Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Oh Hye Sung
cracmol - les âmes perdues
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 28
MessageSujet: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Dim 6 Avr - 0:48

Cette soirée a été riche en émotion pour le jeune Hye Sung, il pensait pas que personne ne voulait fêter son anniversaire en sa compagnie mais il s'était bien trompé. Son meilleur ami lui avait organisé une petite soirée dans un bar, une fête surprise qui avait laissé le cracmol sans voix, il était tellement heureux de voir que l'on pense à lui, que l'on n'oublie pas le jour de son vingt-quatrième anniversaire. Que de joie, mais sa joie ne fut que plus grande lorsqu'il avait vu que le jeune sorcier qui avait fait chavirer son cœur s'était déplacé pour être de la partie, mais il était déjà ivre mort cela voulait dire que le cracmol allait s'occuper de lui durant toute la soirée de peur qu'il ne fasse quelque chose qu'il pourrait regretter mais cela ne le dérangeait nullement, il aimait protéger son cadet lorsqu'il buvait un peu trop. Au cours de la soirée le jeune homme avait ressenti le besoin de laisser parler son cœur car cette attente se faisait trop longue à son goût, il s'était alors déclaré à l'israélien ne recevant bien évidemment aucun « oui » ou bien « non » de sa part. Il s'était senti gêné et s'était enfui devant le bar, il avait parlé avec Elias et s'était mit à pleurer à cause des évènements qui l'avaient bouleversé, il ne pouvait s'empêcher de se dire que cet amour était à sens unique et que jamais Elias ne l'aimerait bien qu'il ait encore un espoir, il se contredisait continuellement, Hye était tout simplement perdu. Il souffrait de se manque de réponse concrète de la part de son ami, il perdait confiance en lui et s'était laissé aller aux bras de sa sensibilité. Ses larmes avaient coulé après qu'il ne se soit retenu un bon moment tout cela à cause du sorcier mais le cracmol ne cessait de se dire que tout était de sa faute et son égoïsme car il ne pouvait forcer son ami à l'aimer même si cette situation le rendait terriblement malheureux. Celui-ci voulait rentrer dans le monde magique mais après avoir vu les larmes du patineur glisser le long de ses joues il s'était résigné et avait accepté de dormir chez Hye Sung. Le bras placé autour des épaules de ce dernier avait calmé quelque peu le cracmol alors qu'ils se dirigeaient vers le studio de celui-ci. Personne ne savait ce qui allait se passer par la suite et Hye s'en fichait pas mal du moment qu'il était aux côtés de son ami qui l'avait fait tombé sous son charme. Ils avaient marché pendant dix bonnes minutes dans un silence plus que pesant avant d'arriver devant la demeure du jeune homme, il ouvrit la porte et s'éloigna de son ami pour rentrer après celui-ci.

« Fais comme chez toi... » Lui dit-il avec un petit sourire quasi imperceptible alors qu'il débarrassa son ami du sac qu'il avait depuis le début.

Hye Sung était curieux de savoir ce que contenait celui-ci. Il se déchaussa et abandonna son ami un instant avant de se rendre dans sa propre chambre pour poser le sac sur son bureau. Curieux, il décida de faire sa fouine et l'ouvrir. A l'intérieur se trouvait un simple cahier de dessin que Hye prit entre ses mains avant d'aller s'installer en tailleur sur son lit. Il savait que son ami dessinait de temps en temps et qu'il était plutôt doué mais jamais il ne lui avait montré une seule de ses œuvres. Elias dessinait comme un dieu, dans le cahier se trouvait des dessins de paysages, des portraits de personnes qui lui étaient inconnu, un véritable artiste comparé au cracmol qui ne savait dessiner que des choses banales et simples comme des étoiles ou encore des cœurs. Il ne pouvait pas être bon en tout, lui était doué en tant que patineur artistique pas en tant que dessinateur et cela lui suffisait il n'était pas jaloux du talent de son ami mais il l'admirait beaucoup chaque trait, chaque ombre, tout pouvait faire penser à une photo lorsqu'Elias dessinait, c'était quelque chose de magnifique à regarder. Il tournait les pages avec délicatesse jusqu'à ce qu'il ne tombe sur un dessin qui le troubla énormément. Devant ses yeux se trouvait un magnifique portrait de sa propre personne, Elias avait reproduit chaque trait quasi à l'identique du visage enfantin du jeune cracmol mais ce n'était pas ce qui étonnait le plus ce dernier non, c'était le fait que l'israélien ait décidé de le dessiner lui. Pourquoi ? Pourquoi passer du temps à crayonner une page pour faire apparaître une copie du visage de Hye ? Celui-ci n'en savait strictement rien et restait bouche-bée devant cette œuvre, il aurait voulait l'enlever du cahier pour pouvoir le garder toujours à ses côtés mais Elias l'aurait sûrement disputé. Hye Sung avait été tellement occupé à admirer les œuvres de son ami qu'il n'avait même pas remarqué que celui-ci était entré dans la chambre, il ne savait même pas si il lui avait adressé la parole ou était resté immobile à l'observer. Relevant légèrement la tête, Hye referma le cahier et le reposa rapidement sur son bureau observant le sorcier avant d'essayer de se remettre de sa surprise.

« Pardon... » Lui avait-il chuchoter, « Je... J'aurais pas dû fouiller dans tes affaires, pardon... Mais tu dessines très bien, j'aime beaucoup... Tu pourrais être artiste... »

Il ne mentionnait pas la présence de son portrait dans le cahier à dessin d'Elias mais il se doutait que se dernier ait remarqué qu'il avait vu celui-ci. Hye Sung se relevait par la suite et laissa à nouveau parler son cœur plutôt que son esprit, il alla se blottir contre le corps de son ami lui offrant une douce étreinte sans lui avoir demandé son avis car Hye en avait bien besoin de cette douceur aujourd'hui mais il ne voulait pas trop imposer de câlin à l'israélien alors il décida que celui-ci avait assez duré. Quittant les bras de son ami, le cracmol offrit un sourire timide et quelque peu triste au sorcier avant de prendre ses deux mains les joues de l'aîné commençant à rosir.

« Tu veux prendre un bain avec pleins de mousse avec moi ? » Lui demanda Hye assez timidement, « Enfin... Non … Oublies, j'ai rien dit... J'ai rien dit... » Puis il murmurait pour lui même : « Hye Sung, tu es bête... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jang Elias
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 50age : 24
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Jeu 10 Avr - 5:34

Quand Elias se retrouva sur le perron de chez Hye Sung, la première pensée qui traversa son esprit fut « tu peux encore t'en aller ». Pas qu'il ne voulait pas aller chez lui, endroit qu'il n'avait d'ailleurs jamais visité : juste qu'il avait l'impression d'avoir fait une connerie en acceptant. Incapable de supporter les larmes du jeune patineur, Elias s'était laissé attendrir – pour dire les choses ainsi – et était désormais sur le point de pénétrer le studio maudit. Maudit parce que cette soirée était tout bonnement maudite. Entre celui qui brisait un cœur et celui qui avait le cœur brisé, sincèrement, Elias ignorait quelle place était la moins pire. Lui aussi souffrait, quelque part et dans une mesure différente. Il souffrait de ne plus savoir où il en était. Un peu plus tôt dans la soirée, quand il avait plaqué Hye Sung au mur, à cet instant-là, Elias avait intensément voulu Hye. Vouloir, certes, mais jusqu'à quoi ? Dans quel sens ? À quels risques ? Tout était différent. En principe, le jeune Israélien n'avait pas à se poser toutes ces questions parce que les choses se faisaient naturellement, dans un mélange de désir et de précipitation. Il ne manquait pas de désir envers Hye Sung, là n'était pas la question : il manquait de certitude. De certitude envers lui-même et envers la signification qu'avait réellement tout ça, signification qu'il ne parvenait pas à saisir. Hye Sung laissa Elias entrer en premier dans l'habitation tout en le priant de faire comme chez lui. Une fois à l'intérieur, il ne remarqua qu'à peine que son ami venait de le délester de son sac, car s'il n'était plus vraiment ivre, Elias était encore totalement à côté de ses pompes, le regard hagard, perturbé. Désormais seul et après avoir ôté ses chaussures – il y avait pensé, pour une fois – il fit quelques pas dans le studio, observa vaguement les meubles, frôla du bout des doigts murs ou portes. Quand, au bout de quelques minutes, il réalisa qu'il était tout seul, Elias se dirigea spontanément vers la pièce de laquelle il voyait émaner un peu de lumière par la porte entrouverte : c'était la chambre. Silencieusement, il poussa ladite porte de la main et s'appuya contre le chambranle pour observer Hye Sung. Elias reconnut aussitôt son carnet de croquis entre les doigts de son hyung mais ne pipa mot : oui, il dessinait. Plutôt bien, même. Mais il ne montrait pas beaucoup ses gribouillis, ils faisaient un peu trop partie de lui, de sa vie, ils créaient son monde. Les exposer à tout va, c'était très intime pour lui. Toujours est-il que quand Hye remarqua sa présence, Elias était toujours appuyé dans l'embrasure, là, à le fixer, et il avait très bien vu que l'autre avait découvert son propre portrait. Notre dessinateur avait quelques esquisses à l'effigie du petit cracmol, qu'il avait reproduits de tête, dans ses carnets. Aucun d'eux n'évoqua la chose. C'était gênant.

▬ C'est juste un passe-temps, répondit Elias à Hye Sung qui le complimentait. C'est le seul truc pour lequel je suis doué. Un peu comme toi avec le patin.

Et sans transition, Hye était dans ses bras, se pressait contre lui, l'enlaçait. Elias se figea, laissa ses bras ballants de chaque côté de son corps, pas encore habitué à tous ces élans d'affection. À peine allait-il répondre à son étreinte – il ne se forçait pas, disons simplement qu'il lui fallait un peu de temps pour démarrer le moteur – que l'autre s'éloignait déjà, tuant toute réponse dans l’œuf. Il lui proposa de prendre un bain. Avec lui. Tout les deux. Ensemble. Elias ne le laissa pas paraître mais à nouveau, il n'avait qu'une envie : prendre ses jambes à son cou pour ne plus jamais réapparaître. Sérieusement, Hye Sung avait des idées derrière la tête, il faisait exprès, c'était pas possible autrement. Mais après avoir jeté un coup d’œil à son visage soudain rouge et après l'avoir entendu s'insulter lui-même dans un balbutiement, une nouvelle fois, Elias fut mis devant le fait accompli que Hye était un jeune homme naïf. Il avait des fantasmes d'amoureux transis qui allaient certainement au-delà de l'imagination la plus folle d'Elias. Ses pensées n'avaient rien de tordu. Celles du métisse, en revanche, ne manquaient pas à divaguer, à dévier en formes malsaines auxquelles Hye n'avait certainement jamais dû penser de toute son existence. Il fallait qu'Eli tente de se mettre dans la tête de son homologue pour comprendre : ce dernier ne voyait certainement rien de louche dans le fait de prendre un bain. C'était comme prendre un bain avec son petit frère non ? Oui, voilà, Elias n'avait pas de frère mais il fallait qu'il perçoive la chose ainsi pour ôter toute dimension sensuelle à la chose. Ce n'était pas aisé, il se faisait déjà des films, en bon obsédé compulsif qu'il était. Il croisa les bras sur sa poitrine, puis se redressa légèrement.

▬ D'accord. C'est d'accord, mais tu assumes ta proposition.

Parce qu'il fallait bien quelqu'un pour assumer, ce dont Elias devenait de plus en plus incapable. Il n'était pas sûr de pouvoir répondre de ses propres actes après avoir vu Hye se promener en tenue d'Adam et franchement, il en avait marre de se voiler la face. La vision qu'ils avaient de tout ça n'était peut-être pas pareille pour chacun d'eux, mais Eli ne pouvait pas non plus passer son temps à tout faire pour que l'autre ne soit pas choqué : s'il l'embrassait ou qu'il lui proposait de partager un bain, merde quoi, il n'avait qu'à accepter tout ce que ça impliquait : il connaissait Elias, et ça coûtait beaucoup à celui-ci de ne pas laisser libre cours à son comportement coutumier. Dans le fond, c'était plus honnête pour chacun des deux s'ils arrêtaient tout deux de réfléchir et calculer plutôt que de laisser les choses couler. Ce qui devait arriver arriverait, or Hye Sung cherchait à provoquer le sort depuis le début de la soirée, dans un sens, en pavanant tous ses atouts et attraits sous le nez d'un Israélien trop sensible aux belles choses. Elias rentra totalement dans la chambre, récupéra son carnet à dessin sur le bureau et le rangea soigneusement dans son sac, qu'il reposa par terre. En revenant dans la direction de Hye Sung, il lui fit un sourire séducteur, se pencha vers lui et lui donna une petite claque sur les fesses.

▬ Allez princesse, plaisanta-t-il, va faire chauffer l'eau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t657-elias-paradis-artificielshttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t658-elias-good-people-drink-good-beer

Oh Hye Sung
cracmol - les âmes perdues
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 28
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Jeu 10 Avr - 19:22

Hye Sung était gêné à cause de la demande qu'il avait fait à son ami sorcier, ses joues étaient désormais d'un joli rouge pivoine tant il ne savait plus où se mettre. Il se sentait idiot d'avoir osé demander une telle chose car il se doutait bien qu'Elias allait refuser tout comme il avait refusé au départ de venir dans son studio. A vingt-quatre ans il était normal que des idées bizarres tournent dans la tête d'un homme cependant Hye n'avait absolument pas eu d'idées mal placées lorsqu'il avait demandé à son ami de prendre un bain avec lui. Il avait beau être plus âgé dans sa tête il restait toujours un enfant, l'innocence et la pureté même et cela pouvait clairement se voir dans son regard brillant qui reflétait l'innocence que les enfants avaient à l'âge de sept ou huit ans. Il n'avait pas eu une enfance heureuse, il n'avait même jamais su ce qu'était toutes les joies que ressentaient un gosse à ces âges là alors il avait décidé de se rattraper en grandissant. On pourrait même penser qu'il était victime du syndrome de peter pan si l'on ne savait pas qu'il pouvait faire preuve d'une grande maturité cependant il était amoureux, il perdait tout ses moyen et n'avait nullement l'envie ni le courage suffisant pour agir en tant qu'adulte responsable après même s'il était quelqu'un de fort psychologiquement il perdait toute crédibilité face aux personnes qu'il aimait énormément. Ah, l'israélien lui faisait perdre la tête, son ventre se tordait dans de douces douleurs et son cœur semblait vouloir s'échapper de sa poitrine lorsqu'il entendit son ami accepter sa proposition de bain avec pleins de mousser. Les yeux de Hye Sung brillaient de joie et un large sourire attendrissant apparu sur son visage. Comme quoi quelques mots peuvent réchauffer son cœur alors qu'il était si triste il n'y avait pas si longtemps, seul Elias savait faire cela. Ce qu'il attendait était un « je t'aime » mais cela viendrait plus tard enfin il l'espérait car le cracmol pourrait attendre longtemps sans baisser les bras, il voulait du sorcier comme petit ami, qu'ils vivent une belle histoire d'amour. Rêver était quelque chose que Hye savait bien faire, alors il rêvait de cette histoire d'amour, de câlins avec son Elias sans pourtant que ses rêves ne se réalisent pourtant on dit toujours que si on veut quelque chose très fort nos rêves finissent par se réaliser. Voilà pourquoi Hye ne cessait de croire en cet amour.

Le jeune cracmol était tellement heureux et perdu dans ses pensées qu'il sursauta lorsque son ami lui donna une petite claque contre ses fesses en remarquant ce qu'il avait fait, les joues de l'aîné rosirent un peu plus alors que sa gêne s'était quasi envolée. Il hochait de la tête lorsqu'Elias lui dit d'aller faire couler l'eau chaude mais il bloqua à l'appellation « princesse ». Jusqu'à preuve du contraire Hye Sung était un homme, mignon certes mais un homme il avait les attributs pour cependant au lieu de se vexer pour cela Hye était étrangement heureux d'avoir eu le droit à un surnom affectueux de son ami qui faisait battre son cœur. Le cracmol voulait aussi trouver un joli surnom pour son ami mais il ne savait que choisir à l'appellation « mon amoureux » sauf qu'ils n'étaient pas en couple alors cela était assez problématique, peut-être « nounours » mais Elias n'était pas le plus câlins des hommes alors cela ne collait pas. Oh et puis abandonnons les surnoms, Elias suffira pour le moment, des surnoms affectueux viendraient peut-être par la suite.

« P-Princesse ? » Articulait-il les joues à présent toutes rouges. « J-Je suis un garçon, je ressemble pas à une fille... Mais j'aime bien c'est mignon... »

Après qu'il ait finit de faire un commentaire sur le surnom adorable que lui avait trouvé son ami Hye Sung s'éclipsa rapidement dans la salle de bain, une fois là-bas il rinça la baignoire avant de mettre le bouchon pour que l'eau ne décide pas de s'écouler, il versa par la même occasion du bain moussant, assez pour qu'il y ait beaucoup de mousse une fois le bain remplis. Il n'oubliait pas de régler la température de l'eau, un bain bien chaud mais pas brûlant était toujours agréable. Alors qu'il regardait l'eau remplir la baignoire, Hye s'assit contre le bord pour réfléchir, Elias devait être vraiment beau torse nu et cette pensée était tout à fait saine il n'avait eu aucune arrière pensée après cela. Pureté et innocence, ah naïf aussi mais surtout amoureux. Comme quoi il existait encore des personnes sur terre qui ne pensaient pas au sexe ou n'avaient pas d'arrières pensées lorsqu'on leur disait quelque chose. Oh oui Hye n'avait fait aucun sous entendu, pour lui ce n'était qu'un bain avec son amoureux en devenir rien de bien méchant ni mal en soi. Lorsqu'il s'aperçut qu'il y avait assez d'eau ainsi que de mousse dans le bain, Hye coupa l'eau avant de venir à nouveau dans la chambre pour chercher son ami en l'appelant. Il lui prit joyeusement le bras et sautillait presqueà celui ci tant il était heureux.

« Le bain est prêt, Elias. » Lui dit-il, « Il y a pleins de mousse et d'eau ! Aller viens viens sinon elle va refroidir ! »

Joyeusement, le cracmol tirait son ami jusqu'à la salle de bain qu'il ne prit même pas la peine de fermer à clé. Après tout personne ne risquait de venir les embêter car Hye Sung vivait seul dans son studio. Il lui offrit un nouveau câlin, un peu plus long que celui de la dernière fois dans la chambre sa tête posée contre l'épaule de l'israélien. Hye se sentait bien contre lui, il aimait enlacer la personne qu'il aimait son cœur battait peut-être plus vite mais il se sentait plus serein, plus calme. Mais il fallait bien que cette étreinte ne cesse un jour, alors Hye la rompit plusieurs minutes après avant de se tourner dos à son ami pour pouvoir se dévêtir de façon la plus timide qu'il soit. Il avait beau avoir une bouille adorable, tel un enfant, Hye était tout de même doté de magnifiques abdominaux qui lui donnaient un air plus masculin. Il se retrouva au bout de deux minutes en boxer qu'il n'osait cependant pas enlever maintenant commençant à se sentir gêner que son ami ne le regarde même de dos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jang Elias
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 50age : 24
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Ven 11 Avr - 21:45

Princesse. Pourquoi « princesse » ? Parce que ça lui était venu tout seul, qu'il n'avait pas vraiment réfléchi. Elias n'était pourtant pas du genre à donner des surnoms aux gens : il le faisait seulement quand il ne parvenait pas à se rappeler du prénom d'une personne. Là, c'était tout de même différent : il avait sans doute appelé Hye ainsi parce qu'il semblait vraiment percevoir le prince charmant en lui. Comme une princesse qui attend dans sa tour de pierres qu'un beau jeune homme vienne la délivrer puis l'épouser. Bien sûr, Elias n'était pas cet homme : il n'était pas ce prince royal, noble et pur. Au contraire, l'Israélien était plutôt un sale gueux des rues, mauvais et malheureux. Désormais, il s'efforçait de voir cette histoire de bain comme si c'était normal : Hye Sung ne réalisait de toute évidence pas que sa demande était tendancieuse, alors Eli ne devait pas trop se faire d'idées. Mais même en sachant ça, il était assaillit d'images louches, ce qui le mettait un peu mal-à-l'aise face à l'ignorance de son ami. Celui-ci semblait d'ailleurs ravi qu'il ait accepté sa proposition et il disparut bien vite, sans doute pour aller faire couler le bain. Seul dans la chambre, Elias s'assit sur le lit, tira une cigarette et son briquet de sa poche puis se ravisa et posa le tout sur la table de nuit. Il saisit son sac qui traînait non loin de là, récupéra son carnet de croquis. Après avoir tourné quelques pages, il tomba sur le portrait de Hye Sung. À le revoir comme ça, il n'en était plus si fier : quand il n'avait plus vu le jeune Coréen depuis quelques temps, son dessin lui paraissait bien plus fidèle : maintenant qu'il l'avait eu sous les yeux il y avait de ça à peine deux minutes, Elias réalisait à quel point l'esquisse était mauvaise, imparfaite.
Quand il entendit Hye revenir, un peu plus tard, il glissa le bloc de feuilles sous l'oreiller. Excité comme une puce, le garçon le saisit par le bras afin de le traîner littéralement jusqu'à la salle de bain où avait visiblement finit de couler le fameux bain. Elias ne prenait jamais de bain, il préférait les douches parce qu'il s'ennuyait à rester patauger dans la flotte pendant des heures. Mais aujourd'hui, la chose promettait d'être un peu moins emmerdante – beaucoup moins, même. Soudain, Hye revenait à la charge pour le câliner. Comme d'habitude, et ce n'était pas un manque de bonne foi croyez-moi, le dessinateur resta pour ainsi dire coincé en lui-même les premiers instants. Au bout de quelques secondes, il se décontracta, glissa ses mains dans le dos de Hye Sung et lui rendit faiblement son étreinte sans un mot. Quand il s'éloigna de lui, il lui tourna timidement le dos pour commencer à se déshabiller. Ne pas sourire, ne pas sourire... et puis si, merde, ça faisait sourire Elias : il n'avait pas vraiment l'habitude qu'on se cache de lui pour se dévêtir, et il fallait bien avouer que cette réserve avait aussi son charme.

Il ne dit rien mais suivit l'exemple de son aîné : après tout, ils n'allaient pas se tremper tout habillés. Une fois son propre pull ôté, Elias jeta un bref coup d’œil à son reflet dans le miroir accroché au mur, au-dessus du lavabo. Son corps dénudé cachait plus de secrets qu'on aurait pu le croire : dessins et phrases entrelacés chaotiquement au fil de sa peau le parcouraient. Un passage de la Torah - en hébreu évidemment - sur les côtes. Un proverbe arabe à l'arrière du bras droit s'étendant de l'épaule au coude. L'étoile de David sur le cœur – pour ne jamais oublier que depuis là-haut, Dieu te regarde. Et dans le dos, sur l'omoplate, le plus beau de tous : un œillet rouge dessiné par ses soins, gros comme un pamplemousse. Il n'avait pu se résoudre à ne pas se graver une petite référence à Asma dans la peau. Peu de gens savaient qu'Elias avait des tatouages : à part celui sur son bras, qui restait cependant discret,  ils étaient tous bien cachés et habituellement couverts. Hye Sung l'ignorait d'ailleurs certainement.
Elias était en train de défaire sa ceinture quand il remarqua que Hye avait cessé tout mouvement : déjà en boxer – mais ma parole, il était pressé le petit ! - il paraissait désormais hésiter. Le sorcier observa son dos quelques instants, sa courbure, ses lignes. Sa chute de reins, ses épaules plus carrées qu'il ne l'aurait pensé. Franchement, il aimait ce qu'il voyait. S'il l'avait pu, il aurait mis l'instant sur pause et serait revenu avec son carnet de croquis pour immortaliser cette vision qu'il avait. Mais évidemment, il n'en fit rien, se contentant d'ôter sa ceinture puis de la balancer assez négligemment et bruyamment dans le lavabo. Elias fit quelques pas malgré les protestations de sa raison qui lui lançait des menaces de mort s'il faisait quoi que ce soit de déplacé, mais il était pour ainsi dire charmé par ce qu'il voyait : le visuel jouait beaucoup pour lui, mais le toucher encore plus. Et avant même qu'il n'ait vraiment compris ce qu'il était en train de faire, il avait ses mains sur les hanches de Hye Sung, s'était approché si près que son torse touchait presque le dos de l'autre, avait glissé deux doigts sur le côté de son boxer et fait claquer l'élastique d'une manière qui ne pouvait qu'être obscène.

▬ T'as besoin d'aide ? lui souffla-t-il dans la nuque, un peu ailleurs, les yeux mi-clos.

En temps normal, à ce moment là, il aurait déjà envoyé valser le sous-vêtement, coincé Hye Sung contre le lavabo et lui aurait déjà fait pléthore de choses immorales. Mais non. Il restait juste là, tout près sans exactement se coller à lui, les mains calmement figées sur ses hanches qu'il aurait voulu pouvoir saisir plus violemment. Comme quoi Elias était aussi, malgré tout, capable d'un travail sur soi : d’ailleurs, il faisait présentement beaucoup d'efforts. Bon, il faisait des efforts mais c'était pas la mort non plus. Être comme ça, finalement, le nez contre sa nuque, sans rien faire de particulier à part respirer son parfum et faire semblant de ne pas vouloir le prendre comme un sauvage, c'était bien aussi. Elias se sentit à peine enfouir son visage dans le cou de Hye Sung pour y déposer ses lèvres, mais surtout pour le mordre assez durement. Parce qu'il avait envie de croquer Hye, quelque part, que sa naïveté faisait ressortir l'animalité d'Elias. Ses doigts, qui avaient jusque là été plus ou moins été sages, s'aventurèrent à nouveau entre l'élastique et la peau de Hye. Là, il marqua une petite pause, un peu perdu entre ce qu'il avait envie de faire, ce que Hye avait envie qu'il fasse et ce qui lui était permit de faire. Hye Sung ne semblait pas vouloir le repousser ni prendre la poudre d'escampette, ce qui permit à Elias de balayer tout doutes de son esprit et de tirer définitivement vers le bas la dernière barrière qui pouvait physiquement protéger le petit cracmol de lui. Un peu macho, mais surtout pour plaisanter et pour décontracter un peu l'atmosphère qui s'était alourdie lorsqu'il s'était décidé à mettre Hye à nu, Eli lui redonna une fessée, un peu plus forte que la précédente, avec un petit rire. Pas pudique pour un sou – en Israël, les hommes ne se cachaient pas vraiment entre eux – Elias s'installa sur le bord de la baignoire pour enlever ses chaussettes, puis son jean, son boxer et tout l'bordel. Sans une parole à l'égard de Hye Sung, il se glissa dans la baignoire, qui n'était pas excessivement grande mais qui devait tout de même être capable de les accueillir tout deux, puis tendit le bras pour lui saisir le poignet et l'inciter à le rejoindre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t657-elias-paradis-artificielshttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t658-elias-good-people-drink-good-beer

Oh Hye Sung
cracmol - les âmes perdues
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 28
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Sam 12 Avr - 16:19

Hye Sung était terriblement gêné à l'idée d'enlever le dernier vêtement qu'il avait sur le corps. Pourquoi ? Il n'en savait rien car il n'avait pas honte de son corps, il était même bien dessiné ce qui contrastait avec sa bouille angélique. Qui aurait cru qu'un adorable jeune homme comme lui aurait pu avoir des abdominaux pareil ? Habillé, l'on aurait pu croire que qu'il n'avait qu'un ventre plat sans muscles bien que cela était purement faux comme idée. Hye n'était pas du genre à se venter de son corps, ni à se rabaisser il se trouvait banal, il y avait plus beau que lui cela était certains et Elias en était la preuve vivante. Mais il était bloqué il n'arrivait plus à bouger comme si son esprit l'interdisait de se dévêtir davantage pourtant il ne pouvait pas prendre un bain simplement en boxer. Il n'avait rien à craindre, grand enfant innocent ne se doutait cependant pas de ce que l'israélien pouvait faire, lui pensait simplement que cela était une baignade pour jouer avec la mousse, il avait des pensées pures contrairement au sorcier. Il se demandait si son ami était déjà nu, il se demandait aussi quoi faire à présent, il avait l'impression d'avoir oublié quelque chose mais quoi ? En réalité Hye ne savait pas pourquoi il s'était stoppé si soudainement. Le cracmol ne pu retenir un sursaut de surprise lorsqu'Elias vint quasi coller son torse contre son dos, les mains posées contre ses hanches Hye ne pouvait s'empêcher de penser que ceci était un acte d'affection alors il ne voulait se débattre et profitait simplement du moment présent avec lui. Il aurait bien aimé apercevoir son « futur petit ami » dans la glace mais celle-ci se trouvait à l'opposé du jeune homme alors il se contentait de regarder droit devant lui sans savoir que faire. Il ne répondit même pas lorsque son ami lui demanda s'il avait besoin d'aide pour enlever ce vêtement qui cachait le reste de son corps. Tout ce que voulait Hye à ce moment était de se retourner et enlacer Elias encore une fois puis lui offrir un baiser rempli d'amour mais il était comme bloqué sur place. Même lorsque son ami osait un baiser sur la peau de son cou il ne bougeait pas et ne se débattait pas non plus, il se permit seulement un soupire d'aise et un sourire enfantin heureux de ce genre d'affection de sa part, un petit couinement lorsque l'israélien se permit de le mordre car il fallait bien avouer que ceci n'était pas vraiment agréable s'en était même douloureux à ressentir mais il ne voulait pas fuir. Le cadet se permis d'enlever le boxer du cracmol avant de frapper sa fesse et étrangement au lieu de couiner à cause d'une légère douleur Hye se mit à rougir puis à rire en cœur avec son « bourreau ». Il ne put retenir une petite moue quand celui-ci s'écarta pour aller dans le bain après avoir enlever le reste de ses vêtements. Hye reprit ses esprits et vint rejoindre son ami en sourire prenant sa main pour monter dans la baignoire et se cacher dans la mousse. Hye se plaça à l'opposé de son ami pour pouvoir l'observer il prit entre ses mains de la mousse avant de souffler dessus pour en mettre sur Elias en riant tel un enfant puis il se rapprocha pour mettre de la mousse tout autre de la bouche de celui-ci joyeusement.

« Tu as de la moustache ! » Dit-il en riant légèrement avant d'enlever la mousse qu'il avait mit sur le visage de son « chéri » comme il aimait l'appeler sans lui dire.

Hye était de plus en plus proche de son ami, assez proche pour découvrir son tatouage sur son bras ainsi, qu'en enlevant un peu de mousse, que celui qui se trouvait sur sa poitrine. Hye était impressionné et se demandait pourquoi il avait tant de tatouages sur son corps, ainsi que ce qu'ils voulaient bien dire. Il découvrait peu à peu tout les tatouages de l'israélien passant ses doigts dessus pour en redessiner le contour avec curiosité. Lui n'avait qu'un seul tatouage très discret sur sa cheville, un petit « reborn » qu'il avait fait faire en arrivant dans le monde moldu pour marquer sa nouvelle vie, son renouveau. Chaque tatouage avait une signification particulière, Elias en avait beaucoup alors Hye était curieux de savoir à quoi tout cela pouvait bien correspondre. Un passé pplus que douloureux, quelque chose qui avait certainement marqué sa vie, si cela était bien ce dont pensait Hye, il se disait alors qu'il aimerait aussi apparaître comme une trace indélébile sur le corps de son ami qu'il aimait bien plus que tout au monde. Mais ce serait purement égoïste de sa par alors qu'ils n'étaient même pas en couple... Pourtant Hye l'aimait vraiment et voulait rester près de lui jusqu'à la fin des temps. Le jeune homme était impressionné par la beauté des dessins sur le corps de son ami, il ne détachait plus son regard de ceux-ci avant de relever la tête après plusieurs minutes pour offrir un sourire innocent à Elias lui offrant par la même occasion un doux baiser contre sa joue.

« Tu as de jolis tatouages ! Regarde j'en ai un moi aussi ! » Lui dit-il avec son sourire adorable collé aux lèvres avant de lever la patte pour lui montrer sa cheville fier de lui.

Hye Sung était heureux de pouvoir lui montrer son mot sur sa cheville car peu de personnes étaient au courant de cela. Quasi personne ne connaissait son passé même Elias devait l'ignorer et ce n'était pas plus mal en soit il détestait que l'on s'apitoie sur son pauvre sort. Enfance malheureuse, aucun amour mais ce n'était pas bien grave car maintenant il allait mieux il avait rencontré celui qui faisait battre son cœur et passait de merveilleux moment en sa compagnie. Hye avait à nouveau envie de prendre le cadet dans ses bras pour une étreinte amoureuse et tendre mais il ne savait si cela gênerait le principal intéressé ou non mais enfin ce qui arrivera arrivera, il fallait simplement le temps faire ses choses et voir si cette nuit le cracmol allait perdre son innocence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jang Elias
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 50age : 24
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Dim 13 Avr - 8:29

Hye Sung était adorable. Bizarrement, ce fait précis attristait un peu Elias, lui faisait de la peine. Il était à côté de ses pompes, se sentait vraiment différent de Hye Sung. Ils ne s'accordaient pas l'un avec l'autre, ils ne vivaient ni dans le même monde, ni sur la même planète. Ils n'avaient pas le même regard sur les choses. Bien évidemment, ce n'était la faute d'aucun des deux : ils étaient comme ils étaient, mais mine de rien, en ce moment, ça déprimait un peu Elias. Les bras de chaque côté de la baignoire, de la mousse presque jusque par-dessus la tête – Hye avait mis la dose – il regardait son ami s'exciter comme une jeune fille en jouant avec celle-ci. Il ne bougea pas d'un centimètre quand il s'amusa à lui faire une moustache. En revanche, il avait remarqué que d'un coup, Hye Sung s'était rapproché : auparavant à l'autre extrémité de la baignoire, il se tenait désormais tout près du sorcier, qui avait replié ses jambes contre son torse pour lui laisser un peu plus de place. Machinalement, Elias se passa la main sur le visage pour en ôter la moustache blanche. Il eut un petit sursaut quand Hye Sung écarta les bulles pour retracer le contour de ses tatouages. Bizarrement, il plaqua davantage son dos contre la paroi de la baignoire comme pour cacher l’œillet qu'il avait sur l'omoplate. Il avait l'impression de trahir Asma. Plus qu'avec les autres. Les autres ? Les autres personnes avec lesquelles il avait déjà fricoté. Ceux qu'il avait embrassés, touchés, ou encore ceux avec lesquels il avait couché. Jusqu'à présent, jamais ne lui avait effleuré l'esprit qu'elle puisse l'observer depuis là où elle était. Serait-elle triste de le voir ainsi ? Sans doute. Mais elle lui pardonnerait, il le savait. La question était plutôt de savoir si Elias se pardonnerait tout ça à lui-même un jour. Le bout des doigts de son hyung qui se faisaient caressants, le déstabilisèrent un peu plus. Il avait la vague impression que Hye Sung ne comprenait rien. Qu'il ne voulait ou ne pouvait pas comprendre qu'il n'était pas aussi merveilleux qu'il se l'imaginait. Pour la peine, toutes ces réflexions minèrent davantage l'humeur d'Elias, qui ne remarqua même pas que Hye lui avait embrassé la joue. Par contre, quand il lui montra son seul et unique tatouage à la cheville, Elias trouva cela mignon. Les siens étaient de vrais témoignages de ses valeurs, de son passé. Il avait, encore récemment, fait quelques croquis de la carte de la première guerre israélo-arabe dans le but d'en faire un prochain tatouage, qu'il ignorait encore où placer. Celui de Hye Sung, au moins, était porteur d'un message plus positif.

Elias n'avait jusqu'à présent pas trop reluqué Hye et son esprit décida soudain et arbitrairement de switcher. Il avait l'impression de pouvoir percevoir chaque goutte d'eau qui dégoulinait de chacune de ses mèches de cheveux, de pouvoir suivre leur chemin sinueux le long de sa peau claire. Soutenant sa tête à l'aide de son poing, il observa Hye Sung sans un mot, son autre main distraitement posée sur la cuisse de celui-ci, dans l'eau. Non, il n'était plus ivre, c'était autre chose : il arrivait parfois à Elias de se mettre en mode off et de se déconnecter de la réalité, de passer dans un autre monde qui lui était propre : c'était exactement ce qui était en train de se passer, et ce parce qu'il était un peu déprimé par tout ça. Déprimé parce qu'il se sentait sale face à la pureté du jeune cracmol. Déprimé parce qu'il ne comprenait rien aux règles du jeu auquel ils jouaient, qu'il ne savait pas quelles cartes il pouvait sortir et quand il pourrait brandir son joker. Il poussa un petit soupir en se prenant le visage dans les mains, puis lança un regard perdu à Hye Sung.

▬ Tu m'perturbes. T'imagines pas tout ce qui me passe par la tête depuis le début de la soirée, avec tout c'que tu fais...

Il se passa une main dans les cheveux tout en se trémoussant un peu dans l'eau. Comment faire comprendre tout ça à Hye Sung sans avoir l'air d'un monstre ? C'était obsédant. Comme quand, un peu plus tôt, il l'avait déshabillé : il l'aurait presque violé s'il n'avait pas eu un tant soi peu de jugeote et de contrôle de soi. Mais combien de temps l'aurait-il encore, ce contrôle ? C'était horrible, mais là où Hye attendait qu'Elias lui fasse des papouilles et lui dise d'interminables « je t'aime », ce dernier avait juste envie de pouvoir le sentir contre lui. Et Hye était là, à quelques centimètres de lui aussi nu que le jour de sa naissance, à son entière disposition, plus désirable que jamais dans son ignorance. Il était horrible. Hye Sung le détesterait sans doute s'il savait tout ce qu'il pensait, tout ce dont il fantasmait, égoïste et profiteur qu'il était. Pourquoi Diable était-il comme ça ?
Malgré tous ses efforts, à faire tourner ses méninges à fond, Elias ne trouvait tout bonnement aucun moyen correct d'exprimer tout ça à Hye. C'était toujours la même chose : soit suivre son instinct et prendre le risque de briser Hye, soit se contenir et virer fou à petit feu. Au bout de quelques minutes à s'être replié sur lui-même, Elias finit par émerger comme d'un état léthargique, d'une sorte de sommeil. Une de ses mains se glissa derrière la nuque du petit patineur, l'attirant un peu plus vers lui. Au moins ça. Il avait au moins le droit à ça, non ? Il se pencha pour se rapprocher tout en continuant de tirer Hye Sung dans sa direction, jusqu'à ce que leurs lèvres se frôlent, puis s'épousent. Quelque part, Elias avait besoin de ça. Le contact. Besoin de se réfugier contre quelqu'un, de se laisser aller à ses pulsions à qui il avait pris l'habitude de laisser le contrôle. C'était plus simple habituellement. Hye ne faisait rien de particulier, mais il l'allumait comme une allumette sans s'en rendre compte : il donnait à Elias des désirs dont il ne connaissait certainement pas même la mesure. C'était ça qui plombait l'Israélien : Hye Sung lui offrait de amour là où lui ne demandait qu'un peu de chaleur. C'était injuste pour chacun d'eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t657-elias-paradis-artificielshttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t658-elias-good-people-drink-good-beer

Oh Hye Sung
cracmol - les âmes perdues
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 28
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Dim 13 Avr - 12:03

Les yeux de Hye Sung brillaient de joie en sachant qu'il prenait un bain avec le garçon dont il était amoureux. Hye était capable de donner de l'amour, une bassine complète de tendresse et d'affection mais lui n'en n'avait jamais vraiment reçu, il se disait souvent qu'Elias allait lui rendre la pareil, enfin pas une bassine mais quelque chose de moins grand qui le comblerait tout autant, mais cela n'était qu'une illusion le sorcier ne voulait ou ne pouvait pas lui rendre la pareil. Il ne l'aimait pas dans le même sens que le petit cracmol et cela l'avait chagriné pendant de nombreuses minutes, il en avait même pleuré à cause de cela, il était un être un petit peu trop sensible pour ce genre de sentiment qui lui réchauffait pourtant le cœur. Hye n'était pas destiné à être aimé, il était le distributeur automatique d'amour et d'affection mais personne ne lui rendait la pareil, il ne disait pas cela dans le sens amical du terme mais dans le sens amoureux. Il était tombé dans le jeu de l'amour une seule fois dans sa vie et ce fut le sorcier israélien qui l'avait fait plongé dans cette spirale infernale. Il en était heureux car cela n'était pas si déplaisant cependant il arrivait des jours où il perdait courage, il savait que son ami finirait par l'aimer ou l'aimait sans le lui dire mais il ne pouvait vivre indéfiniment comme cela. Alors il déprimait, rarement certes car ce jeune homme était la joie de vivre incarnée, mais il déprimait. Peut-être était-il aveuglé par l'amour car comme on le dit si bien « l'amour rend aveugle », Hye n'arrivait pas à trouver le moindre défaut à son ami pour lui il était incroyablement beau, gentil, solitaire et froid de temps à autres mais il prenait cela comme une qualité propre à lui, il était mystérieux et cela lui donnait envie de connaître toute sa vie sur le bout des doigts. Mais ce qui le faisait craquer était, aussi bizarre que cela puisse être, sa détresse qui pouvait se voir à travers l'alcool ingurgité, il avait besoin d'aide, c'était un fait, et Hye l'avait obligé à accepter son aide dans un sens ce fut grâce à l'alcool qu'il en était tombé follement amoureux. Amoureux à tel point qu'il pourrait se donner corps et âme à celui qu'il aimait comme un fou. Alors il s'amusait à l'admirer dans le bain le regard toujours aussi pétillant avant de s'inquiéter face à la détresse dans le regard de son sorcier. Il tendit sa main pour caresser sa joue ne comprenant pas pourquoi il se mettait dans cet état, il se disait perturbé par l'aîné au visage d'ange mais cela il ne comprenait pas, pourquoi être perturbé alors que ce n'était qu'un bain inoffensif entre deux amis ? Puis il fallait savoir que la mousse cachait leur corps nus et que Hye n'avait aucune idée mal placée derrière la tête. Hye était simplement une peluche que l'on voudrait bien câliner mais il ne pensait pas que son corps ou sa bouille angélique pouvaient donner envie à un homme tel que Elias c'était juste impossible à concevoir. Il ne savait quoi répondre à l'israélien alors il se taisait et ne faisait que regarder avec un air d'incompréhension son ami qui avait l'air totalement perdu.

Lorsqu'Elias passa sa main contre la nuque du cracmol, ce dernier n'essaya pas de s'en débarrasser il décidait même d'afficher un sourire innocent et enfantin alors qu'il se rapprochait par la force de son ami vers celui-ci qu'il fixait avec des yeux amoureux. Il ne comprit pas vraiment ce qui était en train de lui arriver, le sorcier venait tout juste de dépasser la limite de la simple amitié en posant ses lèvres contre celles du plus âgé. Il ne le repoussa pas au contraire il fut heureux de ce geste et après avoir cligné quelques fois les yeux il décidait de les fermer pour apprécier ce petit baiser dont le cadet était le maître. Ils ne pourraient plus dire qu'ils étaient simplement amis à ce moment à car une barrière venait d'être franchie, ils n'étaient pas amoureux non plus enfin seul Hye Sung l'était et Elias était tout simplement perdu. Hye venait poser son torse contre celui de son ami de façon nullement déplacée pour mieux profiter du baiser que le sorcier était en train de lui offrir, ce genre d'occasion était rare alors Hye devait profiter de cet élan de tendresse de la par de son chéri en devenir car après il redeviendrait moins câlin que ce soir. Il voulait lui dire qu'il l'aime et pour cela il devait rompre ce baiser ce qu'il fit bien à contre cœur pour se blottir innocemment contre le corps de l'israélien.

« Elias... Je t'aime... » Lui dit-il d'une voix adorable avant de cacher sa tête contre son épaule comme un enfant en manque d'affection.

Il passa ses doigts contre la joue d'Elias avant de lui offrir un énorme baiser contre sa joue. Il ne voulait franchir à nouveau la barrière des lèvres ou tout du moins il n'osait pas avant que ce ne soit le sorcier qui vienne chercher un nouveau baiser. Hye ne demandait quasi rien à son ami il attendait que celui-ci fasse de son plein gré mais cela n'empêchait Hye de penser à l'obtention d'un second baiser digne d'un jeune couple amoureux. Il ne cessait de le fixer avec un regard amoureux qui en disait long sur ce qu'il voulait : un autre baiser sans arrières pensées. Mais si un jour il fallait que son innocence s'envole se serait avec Elias et personne d'autre, ce soir ou demain ou encore un autre jour cela ne pressait pas du moment que Hye se trouvait avec lui tout allait pour le mieux. Hye lâcha soudainement Elias un instant pour remettre un peu d'eau chaude car celle-ci s'estompait rapidement, de même que la mousse puis il plongea sa tête sous l'eau pendant un peu moins d'une minute avant de revenir à la surface avec un large sourire. Il remit ses cheveux en arrière et revint à la charge pour une nouvelle étreinte avec Elias un peu plus longue cette fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jang Elias
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 50age : 24
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Lun 14 Avr - 7:56

Depuis toujours, Elias était parfaitement incapable de profiter de l'instant présent. À chaque fois qu'il aurait dû juste se taire et apprécier, il se gâtait le plaisir, se morfondait comme un idiot et finissait par tout envoyer valser. Ce soir, il aurait aimé être capable d'envoyer chier tous ses désirs pour pouvoir simplement discuter et rire normalement avec Hye Sung, mais comme à son habitude, il faisait le con. Ses craintes étaient réelles, sa déprime aussi, mais il s'y jetait corps et âme parce qu'il était incapable de se gérer lui-même. L'incohérence le dominait : il passait de l'excitation à la dépression sans transition, se laissait aller contre Hye puis réalisait que ce qu'il lui faisait était mal. Mais d'où donc lui venaient toutes ces peurs ? Elias n'était pas quelqu'un de très protecteur, en principe. Sauf quand il s'agissait de préserver les autres lui-même. Surtout quand la personne concernée était Hye Sung, justement. Le petit bonhomme cherchait à éloigner Elias de ses bouteilles alors que ce dernier tentait plutôt de l'éloigner de lui. Hye l'aimait trop. Beaucoup trop. Eli sentait, devinait ça, un peu comme un sixième sens qui l'alertait. Et malgré tout ce bordel, ils arrivaient quand même à s'embrasser comme si c'était parfaitement normal. Ils devaient chacun pas être nets dans leur tête. Quelque part, ils savaient certainement qu'ils n'étaient pas sur la même longueur d'ondes. Et pourtant, ils fermaient les yeux, jouaient le jeu. Pendant qu'ils s'embrassaient, Hye s'était beaucoup rapproché : il se pressait tout contre Elias, qui avait entre-temps remonté sa main dans ses cheveux, qui s'accrochait presque à lui pour l'empêcher de s'écarter, de lui manquer. Quand Hye rompit le baiser, Elias faillit le ramener aussitôt à lui, mais Hye se blottit un peu plus contre lui. Sérieux, il devenait parano.
Mais quand il lui dit soudain qu'il l'aimait, Elias se crispa aussitôt. Il le savait, misère, il le savait bien. Malgré tout, Elias prenait ce fait en considération quand même. La seule chose qu'il espérait de tout cœur, c'était que Hye Sung ne se faisait pas trop d'idées. La question de l'amour, il préférait ne pas y penser. Oui, Hye était différent, il avait ce petit quelque chose qui empêtrait l'Israélien dans sa tête, ce à quoi personne jusqu'à maintenant ne l'avait mené. Même si tout ça avait bel et bien l'air de dépasser la simple affection ou amitié, Elias rayait spontanément de la liste la case « amour » pour la simple et bonne raison que cela lui aurait fait beaucoup trop mal.

▬ Me dis pas ça, lui glissa Elias à l'oreille. J'suis pas prêt à assumer.

Hye Sung lui embrassa la joue après sa nouvelle déclaration. C'était un véritable moine : après avoir immergé quelques secondes sa tête dans l'eau puis réapparu, il revint se coller à Elias pour l'étreindre. Malgré tout ça – leur peau qui se touchait, leurs jambes qui s'emmêlaient, les baisers qu'ils échangeaient – il restait aussi naïf et adorable, lui lançait d'incroyables regards remplis d'amour qui mettaient Elias mal-à-l'aise. Parallèlement à cette innocence non-feinte, Elias s'émoustillait, s'excitait, observait Hye Sung d'un regard gourmand. Il voyait bien que le petit voulait qu'il s'occupe de lui, qu'il lui offre sans doute un nouveau baiser, et il va sans dire qu'Elias n'avait aucune objection à faire à tout cela... ou presque. L'objection fatale du « sage, rester sage » lui frappait la cervelle et même s'il n'avait jusqu'à maintenant qu'à peine écouté ces signaux, il essayait quand même de se retenir. Un peu comme le jeune cracmol, Elias manquait d'affection, dans un sens et une mesure qu'il se refusait d'accepter. Il avait passé plusieurs jours à l'hôpital à cause de son père fou, avait perdu le seul et unique amour de sa vie, avait quitté son chez-lui pour fuir le paternel pour la Corée, endroit dont il ignorait pour ainsi dire tout et auquel il ne se sentait pas appartenir. Sans doute était-ce légitime qu'il ait, ici, toujours laissé libre cours à ses envies au point de faire n'importe quoi de son corps ou de celui des autres sans vraiment en ressortir quoi que ce soit de complet, de réellement plaisant. Son meilleur ami était devenu l'alcool, à qui il dédiait toutes ses confidences et toutes ses conneries, cet alcool qui l'aidait à tenir debout plutôt qu'à se tirer une balle dans la tête. Que de drame, ce qui était pourtant vrai : sans la bouteille de secours, Elias aurait certainement déjà mis fin à ses jours car en état de lucidité il déprimait souvent davantage qu'ivre : il analysait la situation avec plus d'objectivité et réalisait à quel point il était inutile.
Hye Sung toujours pressé contre lui, Elias écarta une mèche de cheveux qui lui barrait le front, puis approcha doucement son visage du sien pour lui embrasser distraitement l'oreille, les yeux fixés sur le boxer qu'il lui avait ôté un peu plus tôt et qui gisait toujours au sol. Hye était si désirable... il ne devait même pas s'en rendre compte, ailleurs comme il l'était. Franchement, Elias ne pouvait même imaginer comment s'opérait le mécanisme de sa cervelle tant tout ce qu'il faisait lui semblait abstrait. Comment pouvait-il être si gentil, si pur ? Pourquoi n'avait-il pas, comme lui, l'air ne serait-ce qu'un peu excité ? Peut-être qu'Elias n'était pas assez attirant. Depuis toujours, il se considérait comme banal : ni moche ni beau, juste une tête avec des yeux, un nez et une bouche. En fait, il ne réalisait pas du tout à quel point il était charismatique et malgré le fait qu'il attirait facilement les gens, jamais il n'avait compris d'où cela venait. De sa personnalité mystérieuse, de sa beauté, qui sait ? Dans tous les cas, Hye Sung semblait passer au-dessus de tout ça en l'aimant pour des raisons que lui seul pouvait comprendre. La tête d'Eli commençait à lui tourner : un peu plus tôt, Hye avait encore rajouté de l'eau chaude. Avec toute cette lutte qu'il faisait contre lui-même pour ne pas bondir sur son ami, le bain devait certainement s'avérer plus rude à supporter pour le sorcier que pour l'autre. Il ne voyait pas des étoiles mais n'en était plus très loin, à moitié dans les vapes tant par la fatigue que par la vapeur qui lui montait à la tête. Au bout d'un petit moment à ne rien dire ni faire, juste à rester là blottis l'un contre l'autre, Elias se redressa un peu.

▬ Tu veux pas qu'on se lave rapidos pis qu'on sorte ? J'crève de chaud et j'ai cruellement besoin d'une cigarette.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t657-elias-paradis-artificielshttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t658-elias-good-people-drink-good-beer

Oh Hye Sung
cracmol - les âmes perdues
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 28
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Lun 14 Avr - 18:54

Devenir dépendant d'une personne, aveuglé par l'amour qu'on lui pour avait ses risques. Elias pouvait faire ce qu'il voulait de lui tant Hye était aveuglé par l'amour qu'il portait au jeune sorcier, ce dernier pouvait le plonger dans la débauche, l'alcool et autre sans qu'il ne s'en rende compte et surtout sans perdre son innocence. Même si le cadet venait à s'amuser avec le corps du cracmol celui-ci perdait sans aucun doute sa pureté, son corps serait souillé mais jamais son innocence d'enfant après tout c'est cela qui faisait son charme. Il était tellement amoureux qu'il n'avait jamais remarqué tout les défauts de l'israélien, celui-ci avait beau lui dire qu'il était bourré de défauts l'aîné niait tout et continuait de voir le jeune sorcier comme un être parfait qui lui arrachait des sourires et une bonne humeur effrayante malgré son inquiétude à cause du surplus d'alcool qu'il ingurgitait à quasi chaque fois qu'ils avaient l'occasion de se voir. Et pourtant il avait de quoi déprimer en voyant que l'homme qu'il aimait était devenu dépendant de la boisson, cela pourrait nuire gravement à sa vie alors qu'il y avait d'autres plaisir à profiter tant qu'il était jeune comme par exemple s'amuser, se sociabiliser, aller à des soirées sans pourtant tomber ivre mort à la fin. Hye Sung se disait qu'il fallait changer toutes ces idées noires de l'esprit du sorcier, il avait envie de faire pleins de choses avec lui, l'emmener dans un parc d'attraction où ils s'amuseraient toute la journée comme un petit couple qu'ils n'étaient pas encore ou bien aller à la plage pour goûter aux joies du sable qui se faufilait entre chaque orteil, ce qui était assez désagréable en soi mais cela faisait parti des charmes d'une journée au bord de mer un magnifique jour d'été. Oh et il voulait le traîner au zoo aussi ! Voir tout ces magnifiques animaux, certes en cage, mais ce serait une journée d'amusement en plus. Lui apprendre à patiner était aussi l'une de ses envies folles, il y avait en réalité beaucoup de chose que Hye voulait faire avec son ami, tellement qu'il serait quasi incapable de tout compter sur les doigts d'une seule main mais ils avaient toute la vie devant eux pour pouvoir faire tout cela. Oui, Hye Sung avait des rêves pleins la tête et la plupart d'entre eux concernaient directement le jeune israélien, tellement de chose à construire avec lui... Faudrait-il déjà qu'il veuille sortir avec lui ou tout simplement qu'il ne l'aime, Hye était patient et pouvait attendre des mois et des mois mais il finirait par avoir un temps où la patience partirait, les larmes couleraient et ce jour là il perdra sa bonne humeur habituelle car Elias était l'un des deux remparts qui faisait tenir debout le jeune cracmol, si l'un venait à disparaître l'autre ne tarderait pas à s'écrouler et briser Hye en mille morceaux. Il était fragile et sensible, il ne se cassait pas facilement et ne perdait pas confiance en lui en un claquement de doigt cependant Elias était son rempart, une partie de son cœur qui le faisait tenir debout, retirez le et tout s'écroule, des années entières de renouveau qui finiront aux oubliettes pour qu'il devienne comme sa famille disait : un raté. Le sorcier n'avait pas l'air de savoir à quel point il était important pour lui, il savait sans nul doute que ce dernier était follement amoureux de lui mais il ignorait que s'il était si joyeux tout cela était grâce à lui. Même s'il y avait d'autres facteurs, Elias était le plus important de tous pour qu'il ait envie de se battre contre cette injustice dont il avait été victime durant toute son enfance. Mais s'il le faisait attendre trop longtemps cette détermination fanerait comme une fleur.

Elias était doux ce soir ce qui faisait sourire davantage le jeune homme qui s'était à nouveau blotti contre son torse humide, Hye aimait ce genre d'attention de la part du sorcier cela le faisait se sentir important à ses yeux, même quelqu'un d'exceptionnel, de privilégié. Avant jamais il n'aurait pu recevoir d'attention particulière venant de son ami à moins que lui ne lui en fasse mais il n'osait jamais insister trop longtemps de peur de le rendre mal à l'aise mais ce soir c'était différent. Il se sentait bien contre lui et n'avait absolument pas envie de quitter ses bras assez musclés mais pas trop. Il ne releva la tête vers lui que lorsqu'il lui demandait s'il ne voulait pas se laver rapidement avant de sortir tout aussi vite car le sorcier avait chaud et voulait fumer. Il acquiesça d'un mouvement de tête accompagné d'un doux sourire enfantin avant de s'amuser à frotter les cheveux de son ami après avoir mit du shampooing dessus. Il fit de même pour sa propre tête et offrit un gant de toilette à Elias pour qu'il se lave le corps pendant que Hye faisait de même se décalant légèrement de son compagnon.

« Tu voudras un chocolat chaud ? Tu voudras regarder un film ? » Lui demanda-t-il avec des étoiles dans les yeux tant il était heureux qu'Elias passe la nuit en sa compagnie.

Cela aurait été vraiment ennuyant si Elias aurait préféré aller se coucher de suite plutôt que de passer du temps avec son ami qu'il ne verrait certainement pas tout les jours à cause des cours respectifs de chacun. Alors pour profiter au maximum de la soirée, Hye Sung se rinça le corps ainsi que les cheveux à une vitesse impressionnante tant il était impatient puis sans attendre son ami il sorti de la baignoire pour s'enrouler autour d'une serviette ainsi que s'essuyer les cheveux avec une autre. Il n'allait certainement pas rester en serviette le reste de la soirée alors il sorti un petit « je reviens » à son ami et se mit à sautiller jusqu'à l'extérieur de la salle de bain pour courir dans sa chambre se chercher un pyjama quelconque. Il était heureux, amoureux et heureux mais surtout dépendant de l'homme qu'il avait décidé d'aimer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jang Elias
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 50age : 24
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Mer 16 Avr - 7:36

Il fallait qu'Elias se mette à l'aise. Qu'il se décontracte, arrête de se stresser, de s'inquiéter : Hye Sung n'aurait de toute évidence pas voulu le savoir si déprimé à cause de lui. Enfin, ce n'était pas à cause de lui. C'était lié à lui, mais s'il était bel et bien le précurseur de toute cette folie qui s'emparait d'Elias, tout ça n'était pas sa faute. La responsabilité de sa mauvaise humeur était celle de son subconscient même pas fichu d'essayer de le préserver de lui-même, de bloquer ses pensées malheureuses. Hye Sung ne pouvait imaginer à quel point il souffrait et se complaisait de tout ça à la fois, à quel point il était tiré vers de nombreux pôles parfaitement opposés qui ne lui voulaient pas tous que du bien. Elias était déjà coupable de tant de choses qu'il ne voulait pas se rendre aussi coupable de quoi que ce soit envers son ami. Vouloir protéger quelqu'un de soi, putain, c'était la merde. D'habitude, il n'avait pas à marcher sur des œufs quand quelqu'un lui plaisait : il savait tout de suite si c'était un « oui » ou un « non » et agissait en conséquence – en principe il avait plutôt droit à l'acceptation qu'au refus. Avec Hye c'était plus compliqué : c'était ni oui ni non. Il ne comprenait pas la portée de ce qu'il faisait ni de ce face à quoi Elias était mis. Il lui lançait des sourires à s'en fendre le cœur au couteau et des baisers à s'en pendre de culpabilité. C'était un enfant, il ne voyait rien de travers comme le faisait l'Israélien. En même temps, pour n'importe quel jeune homme normalement constitué, tout ceci était émoustillant. Hye était émoustillant. En y repensant, Elias était souvent plus facilement excité par les garçons que par les filles : les filles, il les aimait pour leur finesse, leur sourire, leur discussion. Les garçons pour leur corps, leur facilité et la question de domination qui s'imposait automatiquement entre lui et l'autre. Avant la mort d'Asma, il ne s'était jamais intéressé aux mecs : c'est en arrivant en Corée, où les hommes sont plus tactiles entre eux qu'en Israël, qu'il avait pour ainsi dire perdu ses repères et s'était adonné à des pratiques qui auraient provoqué une crise cardiaque à son père. Sa mère, pour sa part, se doutait certainement que son tendre fils avait dévié du droit chemin, mais il avait déjà tellement de vices que ses tendances homosexuelles n'étaient pas le plus inquiétant ni le plus dangereux.
Toujours est-il que ce bain le fatiguait grandement : s'il l'avait pu, Elias serait retourné à l'école pour la nuit mais il était trop tard, il s'était laissé convaincre par Hye. En revanche, il comptait dormir dans le canapé. Sincèrement. Du moins, il espérait avoir la force de choisir ce dernier plutôt que les draps de Hye Sung. Quand Elias proposa à Hye Sung de sortir du bain, celui-ci acquiesça et lui lava lui-même les cheveux. Un peu autiste, le sorcier ne bougea pas d'un nanomètre, le regard rivé sur le visage souriant de Hye Sung qui lui donna ensuite de quoi se laver. Chacun se frotta sagement de son côté sans un mot, puis se rinça et Hye lui proposa un chocolat chaud ou un film. Elias haussa les sourcils tout en suivant sa jolie paire de fesses du regard alors qu'il sortait de la baignoire.

▬ Euh. Je suis ni très film, ni très chocolat, répondit-il honnêtement. Mais si t'as une bière pour moi, je suis pas contre...

Il savait très bien qu'aucune bière ne devait jamais avoir pénétré l'enceinte de cet appartement, mais il tentait le coup quand même : l'alcool commençait déjà à lui manquer. S'y raccrocher était un peu sa dernière solution pour le salut car tout était plus affreux lorsqu'il était sobre, tout lui semblait plus réel et plus dur à surmonter. L'appel des fesses à Hye – qui avaient, entre temps, disparues sous une serviette – était insurmontable, par exemple. Le petit bonhomme sortit de la salle de bain, et ce n'est qu'à ce moment-là qu'Elias réalisa qu'il n'était toujours pas sorti de l'eau. Il saisit une autre serviette qui traînait par là, se sécha rapidement, renfila son boxer et son jean faute de mieux puis sortit à son tour après avoir abandonné tout son bordel derrière lui. Il récupérerait tout ça le lendemain, la mission première du moment était d'atteindre son paquet de cigarettes. En traversant le studio pour atteindre la chambre, il se frotta un peu les cheveux avec la serviette – qu'il plia sommairement et posa sur un meuble quelconque malgré sa tignasse encore bien mouillée – et arrivé à la chambre, fonça littéralement sur ses Malboro en prenant soin de ne pas regarder Hye qui se cherchait visiblement un pyjama. Il prit le temps d'ouvrir bien grand la fenêtre, puis s'accouda contre celle-ci pour allumer sa clope et en tirer une grande bouffée. Il faisait frais dehors – quelle heure était-il d'ailleurs ? deux heures, trois heures du matin ? aucune idée – mais Elias resta malgré tout planté plusieurs minutes torse nu face à l'extérieur. Pour le coup, lui qui mourrait de chaud à peine dix minutes plus tôt était à deux doigts d'attraper la crève tant l'air était glacial dehors : c'est pourquoi il se dépêcha de finir sa cigarette, l'écrasa contre le mur extérieur puis ferma la fenêtre. Quand il se retourna, Hye avait déjà enfilé son pyjama – putain qu'est-ce qu'ils avaient tous à se pavaner devant lui en pyjama ? il ne fantasmait pas nécessairement sur les pyjamas mais il trouva ça vraiment mignon. Un vrai p'tit gosse. Hye donnait beaucoup d'envies primaires à Elias, mais il l'attendrissait aussi beaucoup, avec sa p'tite bouille ahurie et ses paroles naïves dignes d'un enfant de dix ans. Pour l'embêter, Eli s'approcha de lui pour lui glisser sa main gelée dans le bas du dos. Il avait envie de lui dire une connerie du style « hé, réchauffe-moi » mais il se contint sagement, se contentant vraiment de lui presser sa main froide contre les reins pour l'enquiquiner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t657-elias-paradis-artificielshttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t658-elias-good-people-drink-good-beer

Oh Hye Sung
cracmol - les âmes perdues
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 28
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Mer 16 Avr - 18:19

Hye Sung n'aimait pas qu'Elias boive beaucoup au point d'en devenir ivre, il était déjà bien trop dépendant à l'alcool à son goût. S'il continuait ainsi il finirait par choper quelque chose qui mettrait bien vite fin à ses jours et Hye Sung refusait catégoriquement que cela arrive. L'alcool n'avait jamais résolu les problèmes des gens, il ne voyait pas pourquoi ce serait différent avec ceux de son ami, il faudrait qu'il se défasse de son addiction, qu'il trouve un autre centre d'intérêt qui pourrait lui redonner la pêcher et lui enlever toutes ces idées noires qui se cachaient dans son esprit. Il devait aller mieux, ce n'est pas que le cracmol ne voulait plus s'occuper de lui bien loin de là ! Mais il ne voulait pas voir l'être qu'il aimait sombrer davantage dans ce cercle vicieux qu'était l'alcool. Hye s'occupait de lui, l'interdisait de e saouler mais cela ne voulait pas dire que le jeune homme à la bouille enfantine ne buvait pas de temps à autres mais surtout avec modération, même s'il consommait principalement des boissons non alcoolisées comme le coca-cola ou bien du jus de fruit. Hye était un jeune homme très simple qui pouvait être heureux facilement et se contentait du minimum qu'on pouvait lui offrir même s'il en voulait toujours plus de la part du sorcier : plus d'amour, plus de baisers comme le feraient deux amoureux, plus de câlins, plus de sourires. Etre amoureux comportait bien des risques et il y en avait un qui rendrait sûrement le jeune étudiant dingue : la jalousie. Oh bien sûr il n'était pas jaloux pour le moment car personne n'approchait ou n'essayait de draguer l'israélien mais le jour où cela arriverait il ne sombrerait pas dans une colère noire comme l'on pourrait le penser mais dans une grosse dépression. Il n'était pas violent, ne frappait pas sans raisons et ne frappait pas tout cours même s'il était énervé, il était l'un de ces rares hommes à privilégier la parole aux poings. Après tout une personne innocente ne pouvait pas recourir à la violence sans avoir une excellente raison. Mais il ne fallait pas le pousser à bout car il pourrait devenir quelqu'un de très violent sur le moment si par exemple quelqu'un osait s'en prendre à son Elias, il lui ferait le portrait sans gêne avec cependant beaucoup de remords par la suite. Au fond de lui, Hye cherchait aussi autre chose en plus de l'amour chez Elias : sa protection. Il se sentait déjà bien sous son aile mais savait que cela n'était qu'éphémère si cet amour n'était pas réciproque. Il avait besoin qu'Elias le protège, il ne savait pas réellement de quoi mais il en ressentait le besoin dans un sens, il se disait qu'il se sentirait plus fort avec cette protection que lui offrirait son ami ou alors était-ce simplement de l'affection qu'il recherchait et non pas cette forme de protection comme il se le disait si bien ? Qu'importe il avait simplement besoin d'Elias à ses côtés. Ce dernier voulait une bière mais malheureusement pour lui, le cracmol ne possédait aucun alcool chez lui juste du soda ainsi que de l'eau bien fraîche, mais cela il devait bien s'en douter alors pourquoi avoir demander ? Il s'excusa en lui disant qu'il n'avait pas de bière dans son studio avant de le laisser seul dans la salle de bain pour aller se mettre en pyjama.

Il cherchait avec attention dans son armoire et n'avait pas remarqué que son ami avait pénétré dans l'enceinte de sa chambre pour fumer à la fenêtre, cela ne le dérangeait pas plus que ça, une brise fraîche de la nuit était toujours agréable même lorsque l'on était à moitié nu simplement enroulé dans une serviette. Hye finit par enfiler un bas blanc tacheté noir ainsi qu'une veste de la même couleur. Un pyjama assez mignon lorsqu'il était sur le corps frêle du cracmol. De toute façon tout allait bien au jeune homme tout le rendait atrocement mignon cela en était affolant. Il ne remarqua pas que son ami venait de se rapprocher de lui, il souriait mais ne pu s'empêcher de laisser un bref couinement de surprise passer la barrière de ses lèvres lorsqu'il senti la main froide d'Elias se glisser dans son dos, c'était assez gênant mais pas réellement désagréable. Et pour cause il en vint même à rire de ce que venait de faire le sorcier, puis il se retourna vivement avec un sourire enfantin prenant la main de l'être aimé dans la sienne avant de venir souffler de l'air chaud dessus comme pour la réchauffer. Geste mignon de la part de l'étudiant qui prenait une joie immense à réchauffer les mains gelées de son ami.

« Tu as les mains toutes froides, Elias... » Lui dit-il avec une bouille adorable. « Tu veux un café ? Tu auras tout chaud avec après ! »

Hye Sung ne voulait pas que son ami tombe malade, il s'en voudrait beaucoup bien qu'il n'y soit absolument pour rien alors il vint se blottir contre son torse mais se retira bien vite en remarquant que celui-ci était tout aussi froid que ses mains alors il attrapa la couette se trouvant sur son lit pour la mettre sur les épaules d'Elias et ainsi le réchauffer. Il lui sourit en tout innocent avant de lui offrir un baiser doux contre la joue avant de venir à nouveau réclamer un câlin pour servir de seconde couverture au sorcier. Hye était bienveillant et ne cherchait que le bonheur de son ami ainsi que sa santé, mais aussi son propre bonheur. Il avait à nouveau envie de l'embrasser mais se hurlait non de l'intérieur car cet amour n'était pas réciproque et c'était mal d'embrasser une personne non amoureuse de lui. En tout cas il était plus qu'heureux de passer la nuit avec lui, il souriait innocemment tout en le regardant d'une façon tendre et amoureuse.

« Tu fais dodo avec moi cette nuit, nae ? De toute façon le canapé il est pas confortable et trop petit ! » Lui dit-il fièrement sachant qu'il ne pourrait refuser cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jang Elias
rabpullus - les âmes craintives
avatar

identity card
parchemins envoyés : 50age : 24
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Jeu 17 Avr - 9:41

Bon okay, gardons notre calme. Hye était là avec son pyjama, adorable comme un petit enfant, et faisait Elias se sentir comme un putain de pédophile dégueulasse. Merci Bon Dieu de t'acharner tant sur moi. Non, sérieusement, Elias avait un truc pour les pyjamas, ou du moins voir Hye comme ça lui donnait encore plus d'envies dominatrices à son égard. C'était sale. Pour sa part, il avait pour habitude de dormir en sous-vêtements - ou tout habillé quand il finissait vraiment très mal sa soirée au point d'être incapable de se déshabiller. Ce qui arrivait souvent. Trop souvent. D'ailleurs, pour être honnête, Hye l'avait vachement bien récupéré : lui qui était parti pour se saouler jusqu'à ce que mort ou coma s'en suivent était désormais dans un état plus que respectable – cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été aussi lucide. Quelque part, le p'tit bonhomme avait atteint son but pour la soirée : Elias ne finirait pas dans le caniveau et franchement, il aurait pu achever sa nuit avec quelqu'un de bien moins agréable. Du moins, quelqu'un de louche. Le nombre de fois où Elias s'était réveillé dans un lit étranger au sien aux côtés d'une personne lui étant parfaitement inconnue était impossible à compter. Ce type de vie lui correspondait bien, quelque part : la débauche sans limites. Le mieux, c'était avec Charly et Joaquin, parce que si Elias finissait effectivement mal à chaque fois, au moins, il s'amusait vraiment. Pas comme quand il suivait bêtement un de ses potes qui l'emmenait boire avec des types qu'il ne connaissait pas et qu'il ne voulait de toutes façons pas connaître. Ou quand il buvait seul dans son coin en fermant les rideaux de son lit à baldaquin et qu'il se faisait un petit tête-à-tête romantique avec son amie la bouteille. Ça, ça craignait vraiment. Et c'était ce qui lui arrivait le plus souvent. Même pour suivre ses cours, il embarquait une bouteille dans son sac et y puisait discrètement de temps en temps, pendant les pauses, comme l'irrécupérable ivrogne qu'il était. Elias n'avait jamais cherché à se faire aller mieux, au contraire, il se tirait toujours tout seul un peu plus vers le fond. Comme maintenant, avec Hye Sung : là où il aurait pu chercher à apprécier sa présence, il se torturait bêtement l'esprit à cause de son fichu esprit mal tourné. Elias regrettait vraiment d'être comme il était à ce moment précis, même s'il ne faisait rien pour se venir en aide.

En glissant sa main sous son haut, Elias ne s'attendait pas vraiment à ce que Hye cherche effectivement à le réchauffer, que ce soit à l'aide de son souffle ou d'une proposition de café. Non, pas de café : il savait déjà que quoi qu'il se passe, il serait parfaitement incapable de fermer l’œil, or un café ne l'aurait tout bonnement pas aidé. Malgré son hygiène de vie tout à fait déplorable, Elias ne tombait jamais malade : il était comme forgé dans le plomb, comme invincible à toute attaque de microbes. Hye lui passa soigneusement la couverture sur les épaules, visiblement inquiet de le voir si froid. Heureusement, il avait pensé à fermer la fenêtre après avoir fumé. La petite chose de retour dans ses bras, Elias leva les yeux au plafond avec une réelle expression de désespoir : non, non, non, tout ça n'était pas bon ! Enfin si, ça l'était, mais vous voyez bien le problème. Les regards tendres qu'envoyait le cracmol au sorcier mettaient ce dernier dans un état improbable, c'est pourquoi il le serra un peu plus contre lui pour l'empêcher de relever la tête et donc de le regarder. Hye lui proposa de dormir avec lui, dans son lit, en avançant comme argument que le canapé n'était pas approprié. Évidemment. Elias aurait dû prévoir une telle demande, et malgré toutes ses bonnes intentions précédentes, il n'était plus si déterminé de dormir ailleurs que dans cette chambre, avec Hye près de lui... oh le saligaud. Le p'tit salopard. Finalement, Elias se dit que Hye Sung n'était peut-être pas totalement inoffensif. Ou du moins que s'il l'aimait, il n'aurait pas vraiment d'objections s'il tentait quelque chose. C'était mauvais, ça sentait les ennuis à des kilomètres à la ronde, mais Elias n'avait pour ainsi dire plus la force de lutter contre lui-même. Chaque fois qu'il s'éloignait pour leur sécurité mutuelle, il finissait par revenir comme si aimanté, ou bien c'était Hye qui lui sautait dessus afin de se presser contre lui comme pour lui faire passer un message. Le message devait certainement être « aime-moi » mais Elias préférait s'imaginer que c'était « baise-moi ». C'était plus simple. Ça lui faisait moins peur. Et moins mal.

▬ On dort, alors ? demanda-t-il simplement en passant discrètement un bras autour de sa taille pour le rapprocher un peu plus de lui.

La couverture toujours enroulée autour de ses épaules, Elias fit quelques pas à reculons tout en emmenant Hye avec lui dans le mouvement. Stupide, il était juste stupide, mais rien ne pouvait l'en soigner alors l'Israélien essayait de mettre ça sur le compte de l'alcool – trop facile, néanmoins – ou de sa vile personnalité. Hye s'était assez pavané sous son nez pour ce soir pour qu'il ait juste. Juste envie de le toucher, de le jouer. Comme on jouerait du violon ou de la guitare, du bout des doigts, avec toute la maîtrise et la délicatesse que l'exigerait le précieux instrument manipulé. Hye, c'était ce violon, cet instrument dont Elias avait envie de jouer depuis le début de la soirée. Et quelque part, il savait que si tous les signaux n'étaient pas bien clairs, le jeune homme se laisserait faire. Parce qu'il l'aimait, et que c'était ce genre de choses qu'on accorde à la personne qu'on aime, non ?
Lorsqu'Elias heurta le lit en reculant, il se laissa basculer en arrière tout en entraînant le petit Coréen qu'il tenait toujours fermement dans ses bras dans sa chute. Allongé de travers sur le matelas, un Hye sans doute surpris au-dessus de lui, il ne prit pas la peine de se faire le point dans sa tête : il avait un peu décidé d'envoyer chier toutes ses retenues. Il dirait que c'était la faute du pyjama. De l'alcool. De sa débilité. De la lune. Tant que Hye ne le détestait pas, ça irait. À vrai dire, il faisait ça bien : s'il était totalement dirigé par ses pulsions, par son envie de coincer Hye entre le matelas, de lui arracher tout ce qu'il portait, Elias voulait faire comprendre les choses à l'autre dans la subtilité. Et peut-être, au final, le pousser lui à prendre des initiatives. Elias n'espérait qu'être surpris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t657-elias-paradis-artificielshttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t658-elias-good-people-drink-good-beer

Oh Hye Sung
cracmol - les âmes perdues
avatar

identity card
parchemins envoyés : 160age : 28
MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   Jeu 17 Avr - 20:45

Cette soirée serait celle où l'israélien allait enlever toute pureté au jeune homme, une part de son innocence partirait en fumée mais cela ne l'empêcherait pas d'agir de façon extrêmement mignonne ou enfantine à l'égard d'Elias. Hye laisserait son ami faire tout ce qu'il voulait de son corps frêle et pourtant si musclé, ses mais contre le torse de l'aîné, cette sensation d'avoir l'impression que tout son corps brûlait et que des centaines de papillons allaient s'échapper de sa poitrine devait être quelque chose de merveilleux. Il rêvait de ses mains contre son corps mais pas de façon perverse, les pensées de Hye Sung étaient saines dénuées de toutes idées mal placées cependant son esprit pourrait bien perdre de sa pureté cette nuit. Par la suite il rêverait autrement du corps de son ami mais de façon amoureuse, d'une façon adorable. De toute façon le cracmol était un jeune homme adorable, un être qui ne demandait rien de plus que d'être reconnu, accepté ainsi qu'aimé. Oh oui il voulait être aimé mais jamais personne ne lui avait donné l'amour dont il avait besoin sauf peut-être son aîné si gentil avec lui mais ce n'était pas cet amour là qui faisait la différence. Il serait comblé que lorsque le sorcier tomberait amour de sa personne, ce ne serait certainement pas le plus romantique des couples car Elias n'était pas un grand romantique mais cela réchaufferait le cœur de son ami qui ne rêvait que de cela depuis qu'il avait prit conscience de ses sentiments. Au moins peut-être que cela remonterait le moral de l'alcoolique, Hye Sung commençait même à déprimer lui même à force de voir son ami dans un état si déplorable autant à cause de l'alcool que lorsqu'il était sobre. La douleur de l'un se faisait ressentir sur l'humeur intérieur de l'autre, c'était étrange comme sensation, celle de mal-être commun à deux hommes qui ne sont pour le moment rien d'autres qu'amis. Cette détresse qui émanait d'Elias, Hye pouvait la ressentir aisément, cela le faisait se sentir mal sans savoir qu'au fond il était en quelque sorte connecté à l'israélien. Pour que les deux aillent mieux, que le sorcier le montre et que le cracmol le ressente, il fallait que Hye Sung cède à tout ce que voulait Elias hormis l'alcool, bien entendu, de toute façon il ne pouvait rien lui refuser tant il était aveuglément amoureux de son cadet aux allures d'aîné.

« Oui on va faire dodo... Tu seras ma peluche pour la nuit parce que tu es tout doux comme les miennes en plus ! » Lui dit-il d'un air si innocent tel un enfant de huit ans.

Il fixait son ami avec un regard éperdument amoureux, doux et enfantin on aurait dit qu'un feu d'artifice s'était déclenché à l'intérieur de sa boîte crânienne et que l'on pouvait voir les reflets de celui-ci dans ses yeux si pétillants. Il était blotti contre le corps du sorcier, même si celui-ci le tenait, Hye ne pouvait s'empêcher de faire de même car cette peur que l'autre prenne la fuite était bel et bien réelle pourtant il savait au plus profond de lui qu'Elias avait envie de rester et qu'il resterait mais cela était plus fort que lui il devait le serrer comme si sa vie en dépendait. De petits pas, traînant les pieds contre le sol, il suivait sans hésitation l'israélien. Elias était comme un charmeur de serpent, Hye quant à lui était le serpent, le seul et l'unique, qui se retrouvait hypnotisé par le son de la flûte qu'il jouait. Cette flûte n'était ni plus ni moins que la douce mélodie de son cœur battant la chamade pour le sorcier, drôle de comparaison mais c'était ainsi qu'il fallait voir les choses, Elias n'était qu'un charmeur de serpent qui finirait, peut-être, pas s'enticher un peu trop de son serpent favoris. Ils heurtèrent bien vite le lit et dans un sursaut de surprise Hye se retrouva sans savoir comment ni pourquoi au dessus de son ami. Les joues teintées d'un magnifique rose pâle il se mettait rapidement à rire de la situation qu'il trouvait amusante, le sorcier n'avait pas regardé où il reculait et du moment qu'il 'n'y avait pas eu de blessé on ne pouvait qu'en rire. Hye restait un bon moment contre le torse nu et froid de l'israélien avant qu'il ne roule sur le côté venant à nouveau se blottir contre le corps bien dessiné de son ami. Une seule pensée, qui n'avait rien de malsaine, traversait l'esprit du jeune homme à ce moment précis, il voulait l'embrasser mais pas un baiser furtif comme il avait l'habitude de lui offrir depuis le début de la soirée mais un baiser romantique, remplis de sentiments amoureux. Plus un baiser d'enfant, un baiser de couple heureux et amoureux l'un de l'autre même s'il savait que cela n'allait que dans un sens et non l'autre. Hye Sung craqua, un peu trop vite même, c'est avec une bouille mignonne qu'il vint chuchoter une doux « je t'aime » alors qu'il avançait ses lèvres vers le visage de son ami pour finalement sceller ces lèvres d'un baiser amoureux, un baiser remplit d'une innocence propre au jeune cracmol avant qu'il ne le rompe. Il n'osait pas faire durer ces petits moments car il se doutait qu'Elias n'appréciait pas étant donné que cet amour était à sens unique. Il vint cacher sa tête contre le cou de son ami les joues désormais plus rouges que tout à l'heure, il était heureux.

« Je veux que tu m'aimes... » Pensa-t-il à haute voix sans s'en rendre vraiment compte.

Sans le savoir, ou plutôt sans en être conscient, il s'offrait totalement au jeune sorcier qui ne demandait que cela. De toute façon il le laisserait faire tout ce qu'il désirerait étant donné qu'il aurait un total contrôle de la situation pendant que Hye Sung resterait dans sa timidité et gaminerie habituelle. Après tout, Hye ne pourrait pas résister bien longtemps il n'était qu'un enfant dans un corps d'adulte et un corps mature avait ses besoins et ses envies qui étaient totalement contraire à la pureté du coréen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let us celebrate the occasion with wine and sweet words. part two | feat. Elias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour une occasion très spéciale !
» L'homélie de Mgr. Louis KÉBREAU à l'occasion de l'investiture du président Marte
» [résolu] vend occasion pc portable Sony Vaio 15,4 pouces avec Linux
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» vend caravane hobby 450 4p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: Quartier "Daehag" :: Logements Universitaires :: Studio de Oh Hye Sung-