Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 Yoo Ye Hin - The future is Now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Yoo Ye Hin - The future is Now   Dim 22 Juil - 20:11


Yoo Ye Hin
feat Ahn So Hee {Wonder Girls}


Tell me your secret

Annyeong Haseyo ! Je me présente, Yoo Ye Hin. Je suis né(e) le 20/03/1987. De ce fait, je suis âgé(e) de 25 ans. Je suis coréenne et également un sorcier d'ascendance sang pur. En ce qui concerne mon orientation sexuelle, je suis un(e) hétérosexuelle et je suis actuellement célibataire.

En tant que sorcier, je suis une voyante. Ma baguette est en bois de troène et contient un cheveux de Vélane. Elle mesure 20 cm et elle est peu flexible.

Je suis donc présent à Sinseonghan Jolyu dans le but d'y travailler. J'ai postulé pour un poste de professeur de divination pour le premier cycle que j'occupe depuis cette année.

Je possède également un animal de compagnie, c'est un rat albinos et il se prénomme Lockie.


Tell me who you are.


1°) Parlez nous ici de votre parcours scolaire. quel genre d'élève étiez vous ? quelles étaient vos notes à cette époque et qu'est ce qui vous a pousser à choisir la voie qui fut la votre. en gros détaillez nous ce qu'il s'est passé dans votre vie avant de venir postuler à ce poste.

« Il ne s’est pas écoulé beaucoup de temps entre la découverte de mon don pour la voyance et mon entrée à l’école. Je n’étais pas encore très habitué à cette sensation donc je faisais beaucoup de malaise après avoir eu des visions. J’étais une élève modeste, coiffé de deux tresses, cachant mes yeux sous une longue frange. Je n’ai jamais fanfaronné d’être ce que l’on appelle un « sang pur » car l’expérience de la mort de ma mère m’avait appris à ne jamais m’en vanter. Donc je n’étais pas de ceux qui trainaient avec les futurs mangemorts prônant une race de sorciers qui ne se mêlent pas avec les moldus. J’étais une élève plutôt studieuse et appliquée. Je faisais partie des Seunijes et cela me convenait. Par contre je n’avais pas énormément d’amis. La voyance est un don qui reste tout de même assez rejeté des autres et on préférait croire que je mentais pour me rendre plus intéressante. Ne voulant pas me faire totalement rejeter par mes camarades, j’appris au fur et à mesure du temps à me contrôler et ne pas laisser trop transparaitre mes émotions quand j’avais des visions de sorte à ne pas trop me faire remarquer. Je ne racontais jamais ce qui se passait dans mes visions. Cela apportait plus d’ennuis que d’aide à proprement parler. La divination fut la voie qui s’imposa à moi tout naturellement. C’était le cours où je brillais. Je pouvais enfin me laisser aller et relâcher toute la tension accumulée dans la journée pour m’adonner à une activité qui m’était familière. Donc après avoir obtenue mon B.U.S.E. avec des notes excellentes en Divination. J’échouais uniquement en Vol sur balai et Métamorphose…par manque de pratique certainement. Mais je savais déjà qu’après mon diplôme de fin d’études je me dirigerais vers l’enseignement de la divination. C’était pour moi évident et je me sentais la responsabilité d’enseigner cette matière avec toutes les compétences durement acquises à ma disposition. »



2°) Parlez nous plus en détails des raisons qui vous ont poussé à postuler à Sinseonghan Jolyu pour ce poste ?

« Après avoir 5 longues années d’études, je fus reçu à l’examen final avec enfin la possibilité d’enseigner. Mais je me décidais à partir une année sabbatique avant de rejoindre les rangs de Sinseonghan Jolyu. Une année où je voyageais partout dans le monde pour rencontrer d’illustres voyants et apprendre encore de leur savoir-faire. Je ne voulais pas enseigner sans avoir eu un regard éclairé sur le monde entier. Je partais en Afrique, découvrir des méthodes ancestrales de divination, et en Europe bien sur. Etre élève une année de plus que les autres était pour moi un avantage considérable surtout que je visitais beaucoup de pays. Bien que j’aie pu continuer encore quelques années comme cela, je me décidais à rentrer chez moi, par peur de laisser mon père seul qui commençait à se faire vieux. Postuler à Sinseonghan Jolyu était le rêve de beaucoup de personnes et le mien également. Cette école avait été mon deuxième foyer, celui où j’avais pu découvrir qui j’étais et qui m’avait trouvé un rêve. De plus, en parcourant tout ces pays, je m’étais rendu compte que où que j’aille, l’art de la divination n’avait jamais une bonne image. Je voulais changer cela. Je me souvenais que beaucoup d’élèves étaient terrifiés à l’idée de devoir prendre la divination en option car c’était une matière « maudite ». Dans l’imaginaire des gens, la divination était réservée aux fous. Je voulais changer cela et donner le goût d’apprendre aux élèves de l’académie.»

3°) Mais dites nous quelles seraient vos qualités, vos défauts pour ce poste ? Quels sont vos points forts qui pourraient nous inciter à vous prendre plus qu'un autre. Après tout, vous devez également posséder des points faibles, non ?

« Même si j’ai souvent étais réservée et en retrait durant mes années en tant qu’élève, j’ai une personnalité très joyeuse. J’aime chanter et danser et faire naitre le sourire sur les lèvres de mes interlocuteurs. Je n’estime pas qu’un élève totalement fermé à la divination ne puisse jamais participer à mon cours. Je me vexe très rarement et prend généralement les choses d’un coté positif. Je suis très calme, zen. Je m’énerve jamais et n’attache pas beaucoup d’importance aux réactions impulsives des autres. On dit parfois que j’ai un pouvoir apaisant. Mais c’est surtout parce que je parle doucement et à voix basse. Parce qu’à voix basse, on est moins tenté de faire du bruit et plus concentré sur la voix, donc sur les paroles. C’est peut être aussi ce calme olympien qui peut taper sur le système des gens. Par contre, je ne suis pas très réactive. Lors de situations que je ne contrôle pas, je réagis rarement. Au lieu de réagir, je préfère me réfugier dans le mutisme. On dit que mes rapports avec autrui sont étranges. Je ne suis pas d’accord avec ce point mais je préfère dire que j’ai ma propre façon de faire les choses, de les ressentir. Quand je sens que la personne a un karma qui s’associe facilement au mien, je vais me rapprocher tellement rapidement de la personne que ça pourrait en être perturbant. »

4°) Très bien. Pourrait-on savoir comment vous procéderez face à une situation donnée ? Laquelle ? Celle de votre choix, afin que nous puissions juger de votre réactivité.

« La situation qui arrive le plus souvent est quand les élèves qui se rendent compte que la Divination ne leur convient absolument pas. Quand ils érigent une barrière entre eux et la matière parce que le plus souvent ils sont effrayés par les choses qu’ils pourraient découvrir. Il est difficile de se séparer d’une matière qu’on a choisie de son libre arbitre en début d’année. Ils attrapent une tasse de thé et disent tout ce qui leur passe par la tête en pensant que je ne ferais pas attention à eux. Que le cours passera plus vite s’ils disent des bêtises que s’ils essayent vraiment de se pencher sur le sujet de la question. Généralement, j’aime beaucoup leur demander un entretien en privé. Je ne force personne, jamais. Mais j’estime qu’un minimum de communication est nécessaire pour entretenir une bonne relation entre les personnes. Lors de cet entretien, je demande à l’élève de ne plus considérer cette conversation comme étant entre élève et professeur mais comme une conversation entre deux adultes. Il ne doit pas avoir peur de me dire ce qu’il pense, ce qui le bloque. J’essaye de savoir pourquoi il se braque contre la divination. C’est un peu de la psychologie je l’avoue, et même si ces entretiens n’ont toujours pas le succès escompté, ils permettent au moins à tout le monde de dire ce qu’il a sur le cœur. Ce qui n’est pas évident dans une classe remplie d’élèves. »


Tell me your story.


Mon histoire commence il y a vingt-cinq ans. Je suis née dans une froide nuit du mois de mars. Mes parents me dessinaient déjà un avenir brillant. Mon père était un fonctionnaire au ministère de la magie et ma mère travaillait comme avocate au barreau de la cour de justice des affaires magiques. J’étais née dans un foyer tout ce qui a de plus confortable et de plus aimant. Et mes premières années se déroulèrent dans la plus grande quiétude. Il est normal qu’à un jeune âge on ne se rende pas compte de ce qu’il se passe vraiment autour de vous. C’est ce que l’on appelle l’innocence. Bien que j’entendis parler de moldus à maintes reprises, je n’en vit pas jusqu’à que je suis suffisamment grande pour aller voir par moi-même. Qui étaient-ils ? A quoi ressemblaient-ils ? Je n’avais que les discours de mes parents pour m’en faire une image. Chez moi, je ne voyais que ma famille, tous des sorciers, sans exception. Ma tante, professeur, me faisait l’école. Ce que j’ignorais, c’est que je vivais dans une famille qui descendait de la plus haute noblesse de sorciers. Une génération de sorciers qui ne toléraient qu’on « souille » le sang pur qui coulait dans leurs veines. La famille de mon père, bien qu’approuvant ces théories, était beaucoup plus réservée sur le sujet, respectant la coutume par sentiment d’obligation. C’était surtout la famille de ma mère qui était très stricte. Ils avaient interdit à ma mère de m’inscrire à l’école primaire communale sous prétexte que vivre parmi les moldus serait la pire des éducations.

Et finalement, c’est à partir de là que commencèrent les problèmes. Les réactions excessives de ma mère et de sa famille commençaient à ne plus plaire à mon père. Il restait un homme très instruit et finalement assez tolérant même s’il ne pouvait le montrer devant sa femme. Les disputes se faisaient de plus en plus courantes dans mon foyer. Je ne pouvais rien y faire et je passais beaucoup de temps en dehors de la maison en ce temps là. J’étais une petite sauvageonne qui se sauvait dès qu’elle le pouvait pour allait observer les petits moldus qui jouaient dans la cour de l’école où je ne pouvais aller. J’avais fini par comprendre que cette haine que ma mère avait pour les moldus n’était pas si fondé puisque mon père n’était pas d’accord. J’avais donc pris la décision d’aller voir par moi-même et mes séances d’observation de moldus étaient nombreuses. Et jamais ils me laissèrent voir d’eux un coté qui mériterait la haine que ma famille leur portait.

Quand le grand mage Voldemort commença à montrer les prémices de son retour en Angleterre, ma mère prépara une valise et partit une nuit. J’avais 9 ans. Au petit matin, je retrouvais mon père effondré devant la lettre qu’elle nous laissait ou elle lui annonçait qu’elle avait toujours senti que sa place n’était plus parmi nous mais aux cotés du seigneur des ténèbres. Nous étions tous très secoués. La famille de ma mère ne semblait surprise, et à partir de ce moment, ne sembla plus s’occuper de nous. Nous étions abandonnés par presque tous. Quelque temps, une autre mauvaise nouvelle vint s’ajouter à notre malheur, ma mère était morte. Pas plus d’explications, nous savions juste qu’elle n’était plus de ce monde Mon père semblait désespéré et je pleurais tout les soirs dans mon lit avant de dormir.

C’est là que je développais le don de vision. Dans la situation totalement terrible dans laquelle nous étions et dont nous étions piégés en quelque sorte, il semblait ne pas avoir d’espoir. Mon père s’enfonçait de plus en plus dans son désespoir et chaque objet, chaque pièce de notre demeure lui rappelait sa femme. Pour ma part, je n’avais plus aucuns repères solides. Je me sentais responsable de la fuite de ma mère. Peut être que si mon père avait été plus gentil avec ma mère elle serait restée ? J’en voulais à la terre entière et mettait un mur entre moi et les autres. C’est alors qu’un matin, au petit déjeuner, j’eu ma première vision. J’hurlais en voyant ma vue s’opacifier par une sorte de voile blanc. Mais je ne pouvais lutter, et je vis clairement, mon père se dirigeant vers une petite chaumière dans un village moldu. Il me tenait par la main et un sourire confiant flottait sur ses lèvres et les miennes. Quand la vision s’interrompit, je fis un malaise. Au moment où je me réveillais, j’en tremblais encore et j’étais allongé sur le canapé. Une compresse sur le front. Mon père, je l’ai déjà dit il me semble, était quelqu’un d’intelligent. Il écouta les symptômes de mon mal et dès qu’il put, il fit des recherches sur la question. Et comprit très vite que je développais des dons de voyance. Comme je l’avais prédit, nous emménagions plus tard dans la chaumière et je devais bientôt laisser mon père pour l’académie de jeunes sorciers Sinseonghan Jolyu.

J’étais fière de pouvoir étudier dans cette école prestigieuse. C’est là que je trouvais ma voie : la divination. Mais je ne répéterais pas ce que j’ai déjà dit précédemment. Je me contenterais de dire que, même si je ne me faisais pas énormément d’amis…j’en reste très heureuse d’avoir pu connaitre cette école. Je ne veux plus jamais entendre parler de la guerre, des conflits ou de la violence. Ils sont responsables de la destruction de ma famille. Je veux œuvrer pour la paix et la connaissance. Grâce à l’académie, puis plus tard, mon voyage d’un an à travers le monde, j’ai appris à connaitre des personnes venant d’univers différents. Moldus ou sorciers, le principal est de trouver une harmonie à vivre ensemble, c’est comme cela que je pense. Je n’étais pas rassuré lors de mon entretien avec le directeur mais je fus quand même engagé malgré mon peu d’expérience. Peut être avait il jugé que mon tour du monde était un avantage comparé aux autres postulants ? Je l’ignore.

Voilà maintenant un an que j’enseigne aux élèves. Même si il y a des déceptions, je suis toujours très heureuse de voir mes élèves réussir et j’apprends aussi beaucoup d’eux. Ils sont une source de richesse inépuisable. Bien que la divination n’a toujours pas retrouvé un statut de « matière » à part entière, je travaille toujours à faire en sorte de casser les préjugés. Et même si mes méthodes sont parfois saugrenues ou étranges, pour moi seulement le résultat compte.



Behind the screen

• Pseudo ou prénom : Soo'.
• Âge : 19 patates
• Temps de connexion : Surement 7/7 mais pour les RP je dirais 3/7
• Un commentaire ? : J'aime pas les petits pois carottes !
• Comment avez vous connu le forum ? : Krow-chou !
• Avez vous lu le règlement ? : code validé par sukkie
• Exemple RPG :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Wada Yano
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 572age : 26
MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   Dim 22 Juil - 20:16

Bienvenue sur le forum la miss ♥
Bonne chance pour ta fiche & surtout amuses-toi bien parmi nous ♥
Si tu as la moindre question, n'hésites pas ;) ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t31-wada-yano-be-or-not-to-be-someone-else-finiehttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t43-wada-yano-be-or-not-to-be-someone-elsehttp://light-goes-on-again.keuf.net/

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   Dim 22 Juil - 20:27

Bienvenue à toi sur le forum =D ♥ Bonne idée d'avatar en tout cas ! Je te souhaite de passer un agréable moment avec nous ! Bon courage pour faire ta fiche ! \o/
Revenir en haut Aller en bas

Yoon Ki Suk
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 460age : 26
MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   Dim 22 Juil - 20:31

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue à toi :D

j'espère que tout se passera bien et si tu as le moindre problème on est là.

Bonne continuation et bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t36-yoon-ki-suk-necesito-que-me-digas-lo-que-va-a-pasar-y-si-te-vas-a-ir-yo-me-voy-a-morirhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t48-yoon-ki-suk-necesito-que-me-digas-lo-que-vas-a-hacer-no-te-puedo-perder-no-me-quieres-perder

Wales Krystal
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 413age : 23
MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   Dim 22 Juil - 21:03

Bienvenue parmi nous ♥
Bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t34-wales-krystal-o-finishhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t45-wales-krystal-o-magical-feeling

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   Dim 22 Juil - 21:21

et welcoooome ♥
j'ai hate qu'on rp sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

identity card

MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   Mar 24 Juil - 15:22

Merci à tous pour votre accueil ! Je pense avoir fini ^^
Revenir en haut Aller en bas

Yoon Ki Suk
pathfida - les âmes optimistes
avatar

identity card
parchemins envoyés : 460age : 26
MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   Mar 24 Juil - 16:49

mabeobsa

mabeobsa
Toute une nouvelle aventure s'offre à toi, sorcier(e) !


I'll tell you who you are ...

L’entretien que tu viens de passer a sans aucun du être bien éprouvant et pourtant, on te demande de bien vouloir patienter quelques instants dans la salle d’accueil. Situation loquasse, d’autant plus que tu assistes au passage des candidats au poste, qui viennent petit à petit patienter tout comme toi. L’incertitude se fait alors de plus en plus présente alors qu’un stress étreint ton corps. A quoi rime ce manège. Quelques heures plus tard alors que bons nombres des candidats s’impatientent, un homme s’avance vers vous et vint se positionner devant toi.

« Si vous voulez bien me suivre monsieur/madame. Quant à vous tous, nous vous remercions de votre patience mais notre choix s’est arrêté sur cette personne. Merci de votre compréhension et de l’intérêt que vous nous avez porté. Bonne continuation. »

Heureux, tu sens alors le stress fondre comme neige au soleil alors que tu suis bien gentiment cet homme. Félicitations, tu viens d’être accepté comme métier à établissement.

Te voici enfin validé, sorcier(e) ! En tant que sorcier tu peux désormais réserver une chambre ou résidence. Pour finir, n’oublies pas de remplir les différents éléments dans ton profil ainsi que ton clan officiel pour que ce dernier te soit assigné en secret. Ah et avant d’oublier tu te dois de venir référencer ton patronus et découvrir comment aider ta maison dans la coupe des 4 maisons sachant que si tu avais été un élève de Sinseonghan, sans aucun doute aurais-tu été un nom de la maison. Dans tous les cas, bonne aventure parmi nous !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t36-yoon-ki-suk-necesito-que-me-digas-lo-que-va-a-pasar-y-si-te-vas-a-ir-yo-me-voy-a-morirhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t48-yoon-ki-suk-necesito-que-me-digas-lo-que-vas-a-hacer-no-te-puedo-perder-no-me-quieres-perder

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: Yoo Ye Hin - The future is Now   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yoo Ye Hin - The future is Now

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» P'tite question d'une future élève (;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers ::  :: mirror of soul :: see you next time-