Règlement
Bottin des avatars
Le monde magique
Contexte
Sinseonghan Jolyu
Postes disponibles
Gisteol Hyeon
Spellbook du parfait sorcier
F.A.Q
Le monde moldu
Jinju
F.A.Q
Nos top-sites



L'aventure de Sinseonghan Jolyu est finie !!
Après 2 années de bons et loyaux services, le forum ferme,
mais pour mieux renaitre !!!
En effet, pour partir sur de nouvelles bases, nous vous invitons chaleureusement
à nous rejoindre sur The Phoenix's Song ! On espère pouvoir vous retrouver là bas !

Partagez | 
 

 [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 23
MessageSujet: [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.   Ven 9 Mai - 16:27

Seun Shik se sentait changé, evolué imperceptiblement. Son humeur s'était éclairci comme son expression au contact d'une jeune femme qui était devenue depuis très peu de temps sa petite amie. Il se sentait très bien avec elle et  même si la situation était très nouvelle, elle s'était fait ressentir dans la maison ou il était rentré pour les vacances. De toute façon comme il avait proposer à la jeune femme de venir passer un bout de vacance chez lui, leur relation n'aurait pas été caché bien longtemps. C'était si évident , marqué sur son visage , dans son regard quand il observait Krystal qui était arrivée dans sa maison le jour même, en cette seconde semaine de vacances de Noël. Ils avaient chacun feter Noël de leur coté dans leur famille, leur relation encore bien trop jeune pour privé l'américaine de rejoindre les siens à l'autre bout de la planete pour célébrer les fetes de fin d'années avec eux. Pouvoir la recevoir pour les jour à venir enchantait le jeune coréen dont la joie était très communicative, du moins si elle ne se manifestait pas dans l'univers morne et triste de sa maisonné qui bien que décorée pour Noël trouvait une athmosphère bien sombre et lugubre pour la période, malgré toute la bonne volonté de Seun Shik. Pourtant sa famille était chaleureuse et aimante, ravie même d'accueillir une amie de leur benjamin au sein de leur mur, mais il allait sans dire que ce n'était pas flagrant dans le visage de ses parents ou l'apparence de la maison propre mais impersonnel. Na Ryu, la grande sœur de Seun Shik, contrastait dans ce décor froid, par sa nature même elle avait accueilli Krystal avec enthousiasme et joie, la serrant dans ses bras comme si elle faisait en quelque sorte partie déjà partie de leur famille. Le jeune homme n'avait pu que se réjouir de trouver sa sœur si agréable avec Krystal qui importait tant pour lui, et sans doute était ce la la cause de la réaction si favorable de son ainée, ou simplement parce qu'elle était bien plus sociable que lui.

Comme Krystal était arrivée dans le début d'après midi, Seunshik lui avait fait un peu visité sa maison, la librairie de sa mère juste en dessous et ils étaient sortis, accompagné de son chien qui ne le quittait pas depuis le début des vacances, dans les rues sorcières de Busan ou il lui avait fait visité un peu le quartier dans lequel il avait grandi, quand il se tournait du coté sorcier bien entendu. Descendant de deux né moldu, il avait toujours vécu entre les deux monde qu'ils s'était parfaitement approprié. Ils avaient passé un moment agréable, bien qu'un peu frais mais l'hiver était là après tout. Lorsque la nuit commença à tombé, il se réfugièrent dans sa chambre en attendant le repas, bien vite rejoint par Na Ryu et les trois étudiants avait simplement discuté de choses et d'autres. La présence de Krystal dans sa maison imposait un grand changement sur Seun Shik, une grande joie et un enthousiasme qui le rendait très bavard et agréable avec celle qui l'avait changé et éclairci. Il était très heureux.L'heure du repas finit par sonner, l'heure un peu inquiétant ou Krystal rencontrerait vraiment ses parents, cr de par leur travail, elle les avait surtout croisé rapidement jusqu'à présent. Il s'inquiétait, esperant qu'elle serait à l'aise avec eux deux qui ne se trouvait peut être pas les personnes les plus démonstratives et joyeuses qui soit, tout deux portait trop de peine vis à vis de leur fille perdue et Seun Shik ignorait les efforts qu'il pourrait faire pour la jeune fille.

Pourtant quand ils descendirent devant une table enluminée et copieuse, il ne put qu'être heureux de la cuisine de a mère et de l'air convivial de cette table. Il sourit à sa petite amie avec douceur comme sa mère l'invitait à s'asseoir en servant des bols de riz. Ils s'assirent cote à cote avec en face d'eux Naryu et sa mère et en bout de table auprès de son unique fils, son père rentrant du travail s'était installé encore dans son uniforme de brigadier d'élite de la police magique, l'arborant fièrement devant l'invitée de la famille comme il se changeait d'habitude.
« - Krystal, je te présente mon père, Han Byeong. Papa, voici Krystal, mon amie dont je t'avais parlé. Elle va rester ici quelque jour.  »

« - Oui je sais. Bienvenue chez nous, tu es ici comme chez toi. Je pense que Seun Shik t'as déjà présenté ma femme Yoo Jin, et ma fille Na Ryu. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à nous demander.Tu es de la même année de Seun Shik ? Qu'est ce que tu étudies ? » Dit Mr Bak pour accueillir la jeune femme d'un ton assez neutre et un coréen lent pour aider Krystal à comprendret Seun Shik ne pouvait qu'apprécier de le voir ainsi et il laissa sa petite amie répondre au question de se parents et faire connaissances avec sa famille, les observant avec un doux sourire en souhaitant que le courant passe bien entre tous.

Tenue : ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wales Krystal
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 413age : 22
MessageSujet: Re: [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.   Ven 23 Mai - 22:00

Les vacances de Noël avait permit un retour au ranch aux Etats-Unis pour Krys et ses parents. Des amis s'en occupaient mais cela faisait du bien de retourner là bas de temps en temps, l'hippogriffe qu'elle connaissait depuis tant de temps lui manquait parfois. Les fêtes de Noël avaient été calme et reposante, la jeune femme avait enfin pu se libérer un peu des barrière mental qu'elle s'imposait de tenir à l'école. La nature et l'espace, rien de mieux pour se ressourcer malgré la neige et le froid. Cependant, elle avait fait preuve d'impatience à l'approche de ses retrouvailles avec Seun Shik, son petit ami depuis peu de temps mais surtout la première personne avait qui elle se rapprochait ainsi. Ses parents avaient été partagé à l'idée qu'elle reste dormir chez lui, après tout elle était jeune sans compter sa particularité qui compliquait souvent les choses...

Mais avant que l'heure ne vienne de le rejoindre, la jeune fille avait un peu paniquée, ne sachant comment elle devait se présenter chez eux, qu'elle tenue porter, et si cela ne la mettait pas en valeur et que sa famille ne la trouvait pas assez bien pour lui ? Ou si c'était trop provocant ? Ou qu'elle faisait une gaffe culturelle ou ne s'inclinait pas assez ? Mais à peine arrivée chez lui, son sourire chaleureux et ravi de la voir la rassurèrent, sans compter l'accueil de Na Ryu, sincère et pétillante comme elle semblait l'être à chaque fois qu'elle l'avait croisée. Elle pu apercevoir rapidement ses parents qui travaillaient et eut tout le reste de l'après-midi avec son petit ami, main dans la main, ne se séparant presque pas et rattrapant un peu le temps passé. Ca ne faisait qu'une semaine mais comme ils ne sortaient ensemble que depuis le bal, bal où elle avait été incapable de finir la soirée sur deux pieds, ils n'avaient pas beaucoup où l'occasion de profiter du fait d'être "ensemble" jusqu'ici. La maison était jolie, mignonne mais plutôt... calme. La jeune fille n'y était pas restée longtemps mais étrangement, cette maison lui avait donné une sensation qu'elle n'aurait su vraiment décrire.... Ou plutôt si mais pas avec des mots. L’impersonnalité de la maison semblait comme... accordée à une petite part de Seunshik, un quelque chose qu'elle ne connaissait pas vraiment mais qu'elle avait pu entrapercevoir les quelques fois où il était seul à l'école. Une simple précaution qu'elle avait et qui l'avait à l'époque poussait à tâtonner dans sa direction pour s'assurer qu'elle pouvait venir, elle avait alors ressentir ce vide, grand et calme et ce besoin de solitude. Oui, ça semblait étrangement accordé bien qu'elle n'aurait expliquer cette étrange impression. Malgré tout, tout était fait pour qu'elle se sente bien accueillis et cela la rassura.
L'après-midi fut donc plutôt douce, son petit ami lui faisant visiter sa petite ville, la librairie où travaillait ses  parents et les environs. C'était charmant et dans d'autres circonstances sans doute qu'elle se serait assise dans un coin avec un livre au calme à découvrir les merveilles qu'il renfermait. Quand leur petit tour fut terminé, ils se rendirent dans la chambre de Seunshik où Na Ryu les rejoignis très vite. Toujours souriante et plein d'entrain, c'était un plaisir de discuter avec elle.

A l'heure du repas, Krystal suivit Seunshik en bas. Les lumière dans la maison avaient un peu changée, l'atmosphère chaude et agréable, Krystal se sentait un peu intimidée par tant de bienveillance. Elle était ravie de pouvoir faire la connaissance de sa famille et la douceur odeur de nourriture qui flottait dans l'air éveillait ses papilles. Seunshik aussi semblait heureux de cette scène, il lui sourit doucement pour la rassurer. La jeune fille s'assit et chacun prit place autour de la table. Son petit ami fit les dernières présentations, lui présentant son père qui l'accueillis poliment. Il ne parlait pas trop vite, un luxe face à la vitesse à laquelle parlait certains coréens. Par chance, c'était des questions basiques, elle pouvait sans peine répondre à ce type de question, à une vitesse même plutôt correcte et sans avoir à chercher ses mots. « Merci Monsieur Bak. Oui, je suis en huitième année aussi, j'étudie pour devenir Medicomage plus tard ! »  Veillant à ne pas oublier la politesse, Krystal fit un sourire à la maman de Seunshik « - La table est très jolie et le repas sens bien bon. » C'était bien vrai. Pourtant, une question lui brulait les lèvres, on lui avait présenté Yoo Jin et Na Ryu qu'elle avait déjà vu, aisni que Han Byeong le papa de Seunshik. Mais il avait affirmé avoir deux soeurs, où était donc la seconde ? Sans y réfléchir à deux fois, Krystal se tourna vers son petit ami pour lui poser la question.  « - Ta deuxième sœur, celle qui n'est plus à l'école... Myuji, c'est ça ? Elle ne vient pas ce soir ? » Krystal se demandait à quoi elle pouvait bien ressembler... Un intermédiaire entre Seunshik posé et Naryu énergique ? Mais cette question restant en suspends.
Krystal ne savait pas trop ce qu'elle venait de dire, mais le visage de Seusnhik s'était figé. Tout comme celui de chacun des autres membres de la famille et l'atmosphère se rempli d'un brusque vide. La jeune femme était presque sûre que c'était liée à ce qu'elle venait de dire mais elle ne comprenait pas pourquoi ou comment... Quel était le problème et pourquoi semblaient-ils tous si.... Elle ne savait pas. Sans réfléchir aux possibles conséquences, Krystal abaissa ses barrières pour tâtonner et mettre un sentiment sur ce qui venaient de les envahir. Elle ne s'attendait pas à ça. Son visage pâlit quasiment immédiatement, trop tard pour remettre en place ses barrières. A eux trois, la profondeur de leurs sentiments était bien trop puissante pour qu'elle la repousse. Pétrifiée, un frisson parcourus Krystal tandis que les larmes lui montaient aux yeux et elle fit tout les efforts possible pour s’empêcher de pleurer. « - .... Désolée je... » Elle ne savait même pas de quoi elle devait s'excuser. Elle ne comprenait pas mais ressentait cette peine immense, ce manque et cette douleur. Trop, trop pour qu'elle reste dans la même pièce. Baissant sa tête pour masquer son visage, la jeune fille empathique se leva pour fuir vers le couloir, s'éloigner de tout cela car elle ne se sentait pas capable d'avoir un comportement "décent" face à cette douleur qu'ils ressentaient ; bien qu'elle avait l'impression de la partager avec eux, elle l'exprimer comme eux aurait pu le faire, c'était leur douleur, pas la sienne. S'éloignant de la salle à manger sans faire attention, elle s'appuya contre un mur sans pouvoir remettre en place ses barrières mentales, tremblante et blanche comme une feuille.




Magical feeling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t34-wales-krystal-o-finishhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t45-wales-krystal-o-magical-feeling

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 23
MessageSujet: Re: [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.   Dim 1 Juin - 21:00

Présenter une amie, petite amie, à ses parents étaient résolument nouveau et stressant, une peur assez idiote comme la jeune femme était tout à fait adorable et ne pourrait qu'être aimée par sa mère et son père qui était des gens gentils et ouvert, sociable bien que triste. Il ignorait comment ca se passait ce genre de rencontre, il avait depuis longtemps oublié le goût de l'invitation dans sa maison, de l'affrontement entre ses amis et ses parents et il craignait quelque peu cette rencontre, craignant malgré tout qu'ils ne s'apprécient pas, sans réel fondement. Toutefois cette sensation s'apaissait comme son père venait questionner de manière très naturelle Krystal, avec sans doute une once de soulagement, de joie de voir son fils s'ouvrir à une personne et sans doute de le découvrir un peu amoureux. C'était peut être évident dans son regard, dans son attitude et cette aura plus joyeuse que d'ordinaire. Mr Bak souriait et se trouvait curieux envers la jeune fille, le repas s'annoncait alors guilleret et détendu, agréable. Le policier magique la questionna sur ce qu'elle étudiait, sans que ce ne sonne comme un interogatoire pour mettre à l'aise la jeune américaine qui était au moins tout aussi à l'aise que Seun Shik. Mais elle semblait heureuse, bien qu'un peu intimidée comme elle ne connaissait pas ses hôtes, bien que Na Ryu était si sociable et enjoué qu'elle saurait mettre à l'aise n'importe quel inconnu. De toute la famille Bak, c'était sans doute la plus fringante. Krystal remercia l'accueil que lui avait réservé le père de Seun Shik, en lui répondant qu'elle était aussi en huitième année et qu'elle étudiait pour devenir médicomage plus tard. Ce après quoi, elle se tourna vers sa mère pour la complimenter sur la table et le repas, informant qu'elle trouvait la table jolie et que le repas sentait bon. Ceci fit sourire la libraire qui la remercia d'un voix faible en lui tendant un plat pour l'inviter à se servir et manger, c'était aux yeux de la dame, la meilleure façon d'honorer son repas et ces compliments. Tout semblait pouvoir très bien se dérouler après cette première approche qui venait détendre l’atmosphère, ou du moins la tension que pouvait ressentir l'Apheredis. Tout irait bien.

Pourtant il ne s'était pas attendu à ce que Krytal se tourne vers lui, l'air curieux et intéressé. Elle lui demanda si sa deuxième sœur, celle qui n'était plus à l'école, si Myu Ji ne venait pas ce soir. Son expression se figea, comme celle de tout les membres de la famille. Un silence s'installa. Myu Ji... il ne lui avait jamais vraiment parlé d'elle, avait tout jute prononcé son prénom. Ce qu'elle faisait, ce qu'elle était restait un mystère pour son amie. Jamais il n'avait fait part de cette absence, de ce manque que sa disparition avait porté comme un coup de massue sur leur existance. Myu Ji c'était comme un sujet tabou, et sans doute que l'ignorance de Krystal était tout aussi sonnante. Il l'avait amené chez lui sans même lui parler de sa sœur disparue. Ses mots avait tant de mal à sortir de sa bouche, le jeune homme n'avait jamais réussi à en parler librement, facilement. Son souvenir lui était pénible, dévastateur. Même si il était plus enjoué depuis que Krystal était rentrée dans sa vie, le fantôme de sa sœur planait encore sur son esprit laissant une trace déprimante, un poids terrible sur son cœur. La pièce elle même était devenue plus sombre comme l'ambiance se fit soudain plus lourde, douloureuse et remplie de cette tristesse, ce deuil mortifié, impossible à cicatriser, que cette famille portait depuis la disparition de l'ainée de la famille. Cette étudiante qui leur manquait tant à tous avait surgit des lèvres de Krystal, lancant une bombe qui déclencha un silence oppressant dans la pièce. Krystal s'excusa, sentant surement l'embarras qui s'étaient installé dans la pièce. Sa voix était faible, presque au bord des sanglots, il l'entendait dans sa voix, comme si elle paniquait de les avoir mis mal à l'aise. Seun Shik avait déjà remarquer qu'elle pouvait être très sensible. Très vite, elle se leva et quitta la pièce d'un pas précipité.

Seun Shik fut surpris et écarquilla les yeux de la voir s'enfuir, de cette manière tandis qu'elle n'avait rien à se reprocher, i ne lui avait pas parlé d'elle. Comme elle avait du se sentir mal à l'aise. Les regards de sa famille s'était tourné vers lui, tous aussi surpris de la réaction de la jeune femme, aucun ne lui en voulant, ils se trouvaient juste mal à l'aise et terriblement triste au simple murmure de ce prénom. Il se leva aussi et se précipita à la suite de la jeune fille hors de la pièce, vers le couloir. Il la trouva appuyer contre un mur visiblement blessé, dépité au plus haut point. Il se mordit les lèvres heurté par cette vision.
« - Krystal... je... »

Il soupira doucement et vint auprès d'elle pour la relever avec douceur, la prendre avec lui. Il la guida vers sa chambre pour qu'il puisse être tranquile et s'assit avec elle sur son lit. La réaction si forte de Krystal le destabilisait, beaucoup, il ne savait pourquoi elle était si violente, si forte mais il savait qu'il était temps qu'il ouvre le mystère sur elle.

« - Krystal, ne t'en fait pas, tu n'as rien fais de mal. Ne panique pas ainsi, ma jolie Krystal. c'est juste que... j'aurais du t'en parler avant. Ce n'est pas facile. » Il avait la gorge serrée rien qu'à évoqué qu'il devrait en parlé, il ne se trouvait pas sur de pouvoir retenir sa peine, s douleur à l'égard de ce qui était arrivé à sa sœur. Mais il ne pouvait pas laisser Krystal ignorante de ce qui avait marqué sa vie au fer blanc, cette blessure qui n'épargnait aucun membre de sa famille, pas même la joyeuse Na Ryu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wales Krystal
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 413age : 22
MessageSujet: Re: [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.   Lun 2 Juin - 21:41

Krystal les fuyaient, tout autant pour l'émotion qu'elle avait ressenti chez eux que pour éviter de leur montrer qu'ils la contaminait. Bien sûr, il n'était pas évident ni dans un premier temps clair que les émotions des autres l'affectaient de la sorte, il avait bien fallu plusieurs années à ses parents pour comprendre, se douter du fonctionnement, décrypter et accepter cette différence. Malgré son jeune âge, elle avait eut affaire à plusieurs sentiments forts, puissants et toujours très différents. Chaque tristesse différait, chaque douleur avait son emprunte. Ce à quoi elle avait à faire chez la famille de Seunshik était impressionnant, terrassant et dévastateur. Une douleur sourde et pourtant vive, ancienne mais jamais guérie, suffocante. Sa gorge était complètement nouée, de toute ses force Krystal essayait de se détacher de ce sentiment, presque semblable à la noyade, mais ils formaient un océan puissant à eux quatre.
Krystal était complètement mortifiée d'avoir évoquée une telle peine, d'avoir rompu leur douceur pour réveiller ce dont elle ignorait tout mais qui les faisaient encore souffrir. Une vielle tristesse, amplifiée par les quatre êtres, c'était quelque chose qu'elle n'avait encore jamais ressenti. Et elle culpabilisait complètement de fuir ainsi face aux parents de Seunshik, face à Seunshik lui même, mais retourner dans la pièce était trop, bien trop dur. Elle se retenait de justesse de pleurer, la gorge nouée, avec l'envie folle d'aller vers la porte d'entrée et de courir, courir jusqu'à ce que plus aucune émotion humaine ne l'atteigne. Mais c'était impossible. Ils l'auraient prit pour une folle. Sans doute même que c'était déjà fait. Une première impression était toujours celle que l'on gardait, elle en était persuadée et elle venait de la gâcher. La frustration et l'angoisse qu'elle ressentait d'elle même à cette idée se mêla sans peine à la tristesse et la douleur qui régnait autour d'elle et ses doigts continuèrent de trembler. C'est à peine si elle entendit son petit ami la rejoindre, choqué sans nul doute de ce comportement excessif et insensé.

C'est avec douceur qu'il la releva, sans poser de question sur sa réaction, la soulageant d'un jugement direct et immédiat. Il aurait pourtant pu, lui faire savoir que c'était complètement étrange comme façon d'agir, elle aurait compris une telle remarque mais n'aurait pas été en état de la gérer. Sa main glissée dans la sienne, elle le suivit à l'étage, profondément soulagée qu'il ne la ramène pas à table. Elle avait honte de son état mais n'avait aucun contrôle dessus. La famille de Seunshik avait eut des années pour apprendre à gérer cette peine, plus ou mins bien. Elle venait d'en avoir un échantillon puissant quatre et sans y être préparée. Au lieu de la questionner, il la fit s'assoir doucement. « - Krystal, ne t'en fait pas, tu n'as rien fais de mal. Ne panique pas ainsi, ma jolie Krystal. c'est juste que... j'aurais du t'en parler avant. Ce n'est pas facile. ». "ma jolie Krystal". Son cœur réagit à ce ton, ses mots doux, sans que ça vienne de qui que ce soit d'autre qu'elle même.  Elle savait, elle sentait, au ton de sa voix tout comme à ce qu'il dégageait que "pas facile" n'était pas peu dire. Le blocage émotionnel avait une sorte de goût, profond, encré, paralysant et angoissant. Les lèvres tremblantes, les yeux aux bords des larmes, la jeune femme regarda son petit ami. Il la rassurait, cherchait à l’apaiser alors que c'était lui qui était en peine. C'était touchant, mais les rôles étaient inversés, elle le savait, c'était lui qui avait besoin d'écoute, de soutiens, elle paralysait l'attention avec sa réaction. Culpabilisant plus encore, elle essaya malgré tout de se calmer, de minimiser ses tremblements et sa gorge nouée. Sincèrement, sa façon de prononcer "ma jolie Krystal" aidait, la rassurait, la rappelait à ses propres émotions et non pas celle qu'elle vampirisait ailleurs. Elle était elle même, Krystal, Seunshik était son petit ami et la douleur qu'elle ressentait n'était pas la sienne mais bien celle de Seunshik et de ses proches.

La jolie jeune femme remplia lentement ses jambes sous elle, s’asseyant en tailleur face à lui, essayant de respirer calmement. Elle aurait voulu s'excuser, mais c'était encore revenir à elle et là n'était pas le soucis. Elle prit les deux mains de Seunshik dans les siennes, les observant un moment avant de relever les yeux vers son petit ami. Toujours bouleversée, elle devait renvoyer une image assez inquiétante, angoissée et peinée sans la moindre raison valable, mais elle essayait autant que possible de maitriser cela. Elle le détailla, durant plusieurs secondes, un peu timidement, n'osant montrer comment elle savait ce qu'il ressentait, combien elle était apte à le ressentir à travers lui. Elle essayer de partager cela avec lui, sans savoir comment. Une de ses mains quitta la sienne pour venir caresser la joue de son petit ami, si parfait, si attentionné, avec douceur, voulant l’apaiser malgré sa propre inquiétude. Krystal s'approcha pour déposer un doux baiser sur ses lèvres avant de passer ses bras autour de son cou et de le serrer contre elle. « - Je ne serais pas fâchée si tu ne veux pas le dire, c'est dur et tu peux le garder si ça te fais mal. Mais si ça peux te faire du bien, tu peux prendre tout le temps que tu veux pour le dire Seunshik, tu peux essayer autant que tu le veux, je serais là. » Elle avait chuchoté, une larme discrète coulant contre sa joue en silence, la gorgée toujours nouée d'émotion. Ses lèvres se posèrent contre le cou du jeune homme, douces, voulant le rassurer. Elle ne savait pas quoi elle parlait exactement, elle ne se basait que sur les sentiments pour dire ses mots mais c'est ce qui lui semblait le plus approprier. En aucun cas elle ne voulait le faire souffrir pour rien, qu'il ne s'en sente pas obligé.




Magical feeling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t34-wales-krystal-o-finishhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t45-wales-krystal-o-magical-feeling

Bak Seun Shik
apheredis - les âmes singulières
avatar

identity card
parchemins envoyés : 202age : 23
MessageSujet: Re: [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.   Mar 3 Juin - 21:14

Passive et constante , la douleur restait resente, indélébile. On vivait avec, la plupart du temps simplement, comme une simple part d'eux même. C'était incurable et persistant, ca pouvait être atténué bien sur, mais ne le quittait jamais complètement. Aucun deuil n'était possible, aucun espoir sensé, après tant d'année, mais cruellement resistant, un espoir fou de voir réapparaitre ce visage, une torture comme il se trouvait toujours et encore piétiner. Et puis le doute, encore et encore, toujours ces questions qui effleurer l'esprit, des question auquel personne ne répondrait jamais, des question que même les aurors avait mis de côté, mais pas sa famille, pas ceux qui l'avait aimé depuis avant même leur naissance, qui avait grandi avec elle. C'était impossible pour Seun Shik de rayer cette chagrin qui s'était inscrite en lui, ce déchirement qui ne savait se recoudre comme une simple plaie, celle ci se trouvait top profonde et le seul reMède ne lui revenait pas, ne pouvait lui revenir. Il surpassait plus facilement cet état écrasant de l'affliction, habitué et surtout, la présence de Krystal y était pour beaucoup. Il était heureux de l'avoir avec lui, elle avait un pouvoir apaisant, toutefois, ce ne rendait pas lses question moins présente et oppressante, ce ne rendait pas la perte de Myu Ji moins dramatique, moins mystérieuse. Son nom lui était encore pénible a entendre, à prononcer, il souffrait encore de ses pensées pour elle. Il n'avait pas eu le courage de parler d'elle, de sa disparition, de l'horrible évenement qui avait bouleversé, démoli tous les membres de sa famille.

Il n'avait pas prévu qu'elle pose cette question, en avait été choqué comme elle s'était abbattu surprenant un repas presque détendu, un humeur legère qui s'était transformer, pourtant, c'était une question légitime et qui en d'autre circonstance n'aurait pas été sujet à autant d'émotion. Il supposait que c'était ce qui avait fait peur à la jeune fille, peut être avait elle comprit combien tous était devenu mal à l'aise. C'est pourquoi, bien qu'excessive, il n'avait pas posé de question sur sa réaction. Seun Shik s'était montré doux, cette douceur que en un sens il désirait recevoir d'elle, il la lui portait, inversant les rôle inconsciemment et naturellement, il ne voulait pas qu'elle se trouve aussi paniqué par cette action. Il avait herché à la rassuré tout en avouant que ce qu'il avait à lui dire n'était nullement facile. Ce n'était pas qu'elle ne pouvait pas l'entendre, mais plutôt que ca avait du mal à dépasser ses lèvres, à s'exprimer dans un coréen correct, construit et impertubé. Elle s'installa face à lui, en tailleur pour venir serrer les mains de Seun Shik dans un geste doux. Elle semblait si angoissé, ou il ne savait trop que dire, bouleversé, triste, en un sens, comme lui ou ses parents. Sans doute était elle de ceux qui pleure quad quelqu'un pleure devant eux, d'une grande empathie, sans qu'il n'en imagine l'ampleur, mais ce ne rendait pas l'explication plus simple. Elle l'observa ainsi et vit tendrement caresser sa joue, d'un geste paisible et agréable. Ses lèvres rencontrèrent celle du jeunes homme comme elle venait le blottir contre elle. Elle murmura qu'elle ne serais pas fachée si il ne voulait pas le dire. C'était difficile et il pouvait le garder pour lui si ca lui faisait mal. Seulement si ça pouvait lui faire du bien , i pouvait prendre tout son temps pour le dire, il pouvait essayer autant qu'il le voulait car elle serait là.

Seun Shik se laissa blottir dans ses bras, embrasser dans le cou, un peu apaiser de ses attention tendre qui lui tendait une douceur rassurante qu'il nécessitait en cet instant, tout comme ses paroles, compréhensive et gentille, consolent en un sens, il pouvait lui parler, comme il voulait. Il se mordit les lèvres, en restant silencieux un instant, le regard perdu sur les cheveux de Krystal, ses mains simplement posées sur ses hanches, approuvant d'un léger mouvement de tête. Il resta juste ainsi contre elle, la gorge serrée, noué, incapable de prononcé un mot. Il avait la sensation que ses yeux déborderait à la moindre syllabe articulée avec difficulté. Pourtant, il avait envie de lui dire ce qui 'était passé et pourquoi on ne mettait même plus un bol de riz sur la table pour Myu Ji. Les mots ne voulait pas sortir, il ouvrit plusieur fois la bouche mais aucu son ne sortit. Il porta une main à savisage, autour du cou de la jeune fille pour couvrir ses yeux qui s'embuaient inexorablement. Il s'essuya les yeux, ne voulant pas laisser couler les larmes qui était rester gentiment pendue à ses cils. Il se recula doucement d'elle après avoir secher ses yeux, peut être pas pour longtemps.

« - Myu Ji...n'est pas rentrée à la maison , depuis longtemps. 6 ans et 6 mois, presque exactement.... du jour au lendemain... plus revue... disparue. » Sa gorge était plus nouée que jamais, sa voix à peine un murmure qui sortait difficilement de ses lèvres, faible. Pourtant des information très precise était venu facilement à son esprit comme il comptait presque es jour depuis celui ci, c'était évident, un signe de detresse, de manque entre bien d'autre. Les larmes qu'il aait retenu glissèrent silencieusement sur sa joue, juste comme il passait un bras dessus, comme si c'était honteux, inutile, qu'il n'aurait pas du. Pourtant, la jeune fille lui manquait tant et il avait si peur pour elle, encore aujourd'hui.
« - Je sais pas...ce qui lui est arrivé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wales Krystal
amynprolis - les âmes fidèles
avatar

identity card
parchemins envoyés : 413age : 22
MessageSujet: Re: [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.   Mar 1 Juil - 22:18

Il avait besoin de temps, c'était évident. Le simple fait qu'il est évoqué, qu'il est réussit à dire qu'il devait lui parler, de ce quelque chose, indiquant qu'il voulait lui en parler. On devait, selon ses termes. Sans doute était-ce de ces choses difficiles à avouée, que l'on savait devoir dire un jour ou l'autre mais qu'on repousser sans cesse sans jamais vouloir les aborder. Elle connaissait ce sentiment, ce secret lourd et inavouable. Elle gardait le sien par crainte, par expérience, pour masquer sa différence. Sans doute qu'elle aussi devrait un jour se confier à lui. Mais ce n'était pas la même chose. Même si elle-même était blessée par sa situation, à de nombreuses reprises, par les sentiments des autres mais aussi par leurs appréhension, leurs craintes, leurs regards, leurs rejets... La blessure de Seunshik n'était en aucun cas semblable. Si elle était une fracture, lui était une coupure, une plaie béante. Tellement grande qu'on aurait pu penser à un membre manquant. Oui, la douleur qui émanait de lui ressemblait un peu à cela : un membre amputé et à la cicatrisation propre, soigné avec soin et qui était déclaré traité. Mais dont le temps n'avait pas effacé la douleur, la présence dans l'esprit de ce membre.
Elle pouvait lui laisser du temps, tout le temps qu'il voudrait. Maintenant qu'elle comprenait quel était le sujet sensible pour lui, le nom de sa soeur, bien qu'elle ne sache pas encore pourquoi, sa réaction éclairait doucement les sentiments qu'il ressentait parfois à l'école quand il était seul. Elle pouvait comprendre ce qui pouvait pousser à la réserve, même si il pouvait y en avoir mille et une raison, elle ne s'indignait pas de cette réaction. Chaque chose venait en son temps. Son petit ami était bouleversé, autant qu'elle si ce n'est plus. Sans doute sa phrase et sa réaction le plaçait dans une situation difficile, le forçant à faire face à quelque chose qu'il aurait pu éviter ou ignorer sans cela. Elle était sincèrement désolée d'avoir ainsi ravivée sa peine, mais elle ne pouvait revenir en arrière. Krystal ne pouvait qu'essayer de faire de son mieux et cela passait par la patience et l'ouverture d'esprit, du moins elle l'espérait.

Les mains posés sur ses hanches, il hocha vaguement la tête. Il ne disait rien, c'était à peine si elle l'entendait respirer malgré sa proximité. Elle n'osait pas tendre ses émotions vers lui, pourtant il l'englobait doucement, présent dans l'air, contre elle, partout. Le cumul des émotions la rendait quasiment plus capable de bien les distinguer entre elles, perdue face à l'intensité de celles de sa famille, sa propre douleur à l'idée de l'avoir blessé et déçu et puis lui. Ce jeune homme qui restait serrer contre elle, comme si un gouffre pouvait l’engloutir à tout instant, au moindre mouvement. Elle n'osait pas entamer un mouvement doux pour le bercer, le rassurer, de peur de le perturber. Elle gardait sa main contre sa nuque, se concentrant pour ressentir sa présence physique, ses mains, sa chaleur.
Enfin il bougea, pour approcher la main de son visage, se donnant quelques secondes de plus pensa-t-elle au début. Mais en le voyant s'éloigner, elle devina qu'il avait essayé des larmes. Les yeux plongés dans les siens, elle voulait le déchiffrer, le comprendre, pouvoir le soulager de ce poids, cette douleur qui le terrassait depuis longtemps. Sans mot, elle n'en n'avait pas face à ce qu'il lui avoua, elle l'écouta parler de Myu Ji. Sa soeur qui n'était pas rentrée à la maison depuis six ans et six mois. Simplement disparue. Une action si passive qui entrainait tant de choses. De scénarios, de question, de démarches, d'espoirs et des craintes. Six années ainsi, sans la moindre réponse, la moindre piste. C'était donc cela la réponse, lé clé, l'explication à cette tempête émotionnelle au sein de la famille de Seunshik. Comment ne pas concevoir, à défaut de comprendre réellement, leurs difficultés à guérir cette meurtrissure ? Elle n'avait que trop conscience en cet instant de combien son petit ami était blessé.

Seunshik passa sa main sur son visage, cherchant à effacer les larmes qui coulaient, comme si il pouvait chasser ce qui les créaient d'un même mouvement. La jeune fille avança la main pour interrompre doucement son geste. Elle prit sa main dans la sienne, éloignant son bras de son visage. Lentement, elle serra cette main dans la sienne. Préoccupée que de lui, elle n'avait pas conscience de ses propres yeux remplis de larmes. Ne parlant pas plus fort qu'il ne le faisait, elle lui répondit, osant à peine sortir ses mots « Je ne peux qu'essayer imaginer ce que ça doit être, ce que ça à du être et ce que c'est encore aujourd'hui, mais je comprends un peu combien c'est douloureux...  » Sa main passa sur la joue de Seunshik. Elle caressait son visage, sans chercher à effacer les larmes, cherchant à lui offrir un peu de réconfort. Elle l'observait, sachant qu'elle n'aurait jamais les bons mots, mais ne pouvant pas ne pas essayer tout de même « Elle doit tant te manquer... Ça doit être si dur d'avoir tant de questions sans réponses, demander tant de force...  » Elle secoua la tête, non rien ne lui permettrait de savoir ce que c'était, pas même ressentir les émotions que lui-même ressentait.  
Toujours avec des gestes doux, elle amena la main de Seunshik à ses lèvres, déposant un petit baiser en son creux, caressant toujours sa joue de son autre main. « Ne te caches pas Seunshik... les émotions qui sont encore en toi tu n'as pas à en avoir honte. Elles lui font honneur je crois. Tu peux laisser sortir tout cela fièrement, autant que tu veux car elles sont très vrai, elles font parties de toi... » Elle tenait à lui, trop pour le laisser se faire ronger en silence. Si elle ne pouvait rien contre cette peine, elle pouvait être là pour lui à chaque fois qu'il en avait besoin. Son pouce glissait doucement contre sa joue, tendrement, lui signalant qu'elle était prête à tout instant et le laisser revenir vers elle, poussée par une envie de le serrer contre elle avec tout l'amour qu'elle avait pour lui.




Magical feeling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t34-wales-krystal-o-finishhttp://sinseonghan-jolyu.bbfr.net/t45-wales-krystal-o-magical-feeling

Contenu sponsorisé

identity card

MessageSujet: Re: [flashback] Simply Having a wonderful christmas time.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[flashback] Simply Having a wonderful christmas time.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's christmas time ! ❄ Ken, Seb & Geane.
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Merry Christmas!!
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinseonghan Jolyu - Académie de magie pour jeunes sorciers :: Le reste du monde-