour lui demander s’il ne se trouvait pas assez séduisant pour se passer d’un bel appartement. Une voix qui se fit particulièrement rauque tandis qu’il ajoutait qu’il devrait se dévoiler un peu plus pour lui faire oublier la décoration de son petit cocon. Il y avait bien de choses à découvrir en ce lieu.

« Je suis curieuse de les découvrir dans ce cas là… » Susurra-t-elle dans une voix chaude et sensuelle alors qu’elle sentait les lèvres de Yong Woo capturer les siennes dans un doux baiser.

Un baiser auquel elle répondit obligeamment, savourant le contact des mains de cet homme sur ses hanches tandis qu’il la collait légèrement à lui. Elle lui souriait de ce petit regard coquin et brulant comme celui-ci lui tendait. Elle l’observait faire, suivant le chemin des doigts du jeune homme venir déboutonner doucement les deux premiers boutons de sa chemise comme s’il avait cruellement chaud. Un fait qui ne pouvait que la ravir tant il semblait l’inviter à poursuivre, le caresser de son regard brulant et intéressé. Il vint délicatement déposer une de ses mains sur son visage pour caresser ses traits et rejoindre sa nuque avec douceur. Il lui murmura qu’elle semblait être une merveilleuse friandise qu’il avait très envie de croquer pour confirmer les propos qu’elle avait tenu. Il était persuadé qu’il saurait apprécier ses saveurs. Des mots cocasses tandis qu’il glissait sa main sur son col, effleurant le haut de son vêtement du bout de ses doigts. Elle souriait délicatement face à ses propos, le laissant faire tout en soutenant son regard. Il était particulièrement attirée par elle, elle pouvait l’entrevoir et se trouvait particulièrement à l’aise sous le regard brillant de cet homme. Ce dernier vint remonter vers ses manches, laissant ses fins doigts glisser sur le bord de son vêtement en souriant, susurrant qu’il trouvait sa robe très sexy. Il aimerait beaucoup découvrir sa merveilleuse friandise, sans cet emballage même cela la rendait fort appétissante.

Elle vint rire délicatement à ses mots, le trouvant particulièrement coquin à cet instant alors qu’elle glissait ses doigts sur sa chemise pour rejoindre le haut de son épaule, son col. Elle laissa trainer son doigt sur la chair qui se présentait à ses yeux, se mordant doucement la lèvre dans un regard coquin, qui semblait particulièrement tenter son partenaire. Elle sourit, venant délicatement réduire la distance entre leurs deux lèvres pour susurrer contre sa bouche.

« Je suis bien plus délicieuse que tu peux l’imaginer, petit coquin… »

Elle avait murmuré cela avec douceur, venant glisser sa main derrière sa nuque pour venir l’embrasser doucement en le conduisant vers son lit, l’obligeant à s’asseoir tout en poursuivant ce baiser. Elle laissait sa bouche dévorer celle de son partenaire, langoureusement et sensuellement. Elle vint donc prendre place au dessus de lui, à califourchon, sentant les douces phalanges de cet homme se poser sur l’arrière de ses cuisses alors qu’elle venait délicatement caresser sa nuque, laissant son autre main glisser sur le tissu de sa chemise pour palper les formes masculines et finement musclées de ce corps qu’elle camouflait. Nullement satisfaite de cette position qu’ils adoptaient, elle vint le faire tomber contre le matelas, souriant contre ses lèvres de son regard malicieux tandis qu’elle venait dégager son visage de ses fins doigts, l’embrassant furtivement pour rejoindre sa mâchoire avec sensualité, glissant sur sa nuque avec douceur et taquinerie. Son autre menotte quant à elle vint s’amuser à glisser sur les boutons de sa chemise pour les retirer un à un, alors qu’elle venait susurrer contre son oreille.

« En effet, tu es bien plus attrayant et envoutant que le reste de ton appartement… » Laissa sa phrase en suspens, c’est en douceur qu’elle vint ajouter en douceur. « Je suis curieuse de découvrir plus de choses à ce propos… Qu’est-ce que tu me proposes à ce propos, petit coquin ? »

Elle sourit, venant détacher le dernier bouton de la chemise de son compagnon de soirée pour laisser glisser ses doigts sur son torse, laissant son buste retrouver le corps brulant de cet homme qui ne semblait nullement bouder ses actions et attentions. Elle appréciait résolument le contact de cette peau sous ses doigts venant palper la douceur de ses abdominaux avec sensualité, ravie de pouvoir éveiller les sens de cet homme ainsi que ces cupides instincts.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Park Yong Woo
wizard - les âmes magiques
avatar

identity card
parchemins envoyés : 51
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Lun 23 Juin - 23:20

Yong Woo se trouvait très proche de la jeune fille, et débitait avec amusement et très peu de sérieux quelque parole à la fois coquine et un peu idiot. Il s'en fichait, elle se trouvait très proche de lui et elle riait. Il aiait bien le son de ce rire. Elle était belle dans cette robe qui savait résolument a mettre en valeur, dévoilant ses formes toutes attrayantes et sexy. Il caressait sa peau, effleurait le haut de sa robe, désirant la lui enlever, conquis par ses sourire et son petit air malin et joyeux. Yong Woo sentit les doigts de Shana se porter à son épaule, son col par l'ouverture de sa chemise qu'il avait lui même défait. Elle y baladait ses doigts comme le jeune homme l'observait, le regard coquin appréciant son contact, elle se rapprocha très près de lui, venant presque toucher ses lèvres pour murmurer qu'elle était bien plus délicieuse qu'il ne pouvait l'imaginer. Il sourit ne doutant pas de cette affirmation, mais désirant la découvrir comme elle lui donnait l'eau à la bouche en venant ainsi lui préciser ceci. Il n'eut pas le temps de réagir comme elle venait l'embrasser doucement en le conduisant vers le lit ou elle l'assit tout en l'embrassant. L'auror se laissa faire obligeamment, l'idée de l'en empecher, de ne pas se laisser faire ne l'effleurant même pas.

Elle s'installa au dessus de lui, à califourchon et il laissa ses mains glisser sous ses cuisses pour la porter contre elle, mais aussi profiter de la forme de ses muscles doux et arrondis, sensuels. Yong Woo l'embrassait avec fougue, répondant à la langueur de la jeune femme, y offrant la même passion. Comme une main s'imiscait sous sa nuque, l'autre parcourait son torse. Il sentait la main de la jeune fille découvrir sa chaire sur le tissu de sa chemise et pouvait légèrement frisonner, résolument sensible à ce contact qui effleurait son corps sous la pression de sa main. Mais bien vite, elle le poussa pour qu’il tombe sur le matelas et se retrouver sous la jeune femme. Il rit de la voir apparemment si ambitieuse et entreprenante. Cela ne déplaisait guère au coréen qui trouvait cette initiative très envoûtante et agréable. Il souriait tout comme elle. Elle vint l'embrasser furtivement, un baiser qu'elle déplaça bientôt le long de sa mâchoire et de sa nuque, elle se trouvait vraiment sensuelle et réchauffante. Il se trouvait vraiment bien, sentant les doigts de la jeune femme retirer ses boutons un à un pour ouvrir sa chemise et c'est sans honte qu'il venait offrir son torse à son visage. Il profitait e ses effleurement qui alarmait son cœur. Elle lui murmura tout bas qu'en effet, il se trouvait bien plus attrayant et envoûtant que le reste de l'appartement, et pouvait on vraiment dire que c'était un réel compliment. Elle continua en disant qu'elle serait curieuse de découvrir plus de chose à ce propos et lui demanda ce qu'il avait à lui proposer pour cela. Il l'observa, savourant ce petit air coquin, malin. Elle vint détacher son dernier bouton, dévoilant ainsi son torse sur lequel il sentait ses doigts brûlants procurer quelques agréable caresse. Avant de recevoir le corps de la jeune fille qui vint se coller à son buste pour son plus grand plaisir tant il pouvait ainsi deviner ses forme divine qui faisait pressions sur lui.

Il passa ses bras autour de sa taille et l’entraîna dans son élan pour se retourner et se retrouver au dessus d'elle. Ainsi placer, avec une vue superbe sur son corps que sa robe harmonisait délicieusement, il se pencha pour embrasser sa nuque avec une douceur et une passion tendre. Il s'offrait cette gorge si plaisante si appétissant. Il goûta cette peau fraîche, sucrée qui convenait si bien à l'espagnole. Sa main descendit parcourir la poitrine de la jeune fille sans même qu'il n'eut oter encore le vêtement qui couvrait leur vue, partiellement mais il pouvait les imaginer, si beau. Ses doigts rejoignirent la fermeture éclair de la demoiselle sur le coté de sa robe que l'auror vint ouvrir avec tendresse avant de glisser sa mains sous le tissus, sans attendre même un accord. Ses mains glissèrent vers le ventre de la jeune femme, ses abdominaux, sa poitrine à la forme si douce sous la pulpe de ses doigts. Il profitait de cette découverte, presque autant que si il pouvait les observer, fantasmer sur leur forme qui semblait très correcte.

« - Je dois bien te donner raison, je n'ai rien de plus délicieux que toi même en ce lieu. Tu es ravissante. »

Yong Woo rit tendrement avant d'utiliser ses lèvres pour venir embrasser le col de la jeune fille, et continuer, embrassant par dessus même la robe pas encore oter, le buste et le torses de la jeune femme avec grand intérêt d’éveillé les sens de la jeune femme. Il deposait de doux et leger baiser sur le tissu, pressant au traver la peau de la jeune femme avant de baisser le haut de la robe, la retirant à demi pour toucher la peau nue de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Alboran I. Shana
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 105age : 27
MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   Mar 24 Juin - 14:51

Attirée par ce jeune homme qui s’étendait obligeamment sous sa chair, Shana devait bien reconnaitre qu’il se trouvait particulièrement séduisant. Nullement timide, consciente de ses atouts féminins, elle s’efforçait de séduire le jeune auror sans aucune pudeur, n’ayant que faire des convenances. Cela faisait bien longtemps qu’elle avait arrêté de croire au prince charmant. Par deux fois, deux hommes qu’elle avait profondément estimés et aimés l’avaient trahi et abandonné sans le moindre regret. Elle s’était promis de ne plus offrir son cœur à un autre, ni même sa confiance. Une résolution difficile à tenir pour cette belle hispanique, au cœur d’or et la chaleur bienveillante. Elle s’investissait toujours, même dans ses relations d’un soir. Peut-être était-ce la raison pour laquelle ses amants l’appréciaient et devenaient la plupart du temps son ami ? Cela semblait être une explication logique en tout cas, ces derniers appréciant qu’elle se comporte comme la veille, sans escompter quoi que ce soit de la nuit qu’ils avaient passée ensemble. Sans doute devait-elle paraitre bien désinvolte depuis des mois, mais elle appréciait cette nouvelle facette de sa personnalité, moins fleur bleue, moins sérieuse. Elle profitait donc de sa jeunesse et semblait avoir trouvé en la personne du beau coréen, un compagnon fort agréable et intrigant. Il la charmait tout autant qu’elle ne pouvait le charmer et ce petit jeu coquin qui s’était initié entre leurs deux personnes ne faisait que rendre cette expérience, résolument plaisante. Elle le trouvait beau et savourait donc cet échange luxuriant avec intérêt et appétence. Elle l’avait donc dévêt de sa chemise, laissant ses doigts flatter la peau ferme et douce de ce torse nu qui se présentait à son corps. Elle le savait fébrile, particulièrement attiré par les frisons qu’elle lui faisait vivre par ses actions.

Elle ne put donc qu’être satisfaite de sentir les bras du jeune homme entourer sa taille, l’entrainant dans son élan pour la retourner et la déposer sur le lit, la surplombant. Une action qui semblait ravir son compagnon. Il l’observait avec intérêt et douceur, charmé par le corps qui s’offrait à ses yeux. Il vint donc embrasser sa nuque avec douceur et une passion tendre. Des baisers résolument brûlants, appréciables pour les sens de Shana qui s’abreuvait de ces baisers et actions. Il la caressait, découvrait son corps par le mouvement de ses doigts sur le tissu de sa robe, intéressé et obnubilé par cette dernière dissimulait. Il vint défaire la fermeture éclair de sa robe, laissant ses doigts s’immiscer sous le tissu pour flatter son ventre, sa chair. Elle devait reconnaitre que le contact des doigts de Yong Woo éveillait sa chair, la rendait d’autant plus sensible à lui. Une fébrilité qu’elle s’efforçait de lui rendre, laissant ses fines phalanges parcourir le torse de cet homme avec lenteur et intérêt. Elle appréciait résolument la texture de cette peau sous ses doigts, sentant son corps et son cœur s’affoler dans sa poitrine. Sa peau s’enflammait et les phalanges de cet homme contre sa poitrine, si légères et coquines ne pouvaient que la troubler d’autant plus. Il lui avouait qu’il devait bien lui donner raison. Il n’avait rien de plus délicieux qu’elle-même en ce lieu. Elle se trouvait ravissante. Des aveux susurrés dans un fin rire alors qu’il venait déposer ses lèvres contre le col de sa poitrine, embrassant son corps toujours revêtu de sa robe qui lui semblait bien dérangeante et rendait à la fois cette action bien envoutante. Le jeune coréen s’amusait particulièrement à la couvrir de baisers, le sentant même brûler peu à peu d’un désir de la dévêtir complètement.

Elle quant à elle glissait ses mains sous les pans de la chemise entrouverte pour caresser sa clavicule, sa nuque. Elle ne lui avait pas entièrement enlevé cette chemise et étrangement, elle n’avait nulle envie de le faire. Ainsi, il lui semblait particulièrement érotique, dans cette tenue quelque peu négligée, mais qui le rendait particulièrement attrayant. Elle sentait les doigts du jeune homme, lui retirer sa robe, faisant glisser les pans de cette dernière sur ses épaules pour lui donner le luxe d’admirer le haut de sa poitrine, toujours recouverte par ce soutien-gorge en dentelle au ton similaire à sa robe. Bien entendu sa culotte se trouvait assortie à ce dernier, constituant un ensemble qui savait toujours acquérir les faveurs et l’intérêt de la gent masculine. Elle sentait sa chair brûlante, résolument éveillée par les actions coquines et séduisantes de cet homme qui faisait glisser le tissu de sa robe pour la découvrir. Elle souriait, résolument ravie du regard qu’il lui tendît tout en venant embrasser le haut de son décolleté, laissant ses lèvres taquiner, la naissance de sa poitrine découverte et mise en valeur par son sous-vêtement. Elle dut se mordiller la lèvre, soupirant délicatement face au plaisir que ce contact cocasse réveillait en elle. Ses doigts vinrent délicatement appuyer leur emprise sur la nuque de cet homme pour l’inviter à poursuivre ses actions coquines. Elle sentait sa poitrine se soulever intensément à cause de la chaleur qui l’envahissait, par ces baisers fripons et envoutants. Elle laissa ses doigts glisser sur le torse de cet homme avec sensualité, le sentant frémir sous ses actions alors qu’il venait glissait l’une des bretelles de son soutien-gorge pour venir palper la courbe de son sein, sa bouche s’immisçant à ce contact pour l’embrasser, prendre en joue son bouton de chair qui s’était naturellement éveillée. Elle se sentir soupirer plus puissamment alors qu’il venait faire de même avec son autre sein, sachant parfaitement comment éveiller le désir d’une femme. Ses actions se trouvaient douces et charnelles, coquines et tendres. Elle le savait tout aussi réceptif à ses actions alors qu’elle glissait ses mains sur les reins de cet homme pour découvrir plus profondément cette partie qu’elle n’avait faite qu’effleurer, taquiner du bout de ses doigts. Elle vint donc laisser ses doigts glisser sur la ceinture du pantalon du jeune pour venir l’en dessaisir avec lenteur, ouvrir ce pantalon sans pour autant initier autre action. Elle laissa ses doigts flatter le bas de ses abdominaux avec intérêt, susurrant délicatement dans un souffle chaud.

« Tu es tout aussi ravissant et délicieux, Yong Woo… »

Elle laissa ses doigts glisser sous le tissu du pantalon du jeune homme, retrouvant ses reins, ses fesses qu’elle vint sensuellement caresser avant de retourner à son dos en faisant glisser le tissu de cette chemise sur ses doigts, sans l’en retirait pour autant. Elle se sentit délicatement gémir au baiser gourmand et passionné de Yong Woo contre sa nuque, comme à ces délicieuses phalanges qui malmenaient ses seins avec élégance et sensualité. Elle avait chaud et son corps le montrait particulièrement par des signes qui ne pouvaient trahir l’œil aguerri d’un homme.




If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t627-alboran-i-shana-continue-in-his-way-alonehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: I don't know why... but... | PV Park Yong Woo   

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't know why... but... | PV Park Yong Woo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins
» Linkin Park : Live In Texas
» Miku Seung ► Park Bom
» Park Ji Eun « I'm not perfect, like they want but i'm myself ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: Geolughan Dosi :: Avenue Masul Sae :: Brasserie "Se Deulaegon"-