Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 I'm falling on you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kim Jo Hyun
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 38age : 27
MessageSujet: I'm falling on you   Lun 7 Avr - 2:18

my love. my game. my lie



I'm falling on you
Jo Hyun était plongé dans ses pensées alors que le vert prenait d'assaut le parc de l'école de magie. Le printemps revenait lentement, mais les fleurs fleurissaient déjà timidement, faisant voir leurs couleurs éclatantes à la lumière du soleil qui avait chassé la nuit depuis belle lurette. Ce n'était pas dans les habitudes du sorcier d'aller prendre un bain de soleil, mais il ne voulait pas finir par ressembler à un Vampire, merci bien. Vêtu de son éternel manteau noir, la brise ne pouvait l'atteindre alors qu'elle aurait pu lui être rafraîchissante. Dommage, mais il ne s'en apercevait pas, trop occupé à ruminer de bien sombres pensées. Il n'était qu'en Avril, mais le cauchemar des vacances d'été le hantait plus qu'il ne le devrait. Il avait quitté sa mère sur de cruelles paroles et ne voulait pas la revoir, pas avant de pouvoir lui annoncer qu'il n'avait plus besoin d'elle, parce que ce n'était pas parce qu'il ne l'aimait pas qu'il quitterait volontairement son père, ce dernier lui était encore trop important pour ça. Il n'oserait pas penser à la tristesse qui lui étreindrait le coeur, même si ce n'était qu'une fraction de secondes avant que ce sentiment dérangeant de rejoigne un coin sombre de son esprit.

Le brun marchait au bord du lac, là où l'eau n'était pas trop profonde. En fait, elle l'était juste assez pour bien se mouiller si on y tombait, mais pas suffisant pour faire disparaître le fond dans la couleur sombre des eaux. Une pensée tourna de manière vicieuse dans son esprit ; il finissait lentement sa dernière année. Il quitterait bientôt cette école qui l'avait vu grandir. C'était si étrange de se dire qu'il ne reviendrait plus ici, qu'il ne parcourrait plus les couloirs, seul, qu'il ne pourrait plus se promener dans le parc comme à cet instant... C'était effrayant de savoir que dès l'année prochaine, il entrerait dans la vraie vie. Celle qui n'accordait pas de pitié aux gens, celle qui apprenait aux autres que la douleur et la déception étaient des choses qui leurs deviendraient rapidement familières, celle qui endurcissait parfois les enfants les moins chanceux.
Bien sur, il savait déjà ce qu'il deviendra en sortant de l'école ; un médicomage, mais surtout, surtout, il voulait revenir dans cet école et voir s'il pouvait toujours être assistant. Oh, ce n'était pas le rêve d'une vie, pourtant... Le brun aurait voulu pouvoir profiter des rires enfantins qu'il pourrait entendre dans les couloirs de l'école. Des rires qui s'étaient toujours tues à son passage, à sa plus grande détresse, même si maintenant, il en profitait bien, de ce calme ambiant.

En marchant sans regarder devant lui, Jo Hyun ne vit pas l'élève qui marchait juste à quelques pas du futur médicomage et une collision fut inévitable. Le sorcier ne fit que chanceler, mais la jeune femme qui était en face de lui n'eut, il semblerait, pas la même chance puisqu'elle se retrouva par terre, lui offrant un regard halluciné. Le brun était lui aussi assez surpris, il ne se savait pas perdu à ce point là dans ses pensées et ne s'attendait pas à faire chuter une élève de... Tiens, c'était une Amynprolis ? Profitant du moment de stupeur, Jo Hyun en profita pour observer l'adolescente à ses pieds. Elle était belle, c'était indéniable, mais elle avait un petit quelque chose qui clochait... Quelque chose de masculin. Et il semblerait qu'elle n'ait pas été gâtée par la nature au niveau de sa... Bref. C'était malsain de reluquer une gamine et l'universitaire de flagella mentalement pour cet écart envers une inconnue. Avec tout l'étiquette dont son paternel lui avait rabâchés les oreilles, car venant d'un milieu aisé et hypocrite, le sorcier se baissa pour présenta sa main de manière élégante à la jeune femme.

« Veuillez excuser ma maladresse... Vous n'avez rien ? Je suis réellement désolé, milady. » s'excusa humblement Jo Hyun en aidant l'élève à se relever.

Elle lui lança un regard qu'il ne comprit pas exactement, mais il poursuivit dans ses excuses :

« Je ne vous avez pas vue. Pour me faire pardonner, puis-je me permettre de vous raccompagner à votre salle de cours, puisqu'il semblerait que l'heure ait sonnée ? »

Le sorcier se mordit la langue en voyant le regard interloqué de son interlocutrice qui n'avait d'ailleurs pas encore prononcé le moindre mot. Avait-il dit quelque chose de mal ? Pourtant, sa mémoire ne lui faisait pas encore défaut et ne lui signalait pas le fait qu'il avait sortit une quelconque bêtise qui aurait pu choquer la personne en face de lui. Ou était-ce la stupeur d'être tombée de manière si brusque qui la laissait encore stupéfaite ? Non, ce n'était pas quelque chose de possible alors que la chute s'était produite il y avait plus de cinq minutes. Avait-elle besoin d'aller faire un tour à l'infirmerie ? Il ne pouvait simplement pas risquer de la laisser retourner en cours comme si de rien n'était alors qu'il y avait peut-être un quelconque problème ! Ce serait complètement irresponsable de sa part et, et... « Et le plus important maintenant était de savoir si elle se sent mal, alors Jo Hyun, tu vas arrêter de faire ton schizophrène parano, d'accord ?! » Ho non, même si son subconscient s'y mettait, il deviendrait fou et serait interné avant même de commencer la vie active !

« Vous sentez-vous bien ? Avez-vous mal quelque part, mademoiselle... ? » demanda le brun.

Il en profita d'ailleurs pour mieux observer la jeune femme qu'il avait devant lui. Avant, il s'en était empêché car il avait une vue sur toutes les parties de son corps, mais maintenant qu'il ne voyait que le visage... Et de toute façon, ce ne serait qu'un bref coup d'oeil, non ?

Elle avait les cheveux blonds alors qu'elle était indéniablement coréenne. Un coloration magique ou un parent étranger ? De libres mèches entouraient son fin visage, décoré par des yeux innocents qui reflétaient pourtant une certaine expérience de la vie alors que ses lèvres pulpeuses laissait échapper ce qui ressemblait à un soupir.


1076 mots

(c) Bloody Storm



C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir.

Charles Baudelaire, LA MORT DES PAUVRES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Jeu 10 Avr - 5:24

Tout va mal. Je me sens constamment mal, oui. Depuis quand ? Depuis que Min Jun est parti. Ou depuis que je suis tombé amoureux de lui, peut-être. Pourquoi ? Pourquoi ne vient-il plus ? Pourquoi n'est-il plus là, au fait ? Je l'ignore, et ça me rend malade. Entendre parler de lui me perce le cœur. Je pleure souvent, pour un rien. Un film triste, une chanson triste, tant que ça parle d'amour. J'essaye de l'oublier, si vite. Mais évidemment, c'est impossible, même si je sais qu'il ne reviendra pas. Je ne sais pas, je n'ai pas envie d'espérer. Alors je reste seul. De toute façon, je n'ai pas beaucoup de proches sur lesquels je peux compter. Il y a Elias. Enfin, non... Je ne dois plus l'approcher. À cause de ce fichu fantôme, le même que celui qui m'avait enfermé avec Min Jun le jour de la saint-Valentin. Je ne veux plus y passer, ces souvenirs me font mal. Le problème, c'est que je n'ai pas énormément d'autres amis sur qui compter non plus. Je préfère rester isolé, comme avant, sans rien dire, finissant par m'habituer aux regards des autres.

N'empêche, j'essaye d'être de bonne humeur. Je me promène dans le parc, je fredonne, je me suis habillé en couleur - surtout du rose vif - pour ne pas paraître en pleine dépression, puis-je dire. Je me suis fait beau, enfin, je me suis appliqué à mettre des bijoux que j'affectionne particulièrement, je me suis coiffé de mon mieux. Je m'en fiche de ressembler à une fille, ou quelque chose d'autre dans le genre. Moi qui avait toujours été d'aspect plutôt féminin, je ne m'étais jamais affirmé quant à mon style vestimentaire. Je portais beaucoup de pulls trop larges, blancs ou colorés, des imprimés originaux, mais jamais je n'avais été aussi féminin. Je me suis rendu compte dernièrement de mon homosexualité presque certaine, et je l'ai acceptée tout de suite, étrangement. À présent, j'assume, tout simplement. Même si après Min Jun, et la rumeur sur Elias et moi - qui s'avère être vraie en plus - je sens que j'aurai du mal à tout recommencer. Je ne sais pas si j'en suis capable.

Peut-être vivrai-je toute ma vie avec le souvenir de Min Jun, le cœur meurtri, incapable d'aimer quelqu'un d'autre. Je soupire. Cela fait déjà quelques heures que je suis sorti. Je n'ai rien à faire. Je dois arrêter de ruminer. Je garde les yeux rivés au sol, observant les petites vaguelettes qui se forment à mes pieds tandis je marche au bord du lac. Je sens quelque chose me percuter, et sans avoir le temps je me retrouve par terre. Je prends un air surpris. Apparemment, quelqu'un m'a bousculé... C'est un garçon qui semble plus âgé que moi. Je le regarde, plusieurs secondes, avant de reprendre mes esprits et réaliser que je devrais me lever. À vrai dire, lui aussi m'a regardé quelque instants, l'air aussi stupéfié que moi. Il me tend sa main. Je souris légèrement.

« Veuillez excuser ma maladresse... Vous n'avez rien ? Je suis réellement désolé, milady. »

Je me relève avec son aide. Et je cligne des yeux quelques secondes. Quoi ? Comment m'a-t-il appelé ? Pendant quelques secondes je ne bouge pas, puis je finis par prendre ma respiration, comme si j'allais parler. Mais je ne dis rien. Il continue à s'excuser, toujours sur un ton humble et poli, ce qui me fait sourire légèrement. Enfin... Ce qui me fait sourire, surtout, c'est la manière dont il me parle. J'ai compris qu'il me prend pour une fille. Ou bien il le fait exprès, et alors là c'est nettement moins amusant. Il m'a appelé "milady" et "mademoiselle"... Malgré moi, je rougis légèrement.
Il me demande gentiment s'il peut m'aider. Je rougis encore. Il est bien trop galant avec un garçon comme moi. Il s'approche légèrement de moi. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai un mouvement de recul. Sûrement parce que je suis mal à l'aise lorsque je suis aussi près de quelqu'un normalement. Mais finalement je ne bouge pas. Il semble m'observer. J'en fais de même, personnellement.

Il est agréable à voir, je ne peux pas le nier. Je me rend compte que je ne lui ai toujours pas répondu et qu'il doit toujours penser que je suis une fille. Je baisse alors les yeux, souriant toujours d'un air amusé, tripotant une mèche de mes cheveux.

« Moi ? Mademoiselle ? Vous êtes galant, mais un "monsieur" suffira. » murmurai-je, espérant qu'il comprenne ce que je veux dire.

Oui, car en fait il n'a évidemment pas besoin de m'appeler monsieur. Mais bon. Je relève un peu la tête vers lui, maintenant que je me suis mis à parler je peux bien continuer encore un peu. Je lui souris à lui cette fois-ci, et, tout en vérifiant que mes vêtements sont juste un peu mouillés sans trop de dégâts, je dis doucement :

« Merci. Vous inquiétez pas je vais bien. Et je ne vous en veux pas... Ça arrive. »

Je ne veux pas l'embarrasser. De toute façon, je sais déjà que ça n'y changera rien. Il a l'air plus âgé que moi, j'imagine donc que nous ne prendrons pas de cours ensemble. Logiquement, nous ne devrions pas nous revoir après cette rencontre étonnante. Donc autant être poli, faire bonne impression. J'ai l'habitude. Je sais simplement qu'il n'a pas à se sentir désolé de m'avoir pris pour une fille, puisque de toute façon je l'oublierai sûrement bien vite. Je tripote encore une mèche de mes cheveux, soupirant légèrement. Je souris, l'air amusé. C'est tout de même marrant... Surtout que ça arrive pile quand je me suis décidé à porter des vêtements encore plus féminins qu'auparavant. Je laisse échapper un petit rire, et je redresse la tête vers le jeune homme.

Je ne me moque pas de lui, non non. Au moins, il a réussi à me faire sourire et rire. Et ça, c'est un exploit. C'est bien pour cela que je devrais lui dire "merci".

HRP : Désolée du retard ;o;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Kim Jo Hyun
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 38age : 27
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Jeu 10 Avr - 21:19

my love. my game. my lie



I'm falling on you
La jeune lui offrit un sourire amusé, baissa les yeux et lui répondit d'une voix étonnement basse pour un fille ;

« Moi ? Mademoiselle ? Vous êtes galant, mais un "monsieur" suffira. » murmura-t-elle avec un soupçon d'amusement.

Elle- Stop. Arrêt sur l'image. « Monsieur » ? Cette personne si fine et belle était un garçon ? Jo Hyun papillonna des yeux de surprise quand les mots qu'avait prononcé le jeune homme le percuta enfin. Il devait avoir légèrement un air hébété puisque, par automatisme, il referma la bouche. Ses yeux, qui avaient exprimé il y avait à peine quelques secondes, de la surprise redevinrent subitement froids et vides, comme ils étaient, la plupart du temps. Pendant que le jeune homme vérifiait que ses vêtements n'avaient pas trop prit l'eau, le cerveau de Jo Hyun carburait pour pouvoir trouver ce qui ne clochait pas.
Bien sur, il possédait quelques traits masculins, mais ils étaient si fins ! En plus, ces habits portaient plus à confusion qu'autre chose. Ils enserraient sa taille, mais lâchaient le haut de son corps, il aurait été difficile de définir s'il avait ou pas, une poitrine. De plus, ses bijoux qui le mettaient franchement en valeur, n'étaient pas ce qu'il y avait de plus masculins ainsi que ses cheveux mi-longs blonds, impeccablement coiffés. Difficile de ne pas le prendre pour une belle jeune fille dans la fleur de l'âge. Le blond lui sourit et lui répondit qu'il ne lui en voulait pas pour la chute et, Jo Hyun le remarqua sans que ça ait besoin d'être sortit à haute voix, il semblerait que ce même jeune blond s'amusait bien de la situation embarrassante dans laquelle le sorcier s'était mis tout seul. Comme un grand, tiens. Quelque peu gêné, le Pathfidien passa un main dans ses cheveux, un peu humides à cause des quelques gouttes qui s'étaient nichées dans ses mèches brunes. Il étira ses lèvres en un sourire d'excuse.

« Je suis vraiment confus de vous avoir prit pour une fille. Vraiment. » Jo Hyun savait que l'image ne comptait plus puisque l'Amynprolis ressemblait à s'y méprendre à une fille sans l'être. « Qui plus est, sans vouloir être plus impolis que je ne le suis maintenant, ne devriez-vous pas avoir cours en ce moment ? »

En temps normal, il n'y avait que les universitaires qui étaient encore là, le matin, les autres élèves courraient pour ne pas être en retard à leur cours. Bon, en même temps, il faisait vraiment beau, ce serait normal si un élève s'était attardé plus que nécessaire pour admirer le printemps qui revenait, mais c'était peu probable. Enfin, qui était-il pour imaginer la réaction d'autrui ? Et en plus, il s'en fichait quelque peu. Blasé et froid, c'était ce qu'on disait de lui et il n'allait certainement pas démentir les rumeurs ; ce serait plus qu'emmer... Embêtant si des gamins devaient se ramener, le voyant comme un aîné à suivre. Une grimace amusée faillit tordre son visage quand il imagina a scène. Non, décidément, il n'était pas fait pour parler avec des gens excités et ignorants.

D'un geste las, il épousseta ses vêtements et offrit un dernier sourire forcé au jeune homme en face de lui. Les sourires des gens le mettaient mal à l'aise et Jo Hyun avait soudainement envie d'aller se perdre dans les dédales de la bibliothèque de l'école assez rapidement. Le silence était toujours plus intéressant que la discussion entre deux vivants, car dans le silence, des secrets se chuchotaient, des informations s'échangeaient. Dans le silence, la vie se taisait pour laisser place à tout ce qui était noire, tout ce qui éloignait les joies et les rires. Mais par politesse, il ne planta pas le blond, là. En plus du fait qu'il était aussi assez curieux.
Bah quoi ? Être un vieux ermite ne voulait pas dire être un gros insensible de la vie qui ne pouvait même pas en comprendre les quelques détails.

« Voudriez-vous que je vous accompagne ? Et sinon, pourrai-je me permettre de vous tutoyer, puisque vous semblez plus jeune que moi ? »



( C'est pas grave ^^ )

693 mots

(c) Bloody Storm



C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir.

Charles Baudelaire, LA MORT DES PAUVRES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Mer 23 Avr - 11:35

Je suis amusé, parce qu'en sortant habillé, coiffé et maquillé comme je le suis, j'étais quasiment certain que j'attirerai l'attention, malgré moi. Lorsque j'annonce qu'il n'y a pas besoin de m'appeler "mademoiselle", le jeune homme en face de moi cligne des yeux plusieurs fois, l'air surpris. Je lui adresse un sourire poli. Évidemment, je suis un peu gêné, mais rien de bien dramatique, ça me fait surtout rire. Comme pour m'occuper et trouver quelque chose à faire de mes mains, je vérifie si mes vêtements ne sont pas trop trempés. Je sens le regard de celui qui m'a malencontreusement bousculé tout à l'heure, qui ne me quitte pas. Il doit sûrement être en train de m'examiner pour tenter de comprendre qu'est-ce qui peut faire de moi un homme. Pas de chance, il ne risque pas de trouver. Je ne suis ni musclé ni viril, même pas grand en taille. Et en ce qui concerne mon visage, j'ai toujours été comme ça, les traits fins et le teint porcelaine. Je ne sais pas si je dois considérer ça comme un défaut ou une qualité. De mon côté, je continue à faire comme si j'époussetais mes vêtements, même si j'aimerais bien, moi aussi, le regarder un peu mieux. Sauf que je n'ose pas lever les yeux vers lui alors qu'il semble encore plus gêné que moi, et qu'il m'observe de cette manière.

Je ne suis pas non plus si mal-à-l'aise que ça. En réalité, je m'amuse beaucoup. Parce que je ne suis pas du tout vexé de savoir que l'on m'a pris pour une fille, mais lui, en revanche, il semble très gêné de m'avoir appelé "mademoiselle". De plus, je me rends compte que Min Jun a pu me sortir totalement de la tête, l'espace de plusieurs minutes... Alors ça, ça mériterait presque un "merci". Enfin, je relève la tête et adresse un nouveau sourire au brun, qui se passe la main dans les cheveux, l'air tendu. Il s'excuse encore, avant de me demander si je ne devrais pas être en cours. À mon tour de prendre un air légèrement désolé.

« Je... Je sais que ce n'est pas sérieux, mais je n'ai vraiment pas la force d'aller en cours... »

Je ne veux pas me justifier, mais je n'ai vraiment pas l'humeur ni la forme à aller m'assoir sur une chaise en salle de classe. Je suis fatigué, déprimé, et je me lasse de tout, en ce moment. Bon, le jeune homme dont je ne connais toujours pas le prénom a réussi à me faire sourire et rire sincèrement, c'est déjà ça... Il a l'air crispé en revanche. Plus vraiment gêné, mais pas détendu. Je n'essaye pas de comprendre pourquoi. Je me contente donc de murmurer, amusé :

« Et, pour le malentendu... C'est rien de grave. Je pense que je vais avoir besoin de m'habituer à ce genre de situation. Et puis, vous m'avez fait rire. »

Enfin, maintenant que nous sommes en train de "discuter", je peux le regarder de manière plus appuyée. Brun, plus grand que moi, vêtu d'un manteau noir qui lui va bien. Il est très différent de moi, et je comprends parfaitement qu'il ait pu me prendre pour une fille. Son visage est lisse, sans défaut apparent. La manière dont il me sourit me trouble tout de même. J'ai l'impression qu'il hésite, entre partir et me laisser là ou essayer de discuter. J'aimerais lui dire qu'il n'a pas à s'inquiéter et qu'il peut s'en aller, j'ai l'habitude de ne pas être très entouré, étant donné que mes rares amis sont tous plus âgés que moi. Et encore, ce ne sont pas vraiment mes amis, plutôt mes grands frères, mes aînés... Je ne dois pas être fait pour m'entendre avec les adolescents de mon âge. Ça doit être un souci de maturité, ou de tempérament, tout simplement. Je suis tiré de mes pensées en entendant le brun m'adresser de nouveau la parole.
Je me retiens de lui sourire encore d'un air niais et confiant, alors qu'il me propose de m'accompagner, et je me contente d'avoir l'air poli. Je hoche la tête et m'incline légèrement. Même si je n'ai pas envie d'aller travailler et que je veux me reposer, je me vois mal lui refuser. En revanche, je dois avoir l'air tracassé... J'essaye de rester impassible.

« Ce serait... Gentil. Mais vous n'êtes pas obligé de vous donner ce mal pour moi... » murmurai-je, toujours légèrement courbé, relevant finalement la tête en lui souriant, cette fois-ci. « Évidemment, vous me pouvez me tutoyer. Au fait... Moi c'est Shun. Je peux me permettre de vous demander votre prénom ? »

Je recule légèrement, passant à mon tour une main dans mes cheveux. C'est à moi de ne pas savoir quoi faire ou dire. Je ne comprends pas pourquoi il pense à m'accompagner. Évidemment ça fait plaisir. Mais je n'aime pas quand les gens se forcent à être gentils, et on ne sait jamais...

HRP : ♡ désolée c'est nul >_<" j'suis débordée en ce moment D:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Kim Jo Hyun
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 38age : 27
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Mer 23 Avr - 21:02

my love. my game. my lie



I'm falling on you
LLe jeune homme qui se tenait face à Jo Hyun hésitait à répondre, assez gêné, avant d'avouer qu'il n'avait pas vraiment le courage à aller s'asseoir sur une chaise de cours pour le moment. C'était différent des autres étudiants qui séchaient parce qu'ils avaient simplement la flemme d'aller remplir leurs cerveaux vide d'un minimum de plombs, lui, ce petit blondinet, ne séchait pas pour une raison aussi futile et Jo Hyun n'arrivait pas à deviner la raison de sa lassitude concernant les études. Etait-ce de la tristesse, qu'il apercevait dans le ton du jeune homme ? Sûrement. Mais finalement, qu'en avait-il à faire ? Il n'en connaissait pas la cause et n'allait sûrement pas s'essayer à la Légimencie sur lui parce que, déjà, c'était une pratique de magie illégale et qu'en plus, il était une véritable catastrophe dans cette branche de la magie de l'esprit. Son père avait décrit ça d'une manière fort subtile : il était aussi discret qu'un éléphant dans une boutique de poteries et il risquait plus de détruire le mental de sa pauvre victime que de réussir à voir des informations. Où son paternel avait apprit cette expression moldue ne l'intéressait pas, mais le fait qu'il avait la langue bien pendue avait donné envie à son fils de lui lancer un sort bien vicieux pour se venger... Mais il ne l'avait pas fait. Jo Hyun savait reconnaître le danger quand il était en présence de ce dernier et son père n'était pas la source de joie de beaucoup de personne, malheureusement. S'en prendre à lui ? Fou.
Alors le sorcier ne chercha pas plus loin, de toute façon, ça ne lui était d'aucune utilité et, si le blond avait un quelconque problème, il pourrait toujours s'adresser à un professeur compétent. Le Pathfidien n'était pas une oreille attentive, il avait plutôt tendance à rejeter le moindre gosse qui voulait venir pleurer dans ses bras à coups de sorts pour lui apprendre à venir tâcher sa robe de larmes. Oui, c'était méchant, cruel et tout le reste, et alors ? Il n'était pas connu dans son année pour sa gentillesse, loin de là. Même, il avait la même langue de vipère que son père, ça devait être héréditaire, sûrement.

« Et, pour le malentendu... C'est rien de grave. Je pense que je vais avoir besoin de m'habituer à ce genre de situation. Et puis, vous m'avez fait rire. » continua le jeune homme.

Ça avait surprit le brun. Faire rire quelqu'un... C'était bien la première fois qu'une personne saine d'esprit – enfin, d'apparence, en tout cas – venait lui dire ça, en face, qui plus est. Il ne put s'en empêcher et un bref, très bref, éclat de rire lui échappa. C'était vraiment court, presque inexistant, mais belle et bien là. Jo Hyun, alors qu'il se reprenait en main, sentit légèrement le regard quoiqu'un peu insistant du blond sur son corps. Il l'examinait de haut en bas, comme s'il était une sculpture d'histoire à étudier et la sensation lui était étrange. Alors, pour échapper à cette intention, il proposa au garçon de l'accompagner à poursuivre sa promenade en sa compagnie : il aurait moins de chance de se faire attraper par un professeur. L'élève des Amynprolis avait alors légèrement l'air gêné et lui répondait de façon hésitante et finalement, à la demande de Jo Hyun, lui révéla son nom : Shun.
Il était amusant, du point de vue du Pathfidien, alors, il ne serait pas aussi embêtant qu'il le croyait, de passer sa matinée à marcher en compagnie d'un gamin plus mature que son âge dans sa perdition au bord du lac. C'était mal de dire que les personnes plus jeunes que lui de plus de quatre était des gamins, oui, il le savait, mais en même temps, qui d'autre que des gamins pouvaient ainsi se créent des mal de crânes carabinés avec de simples histoires de coeur ? Sérieusement ? Il ne fallait pas se faire d'illusions sur ces dernières ; ça ne durait vraiment que si c'était sincère et seulement un petit pourcentage de personne pouvait se targuer de connaître le véritable amour.

Shun avait l'air d'hésiter un peu à l'idée accepter la proposition de son aîné pour une raison que ce dernier ne réussissait pas à deviner et, à cause d'une sensation de répétition dérangeant, il abandonna la pensée de peut-être comprendre celui qui se tenait en face de lui.
Jo Hyun, comme vous pouvez le remarquer, n'était pas friand des pertes de temps inutiles et c'était pour cette raison qu'il n'attendit pas vraiment la réponse de son interlocuteur avant de l'entraîner dans sa marche en l'agrippant délicatement par l'épaule. Il n'était pas une brute et son objectif n'était pas d'effrayer son interlocuteur mais de le faire marcher avec lui, alors utiliser la violence pour le convaincre n'était pas une bonne idée. C'était carrément idiot. Il ne marchait pas en faisant de grand pas, mais gardait un rythme constant pour éviter à la personne mouillée d'avoir froid.
Par politesse, Jo Hyun lui aurait même proposer son manteau, mais ça pourrait être prit comme une insulte et c'était l'une des dernières chose que Jo Hyun avait besoin d'avoir sur les bras : un enfant vexé dans sa masculinité, enfin, dans le cas de Shun, du peu de masculinité qu'il pouvait avoir...

Bon, le brun savait qu'aider un étudiant à sécher les cours était quelque chose que des coincés désigneraient comme était immorale, mais bon Dieu ! Le gamin, que ce soit avec ou sans lui, sécherait de toute façon les cours alors le Pathfidien ne se sentit pas du tout mal ou dans la peau de quelqu'un qui faisait quelque chose d'interdit par la loi – magique, en tout cas, les autres, il s'en fichait comme de son premier cas de magie accidentelle. En marchant, il offrit à Shun un sourire déjà plus sincère que ceux qu'il lui avait donné auparavant tout en répondant à sa question.

« Kim Jo Hyun. Dernière année. »

Oui, sa dernière année. Il allait bientôt quitter cette école qui l'avait vu grandir pour ensuite revenir dans une geste de masochisme élevé : partir d'une école pour revenir dans ladite école dans le corps enseignant. Si ce n'était pas un signe disant qu'il aimait souffrir, Jo Hyun aurait aimé savoir ce que ça voulait dire...

Un silence prit place dans la discussion. Une silence non pas gênant, mais plutôt réconfortant dans l'esprit – tordu – de l'universitaire.



HRP : Vraiment pas grave. Tu peux prendre ton temps ~

1111 mots ( Je suis trop forte. )

(c) Bloody Storm



C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir.

Charles Baudelaire, LA MORT DES PAUVRES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Lun 5 Mai - 22:16

Je m'excuse, je lui dis qu'il n'y a rien de grave et que tout va bien. Cet homme me met un peu mal à l'aise, il a l'air... Pas comme les autres ? La manière dont il agit est assurément celle de quelqu'un de bien élevé et sûrement gentil. Mais en même temps, je n'ai pas l'impression qu'être avec moi l'enchante. Je suis quelqu'un de niais, de trop sensible et d'enfantin, mais pas naïf. Je ne fais pas confiance à n'importe qui, et en ce moment je vais mal, j'ai l'impression que Min Jun m'a abandonné. Même mon premier amour, je n'aurais pas du lui faire confiance ? Ou bien n'étais-je pas assez bien pour lui ? Ça doit être un peu des deux. Tout ça pour dire qu'en ces temps-ci je manque cruellement de confiance en les autres et en moi-même. Je n'ai donc aucune envie de sentir que je force peut-être le garçon qui m'a bousculé à m'accompagner. Et s'il a pitié de moi c'est encore pire...

Mais je n'ai pas le temps de réfléchir plus longtemps, qu'il m'attrape doucement l'épaule et me pousse à avancer avec lui, marchant au bord du lac. Je frissonne. J'ai vraiment froid, trempé comme ça... Je ne sais pas quoi lui dire. Devrais-je le remercier ou lui demander de me laisser seul ? Je ne sais pas trop. Je me sens mal, mais c'est justement parce que je suis seul. Alors je ne pense pas que m'isoler m'aidera... Je laisse un sourire léger flotter sur mes lèvres. J'aurais du emmener un gilet... Le climat me paraissait doux, mais une fois trempé, avec le vent... Ça ne fait pas le même effet. Je suis content de voir qu'il ne m'ennuie pas quant au fait que je sèche les cours. Il ne semble vouloir plus d'explications, mais j'ai l'impression qu'il comprend un minimum. Il sourit légèrement et se présente à son tour.

Il s'appelle Jo Hyun, et apparemment, est en train d'entamer sa dernière année... Donc, comme je l'ai supposé, il est plus âgé que moi. Pas énormément non plus, mais bon, quelques années déjà. Enfin, je sais bien que l'âge n'a pas forcément d'importance, étant donné que je suis tout de même tombé amoureux de mon professeur... Je me mords la lèvre en soupirant. Je dois vraiment arrêter de penser à lui. Et puis, pendant quelques minutes, le dénommé Jo Hyun a réussi à me faire rire et à me changer les idées. Mon esprit et mon cœur s'en sont trouvés allégés. J'ai l'impression d'aller un peu mieux, je ne dois pas laisser des pensées mauvaises me pourrir mon humeur de nouveau. Je me sens bien, là, étrangement. Le brun a beau s'être montré poli, il n'a pas non plus été si adorable, non ? Et pourtant, ça m'a suffi, j'ai l'impression qu'il est gentil. Je souris légèrement en le regardant.

Le silence s'est installé. Je ne sais pas trop quoi dire, mais je me rends compte qu'il n'y a pas besoin d'en rajouter. Ce n'est pas un mauvais silence. Je frissonne encore un peu. Ce n'est pas dramatique, mais j'ai tout de même un peu froid. Tant pis. Tant que je ne tombe pas malade après... Je me décide enfin à murmurer :

« ... Merci. »

Merci pourquoi ? Pour le fait qu'il m'accompagne et ne me laisse pas seul alors qu'il n'a aucune raison de le faire. Pour le fait qu'il m'ait aussi changé les idées, mais ça il ne peut pas le savoir. Enfin, pour l'instant, je le remercie d'être là, même si je ne le connais pas. Tout simplement. Je souris toujours, baissant un peu les yeux en continuant à marcher. Je soupire longuement comme pour me détendre, et je passe une main dans mes cheveux blonds comme pour les recoiffer, regardant en coin le brun qui marche à côté de moi. Même si je l'ai déjà regardé tout à l'heure, ce n'est pas pareil que de le voir à côté de moi. Il ne me regarde pas alors j'en profite.

Le manteau noir qu'il porte lui va bien. Il est bien plus simple et sobre que moi, sans style farfelu, sans couleurs flashy, sans coiffures extravagantes, sans colorations... Très différent de ce que je suis, avec mes cheveux blonds, ma veste en cuir rose et noir, mon pantalon dans les mêmes teintes et mes bottes noires. Je souris, amusé. On dirait presque je me suis maquillé, aujourd'hui. Pourtant, il n'en est rien. Mes lèvres sont roses naturellement, et mes longs cils renforcent mon côté féminin, j'en suis conscient. Tant pis. Pas étonnant qu'il m'ait pris pour une fille...

« ... Au fait... Je me demandais... » dis-je en baissant les yeux. « Pourquoi vous prenez la peine et de votre temps pour m'accompagner ? »

Il n'a pas l'air méchant, pas à mes yeux en tout cas. Je lui adresse un petit sourire sincère. Je ne sais pas quoi faire de plus, alors je me contente de sortir deux sucettes de la poche. J'en garde tout le temps sur moi, c'est une friandise que je mange sous n'importe quel prétexte. Quand j'ai faim, quand je suis stressé, quand j'ai besoin de me détendre, quand j'ai rien à faire, tout le temps en fait. Elles sont au goût lait-fraise, c'est ce que je préfère. J'enlève l'emballage de l'une d'elles avant de la mettre dans ma bouche, tendant l'autre à Jo Hyun en le regardant d'un air interrogateur.

« Vous en voulez une ? »

Il peut refuser s'il n'en a pas envie. En plus j'ai l'impression qu'il est très différent de moi, et ça ne m'étonnerait pas qu'il n'aime pas ça...

HRP : Merci. Mais désolée quand même encore une fois ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Kim Jo Hyun
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 38age : 27
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Mer 7 Mai - 12:28

my love. my game. my lie



I'm falling on you
Ils marchèrent tranquillement autour du lac, sans presser le pas, sans rien qui pouvait les déranger, pourtant, Jo Hyun pouvait encore sentir que le blond était un peu tendu. Etait-ce sa compagnie qui lui était déplaisante ? C'était vrai que de marcher avec un homme qui vous avait pris pour une femme pouvait vexer, légèrement et peut-être que le cadet voulait encore profiter un peu de sa solitude. Même si c'était vraiment le cas, le brun ne bougerait que si la personne à ses côtés le lui demande à haute-voix et là, seulement, il le ferait. Le Pathfidien n'aimait pas quand les gens lui demandaient des choses de façons détournées, comme s'ils avaient honte de leur demande. Tourner autour du pot ? Non, ce n'était pas dans le genre du sorcier.
Les alentours étaient encore vides, personne d'autre qu'eux-deux se promenait dans le parc, il semblerait plutôt que les autres avaient préféré, et c'était très bien pour eux, de rester étudier dans l'école pour préparer leurs examens de fins d'années que d'aller flâner alors qu'il ne faisait même pas vraiment chaud. Jo Hyun aussi, aurait dû faire pareil, mais il n'arrivait pas à se concentrer assez pour bien réviser et s'il ne pouvait rien retenir, ce n'était qu'une perte de temps que de rester enfermé comme un prisonnier à la place de sortir se changer les idées.

Il profitait de ce moment de calme et de silence qui les entourait, Shun et lui, pour mieux regarder la personne qu'il avait entraîné avec lui sans même attendre d'avoir entendu son accord de vive voix. Dans un sens, c'était vraiment un manque de politesse, alors que dans un autre, il se comportait comme toute personne de son âge. Qui plus est, il lui semblait que le plus jeune avait quelque peu besoin de compagnie et aussi de marcher pour faire passer ses idées noires.
C'était aussi parce que les mimiques que faisait le visage de Shun l'amusait grandement. Il ne devait pas être habitué à cacher ses émotions à la vue des moues qu'il faisait.

Mine de rien, le blond frissonnait de froid, le Pathfidien sentait parfaitement l'eau sur les habits du plus jeune commencer à refroidir et le vent se levait lentement. Le brun aurait bien aimé s'excuser encore une fois, mais, à la place, il enleva son manteau et le déposa doucement sur les frêles épaule du garçon qui l'accompagnait. Jo Hyun savait qu'il traitait Shun un peu comme une damoiselle, mais en même temps, il ne manquerait plus que le gosse se chope la crève à cause de lui. Pas question d'encore finir dans le bureau d'un professeur, surtout pour sa dernière année, merci bien. Il semblerait que ces derniers n'avaient pas encore parfaitement avalé certaines situations difficilement explicables comme quand il avait essayé de noyer cette fille dans le lac pendant sa troisième année d'étude. En même temps, elle n'avait qu'à pas le coller comme si un Dieu quelconque leur avait versé de la glu magique dessus, il avait même faillit vomir quand elle lui parlait de faire des gosses ! Ils avaient 13 ans ! Elle savait aussi qu'il ne voulait d'aucune relation de quelques sortes que cela soit et aussi le fait qu'il était mondialement connu qu'elle aimait sauter d'un garçon à l'autre qu'importait l'âge de ce dernier.
Les professeurs avaient été sympas sur ce coup-là parce qu'en lui-même, Jo Hyun n'avait jamais été quelqu'un de violent, même si très renfermé.

Bref, il n'était plus temps aux souvenirs, mais au moment présent – et ce n'était pas comme si cette fille l'approchait encore. Il semblerait qu'elle ait appris la leçon.

« ... Merci. »

Un mot dans le vent, une parole volatile, sans réel sens aux oreilles du sorcier. Merci, mais pourquoi donc ? Il n'avait rien fait de spécial sauf lui offrir une veste, mais là, c'était parce qu'il voulait se faire pardonner d'avoir fait tomber le blond dans l'eau. Il casa alors ce petit moment dans un coin de sa tête, peut-être allait-il changer ses habitudes et revenir sur ce sujet un peu plus tard ? En temps normal, il aurait passé par-dessus parce que finalement, dans une école de magie, qu'est-ce qui pouvait encore étonner ? Dur, d'être encore un jeune adulte mais déjà blasé par un côté de la vie... Triste, mais pas mortel alors Jo Hyun continuait simplement à faire comme si tout allait bien.

Shun n'était pas comme les autres. Il ne lui posait pas dix milles questions sans queues ni têtes et n'essayait pas – encore – de se mêler de ce qui ne le regardait pas. Ce genre de personne qui aimait fourrer leur nez dans les affaires d'autrui, le brun ne les supportait pas du tout et pouvait, dans quelques situations très désagréables aux yeux du Pathfidien, réagir de manière violente. Non, il n'aimait pas se battre, mais cela ne disait pas le genre de personne qu'il était. Il pouvait tout à fait faire mal sans avoir aucun regret et sans pleurer comme une fille s'il se cassait un ongle. Ouuups. Autant que la gente féminine ne puisse pas entendre ce qu'il venait de penser d'elles ; mourir jeune n'était pas dans ses projets d'avenir.

En fait. Il semblait que le plus jeune pensait sérieusement qu'il était discret, mais le regard qu'il posait sur Jo Hyun commençait à le démanger. S'il avait quelque chose à dire, autant parler tout de suite sinon le brun allait engager la conversation directement en étant... Un tantinet froid dans ses mots. Il l'avait dit, il n'aimait pas tourner autour du pot.

« ... Au fait... Je me demandais... Pourquoi vous prenez la peine et de votre temps pour m'accompagner ? » demanda le blond lui souriant doucement.

« Tu semblais seul. J'étais seul. »

La réponse n'était pas vraiment construite, même si elle avait son quota de sujet, verbe et complément. Par contre, elle avait le mérite d'avoir été lancée sur le coup, franc et sans détours inutiles.

« Tu as moins froid ? Encore désolé pour la chute. »

Il ne voulait pas s'attarder sur pourquoi il marchait encore en compagnie d'une personne vivante et faisait son social. En fait, il ne comprenait pas lui-même. Etait-ce par ce que ce garçon l'intéressait ? Il n'allait pas chercher à découvrir tout ses secrets, mais s'il pouvait en connaître un peu plus... Ça ne l'engageait à rien, non ?
Alors que Jo Hyun ne s'y attendait pas, l'adolescent lui tendit une sucette et un froncement, très léger, des sourcils du plus âgé se fit voir. Il n'aimait pas les sucreries et préférait amplement les choses amères...

« Non merci. »


HRP : Excuse-toi encore une fois et je te tape D8 - c'est pas comme si t'avais pas de vie comme moi /PAN/ -

1175 mots

(c) Bloody Storm



C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir.

Charles Baudelaire, LA MORT DES PAUVRES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Ven 16 Mai - 13:40


Je marche au bord du lac, accompagné de Jo Hyun, ce garçon un peu plus âgé que moi que je ne connaissais même pas il y a cinq minutes. Evidemment, ça me fait plaisir qu’il prenne la peine de rester avec moi… Alors que je me sens affreusement seul et délaissé… De plus, il a réussi à me changer les idées… Mais vraiment, j’aimerais savoir pourquoi. Je suis niais, peut-être. Gamin, trop innocent, trop inoffensif, peut-être aussi. Mais je ne veux surtout pas que les gens restent avec moi pour se servir de mes faiblesses, alors savoir qu’il est peut-être « gentil » simplement parce qu’il a une raison personnelle… Ça me dérange. Je m’imagine sûrement des choses, mais je ne peux pas m’en empêcher, depuis que Min Jun est parti. Parce que je me demande si ne je devrais me sentir inutile. Peut-être que je ne suis qu’un bouche-trou. Après tout, je n’ai pas vraiment d’amis…
Jo Hyun retira alors son manteau, le posant sur mes épaules. Je relève la tête.

« Tu semblais seul. J'étais seul. »

Je laisse un petit sourire venir se déposer sur mes lèvres roses, alors que je m’enveloppe dans le manteau en le serrant contre moi. Etrangement, cette réponse me suffit. Il a raison. Et de la compagnie, ça me fait du bien. C’est alors qu’il me demande si je n’ai pas trop froid. Je ne veux pas l’embêter, alors je fais « non » de la tête. Et puis… Avec son gilet, j’ai l’impression d’avoir beaucoup plus chaud. Il s’excuse encore une fois pour m’avoir bousculé. J’ai envie de lui dire que ce n’est pas grave, mais il le sait déjà. Je finis par lui tendre une sucette avec un sourire, en lui proposant donc la sucrerie, étant donné que j’en prends déjà une pour moi. Il fronce les sourcils et refuse poliment. Je hausse les épaules, déballe la mienne et la met dans ma bouche.

« D’accord. » murmurai-je, relevant les yeux vers lui. « Vous n’aimez pas les sucreries ? »

Je demande ça comme ça, par curiosité. Puisque nous sommes tous les deux à se promener sans motif précis, autant trouver de quoi discuter. Alors voilà, je commence par une question. Simplement pour engager une discussion, même si elle n’aura peut-être rien à voir avec la sucette que je suis en train de déguster… Je regarde le lac, songeur. Il a été gentil de me prêter son manteau. Mais maintenant, c’est lui qui doit avoir froid… Je me rapproche légèrement de lui, tripotant une manche du manteau en question.

« Vous n’avez pas froid ? »

Il a été poli et… Galant, même si ça me fait bizarre de penser de cette manière alors que je suis bien un garçon. Je ne suis ni égoïste ni mal élevé, et je ne veux pas que ce soit lui qui tombe malade parce qu’il a eu la bonté de me prêter son gilet. Je passe une main dans mes cheveux pour les remettre en place car ils me tombent devant les yeux, et je regarde en coin le dénommé Jo Hyun. Je me demande s’il se comporte comme cela avec tout le monde. Il n’a pas l’air méchant, ça c’est sûr, mais je fais aussi confiance aux gens trop rapidement… Pendant une seconde, je me dis que ce serait dommage qu’un garçon beau comme ça soit quelqu’un de désagréable… Je me réprimande moi-même en pensée, de me dire de telles choses. Il a été très sympathique avec moi, de toute façon, je n’ai aucun souci.

« Je peux vous rendre votre manteau… » murmurai-je, même si en vrai j’ai très envie de le garder.

Je ne sais pas pourquoi je suis aussi bavard. Bon, on ne peut pas non plus dire que je suis un moulin à paroles, mais là, je ne sais pas… Et pourtant, dès que le silence s’installe de nouveau entre nous, c’est tout aussi confortable. Plus rassurant, plus réconfortant qu’embarrassant, par exemple. Ça me plait. Je ne m’en rends même pas compte, mais je passe un bon moment, l’air de rien… Comme quoi, il n’en faut pas beaucoup…

HRP : Okok je m'excuse plus XDD Mais c'est court attention !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Kim Jo Hyun
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 38age : 27
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Ven 16 Mai - 16:50

my love. my game. my lie



I'm falling on you
Il avait répondu à la question du blond de manière plutôt évasive sur les bords mais l'adolescent qui était placé aux côtés de Jo Hyun sembla s'en contenter. Shun, d'après ce que pouvait voir son aîné en observant les traits de son visage, ne se posait pas plus de questions sur le pourquoi du comment et surtout la raison d'une réponse aussi peu précise parce que non, on ne tenait pas compagnie à un inconnu parce qu'on avait l'impression qu'il était seul. C'était une chance pour le Pathfidien. Il savait que s'il avait eut besoin de donner plus de précision, il n'aurait pas pu répondre sans se braquer. En un sens, qu'aurait-il pu dire pour se justifier ? Jo Hyun, malgré son statut d'occlumens accompli ne savait pas comment faire pour pouvoir trier ses moindres sentiments à l'inverse de ce que faisaient les autres. Il ne connaissait que la colère, noire et indomptable ainsi qu'un soupçon de joie, un éclat qui arrivait de temps à autre dans sa vie. Maintenant, ce qui dominait sur tout le reste était et resterait son indifférence aux situations les plus cocasses de la vie. Blasé, il ne s'étonnait plus de rien, comme s'il avait déjà tout vu, ce qui était présomptueux si on comparait son âge et ceux des hommes mûrs. Pourtant, dans son monde, tout était devenu un source d'ennui, un sujet qui ne méritait pas son attention plus que cela, mais ce garçon avait éveillé autre chose. Un mélange quelque peu... Inattendu. De la curiosité, sans aucun doute, et une touche de... De quoi, finalement ? D'attachement ? C'était en ne peu plus vrai si on regardait le blond de plus près, son visage fin, son corps élancé et sa manière de rester naïf était attachante. Le gosse était le genre de personne avec qui Jo Hyun communiquait étonnement facilement : il ne fallait que regarder la relation qu'il avait avec Hye Sung pour comprendre. Le gars avec un balai coincé là où le soleil ne brillait pas et la guimauve de service...

Ensuite, probablement pour débuter la conversation, Shun lui avait demandé s'il n'aimait pas les sucreries. Le sucre. Du point de vue du brun, la seule raison de l'existence du sucre était justement le glucose qu'il pouvait rapidement fournir et le chocolat qui était un très bon remède contre les chocs pouvant se montrer traumatisants à force.
C'était un point de vue qu'il avait faillit faire voir au plus jeune de manière plutôt cru, comme il l'avait toujours fait, mais cette fois, il s'était retenu.

« Non, je préfère ce qui est plutôt amère. À l'inverse de toi, il semblerait. »

Il fallait vraiment aimé manger sucré pour se balader avec plus d'une sucette dans la poche. Etait-ce une réserve en cas de famine ?

« Tu te promènes souvent avec des bonbons dans la poche ? » demanda alors Jo Hyun. Autant en avoir le coeur net.

Et pour une fois que de parler à quelqu'un d'autre qui n'était pas dans son cercle privé d'amis ne l'irritait pas, il fallait en profiter, non ? Bon, parler avec un inconnu qu'il n'avait vu ni d'Ève ni d'Adam n'était pas dans les plans de Jo Hyun quand il avait mis un pied dehors pour prendre l'air. Il avait plus dans l'idée de s'asseoir au bord du lac pour profiter du matin et laisser le silence l'envelopper. Mais là, la Pathfidien pouvait avouer sans honte que ce n'était pas le moins du monde dérangeant de partager la compagnie du blond qui lui était sympathique. Sa naïveté aussi, était amusante.
Si le brun  lui avait donné son manteau, c'était qu'il voulait que le plus jeune puisse le garder un bon moment – jusqu'à ce qu'ils rentrent dans le château – et sûrement pas pour le reprendre même pas cinq minutes plus tard. Qui plus est, Jo Hyun ne faisait pas parti de la classe des frileux, bien sur, les changements de saisons le touchait, mais si quelqu'un voulait le tuer, ce ne serait pas par le froid. Plutôt par le chaud, le plus âgé détestait avoir l'impression de suer.
En fait, en ce moment même, il faisait presque chaud pour le Pathfidien. Il avait pris son manteau sur un coup de tête et aussi parce que son vêtement possédait plus de place dans ses poches. Qui sait ? Peut-être aurait-il pu arriver à Jo Hyun d'avoir envie de ramasser quelques plantes par-ci, par-là.

Le brun essaya de soupirer le plus discrètement possible tout en ébouriffant doucement la chevelure blond de Shun. Le sorcier n'était vraiment, mais vraiment, pas habitué aux gestes autres que froids et secs en publique et, de ce fait, les autres aussi ne l'étaient pas. Preuve ; la fille qui venait de les voir, alors qu'elle passait en coup de vent, venait d’écarquiller ses yeux au point où Jo Hyun se demandait si elle ne devrait pas passer à l'infirmerie au cas où elle aurait pu restée bloquée ainsi. Elle devait sûrement faire partie de la même année que lui, mais il ne lui semblait pas déjà avoir parler à cette fille. Bon, encore une qui devait s'être fier à l'image qu'il avait auprès de ses pairs donc, en toute logique, pas quelque chose de très glorieux.

« Il ne fait pas froid. Garde mon manteau, tu en as visiblement besoin. » répondit Jo Hyun.

Non, ce n'était définitivement pas son genre d'être aussi peu méchant – cruel – sur ses réponses alors que l'évidence était là. Peut-être était la magie du matin ? Jo Hyun avait remarqué qu'il était souvent plus calme le matin et moins enclins à envoyer les autres sur les roses directement. Sauf les gamins qui voulaient venir pleurer dans ses robes.

Du coin de l'oeil, il remarqua un parquet de fleurs. Elles étaient venues relativement tôt et servaient souvent dans les potions de soin, à un tel point que le brun pouvait facilement les reconnaître de loin... Il faudrait qu'il pense à en cueillir un peu avant de rentrer rejoindre ses classes.




1078 mots

(c) Bloody Storm



C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir.

Charles Baudelaire, LA MORT DES PAUVRES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Dim 1 Juin - 16:03


Je lui ai proposé une sucrerie, tant pis s'il n'en veut pas. En tout cas moi je profite de la mienne avec plaisir. Il affirme préférer ce qui est amer. Je fais une petite grimace. Beurk. Chacun ses goûts, après tout ! Oui, j'ai vraiment l'impression que Jo Hyun est l'inverse de moi. Il me demande si je me promène souvent avec des sucettes dans la poche. Je hausse les épaules et sort la friandise rouge de ma bouche quelques secondes.

« Tout le temps. »

Bon en tout cas, moi je suis bien content d'avoir de la compagnie. Jo Hyun n'est vraiment pas méchant, je l'aime bien. Oui, je suis comme ça. Qu'on dise que je suis niais ou naïf, je n'en ai pas grand chose à faire. Je suis trop gentil avec tout le monde, je fais confiance trop facilement, et je n'ai pas vraiment d'amis. À part Elias. Mais compte-il vraiment comme un ami ? Je ne sais pas. Il est une de ces nombreuses personnes que j'aide. Mais pour lui, qui suis-je ? ... Je ne vais pas penser à ça maintenant, mais profiter d'être en présence d'un gentil garçon qui comble ma solitude. Je serre son manteau contre moi. Je n'ai plus vraiment si froid maintenant. J'ai envie de le remercier encore une fois, mais je l'ai déjà trop fait. On m'a souvient dit que j'avais pour habitude de trop m'excuser et de trop remercier.

Il n'empêche que je me demande s'il ne veut pas reprendre son gilet. Après tout il est à lui. Mais lorsque je formule donc une question, je l'entends soupirer, et je sens sa main me caresser la tête, ébouriffant mes cheveux blonds impeccablement coiffés. Je gonfle les joues en une expression faussement boudeuse, lui souriant néanmoins à peine une seconde plus tard, tout en remettant quelques-une de mes mèches désordonnées en place. J'ai beau ne pas bien le connaître, j'ai l'impression que je n'aurais pas le droit souvent à ce genre de contact affectueux. Selon lui, il ne fait pas froid, je peux garder son manteau. C'est vrai, je ne frissonne plus du tout. Et pourtant, je suis bien content de garder le vêtement sur mes épaules, l'air de rien. Je hoche doucement la tête en lui souriant.

« Merci.. »

Encore une fois. Merci. Je le dis tout le temps décidément. Mais bon tant pis... Je regarde Jo Hyun comme s'il était un héros, je suis vraiment trop ... Trop naïf... Trop guimauve. Enfin bref. Tout ça parce qu'il m'a arraché à mes pensées sombres, qu'il m'a fait rire, qu'il m'a passé son manteau, qu'il m'a ébouriffé les cheveux, qu'il reste avec moi maintenant. Et oui tout ça, ça compte ! J'ai tant l'impression que le monde entier est contre moi en ce moment. Je suis tiré de mes pensées en sentant quelqu'un me bousculer. Par pur réflexe, je me rattrape au bras de Jo Hyun., tentant de murmurer un "pardon" à peine audible. Celui qui vient de me percuter est un garçon de mon âge, que j'ai déjà croisé plusieurs fois dans les couloirs. Le genre à se moquer de ce qu'il ne comprend pas, en particulier à refuser le fait que je puisse être un garçon.

« Alors la fille ? Tu restes à câliner ton copain au lieu d'aller en cours ? »

Je me sens rougir d'un coup. Ma manière de réagir de manière aussi sensible et spontané ne fait que m'enfoncer un peu plus. Je me mords la lèvre, lâche le bras de Jo Hyun et m'éloigne de lui brusquement, baissant les yeux. Bon je ne sais pas me défendre déjà. Et puis, ce n'est pas vraiment comme si j'avais pris l'habitude de contredire cet idiot qui adore me faire des remarques déplaisantes dès que l'on se croise.

« C-ce n'est pas mon copain... »

Et voilà, c'est tout ce que je trouve à dire... Au lieu de faire remarquer que je suis bien un garçon déjà, je me justifie par rapport à Jo Hyun. Et puis, vu la tête que je suis sûrement en train de faire, est-ce que j'ai l'air crédible ? L'adolescent stupide qui s'amuse beaucoup à me voir réagir de cette manière se met à rire. De toute façon, quoique je lui dise il n'en aura rien à faire. Il finit par s'en aller. Je soupire de soulagement et relève les yeux vers Jo Hyun, un petit sourire désolé aux lèvres.

« C'est un idiot... Est-ce qu'on a vraiment l'air d'un couple ? »

À peine ai-je prononcé ces mots que je me mords la lèvre. Oh, je me sens vraiment con là. Est-ce qu'on a vraiment l'air d'un couple ? Oui, c'est la question. Mais la formuler à haute voix n'était peut-être pas une bonne idée. Je baisse les yeux et remet dans ma bouche la sucette que je tenais depuis tout à l'heure dans ma main droite, l'air pensif. Jo Hyun est plus grand que moi, à l'opposé de moi. Masculin alors que je suis féminin. Brun alors que je suis blond. J'ai son gilet sur mes épaules, il vient juste de m'ébouriffer les cheveux. Est-ce qu'il a l'air d'être mon copain ? Je cligne plusieurs fois des yeux. Je ne vois vraiment pas.

Je fais mine de me concentrer sur ma sucette pour cacher ma gêne, alors qu'en réalité, je fais attention à Jo Hyun, qui se trouve toujours dans mon champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Kim Jo Hyun
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 38age : 27
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Ven 13 Juin - 21:12

my love. my game. my lie



I'm falling on you
C'était un point qui reliait beaucoup de chose dans la vie de Jo Hyun et qui pouvait facilement aider les psychomages à comprendre comment fonctionnait le brun et pourquoi comme ça et pas autrement. Son enfance grise. Elle n'était pas totalement joyeuse, mais il ne pouvait pas nier avoir jamais été heureux quand il était encore un enfant innocent. Même, ce devait sûrement être les moments les plus remplis de bonheur de sa courte existence. Il ne s'apitoyait pas sur lui-même et maudissant sa vie mais, alors que le visage de son cadet abordait une moue boudeuse tellement peu convaincante que s'en était amusant, le sorcier ressentit un étrange vide qui l'avait toujours suivit se remplir un peu. Il avait toujours été présent dans sa vie à un tel point qu'il se sentait normal seulement quand le vide était là, pourtant, ce petit moment de complicité volé l'avait... Soulagé. Pendant une ou deux minutes, il s'était senti moins seul.
C'était vrai qu'en voyant le nombre de ses amis qui ne devait pas dépasser les un, partager quelques secondes volées à droite et à gauche était un exercice difficile ou quasi impossible. Jo Hyun avait bien un ami, mais ils étaient différents l'un de l'autre et les liens comme ceux-là prenaient du temps à se construire. La confiance étant ce que l'on donnait en dernier, le Pathfidien ne se sentait jamais pleinement lui-même. C'était quelque chose de désolant, mais pas au point où son père l'enverrait dehors à coups de pieds aux fesses pour qu'il fasse ami-ami avec les autres.

« Merci. »

Les remerciements, par contre, ne peuplaient pas la vie du plus âgé et déréglait un peu l'ordre du monde bien rangé de Jo Hyun. On le maudissait, on l'insultait et lui faisait des coups bas mais qui pourrait le remercier ? Il laissait les autres se débrouiller tout seuls pour régler leurs problèmes, graves ou pas, et n'hésitait pas à en rajouter quand il n'était vraiment pas d'humeur à ce que l'on vienne lui casser les pieds. On le disait lâche ou même cruel et il s'en foutait un peu.
Alors, le fait que cette tête blonde le remercie sans qu'il ne sache pourquoi l'embarrassait. Il ne savait vraiment pas quoi répondre au mot. La première fois, il était simplement passé au-dessus en se disant que les gens étaient bizarres et qu'il n'avait pas à les juger, mais le brun sentait que cette fois, il devrait ouvrir la bouche même si ce n'était finalement que pour deux mots.

« C''est rien. »

Enfin... Ce n'était pas si désagréable que ça de, pour une fois depuis bien longtemps, ressentir de la reconnaissance. Ça aurait pu être meilleur s'il avait une idée précise du pourquoi. Jo Hyun aurait pu prendre goût à ça si les choses n'étaient pas aussi étranges, de son point de vue.
Ils ne se connaissaient que depuis quelques heures. Pas quelques jours, pas quelques mois et sûrement pas quelques années, mais bien quelques heures. Pas plus de deux, même. Et ils avaient l'air de s'entendre relativement bien vu que le Pathfidien n'avait pas encore lancé de sort particulièrement agaçant au blond pour le faire fuir définitivement et de la manière la plus traumatisante possible. Parce que les sorts étaient agaçants, c'était les maléfices qui étaient cruelles. On pouvait enfermer des âmes éternellement sur terre, on pouvait couper tout les sens à un homme... Ses pensées étaient partis dans une direction des plus noires. Jo Hyun ne mentirait pas si on lui posait la question : oui, il avait déjà été intéressé par la magie noire mais ne l'avait jamais pratiqué. Il n'était pas fou, son père lui avait bien appris que ce genre de truc agissaient comme la drogue moldue : on pouvait tomber en manque. Alors il avait tout simplement abandonné, préférant des sorts inoffensifs mais tout en restant sec.
Pendant que les deux hommes marchaient tranquillement, un garçon qui était visiblement plus jeune que l'universitaire bouscula violemment Shuu et ça ne ressemblait vraiment pas à un geste involontaire. Le plus âgé n'aimait déjà pas ce nouvel arrivant, glissant discrètement sa baguette dans la main.

D'ailleurs, le dialogue qu'avaient ensuite eu les deux jeunes conforta Jo Hyun dans son geste. Le Pathfidien avait opté sans hésiter la froide indifférence couplé à un regard méprisant qu'il dardait sur la brute épaisse tout en accrochant plutôt fortement l'une des épaules de Shuu pour le faire avancer. Pas besoin de préciser qu'il lui avait lancé un petit sort dont les effets ne seraient réellement vus que demain, quand ce gars verrait une autre brute épaisse : ce qu'il avait dans son pantalon allait parler pour lui.
C'était un sort que Jo Hyun avait appris à lancer avec plaisir : c'était toujours tellement amusant de voir les gens rougir de rage et d'embarras quand ils se rendaient compte de ce qui se passait. En même temps, le brun pensait qu'il avait vraiment aidé le pauvre petit. Ne fallait-il pas être vraiment frustré sexuellement parlant pour être prêt à prendre un homme pour une femme et se conforter dans cette idée alors que le concerné niait ce fait ?

« C'est un idiot... est-ce qu'on a vraiment l'air d'un couple ? » avait alors demandé le blond avant de se taire brutalement.

C'était vraiment facile de deviner que le plus jeune était gêné par sa question mais Jo Hyun n'était pas en état de remarquer ça. À la question de Shuu, il s'était tendu pendant que son cerveau se mettait sérieusement à carburer pour fournir une réponse satisfaisante à la question de son interlocuteur. Pour l'avoir mit dans cet embarras, ce gars dont il ne connaissait même pas le nom méritait amplement son malheur.

« ...Non. » Ce n'était pas une réponse parfaitement assurée et sans hésitation, mais ça avait quelque peu aidé le Pathfidien à reprendre confiance en ce qu'il disait. Bon Dieu, cette question avait faillit faire céder ses barrières mentales, ce qui prouvait aussi qu'il n'était pas encore totalement maître de cet art. « Non, nous ne ressemblons pas à un couple. »

Ou, dans tout les cas, le brun ne le voulait pas. Il avait toujours vécu avec la tolérance de sa génitrice et le peu d'amour que parvenait à lui fournir son père qui était passé maître dans l'art de contrôler ses émotions. C'était sa manière de vivre et il voulait continuer ainsi parce que changer ce qui s'était déjà encré dans son mode de fonctionnement ne valait pas l'effort d'être fait.

PS : Là, c'est moi qui m'excuse platement pour le retard. Mon clavier m'a lâché et je n'ai pas trouvé le temps de m'en occuper avant hier >.< Pardon...


1042 mots

(c) Bloody Storm



C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir.

Charles Baudelaire, LA MORT DES PAUVRES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.nethttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/

Kim Shun
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 52age : 23
MessageSujet: Re: I'm falling on you   Lun 30 Juin - 12:12


Ça fait combien de temps que je suis là, à me promener avec Jo Hyun ? Même pas un jour, même pas une heure ? Ça me semble si étrange, j'ai trouvé que tout était étrange depuis notre rencontre. Je ne sais pas ce que je fais là, pourquoi je suis de bonne humeur alors que j'avais envie de tout laisser tomber juste avant, je ne sais pas pourquoi je suis en train de rougir comme un idiot alors qu'un imbécile vient juste d'insinuer que Jo Hyun et moi, nous ressemblons à un couple. Héo, je suis un mec ! Il faut arrêter de me parler comme si j'étais une fille... Je sens les mains du plus âgé se poser sur mes épaules pour m'encourager à avancer. Je tente d'ignorer le garçon qui m'agace de mon mieux. Et comme je ne suis vraiment pas doué, j'ai même osé demander si on avait vraiment l'air d'être ensemble. Il faut que je me taise. Je suis une passoire ou quoi ? Tout ce que je pense finit par s'échapper d'un moment à l'autre. Jo Hyun s'immobilise d'un coup, je sais bien que je devrais arrêter de dire tout et n'importe quoi.

« ...Non. » murmure-t-il, l'air peu sûr de lui néanmoins. Il n'est quand même pas en train d'hésiter ? Je risque de me sentir vraiment perdu aussi sinon... « Non, nous ne ressemblons pas à un couple. »

Il a l'air légèrement déstabilisé. Ça aurait été quelqu'un d'autre, je ne m'en serais pas rendu compte, mais il semble si maître de lui-même depuis notre rencontre, si calme et posé que je me rends compte qu'il a légèrement changé d'expression l'espace d'une seconde. Je gonfle quelques secondes les joues, soupirant en voyant l'abruti qui m'a encore traité de fille s'éloigner. Puis je remue un peu en me rendant compte que Jo Hyun a toujours ses mains posées sur mes épaules. Je le regarde avec une moue songeuse et tracassée. Que puis-je répondre ? Il serait mieux de changer de sujet non ?

« Mhh, tu as une copine ? »

J'ai demandé ça, sans trop réfléchir. Je devrais être plus poli et plus discret. Et bah, voilà, maintenant que je suis lancé, moi qui me sentais seul, je suis obligé d'être comme ça... ? Je ne veux pas donner l'impression d'être intéressé, juste après l'intervention de l'autre gars qui a pris mon aîné pour mon petit ami, en plus. Mais bon puisque nous passons du temps ensemble et qu'il faut bien qu'on discute, je me montre curieux. Je me mords la lèvre et baisse les yeux.Ce n'est quand même pas un sujet que j'aurais dû aborder de cette manière je pense.

« Ah, tu n'es pas obligé de répondre ! »

Comme si ça allait rattraper mes gaffes. Je n'ose plus le regarder en face maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t588-me-voici-me-voila-dhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t595-kim-shun-et-ses-liens

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: I'm falling on you   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm falling on you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mythologie de Falling Angels
» MUSE
» 02. Catch me, I’m falling.
» Falling in love again [Siloe]
» [Thème 5] Just a matter of choices : Falling Down [MIS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: la cour extérieure :: le parc-